Sophie Santoromito Pierucci l’auteure de Brisé(e) en ITW pour les étoiles !


Re bonsoir les étoiles ! Après mon avis sur Brisé(e), aux Editions Black Moon, je vous invite à découvrir son auteure Sophie Santoromito Pierucci qui a eu la gentillesse de répondre à nos questions.

Bonjour sophie !

Tout d’abord un grand merci à toi pour avoir accepté cet ITW et ainsi nous accorder un peu de ton temps  😉

Avant de parler de Brisé(e), peux – tu nous parler un peu de toi ?

  • Je crois que c’est la question la plus compliquée ! Peut-être parce que je suis un peu timide… alors je vais faire au mieux. J’ai 32 ans, je suis la maman de deux enfants de 3 et 5 ans, je vis en couple et je suis l’aînée d’une fratrie de 6 enfants (vive les familles composées décomposées !). Ça c’était pour les généralités !

Je suis aussi la fille impulsive et grande gueule qui regrette souvent d’avoir ouvert la bouche avec précipitation. Je prends à cœur beaucoup trop de choses, me donne corps et âme pour les gens que j’aime et j’ai tendance à accorder beaucoup trop rapidement ma confiance.

J’adore flemmarder sur mon canapé avec un pilou-pilou sur les jambes, mon péché mignon sont les m&m’s, je déteste le sport et je bois minimum 15 cafés par jour !

Je ne sais pas s’il existe un terme qui caractérise ce que je suis, je vais donc tenter d’être claire… je touche à tout mais avec acharnement. Mouai pas très clair… Je m’explique… quand j’étais petite j’aimais le dessin, j’ai fait du dessin. Plus tard, la mode des perles en swarovski est arrivée, j’ai fait des confections. Ensuite, j’ai appris la couture, le tricot, le crochet, le piano (à 20 ans et toute seule) la peinture à l’huile, j’ai rénové mon appartement (de la pose du carrelage à la tapisserie) et j’en oublie sûrement. Bref, tout ce qui m’accroche me rend gaga ! Je suis une passionné des apprentissages !

Hum, on se ressemble beaucoup sur ce dernier point lol

J’ai lu dans tes remerciements que tu fais partie de celles qui ont tenté l’aventure Wattpad, que peux-tu nous en dire ? 

  • C’est ma belle-sœur, qui en avait surement raz le bol de lire ma première histoire de l’époque (café-in), qui m’a poussée à publier sur wattpad. J’ai donc suivi son conseil. Wattpad, au-delà d’être une plate-forme d’écriture, c’est aussi une extraordinaire aventure humaine. J’ai pu rencontrer de merveilleuses personnes, drôles, folles, aimantes, attentionnées et de tout âge ! Je leur dois autant qu’à ma belle-sœur, parce que recevoir un commentaire sur un chapitre, ça a le même effet qu’un carreau de chocolat (ou d’un m&m’s pour moi) et que ça donne toujours un peu plus de courage et de motivation pour continuer à écrire !

Beaucoup de personnes dénigrent WP et je peux le comprendre quand on voit certaines chroniques bourrées de fautes d’orthographes et de grammaires. Mais il faut voir au-delà, interagir avec l’auteur ou les autres utilisateurs n’est pas possible avec un simple livre. Ça ne t’est jamais arrivé de vouloir crier haut et fort ce que tu ressens en vivant le passage d’un livre ? Si oui, c’est ça WP !

Heuuu oui !! Il m’arrive souvent de régler les comptes avec les auteurs par mp ! Mdr

La question fatidique qui ne déroge pas à la règle de l’ITW lol, d’où te vient cette passion pour l’écriture ?

  • AUCUNE IDÉE !

Du plus loin que je me souvienne je sais lire (ok, phrase bateau). J’engloutis les livres à la journée. Il m’arrive même parfois de relire des livres que j’ai déjà lu il y a longtemps et de me dire vers le milieu : « ça me dit quelque chose… merde je l’ai déjà lu ». Alors peut-être que de lire m’a poussée à écrire…

Je ne sais pas. En revanche, je sais de quand et d’où. Après le décès inattendu de mon oncle et une nuit au travail. Peut-être parce que je ne voulais pas qu’il ne reste rien de moi ici s’il m’arrivait quelque chose ? Je devrais peut-être faire une analyse chez un psy… en tout cas je l’ai fait dans une période de ma vie où j’en avais besoin. Écrire c’était une nécessité, ça me permettait de vivre autre chose et d’oublier l’espace d’un instant la réalité. Ça me faisait du bien !

