Bridget Page, participante au grand prix du Thriller VSD Fyctia.

fyctia-site-internet_Hugo-Cie.jpg

Bonjour Bridget ! Nous sommes très heureuses de pouvoir faire un petit zoom sur toi et parler un peu de ta participation au grand prix du Thriller VSD Fyctia.

.la team.jpg   Pour commencer, étant très curieuse, et pour celles et ceux qui ne te connaissent pas encore, peux-tu nous faire une petite présentation ? Qui es-tu Bridget Page !? 😉

Je suis une femme de 51 ans, secrétaire médicale de profession. J’ai deux enfants de 26 et 22 ans et je vis dans la Sarthe.

Je suis une passionnée de jeux vidéos depuis toujours, je joue à World of Warcraft depuis plus de dix ans, ainsi qu’à certains jeux qui impliquent la conquête spatiale.

Je suis également férue d’informatique, de nouvelles technologies.

la team.jpg  Parle-nous de ta participation au concours Fyctia, il me semble que ce n’est pas nouveau pour toi ?

En effet. Il y a un peu plus d’un an, j’écrivais mon premier roman, dans le cadre du premier concours Fyctia. Il s’agissait d’une romance, sombre et relativement torturée, du nom de Diary of Rebirth. J’ai terminé seconde.

la team.jpg Peux-tu nous en expliquer le fonctionnement ?

L’auteur publie un chapitre puis un second. A partir de là, les votes des lecteurs sont nécessaires pour débloquer les suivants. Plus il y a de chapitres, plus le nombre de votes nécessaire augmente.

la team.jpg   Comment es-tu arrivée là et surtout qu’en penses-tu ?

J’ai entendu parler de cette plateforme qui se créait. On la comparait à Wattpad, ce qui n’est pas tout a fait exact. Fyctia organise des concours, selon des styles littéraires différents, avec des sujets donnés. Le gagnant de chaque concours obtient la publication de son roman. C’est une sorte de tremplin.

Je n’avais encore jamais rien écrit (hormis dans mon adolescence). Je me suis dit que le moment était venu de savoir si les histoires que j’avais en tête revêtaient la moindre valeur.

Ce fut une expérience enrichissante pour moi : j’y ai appris beaucoup de choses et je me suis surtout prouvé à moi-même que j’étais capable de mener à bien un projet.

la team.jpg   Ton roman « Timothy Blake : La mort en héritage » est un style un peu inédit pour toi, même si ta trilogie « Sur la Ligne » a été une amorce. Quelle a été ton inspiration ? Et comment a-t-il prit vie ?

Depuis l’auto édition de Diary of Rebirth, j’avais ce projet en tête. Mais passer de la romance épicée au thriller me semblait être un bien grand fossé. Diary of Rebirth a bien fonctionné et c’est dans ce registre que l’on voulait me voir revenir. J’aime beaucoup la New Romance, j’ai adoré en écrire une et j’y reviendrai, sans le moindre doute. J’ai déjà un projet en tête.

Avec mon second roman, Sur la Ligne, j’ai touché du doigt le thriller, le temps du tome 1 et j’ai adoré cela. Malheureusement celles et ceux qui avaient aimé la romance m’ont assez peu suivi sur ce projet que j’ai, malgré tout, mené à bien et également autoédité.

Il était évident que le public que j’avais touché avec D.O.R. ne me suivrait pas dans le thriller. J’avais donc abandonné ce fameux projet d’un pur thriller.

Le concours Fyctia me donne l’opportunité d’écrire ce roman tout en le proposant à un public qui s’attend à lire du thriller et qui le souhaite. J’ai décidé de saisir cette opportunité, quitte à me planter dans les grandes largeurs 😀

la team.jpg    Tu en es actuellement au chapitre 39, as-tu changé des choses depuis le début suite à des commentaires de lecteurs ? Si non, le ferais-tu si besoin ?

Ecrire une histoire, jour après jour, sans pouvoir revenir sur les chapitres précédents est très formateur mais extrêmement angoissant.  Heureusement les commentaires des lecteurs me permettent de rectifier le tir, que ce soit sur le profil d’un personnage, sur l’action en elle—même, sur la plausibilité des faits, des techniques d’investigation, etc..

Certains commentaires m’ont permis d’équilibrer le duel entre mes personnages principaux, d’autres m’ont donné des idées, d’autres encore m’ont permis de prendre confiance en moi et de voir plus grand.

la team.jpg   Quel est ton secret pour rendre tes romans aussi addictifs ? lol Pourquoi même dans la noirceur on boit autant ton histoire ?

Je ne sais pas vraiment… Peut—être est ce parce que je passe d’un point de vue à un autre, que je me mets si fort à la place de mes personnages que je deviens chacun d’eux. Cela créé sans doute une sensation de totale immersion qui plait à mes lecteurs. Ce serait plutôt à moi de te poser la question 😀

la team.jpg   Comment vois-tu ton avenir et quel est ton rêve le plus fou dans le domaine de l’écriture?

