Mon avis sur « Ce silence qui nous Sépare » de Céline Musmeaux


 

41kzjcugyvl-_sy346_

Titre : Ce silence qui nous Sépare

Auteure : Céline Musmeaux

Genre : Young Adult

Editions : Nymphalis

Ebook : EUR 5,99

Résumé : 

★ Amour ★ Fin de l’adolescence ★ Drame – Dépression

Retrouvez les douceurs et les douleurs de l’adolescence

« Aucune lumière ne peut m’atteindre. Je suis perdue dans mes abysses intérieurs. »

RÉSUMÉ :

Depuis la mort de son frère aîné dans un accident de la route, Chloé est rongée par la culpabilité. Chaque jour, elle s’enfonce un peu plus dans sa noirceur.

Alors qu’elle fait difficilement face à sa peine et à ses nombreuses angoisses, toutes ses amies lui tournent brusquement le dos à la reprise des cours, début novembre.

Au bord du précipice, Chloé renonce à son existence. Tout n’est plus que solitude, souffrances et moqueries au lycée tandis qu’à la maison, d’autres problèmes tous aussi importants l’attendent.

Pour ne rien arranger à cela, il a fallu que Tom Fischer, le « Bad Boy » de l’établissement décide de s’amuser avec ses nerfs et ses sentiments.

La jeune fille encaisse tout en silence, des brimades aux critiques, tout comme l’étrange comportement de ce garçon qui se met à graviter autour d’elle du jour au lendemain.

Celui-ci semble s’attacher à elle, mais dans quel but ? Cherche-t-il à la sortir de son isolement ou à l’enfoncer dans sa mélancolie ?

Destiné aux lecteurs âgés de 15 ans et plus.

 

Mon avis, écrit par #Carine :

Cela ne va pas être simple de vous donner mon avis, car ce livre m’a vraiment bouleversée par les thèmes abordés qui m’ont touchée en plein cœur… Je suis la maman d’un frère et d’une sœur, cette même sœur qui a subi un harcèlement à son entrée au collège et évidement, il était impossible pour moi de faire abstraction de ces paramètres lors de ma lecture.

Chloé était une jeune fille pleine de vie, jusqu’à ce fameux jour où elle perd son frère dans un accident de voiture…

La vie ne lui fera alors aucun cadeau ! Ses parents très affectés par le décès de leur fils, feront leur deuil, chacun à leur manière, en oubliant intentionnellement ou pas, qu’ils ont encore une fille…

A la maison, rien ne va… Au lycée c’est encore pire…

Chloé n’a vraiment personne pour la soutenir, même sa meilleure amie Alysson lui tourne le dos en la laissant dans les méandres de son désespoir…

La voyant faible, ses camarades vont lui faire subir un enfer ! Elle souffre tellement, qu’il lui est impossible de se défendre. Ou peut-être qu’elle ne le souhaite pas… Son frère est mort, et elle se sent coupable de ce fait, alors subir cette maltraitance, peut-être est-ce mérité au fond…

C’est alors qu’elle va sombrer dans les abysses sans fin de son mal être. Tout n’est plus que noirceur et douleur. Pourquoi vit-elle encore ? Pourquoi cette angoisse ne la quitte pas et la fait tant souffrir ? Chloé est de plus en plus dépressive, elle a du mal à garder la tête hors de l’eau. Des idées noires ne la quittent pas, mais peut-elle refuser de vivre alors que son frère, lui, n’a pas eu ce choix ?

Toujours est-il qu’une personne va lui tendre la main. Sûrement pas la personne à laquelle elle aurait pu s’attendre et encore moins le désirer. Tom Fisher, le caïd du lycée va tout doucement essayer de l’approcher comme il pourrait s’approcher d’un oisillon blessé, avec ruse et tendresse.