Aujourd’hui, rien n’a changé ! Je ne saurais dire si c’est une passion mais c’est une nécessité. Je ne peux pas rester une journée, une nuit, sans penser à mes personnages, mes histoires, et à écrire !

As –tu un rituel pour écrire ? Ou peut-être un endroit bien particulier ?

  • J’écris mieux le matin au réveil et la nuit. Pas de rituel, si ce n’est un café et une cigarette et surtout du calme !

J’en viens à Brisé(e) et j’aurais tout de même une question personnelle.

Tu décris à la perfection le métier d’Océana, autant dans les gestes, que dans les sentiments que l’on peut ressentir. Exerces –tu toi-même cette profession ?

  • Je suis infirmière ! Tu m’as très bien cernée ! Je travaille dans un service de cardiologie (adulte). Et c’est vrai que je n’ai eu aucune difficulté à construire le personnage d’Oceana grâce à ça. D’ailleurs, l’expérience du lève malade est véridique. C’est une horreur !

Démasqué lol   Effectivement le passage du lève malade est assez particulier et toute l’appréhension qui entoure cette scène est vraiment  très bien décrite.

Que peux-tu nous dire sur Brisé(e) ? Comment est née ce sujet et les personnages ?

  • Je vais essayé d’être concise. La première histoire que j’ai écrit (café-in) avait mis en scène Rick, pour lequel beaucoup de mes lectrices s’étaient attachées. Je devais donc lui trouver son histoire… l’idée de l’infirmière et du patient, n’est pas un fantasme (je ne voudrais pas qu’il naisse un tas de rumeur, je ne soigne que des vieux dans mon service ! Beurk) Je voulais quelque chose qui n’avait jamais été fait. Je tiens à préciser que je n’avais jamais entendu parler de Avant toi de Jojo Moyes (le film n’était pas encore sorti et le livre n’avait pas encore connu ce succès) pour tout dire je ne l’ai toujours pas lu parce-que j’ai peur de pleurer comme une merde ! Bref, l’idée a mûri et Brisé(e) est né. Oceana devait avoir une raison vitale pour rester auprès de Rick et lorsque l’on connait la système de santé aux États-Unis on a vite fait d’en trouver une… c’est pourquoi cette histoire ne pouvait pas se dérouler en France.

Pour Rick, c’est plus compliqué. Surtout qu’une partie de son histoire est expliqué dans mon premier livre (café-in) donc je devais échafauder quelque chose qui ne serait pas en contradiction avec la personnalité que je lui avais déjà construit…

Je peux te rassurer sur un point, lorsque j’ai commencé à le lire j’ai pensé immédiatement à Avant toi , mais ce fut très bref ! Car l’histoire n’a aucune similitude 😉 mis à part l’assistante de vie, mais ça ! Quand on a une personne qui a besoin de soin, on ne va pas lui envoyer la boulangère du coin lol 

Que pourrais-tu dire à nos fans page qui hésite encore à lire brisé(e) malgré ma super chronique 😛 mdr

  • Merci ! (Imagine moi avec un sourire colgate devant mon écran !)

Compliquée ta question parce que je ne sais pas me vendre… euhhhh.

Tout d’abord rien à voir avec Avant toi. Les comparaisons me mettent les nerfs à vif, Rick ne va pas mourir et Oceana a les pieds sur terre !

Ensuite, non mon livre n’est pas le livre de l’année dont on se souviendra toute sa vie mais je pense qu’il vaut la peine d’être lu. Pourquoi ? Parce qu’il traite insidieusement de plusieurs choses. De la difficulté de se faire soigner, de soigner, d’accepter de passer la main et de se faire soutenir, d’arrêter de penser que la vie est une fatalité et que nous n’avons pas le choix. Mais aussi de l’amour « extra large » qui va de la simple amitié, à l’amour d’une mère pour son enfant.

On a tous un grand rêve, quel est le tien ?

  • Je n’ai pas de rêve à proprement parler mais j’aimerai un jour louer une vieille mustang et me faire la route 66 (dont une partie n’existe plus, crotte) puis faire le tour du monde, visiter ce que nous ont laissé les anciennes civilisations.

Moins égoïstement, je souhaiterai simplement que les Hommes cessent de se haïr. La vie est tellement courte mais si belle !

