La vie (pas si) superficielle de Mia, notre avis!!!


Hello les étoilés, si vous voulez bien, nous partageons avec vous notre avis sur cette belle lecture :

Titre : La vie (pas si) superficielle de Mia

Auteur : Mathias P. Sagan 

Éditeur : Amazon Media 

Genre : Romance, Chick Lit 

 

sans-titre

Résumé : 

Je suis Mia et j’ai une vie parfaite ! Vraiment ! J’ai 27 ans, je vis avec mon chat, j’ai un boulot de rêve, un amoureux parfait, un appartement superbe, et tout, absolument TOUT ce que j’ai décidé dans mon enfance se réalise ! Si, si, je vous assure !

Malheureusement, mon chat est un monstre qui préfère se tirer par la fenêtre de ma micro-cuisine dans mon micro-appart, et mon boulot de rêve se limite à faire la potiche au bureau. Mon amoureux ? Dîtes plutôt mon meilleur ami qui est gay et qui a le toupet de s’envoyer en l’air avec tout ce qui bouge, C’est à m’en rendre jalouse ! Et je ne vous parle pas de ma famille qui déprime de me savoir célibataire au moment où mes ovules sont fécondables…

L’avisdeSoumya :

Mia est une jeune femme  indépendante et tristement célibataire de l’avis de sa mère qui la harcèle pour se caser, entre son travail qui est loin d’être affriolent, et sa passion pour les boutiques de haute-couture où elle dépense tous son argent même celui qu’elle n’a pas vu les appels incessants de son banquier qu’elle ignore, elle mène une vie trépidante avec son ami d’enfance dont elle est secrètement amoureuse, et les repas familiaux très animés.

Mia sous ses airs écervelés et superficiels se cache une blessure béante dû à un passif familial très douloureux qui détint sur son présent et son futur, et pour cause, sa peur de l’engagement gâche son aventure d’un soir ???? avec son charmant et mateur voisin Matt qui n’est pas si parfait qu’on le croit !!!!

Mia peut être agaçante, limite tordue et incohérente mais reste un personnage très attachant, elle nous fait rire autant que pleurer, Mia l’accro au shopping pourra t-elle changer ses habitudes à chauffer ses cartes de crédits à tout va et s’ouvrir à l’amour ???

Moi je n’y crois pas trop, car sa frénésie maladive, cache un grand manque dans sa vie, et tant qu’elle ne trouve pas ce que c’est, et qu’elle ne se réconcilie pas avec son passé, sa vie sera vouée à son cher exaspérant banquier qui s’avère aussi, son ex amant.

Oui les étoiles, je fais court, car cette histoire mérite d’être lue dans son intégralité, sans spoiler, avec les rebondissements dans les relations amoureuses de notre chère Mia, car cette dernière ne fait pas dans la simplicité, cela va sans dire !!!

En quelques mots, je vous recommande chaudement cette belle lecture, pleine d’humour et torride, sans oublier les tuyaux vestimentaires, Mia ou je dois dire Mathias est l’excellence pour parler chiffon (rires) et en bonus un conseil d’ordre très intime que je vous laisse découvrir par vous même, HUM!!!très instructive MERCI MATHIAS (éclat de rire).

Merci à Mathias pour ce bon moment de détente et de bien être livresque

Ecrit par #Soumya

 

L’avis de #Monique :

Contrairement à Soumya, moi je n’ai pas aimé le livre. Mia m’a énervée. Trop tête en l’air, trop naïve et cette manie qu’elle a de cramer sa carte bancaire. A tel point que son banquier n’arrête pas de l’appeler mais Mia évite tout appel et tout rendez-vous le plus possible.

Oui bien sûr il y a quelques fou rires , mais j’ai trouvé le contenu de toute l’histoire fade, Mia a des problèmes ok une vie sentimentale déserte qu’elle souhaite garder.

Et franchement, ce voisin voyeur dont elle accepte par dessus le marché un rendez-vous.

Non mais oh, Mia réveille toi punaise. Ouh que j’ai eu plus d’une fois envie de la secouer.