Mais est-ce pour lui venir en aide ou profiter encore plus de sa situation ? Pourquoi lui prêter de l’attention alors qu’elle n’est « rien » plus rien. Chloé ne veut pas qu’il s’approche d’elle, bien qu’il soit très attirant, elle ne peut lui accorder sa confiance et refuse tout contact…

De toute façon, même si elle venait à décider du contraire, ce garçon est si lumineux qu’elle aurait peur qu’il ne s’éteigne à ses côtés…

La mort d’un proche et le harcèlement scolaire, deux peines en une que Céline Musmeaux a su décrire à la perfection ! Sa plume m’a saisie dans son roman qui est narré  tel que Chloé aurait pu l’écrire dans son carnet, avec ses propres mots, sa propre peine et toute sa douleur.

L’auteure qui maîtrise parfaitement le sujet, malmène nos protagonistes de sa plume et notre cœur par la même occasion. Et ce, jusqu’à m’en avoir fait couler des larmes. On pourrait penser quelques fois qu’elle se répète mais non, elle renouvelle tout simplement l’état d’esprit dans lequel se trouve Chloé. Tout ce qui est décrit fait partie du cheminement de l’ombre vers la lumière, si lumière peut-il y avoir un jour.

Il faut savoir qu’un dépressif est inaccessible aux autres, ce qu’il se passe dans sa tête ne peut être compris. On va dire d’un dépressif qu’il n’a qu’à se bouger, se relever et aller de l’avant mais cette torture émotionnelle qui les empêche de vivre est réelle ! Les douleurs psychosomatiques le sont aussi. Je  vous laisse imaginer alors l’état d’esprit d’un adolescent prêt à commencer sa vie d’adulte…

On espère pour Chloé, on veut y croire, mais le chemin est très difficile. Le soleil peut-il briller à nouveau dans sa vie et dans son cœur ? Tom va-t-il briser ce silence qui les sépare ? Je vous laisse découvrir cette histoire par vous-même, en gardant en mémoire que malheureusement, cette romance est aussi une réalité de la vie…

Merci Céline pour ta confiance et merci pour ce moment de lecture très intense en émotions 😉

11986962_111677959187286_6038821558834108918_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon avis sur Ne rougis pas Episode 3


0_NRP_S2_3.jpg

Titre : Ne Rougis pas

Saison 2 : Tome 3

Auteur : Lanabellia

Genre : Romance érotique

(Existe en version Soft)

Editions : Nisha

Ebook :  2,99

Pour info l’intégrale de la saison 1 va bientôt paraître en version luxe😉

Résumé :

Quatre jours après le départ de Rose, Gabriel se réveille avec l’impression d’avoir la gueule de bois, incapable de comprendre pourquoi elle l’a quitté.

De son côté, Rose essaye de se convaincre que son choix est le bon : pour protéger son « Monsieur Compliqué » de son ex, elle est prête à tout.

Pour surmonter l’épreuve que lui impose Alexis, Rose devra repousser ses limites .

Mais quand le destin s’en mêle, le bonheur n’a jamais semblé aussi inaccessible.

Mon avis écrit par #Carine :

Rose et Gabriel nous ont laissé en plein suspens à la fin de l’épisode précédent ! J’étais vraiment impatiente d’en connaitre le dénouement.

Et c’est avec un immense plaisir que j’ai découvert les premières pages de cette suite qui, vraiment, correspondait parfaitement à ce que j’attendais !

D’ailleurs tout s’enchaine et tout s’emboite, les réponses à mes interrogations arrivent. Lanabellia lève le voile sur certains secrets avec des révélations poignantes qui nous font succomber encore et toujours plus !

Sa plume fantastique nous transporte en douceur dans son récit. Je le trouve de plus en plus posé mais toujours avec cette touche d’obscurité qui nous tient en alerte, en apportant le piment nécessaire à l’histoire pour nous rendre complètement accros !

