Mon avis sur « Empare-toi de mon coeur » un roman de Céline Musmeaux

51ckP4iqynL._SY346_.jpg

Titre : Empare-toi de mon cœur

Auteur : Céline Musmeaux

Editions : Nymphalis

Genre : Young Adulte ★ Amour ★ Fin de l’adolescence ★ Prise d’indépendance

Ebook : EUR 5,99

Broché : 

Résumé :  « L’amour naît parfois de la tendresse que l’on se porte… »

Plus les mois passent, plus Charlotte est convaincue que Frank lui plaît et que c’est réciproque. Cependant, la lycéenne est très timide et n’ose pas lui avouer ses sentiments, d’autant plus qu’il a déjà une copine encombrante.

De ce fait, elle vit un amour secret dans l’espoir d’obtenir à chaque instant un regard ou un sourire de sa part.

Alors qu’ils rentrent des vacances de Noël, Frank lui laisse encore espérer qu’elle a une chance avec lui. Encouragée par sa meilleure amie, Charlotte prend subitement la décision de se lancer. Elle lui écrit un mot qu’elle dépose ensuite sur son bureau.

Mais le destin se joue d’elle, ce n’est pas Frank, mais son voisin Ludovic qui reçoit sa déclaration. Ce dernier accepte ses sentiments par erreur et tout va brusquement se compliquer pour la discrète jeune femme. Elle se retrouve forcée de faire bonne figure face à un garçon qu’elle déteste profondément.

Mon avis écrit par #Carine :

Empare-toi de mon cœur… Le titre est en parfaite harmonie avec ce roman touchant qui traite un sujet sensible.

Charlotte est une fille très timide, qui aime en secret Franck, un garçon très populaire. Ne vivant cet amour que dans ses rêves, elle décide de se prendre en main et va lui glisser un petit mot sur son bureau. Malheureusement, ou pas… Ce n’est pas Franck qui lira le mot, mais Ludo, le looser de la bande qui est très heureux de pouvoir donner sa chance à Charlotte. Comment va-t-elle réagir ? Sa timidité l’empêchera bien sûr d’avouer la vérité, mais néanmoins, elle mettra en place un plan qui lui permettra d’être plus proche de celui qu’elle aime…

On dit que les chats ont 7 vies, mais moi je me demande combien d’adolescences a vécu Céline Musmeaux, pour décrire aussi bien ce mal être que vivent les ados dans leur période de transition, qui va les mener à la vie adulte. Elle sait choisir les mots et les scènes qui vont nous faire prendre conscience de la faille qui rend nos jeunes  comme cela.

Dans le cas précis, c’est la timidité de Charlotte qui l’empêche de raisonner convenablement et surtout de vivre sa vie… Comment peut-elle avancer ou mener ses batailles alors qu’elle n’est même pas capable d’aligner deux mots et que son émotivité prend le dessus systématiquement ? C’est un travail de longue haleine pour ce sortir de cet engrenage qui est  le fruit d’une enfance façonnée à l’image que les parents ont choisi pour elle, mais principalement, d’une surprotection.

Qui n’a pas connu cette personne au fond de la classe qui rougit dès qu’on lui parle ou pleure dès qu’elle panique ? Ce genre de personne que l’on va de suite mettre dans la case « gros bébé » alors qu’au fond, le simple fait de la considérer comme tout monde l’aidera à s’affirmer…

Et c’est justement le cas Ludo, qui derrière son attitude de « looser »cache un garçon mûr et entier. Certes, Charlotte est timide et émotive, et alors ? Elle est avant tout une jeune femme très désirable à ses yeux. Et peut-être qu’elle verra dans leur reflet la personne qu’elle est réellement et pourra enfin avancer ? Mais comme rien n’est jamais simple, il y aura beaucoup d’ombres au tableau, et pas toujours celles des personnes que l’on croit 😉 Manipulations, désir et trahisons, un petit cocktail très fréquent  en fin d’adolescence. Sauront-ils s’en sortir et faire les bons choix ? Qu’est-ce qu’un bon choix d’ailleurs ? N’est-il pas ce que notre cœur nous dicte ?

Je vous laisse découvrir ce roman Young Adult…  Je le précise car il est avant tout destiné aux jeunes mais qui, encore une fois, concerne aussi les parents que nous sommes.

Alors oui, en tant que maman je n’ai moi non plus pas approuvé leurs choix lol. J’ai buté sur le mot « looser » Mais justement, cela nous permet cette remise en question qui nous fait se dire : mince, et si cela arrivait à mes enfants, pourrais-je vraiment être auprès d’eux pour les soutenir ?

Lorsque nous mettons un enfant au monde, ce n’est pas pour le garder pour soi, mais l’aider à devenir à son tour un adulte responsable. Nous lui donnons un maximum de cartes en main pour qu’il puisse vivre sa propre vie, apprendre de ses propres erreurs et surtout savoir faire des choix, qui ne seront pas toujours en accord avec les nôtres mais qui leurs appartiennent…

Merci Céline pour ce bon moment de lecture… !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s