Enfin , voilà 3 avis très différents les étoilés. Cependant, malgré le fait que je n’ai pas accrochée avec Mia, la plume de Mathias, très souple à rendu ma lecture facile. Mais vous allez-vous craquer pour ce livre ou non? Dites-nous tout. ❤

 #Monique.

L’ Avis de #carine :

Je tiens dans un premier temps à remercier Mathias P.Sagan pour ce service presse, mais également pour ce magnifique moment de lecture, drôle et complètement décalé. Pour dire, j’écris et j’en ris encore !

Ce roman je ne l’ai pas avalé, je l’ai complètement englouti d’une traite.

Mia, pas si superficielle, incarne le fantasme féminin à qui on aimerait toutes ressembler dans nos rêve les plus fous !.

Elle est une femme indépendante pourvue d’une d’une beauté époustouflante. Son dressing est à faire pâlir les fans de Sex and the City grâce à son Amex qui paie plus vite que son ombre.

Si Mia a tout pour elle, il lui manque néanmoins le principal, l’amour. Bien sûr, elle est amoureuse de Joshua, mais il est juste un peu, même beaucoup …GAY !

Que de rires en lisant ce roman, c’est une vrai bouffée d’oxygène ! De la détente à l’état pure.

Une question me taraude néanmoins, comment l’auteur, un homme de surcroît, a t-il pu décrire « la femme » aussi parfaitement ? J’en reste épatée !

Vous l’aurez compris, je vous recommande cette histoire (pas si) superficielle que ça. Un roman pour nous les filles qui aimons les licornes et pétons des paillettes comme de vrais princesses, mais aussi pour vous messieurs, qui grâce à la magie de la plume de Mathias P.Sagan apprendrez enfin à nous comprendre 😉

les-princesses-ca-pete-des-paillettes-glamour-inside-11814270

——————————————-

71QO1iD8ikL._UX250_

SERVICE PRESSE MATHIAS P. SAGAN

 

 

 

 

 

Mon avis sur Jeu Set Match « Principessa »


 

Bonjour les étoiles, 

Je vous laisse découvrir mon avis sur le dernier bijoux de Battista Tarentini

 » Jeu Set Match #01 Principessa « 

C__Data_Users_DefApps_AppData_INTERNETEXPLORER_Temp_Saved Images_jeu-set-match,-tome-1---principessa-774237-250-400

Auteur : Battista Tarantini

Aux Editions Black Moon Romance

Ebook : 10,99lien numilog [109142]

http://www.numilog.com/fiche_livre.asp?ISBN=9782011613400&ipd=103

Résumé :

Monaco s’apprête à inaugurer le célèbre tournoi de tennis des Masters 1000. Ella Rosenthal, jeune journaliste pour un prestigieux magazine sportif, est chargée de réaliser un reportage « glamour et vérités » révélant la face cachée de l’Américaine Cheri Meyers, joueuse prodige du circuit. Loin de la salle de rédaction, immergée dans un monde dont elle ne maîtrise pas les codes, Ella va devoir rivaliser d’aisance, et se fondre dans le luxe décadent de ces lieux d’exception afin d’écrire un article parfait. Elle est bien décidée à ne pas se laisser distraire de son objectif, et surtout pas par un homme ! Pourtant, dès son arrivée, Ella rencontre Luka Tessier, un médecin chargé des contrôles anti-dopage. Entreprenant et attentionné, il se rapproche peu à peu d’elle ; Ella est surprise, méfiante, puis le laisse faire et en redemande. Mais où qu’elle aille, elle croise le chemin du ténébreux Sevastian Novikov, un joueur redoutable, aussi arrogant que sexy, auquel rien ne résiste. Luka la charme et veut lui offrir la stabilité qui guérirait ses blessures ; Sevi la provoque et incarne tout ce qu’elle s’évertue à fuir. Dans les somptueux couloirs de l’hôtel Excelsior, s’installent de dangereux jeux de séduction où tous les coups semblent permis. Ella n’est pas à l’abri de se retrouver « Jeu set match » et de mordre la poussière? aussi scintillante soit-elle.  

