Interview : Ena Fitzbel!!!

Bonsoir les étoilées , ce soir je voudrais vous présenter Ena Fitzbel un auteur  qui fait beaucoup parler d’elle et de son talent vu les chroniques  positives qui s’enchaînent sur les Réseaux Sociaux, Babelio, Booknode et autres sites marchands.

Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, voilà un petit aperçu de sa  biographie :

Ena Fitzbel
Nationalité : Française
Né(e) le : 16/06/1967
Biographie :
Ingénieur dans un centre de recherche, Ena Fitzbel a été correctrice avant de publier en 2014 son premier roman, « Un manoir pour refuge » (une aventure fantastique pour adolescents et jeunes adultes), chez L’ivre-Book (numérique) et Rebelle Éditions (papier en novembre 2016).
Ses autres romans :
« Des packs d’eau pour l’Afrique » (comédie romantique), Éditions Sharon Kena
« Le dernier métro pour Artala » (roman sentimental fantastique), Éditions Sharon Kena
« Liaisons périlleuses au Costa Rica » (comédie romantique et érotique), Éditions Sharon Kena
« Rouge, pair et manque » (comédie romantique et érotique), L’ivre-Book (en épisodes, dès janvier 2016.

° Les Étoilées des bibliothèques : Bonjour Ena merci d’avoir eu la gentillesse de m’accorder un peu de ton temps pour répondre à mes questions . Etant ingénieur dans un centre de recherche de profession, qu’est ce qui t’a fait basculer d’un domaine plutôt  scientifique à un autre plus littéraire ?

    • Enna : Lorsque j’écris des romans, je n’ai pas vraiment l’impression de quitter le domaine scientifique. Il me faut agencer des mots, les positionner au bon endroit pour que les phrases sonnent justes et que le texte ait un sens. Pour moi, c’est comme un jeu de logique.
    • E.B : Parles-moi S.T.P de ton premier roman « Un  manoir pour refuge », quel est son histoire ? Qu’est ce qui l’a inspiré?° Ena  : À l’origine, Un manoir pour refuge est un rêve éveillé que je faisais souvent. J’avais bâti un manoir dans ma tête ; j’en connaissais tous les recoins. Je me réservais des instants dans la journée pour m’y réfugier en pensée. J’arpentais ses couloirs et je retrouvais tous les personnages qui l’habitaient. Je crois même que j’étais un peu amoureuse de Kenneth…Bien évidemment, c’était avant que je ne couche sur le papier cet univers onirique.
    • E.B : Vu les titres des deux de tes romans ,tu aimes les voyages n’est ce pas ?  as-tu déjà voyagé à l’étranger? Tu as  visité le Costa Rica ? l’Afrique ? Parles-en nous  ?° Ena : J’ai eu la chance de beaucoup voyager dans ma carrière d’ingénieur, mais j’ai été obligée de freiner la cadence après avoir fondé une famille. Désormais, je voyage dans mes livres. Et pour répondre à ta question, je suis déjà allée en Afrique, mais pas au Costa Rica.
    • E.B : Et Rouge, pair et manque, que peux tu dire sur ce bel ouvrage que j’ai eu bien entendu le plaisir de lire et apprécier
    • Ena : C’est typiquement le type de roman que j’aime écrire lorsque je souhaite me détendre. Je m’amuse énormément à mettre en scène deux personnages qui s’affrontent dans des joutes endiablées.
    • E.B : peux tu me résumer en quelques mots ton dernier « Bébé »
    • Ena : Je viens d’achever une romance fantastique qui paraîtra en 2017 chez Rebelle-éditions.Avril 1882Menacée d’expulsion de ses terres, Lady Électra part chercher son frère Adonis en Égypte. En effet, ce dernier ne donne plus signe de vie, de sorte que son titre de baron pourrait bien lui échapper.

      Arrivée à Memphis, la jeune Anglaise découvre qu’il est tombé en léthargie. Timothy Fentington, qui les héberge dans sa cange, refuse de les laisser rentrer tant que son meilleur ami ne recouvrera pas la santé.

      En vérité, Adonis a toutes les raisons de ne pas s’éveiller. Chaque nuit, une belle Égyptienne lui rend visite. Il ne sait si elle est réelle, mais le message qu’elle lui délivre, lui, l’est. Si le jeune lord accepte de la suivre dans son monde, son père disparu deux mois plus tôt lui reviendra.

      Le séjour d’Électra sur les berges du Nil risque donc de s’éterniser. Or, comment résistera-t-elle au charme de Timothy, un débauché notoire ? Car, celui qui par le passé la surnommait « Dents de lapin » semble avoir pris conscience de ses attraits.

    • E.B : waouh, très prometteur !!! Quel genre de lectrice es-tu ? Et quelles sont tes lectures de prédilection ?
    • Ena :  Je lis énormément de romances historiques.
    • E.B : Tu te souviens de ton premier livre lu en tant qu’enfant?  en tant qu’adolescente?
    • Ena : J’ai très peu de souvenirs de mon enfance. Adolescente, je lisais beaucoup de poésie et de théâtre.
    • E.B : Je vais énoncer quelques mots, pourrais-tu me dire qu’est-ce qu’ils évoquent pour toi ?
      • Travail : fait partie de ma vie
      • Amour : toujours
      • Livre : romance
      • Cinquante nuances de Grey : je ne l’ai pas lu
      • Liberté : j’espère ne jamais en être privé

       

    • E.B : Des projets ???
    • Ena : Je compte écrire la suite de Un manoir pour refuge (dont le tome 1 paraît en novembre 2016 chez Rebelle éditions), puis je m’occuperai de celle de Sous le Ciel de Nout.
    • E.B : Merci Ena pour ce moment papotage avec tes fans et j’espère te relire très bientôt .
    • je rappelle que la suite de Rouge, pair et manque sortira en mois de Mars #SOUMYA

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s