Rose va enfin pouvoir se laisser aller avec son Compliqué,  elle a pris de l’assurance, elle se sent tout à coup plus téméraire, plus femme. Je dirais qu’elle est tout simplement transportée par le bonheur…  De son côté Gabriel va essayer d’être celui qu’il lui faut. Il ne sait pas vraiment comment s’y prendre, mais il y mettra tout son cœur, et du moment où il écoute son cœur, je trouve qu’il se débrouille très bien ;). D’ailleurs, très sympa en conseiller matrimonial lol

Tant que nos amoureux sont seuls dans leur bulle, rien ne peut les atteindre, mais notre beau Gaby  est de plus en submergé par toutes ces émotions qu’il n’arrive toujours pas à canaliser. Il a si peu d’estime de lui-même, qu’il a peur que Rose se détourne de lui au profit de quelqu’un de meilleurs. Et c’est pour cela que tout dérape toujours, dès qu’une tierce personne vient les déranger dans cette fameuse bulle. Mais cette fois-ci Rose est bien déterminée à ne pas le laisser s’enliser dans ses démons. Surtout maintenant, qu’elle connait la cause de ses tourments…

Mais pour ne pas s’y enfoncer encore plus, ne voudrait-il pas mieux les affronter ?

Rose arrivera –t’elle à lui prouver que son amour est si sincère qu’il n’a rien à craindre ?

Hâte de savoir la suite que j’imagine explosive chez les Alcots, mais d’un autre côté la fin approche, et ça, c’est vraiment dur 😉

 

Merci Nisha Editions pour votre confiance et merci Lanabellia pour ce moment de lecture toujours aussi exquis 😉

14657246_360477540961666_5751864619921700309_n

 

 

 

 

Enregistrer

L’instant Q’lture du mardi 15 novembre


Bonjour et bienvenue sur votre premier « instant Q’lture » du mardi !

dddd

Aujourd’hui nous n’allons découvrir comment définir réellement  le Young Adult

Romans young adult, ( YA) :

Littérature jeune adulte, ou « littérature passerelle » ou même encore  « cross-age »… Un créneau qui rencontre un énorme succès aujourd’hui et qui à  le mérite de ramener les plus de 15 ans vers la littérature !

Alors les livres  young adult, qu’est-ce que c’est au juste ?

La littérature young adult ou jeune adulte est à classer entre la littérature pour adolescents (qui est assez vaste puisqu’elle recoupe la tranche d’âge des 12-18 ans) et la littérature pour adultes. Ces livres s’adressent donc à des jeunes à partir de 15 ans. Comme le terme anglais l’indique, il s’agit d’ouvrages destinés à un public de jeunes adultes, soit à partir de 15-17 ans, selon les collections et les genres. Et je dis bien à partir….puisque dans la réalité, ces romans sont lus par une majorité croissante d’adultes. 

J’ai pour ma part 44 ans et je peux vous affirmer que j’adore lire du Young Adult !

Les thèmes abordés sont souvent émouvants et touchants, ils dégagent une certaine sensibilité qui m’emporte à chaque fois. Le young Adult ose ! Les premiers amours, les premières sensations , mais aussi les premiers drames… il met en situation ce passage délicat de l’adolescence à l’adulte avec ses peurs, ses joies et ses espoirs. Le Young Adult traite aussi des sujets tabous et qui ont toute leur importance, comme la mort ou la dépression…

Mais dans tout cela, qu’elle est la différence avec le New Adulte ?

La différence  n’est pas grande, c’est tout simplement un nouveau genre littéraire qui est arrivée en surfant sur le young adulte mais en étant plus mature.  si le Ya s’adresse à un public à partir de 15 ans, le NA concernera les jeunes adultes à partir de 18 ans. Dans le young adult nous parlons de ce passage de l’ado à l’adulte, le Na prend tout simplement la relève et traitera les sujets plus en profondeur, plus mature. Les scènes de sexe y seront par exemple plus explicites et les thèmes traités seront centrés sur l’âge du lecteur concerné. Aucun protagoniste n’aura moins de 18 ans et ne pourra avoir plus de 25 ans.

Voili voilà ! J’espère que ce premier billet répondra à vos questions, et je vous retrouve la semaine prochaine pour un prochain MOT LIVRESQUE

#Carine

Enregistrer