Mon avis sur Douce utopie

Coucou les étoilés !

Vous pouvez retrouver ci -dessous mon avis sur Douce utopie de Charlène Kobel qui a eu la gentillesse de me faire confiance pour en rédiger une chronique. Et je l’en remercie !

Douce utopie: Tome 1 (Sweetness)

charlene kobel 02

 

Auteure : Charlène Kobel

 

Ebook : 3,60 €

Résumé :

Zoey, 21 ans, 2e fille de la famille quitte sa patrie après une histoire d’amour difficile. Ses parents lui reprochent tacitement de ne pas avoir aussi bien réussi que sa sœur qui a miraculeusement vécu la même histoire qu’eux : un road trip aux Etats-Unis, où elle a rencontré son futur époux… Si Zoey veut retrouver ses racines, elle n’en souhaite pas moins s’émanciper de son passé… À vingt et un ans, elle a un autre rôle à jouer que celui d’une enfant…C‘est sans compter sur le côté joueur du beau Lorenzo, plus âgé qu’elle, mais plus audacieux…

Mon avis : 

Utopie : projet imaginaire et illusoire…

En commençant cette lecture, la définition du mot « utopie »  avait tout son sens. Comment Zoey peut-elle laisser une chance à cette histoire qui ne peut dès le départ, ne pas en être une ? Dans ma tête, le scénario que je m’étais imaginé au début s’est avéré ne pas être le bon. Comme quoi, les auteurs nous réservent toujours des surprises 🙂

Qui n’a pas rêvé un jour d’avoir une aventure avec le beau prof ténébreux qui fait fondre les petites culottes de toutes les filles de la classe ? Bien que Zoey soit venue à Royston pour parfaire son anglais et oublier son ex, elle va surtout entreprendre une relation que l’on ne saura définir. Est-elle malsaine, ou passionnelle ? Notre jolie suissesse va rapidement se sentir bien dans cette fac, notamment grâce à l’accueil de sa colocataire Amanda, qui lui fera intégrer son groupe d’amis.

Tout était bien parti, Zoey avait tout prévu… Mais c’est la bouche bée qu’elle rencontrera ce fameux Lorenzo. Un homme arrogant dans toute sa splendeur et très impulsif. Il m’a tellement énervée que je n’en supportais pas la répétition de son prénom ! 😛 Lui prof, elle élève, que peut-il en ressortir à part cette course folle, cette quête de l’un et de l’autre et de ce jeu du « je t’aime, moi non plus » ? Et s’il n’était pas comme il prétend être ? Zoey peut-elle lui faire confiance, ou au contraire, le fuir comme la peste ?

Cette lecture m’a surprise, comme je l’ai dit plus haut le thème n’était pas celui auquel j’avais pensé en commençant à lire, donc il y a des choses qui ne m’ont pas permis d’entrer directement dans l’histoire. Tout allait un peu trop vite même. Mais quand j’ai enfin compris ma fausse route, j’ai pu continuer dans une lecture beaucoup plus fluide et j’en ai avalé la seconde partie d’une traite. C’est aussi le moment que j’ai le plus apprécié, ayant les deux points de vue ; celui de Lorenzo et celui de Zoey. Maintenant, j’ai hâte de continuer avec le tome 2 « douce illusion » pour en savoir plus !

écrit par #carine

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s