🙂

D’autres projets livresques en cours ?

  • Je continue d’écrire sur Wattpad, mon histoire en cours Attirantes Coïncidences, parle de deux voisins au passé douloureux. Sitôt terminé je me mets sur l’histoire de Carl, peuchere (comme on dit chez nous) il a le droit à son happy end lui aussi non !

hooooooo mais j’osais pas te le demander ouiiiii je veux du Carl !! Son personnage m’a beaucoup touchée, je n’en parle pas dans la chronique pour ne pas spoiler, mais il est un vrai plus dans le roman 😉

On passe au côté ITW délire ?

J’ADORE !

Questions/ réponses courtes : ta plus grosse…

Ta plus grosse peur :

Il y a quelques années je t’aurais répondu : l’orage. Aujourd’hui sans hésitation : qu’il arrive quelque chose à mes enfants ! Rien que d’y penser j’ai le palpitant…

Ta plus grosse honte :

Tu veux dire en dehors de la fois où je suis allée à l’école en culotte (c’était un rêve bien sûr) ? Ma belle mère qui m’a surpris au lit avec son fils un dimanche matin… « à table… » avait-elle dit avant de refermer la porte aussi sec. Bizarrement je ne me rappelle pas du repas ce jour-là !

Ptdr !!

Ta plus grosse partie de rire :

Il y en a trop. Mais celle dont je me souviens : Une blague sur les chinois débridés avec mon frère. Je ne la raconte même pas tant elle est ridicule ! Mais j’ai ri jusqu’à en pleurer.

Ta plus grosse boulette :

Dans les toilettes il y a quelques heures ? Non franchement je sèche. Tout le monde fait des erreurs mais de là à t’en citer une en particulier… peut-être avoir acheter cet appartement au lieu d’une maison avec jardin parce qu’on ne pense pas au bien être des enfants jusqu’à en avoir ?

Ta plus grosse…. A toi de finir 😉

Si j’avais été un homme je t’aurais dit dans mon pantalon… remarque que mes fesses ne sont pas mal dans le genre non plus ! Ma plus grosse fierté en dehors de mes enfants et de Brisé(e) je dirais d’avoir pu être adopter par l’ex-mari de ma mère. Ça n’est pas (uniquement) mon deuxième papa ( et oui je suis chanceuse à l’état civil j’ai deux papas et une maman) mais aussi le grand père de mes enfants et l’un de mes meilleurs piliers dans la vie !

Merci sophie d’avoir pris de ton temps pour nous, en nous apportant ce petit bout de toi 😉

Ce fut POUR MOI un réel plaisir d’y avoir répondu, même si en éternel insatisfaite que je suis, je ne suis pas contente de ce que j’ai dit !

Merci pour le temps que tu as passé sur Brisé(e) sur ta chronique, et sur mon ITW (j’ai l’impression d’être une star !). À très bientôt et qui sait peut-être un jour autours d’un Sexe on the beach au Regence ? 😉

Avec plaisir lol !!! 

A très bientôt Sophie

ITW écrit par Carine

Coucou les étoiles joueuses !

Bravo vous avez trouvé Sophie S. Pierucci

et donc voici votre lettre de la semaine

Un E Vert

#Grandjeudel’été

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon avis sur Brisé(e), un roman de Sophie Santoromito Pierucci


Titre : Brisé(e)

Auteurs :  Sophie Santoromito Pierucci

 

Genre : Romance

Editions : BMR

Broché : 18 €

Ebook : 10,99 €

Résumé :

Oceana, trente ans, doit réunir plus de trois cent mille dollars au plus vite, c’est uen question de survie. Autant dire « mission impossible », pour une infirmière à domicile aux revenus modestes… Alors, quand les Thomas, célèbres propriétaires d’hôtels sur la côte Est des États-Unis, lui proposent un emploi au salaire démesuré, elle accepte immédiatement. Elle devra s’occuper de Rick, un membre de la famille qui a besoin de soins suite à un grave accident. Convaincue qu’il s’agit d’un vieux grabataire, Oceana est surprise de découvrir un trentenaire plus que séduisant… Et il faut peu de temps avant que, mettant de côté les secrets qui entravent leurs vies respectives, Oceana et Rick débutent une liaison. Mais il est des vérités qui refusent de rester dans l’ombre… et qui sont prêtes à briser tous ceux qui chercheront à les taire.