Je n’ai pas trop d’idée sur mon avenir, je ne suis pas du genre à avoir les yeux plus gros que le ventre. Je me satisfait du plaisir que j’éprouve en écrivant, de celui qui m’inonde lorsqu’une lectrice me dit que mon livre l’a touché, bluffé, ou tout autre sentiment bienvenu ^^

Si je dois me placer dans le domaine du rêve, je dirai que j’aimerai me consacrer entièrement à l’écriture, en vivre correctement et voir un jour l’un de mes écris rencontrer un plus large public 😉

la team.jpg  Quelles sont tes lectures de prédilection ? Car j’imagine que tu es avant tout également une lectrice 😉

Tout d’abord je suis une fan de Stephen King et de Dean R. Koontz, pour moi ce sont des maîtres.

Dans un tout autre domaine, je lis énormément de New romance, de Dark Romance.

L’émergence d’une libéralisation du plaisir féminin dans ce type de lecture m’intéresse énormément et écrire des scènes de ce genre est bien plus compliqué qu’on ne pourrait le penser. Ce sont d’ailleurs, pour moi, les plus difficiles à produire.

 la team.jpg Un petit mot pour celles et ceux qui n’auraient pas encore commencé à lire Timothy Blake ?

Timothy Blake : la mort en héritage est un duel entre deux hommes diamétralement opposés. Timothy est un sociopathe, pour ne pas dire un psychopathe, élevé à bonne école. Il est froid, il n’éprouve ni remord, ni regret, il est axé sur le plaisir que lui donne ce qu’il nomme son « art ». Tim est un artiste d’un genre particulier, en somme.

Gildas Gabin est un flic qui s’est spécialisé dans les tueurs en série et à qui on fait appel dans différents pays d’Europe. Mais cette affaire ci va réveiller en lui des souvenirs lointains, un échec, un regret, une souffrance qui vont resurgir et faire de cette enquête la plus difficile de sa carrière et sans doute la plus dangereuse.

la team.jpg  Si tu veux rajouter quelque chose, c’est ici  :

J’espère que vous trouverez dans mon univers un peu éparpillé, il faut bien le dire, de quoi faire vibrer vos cœurs et vos âmes. Le frisson de l’amour ou bien le frisson de la terreur : tout ceci reste du domaine de l’intense, de la chair de poule qui fleurit sur nos bras, de cette coulée glacée qui dévale nos échines, de ce battement de cœur loupé, au détour d’une page. C’est finalement ce que chacun d’entre nous recherche dans un roman : ressentir, éprouver, trembler, et finalement rendre les armes, vaincu, en tournant l’ultime page.

Bonne lecture à toutes et tous 😉

la team.jpg  Merci Bridget d’avoir pris de ton temps pour nous 😉 Les étoiles sont toujours ravies de te lire !

Bibliographie de Bridget Page

Lien vers sa page Amazon ici 

ITW réalisé par #lateam

Aujourd’hui c’est notre Fan page Isabelle Caillet qui s’est prêtée au jeu et qui nous a rédigé sa première chronique en nous donnant son avis sur Timothy Blake !!!! Merci Isabelle  !!!! et bravo !

Avis sur Timothy Blake : L’amour en héritage écrit par Isabelle Caillet :

Résumé : Il n’y a pas plus différents que Gildas Gabin et Thimothy Blake. L’un est un flic brillant, l’autre un monstre que seule la mort d’autrui parvient à émouvoir. Pourtant, ils ont un point commun : chacun dans leur domaine, ils sont les meilleurs et trouveront en l’autre un adversaire à leur mesure. Mais lorsqu’un grain de sable enrayera la machine bien huilée de leur duel, Gildas et Tim entameront un combat sont la seule issue sera la mort

Ce thriller est tout simplement très intense, d’un côté on a un flic qui fait tout ce qu il peut pour trouver ce monstre et d’un autre on a un psychopathe qui tue pour son plaisir. Nous apprendrons beaucoup au fil de l’histoire, particulièrement d’où lui vient cette folie meurtrière. Avoir un point de vue multiple nous permet d’entrer dans la tête de chaque personnages et d’en vivre chaque scène décrite. Le tueur a une très bonne maîtrise de lui-même, il nous fascine par son savoir faire, trouver des victimes et comment il est indéniablement bien préparé pour ne pas se faire attraper. C’est un thriller très angoissant, très addictif, la plume de l’auteur est toujours aussi excellente, j’ai vraiment hâte de connaître la suite des événements.

Gildas va t’il trouver le tueur ?

Comment Timothy va t’il entreprendre la suite ? Mais surtout, quand fera -t-il enfin un erreur….

Que de questions qui restent en suspend… Et qui nous laisse pantelant !

Je vous invite à lire ce Thriller fascinant en suivant ce lien.

14874914_10211143545494691_1693172770_n.jpg

Enregistrer

Publicités

2 commentaires sur « Bridget Page, participante au grand prix du Thriller VSD Fyctia. »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s