 

Mon avis :

C’est avec un immense plaisir que j’ai retrouvé la plume de Battista Tarantini.

Ayant eu un énorme coup de coeur pour sa trilogie «  Above All », j’avais hâte de lire son dernier roman. Et une fois de plus, je n’ai pas été déçue!

Le décor est planté et c’est dans la belle ville de Monaco avec tout son luxe ostentatoire qu’Ella, une jeune journaliste, débarque. Plus habituée à écrire de petites chroniques qui n’ont rien à voir avec le sport, elle se voit confier un article d’une grosse envergure sur la belle et talentueuse joueuse Chéri Meyers. Et c’est à l’Excelsior, hôtel de luxe somptueux qu’elle posera ses valises. Elle y rencontrera dès le premier soir un jeune médecin de la fédération, Luka, qui ne lui cachera pas ses intentions de la charmer. Ce jeu de séduction ne lui déplait pas… Pourtant, c’est sur un regard de braise un peu plus loin dans la salle qu’elle va se sentir troublée et nerveuse. Le Tsar, Sevastian Nivikov ne la quitte pas des yeux. Ella en devine de suite son arrogance. Certes il beau comme un dieu, il est riche et puissant mais surtout il est… russe, et cela lui suffit pour faire taire son estomac qui papillonne. Mais, le match ne fait que commencer pour le champion russe … Et ce n’est pas que sur la terre battue qu’il va se dérouler. Il n’aime pas la défaite… Quelle qu’elle soit. Ella n’en n’oubliera sûrement pas son objectif premier, à savoir rentrer dans les bonnes grâces de Chéri Meyers et obtenir le scoop pour lequel son patron la mandatée. Et c’est à travers tout cela que l’auteure, Battista Tarantini, nous fait découvrir le monde très sélect du tennis. Un univers dont nous ne connaissons pas les coulisses. Et elle le fait une fois de plus avec une telle précision, que je me demande si elle ne s’est pas retrouvée à la place d’Ella pour pouvoir écrire tout cela ! On va y découvrir l’envers du décors, l’évolution du staff, des joueurs, des journalistes… Tout y est décrit magnifiquement, il ne nous manque que le panama sur la tête pendant que nous lisons l’histoire ! Les dialogues sont sublimes et il y a en a beaucoup dans ce livre. Elle n’en dit jamais trop, ni pas assez. A la façon d’une journaliste qui va juste amorcer le début pour vous aiguiller. C’est de cette façon que nous allons faire connaissance de tous les personnages au fur et à mesure de la lecture. La température monte crescendo avec l’histoire, et il fait très chaud à Monaco ! Le triangle amoureux est très bien trouvé; le gentil médecin très romantique, mec idéal, contre le russe ténébreux et explosif: la brise contre l’ouragan. Que choisira Ella ? Elle qui a tant souffert à cause des hommes dans le passé…

Dans nos chroniques, nous utilisons souvent le mot addictive, pour parler de nos lecture, mais j’aimerais en trouver un autre plus puissant pour en décrire celle-ci ! La fin arrive beaucoup trop vite tant la lecture est passionnante et prenante. Je suis passée par plusieurs phases de sentiments en lisant, et ce, jusqu’à l’explosion !

Battista nous promet des extraits pour tenir jusqu’en août mais je sais d’avance que l’attente va être un supplice. Néanmoins, je n’ai aucun regrets sur le fait de ne pas avoir attendu la parution de tous les tomes avant de le commencer car j’ai appris avec mes lecture à priser cette attente qui nous fait monter la tension et en apprécier à sa juste valeur la suite, lorsqu’elle se présente. On a le temps de bien assimiler l’histoire et on continue de rêver encore quelque temps à ce qu’on vient de lire. Alors oui, foncez car ce livre est une fois de plus un petit bijoux, un grand CHLEM de sentiments ! Battista m’a mise « Jeu Set et Match »…. Et je l’en remercie ;).

#carine