Mon avis écrit par #Carine :

oie
Bravo vous avez trouvé l’oie ! Maintenant pour gagner un morceau de rébus en plus, il vous suffit d’envoyer nous la photo ou dire simplement « Oie » par mp et nous vous ferons cadeau d’un autre morceau de rébus !!! Alors à plus tard ❤

Je dois dire que je suis tombée par hasard sur ce livre en préparant un article sur une autre sortie BMR, que j’attendais impatiemment. Il m’a immédiatement attiré par son titre et sa couverture. N’étant pas adepte des résumés, car j’aime la découverte totale de mes lectures, je me suis laissée tenter, en ayant simplement lu la première phrase.

Et là, ce fut la surprise totale ! J’ai débuté ma lecture et me voici en quelques lignes plongée dans ce roman des plus addictifs !!! Je n’ai pas l’habitude d’utiliser des mots comme Whaouuu, mais là, il a toute sa place 😉

Océana a besoin d’argent, une très grosse somme même… C’est par le biais de sa maman qu’elle trouvera une place qu’elle ne peut refuser.  S’occuper d’un membre de la famille du patron de celle-ci s’avèrera plus compliqué qu’à son habitude.

Elle quitte New-york pour Miami, où elle pense s’occuper d’un homme grabataire pendant trois mois. Quel choc pour elle en arrivant, lorsqu’elle découvre allongé dans son lit médicalisé un jeune homme, certes exécrable de par sa situation, mais beau comme un dieu…  L’attraction est immédiate entre eux, mais en bonne professionnelle, elle saura mettre la distance  nécessaire… Du moins dans un premier temps …

Océana est une femme que la vie n’a pas épargnée, elle est en quelque sorte brisée de l’intérieur mais sait se montrer forte à l’extérieur. Il le faut, elle le doit à une personne chère à son cœur… Elle excelle dans son métier grâce à ses capacités, mais surtout à sa force de caractère. Elle va vite analyser son patient, en repérer ses besoins et ses attentes tout en essayant de faire abstraction de ce truc qui les rapproche malgré eux.

Rick est très affecté par son accident, certes il remarchera un jour, mais il a été brisé ce jour-là et je ne parle pas que de ses os… Il ne supporte pas d’être dépendant des autres, et reporte toute sa haine envers ses assistantes de vies qui ne résistent pas longtemps ; toutes fuient la maison de leur patient à peine arrivées… Mais c’était sans compter sur la venue d’Océana, qui saura ignorer ses sautes d’humeur et instaurer un meilleur climat dans la demeure…

L’auteure maîtrise son sujet à la perfection, rien n’est laissé au hasard et rien n’est là pour rien. Tout est calculé minutieusement pour nous tenir en haleine et rendre notre lecture addictive.

Elle a su trouver le bon duo avec Rick et Océana.

Rick a vécu un réel traumatisme avec son accident et vit dans une grande solitude depuis quelques semaines. Lorsqu’il voit arriver cet ange blond qui rougit à sa vue, il ne peut que se laisser prendre au jeu…  Quant à Océana,  loin de chez elle et de ses problèmes, elle retrouve tout à coup un semblant de vie qui l’apaise, et lui redonne cette place de femme avant tout, qui peut plaire à un homme, même si ce n’est éphémère… La matière est là, la bulle est formée… Mais qu’arrivera-t-il lorsque cette même bulle éclatera ?

Océana est-elle prête à tout pour obtenir l’argent dont elle a tant besoin ?

L’auteure de ce roman a indéniablement un talent fou pour l’écriture. Elle m’a rendue complètement accro à son histoire en quelques lignes.  J’ai été complètement absorbée par son déroulement, mais surtout par la force des sentiments que l’ont peut ressentir lors de la lecture.

Elle sait parfaitement jouer avec les émotions mais aussi avec la tension nerveuse qui m’a animée, lorsqu’un troisième protagoniste a fait son arrivée.

Elle nous embarque dans une belle romance comme je les aime, avec cette touche d’humour qui complète le panel d’émotions qu’elle nous offre de sa plume : La joie, la peur, l’amour, le doute et la passion…

Un livre qui m’a complètement conquise, que j’ai dévoré rapidement malgré le nombre de pages assez conséquent ! Je vous recommande cette lecture avec le plus grand des plaisirs.

Un grand merci à Netgalley et Black Moon pour ce service presse !

Enregistrer