Mon avis sur Not easy – 1 – Show me, un roman de Pascale Stephens Chez BMR

41s08ViT6GL._SY346_.jpg

Titre : 

Not easy – 1 – Show me

Auteur : Pascale Stephens

Genre : New romance

Editions : BMR

Ebook : 9.99 €

Résumé : 

Mina est le vilain petit canard de la famille Westcomb. Benjamine d’une fratrie de trois filles, elle n’a rien en commun avec ses deux aînées : elle est brune quand elles sont blondes, ronde alors qu’elles fileraient des complexes à Miss Monde en personne… Étudiante en marketing le jour, serveuse dans un pub irlandais la nuit, elle se sent à mille lieues des princesses de contes de fées… Jusqu’au jour où elle rencontre Connor, séduisant trentenaire, mystérieux et hors d’atteinte. Pourquoi Mina a-t-elle l’impression que Connor la connaît mieux que personne ? Pourquoi semble-t-il avoir le pouvoir de déceler en elle ce que personne ne voit jamais… et de chambouler son univers ?
(Ce roman a fait l’objet d’une première parution en auto-publication sous le titre N’est pas Cendrillon qui veut.)

Mon avis écrit par #Carine : 

Mina travaille comme barmaid dans un pub en conciliant ses études de marketing. Si Mina n’est pas une jeune femme  » standard  »  avec son 44, elle est néanmoins une très jolie fille mais malheureusement, très peu sûre d’elle. Brimée par une famille qui la considérait comme le vilain petit canard, elle a su prendre son indépendance et s’entourer des bonnes personnes qui la rendent heureuse. A quelques jours de son stage en entreprise qui finalisera son diplôme, Mina va se faire insulter sur son physique par une « Bimbo » lors de son service. Si ce n’est pas une première, cela va particulièrement la toucher, car à cette même table se trouve un homme vraiment canon, qui va prendre sa défense. Mais ce n’est pas qu’elle en soit touchée dans le bon sens du terme,  non, au contraire, cela va la mettre encore plus en rogne… Si ses rondeurs ont toujours été une source de conflit avec sa famille, elle déteste être prise en pitié. Et cet homme, qui contre tout attente va lui montrer plus d’attention que nécessaire, est pour elle une blessure de plus. Car Mina ne se leurre pas, un homme comme lui n’a rien à faire d’une femme comme elle…

L’auteure nous emmène dans une histoire pleine de peps et le dynamisme de sa plume est un très bon atout. Si le début est assez prévisible, les rebondissements vont bon train et n’arrêtent pas de nous surprendre et de nous faire rire. J’ai beaucoup aimé le fait qu’on puisse s’identifier à l’héroïne et de connaitre ses ressentiments. Il n’est pas facile de se faire confiance lorsqu’on a été rabaissée pendant tant d’années. Mais l’auteure nous démontre que pour se sentir belle, il suffit juste de s’aimer soi-même et d’ouvrir enfin les yeux pour se voir vraiment. Bien sûr, pour cela il faut une aide extérieure que Mina trouvera dans son entourage très sélectif. Ses meilleurs amis Pablo et Tristan vont lui faire croiser le chemin de sa bonne fée, et Mina va éclore tel un papillon qui sort de sa chrysalide. Son évolution va s’opérer au fil des pages, tout comme son assurance va s’étoffer. Sa rencontre avec Connors et James y sera aussi pour beaucoup et lui apportera le plus nécessaire à cette transformation.

Par contre, en ce qui concerne sa carrière professionnelle, elle sait très bien ce qu’elle vaut et où elle va, et ça, personne ne pourra dire le contraire. Elle est bien décidée à faire ses preuves lors de son stage. Mais encore faudrait-t-il, qu’on lui en laisse la possibilité …

J’ai vraiment passé un bon moment de lecture. Entre les répliques audacieuses et les joutes verbales des protagonistes, on ressent toute la détermination de l’auteure et sa volonté de nous faire passer un moment de lecture plus que génial, et c’est très réussi. Les personnages ont tous une personnalité très marquée sans qu’elle en soit complexe et apportent par ce panel de caractères, cette touche électrique au bon fonctionnement des événements. Je mettrais juste une parenthèse sur un passage bien précis, sur lequel j’aurais aimé que la dynamique retombe un peu, pour laisser la place à la profondeur des sentiments.

Avec son roman, Pascale Stephen véhicule un message au delà des lignes. La société et son moule. Elle va jusqu’à glisser cette pub pour les fruits et légumes moches. Que sont-ils réellement ? Trop petit ? Trop tordus ? Ils sont condamnés dès leur récolte pourtant leurs saveur sera égale à un légume calibré. La belle poire à la taille bien marqué sera aussi goûteuse que celle qui aura poussé toute ronde et encore, peut être même que la plus parfaite sera amère 😉 …

Ce roman est un conte de fée des temps modernes, où notre Cendrillon n’a rien a envier aux princesses blondes aux courbes élancées. Mina est un rayon de soleil qui illumine ce roman par son charisme, irradiant aux travers des mots. C’est une belle personne qui mérite de trouver le bonheur, et si le chemin est parsemé d’embûche, il sera aussi jonché par de preux chevaliers !

Reste à savoir si son carrosse ne redeviendra pas citrouille et pour cela, il ne vous reste plus qu’a le lire !

Un grand merci à NetGalley et BMR pour ce service presse très rafraîchissant et qui ne manque pas d’humour !

carines.jpg

41s08vit6gl-_sy346_

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s