Second avis sur Pandémonium, avec carine

couv-pandc3a9.jpg

Titre : Pandemonium Tome 1

Auteurs : Lizi  Castile et Aïvy Frog

Editions : Passion collection Rouge Passion

Sortie le : 08/06/2016

Ebook : 4€99

Broché : Version broché (14€99) : Boutique Passion Editions

Résumé : 

Quand la douce Agnia fuit son village et son fiancé, Yann, quelques semaines seulement avant le mariage, c’est la terrible Proserpine, son amie depuis l’enfance, qui la recueille et la guide vers la liberté. Mais Agnia est aussi un soutien sans faille pour Proserpine, malmenée par son histoire avec Marc, directeur des Editions Scripturam et père de son associé.
Dans une ville où règnent toutes les tentations, ces deux amies que tout oppose – richesse, milieu social, moralité – s’accrochent l’une à l’autre. Chacune devra en effet affronter des épreuves, sera tourmentée par les secrets, la culpabilité et des choix cornéliens.
L’ange qui sommeille dans le cœur de Proserpine se réveillera-t-il ? Agnia se laissera-t-elle entraîner dans le péché par ses démons enfouis ? Laissez-vous guider au cœur de Pandemonium, où vos blessures se révèlent.

Mon avis :

C’est à quatre mains que ce roman a été écrit et je trouve cette idée vraiment très bien, car même si l’on ne distingue pas le changement de plume, on imagine très bien l’implication de chacune d’elles dans leurs personnages respectifs.

Agnia l’ange et Proserpine le Démon ? Je n’en suis pas si sûre…

Agnia vit dans un petit village perdu. En plein tourment existentiel, elle se voit déposer devant la gare par sa mère sans aucune explication de sa part. C’est donc tout naturellement qu’elle va prendre un train pour se réfugier chez sa meilleure amie… Elle ne sait pas trop ce qu’elle fait, a-t-elle raison ou tort ? Quelques jours avec sa meilleure amie lui rendront sûrement le sourire et la force dont elle a besoin, et elle pourra repartir sur de bonnes bases pour être la petite épouse parfaite. Son futur mari n’en n’attend pas moins d’elle…

Proserpine quant à elle, très surprise de son arrivée, est néanmoins ravie. Elle espère de tout cœur la garder loin de  l’avilissement dont  Yann fait preuve à l’égard de sa  meilleure amie. Tout le monde s’en rend compte sauf elle, bien sûr. Cet homme est machiste et exerce sur Agnia sa domination. Pro va en prendre soin comme elle le peut, car une chose est sure, elle n’est  pas aussi forte qu’elle le laisse paraître…Mais quel est ce mal qui la ronge ? Sera-t-elle assez solide pour deux ?

Je n’ai pas lu ce roman d’une traite comme j’ai l’habitude de le faire. Je ne peux pas dire que ce soit un manque de fluidité de la plume des auteures car ce n’est pas le cas. J’ai vraiment aimé leurs manière  d’écrire, de détailler toutes ces émotions, ces pensées et ce mal être qui rongent nos deux héroïnes et empoisonnent leurs existences. Ce que j’ai apprécié par-dessus tout c’est justement cette façon de les amener à prendre conscience des choses par elles-mêmes.  J’analysais  beaucoup et cherchais à travers les mots de découvrir ce qu’il n’était pas écrit, car le « sujet » Proserpine doit être une aubaine pour un psy, mais je n’en suis pas une lol !  Son masque s’effrite peu à peu pendant la lecture et j’attendais impatiemment qu’il tombe. Par contre il m’a vraiment manqué un peu de punch, mais d’un côté j’imagine bien que c’est la trame de l’histoire qu’il veut cela, car celle-ci se déroule sur plusieurs tomes. J’aurais aussi aimé que le dénouement arrive plus vite, car même si cette façon d’écrire donne encore plus de profondeur aux personnages et à toute cette exposition de doutes et de sentiments, il m’a manqué les rebondissements qui me tiennent en alerte. Je me hasarde à dire  que le Tome 2 sera beaucoup plus torride et festif ! Pourquoi ? Tout simplement par son titre… «  Pandémonium », Pandémonium désignant la capitale imaginaire des Enfers où Satan invoque le conseil des démons. Depuis, ce mot est également utilisé pour désigner un lieu où règnent corruption, chaos et décadence. (source : wikipédia) Magnifique choix qui donne tout son sens au lieu évoqué dans le roman et par lequel on peut s’imaginer une suite en totale cohésion avec la perception que l’on a de celui-ci.  Car à la fin, le ton est donné pour le deuxième opus ! On comprend de quoi il sera fait mais je ne peux rien vous dire 😉

 

Ecrit par #carine

 

 

 

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s