Mon avis sur Ces mots qui me blessent, un roman de Céline Musmeaux aux éditions Nymphalis


41hVx-ju8AL._SY346_.jpg

Titre : Ces mots qui me blessent

Auteur : Céline Musmeaux

Editions : Nymphalis

Genre : young Adult

Ebook : EUR 5,99

Broché : EUR 15,99

Résumé :

Le deuxième trimestre a commencé. Cassandra n’en peut plus d’aller en cours. Entre les profs et ses camarades de classe, c’est l’enfer.

Personne ne comprend ses difficultés scolaires. Pire, ils la méprisent sans cesse pour lui rappeler qu’elle est dyslexique.

Parfois, c’est trop dur d’encaisser tout cela. Alors, au moment où elle craque, c’est le toit qu’elle choisit comme refuge.

Cependant, ce lieu semble être déjà l’endroit favori d’Enzo, un garçon en terminale comme elle. Celui-ci n’a pas la réputation d’être un élève assidu. Au contraire, il fait partie des parias comme Cassandra.

Pourtant, lorsqu’il pense qu’elle est au bord du suicide, il intervient pour la « sauver » puis il la prend sous son aile, lui offrant ainsi un peu de compassion.

Que peut-il naître d’une telle rencontre ?

Mon avis écrit par #Carine

Derrière chaque visage se cache une personne à part entière… Sa vie, ses atouts, ses peines et ses espoirs. Derrière ces visages que l’on juge, il y une âme, un cœur qui bat au même titre que le vôtre, même si vous ne vous ressemblez pas…   Puis il y a les mots… Ces mots qui blessent, qui font mal, qui deviennent des armes face à des personnes fragiles, et qui sont souvent en rapport avec ces différences, que l’on ne regarde qu’en apparence.

Ces mots sont souvent des injures qui vous rabaissent et vous font sentir comme une moins que rien… Ces mots souvent prononcés par des ados, mais malheureusement, aussi par des adultes qui ne se rendent pas compte du mal qu’ils font. Pourtant derrière cette fille à lunette, ou ce garçon un peu trop gros, il y a ce cœur qui bat et qui se meurtri un peu plus chaque jour au son de « Ces mots qui blessent » Derrière ces mots il y a Pierre, Paul, Jacques, Emily. Il y a la petite voisine, le fils de la libraire peut –être même votre petite cousine… Et puis il y a aussi Cassandra et Enzo, qui grâce et à cause de cela, vont se rencontrer et donner un sens à leur vie grâce à des mots qui soigneront leur maux…

Cassandra se bat pour tenir la tête hors de l’eau en cours. Elle est intelligente mais sa dyslexie ruine tous ses efforts. Si seulement elle devait ne se battre que contre ce trouble qui la déstabilise jour après jour… Mais malheureusement pour elle, il faut également qu’elle affronte les foudres de son père qui ne tolère pas ses faibles résultats, ses professeurs qui la rabaissent continuellement et la rendent faible face aux moqueries et au harcèlement dont elle est victime en classe.

Lorsqu’elle croisera le chemin d’Enzo, la connexion entre eux sera immédiate. Deux âmes en peine qui se trouvent et cherchent par la force de leur passion à devenir plus fort en se libérant des mauvais mots, par des mots qui portent, qui touchent et qui sont profond de  sens…

Mais leur relation ne sera pas toute rose car ce sont deux adolescents qui ne connaissent d’eux même que ce que le monde extérieur leur renvoi. Il y aura des hauts et beaucoup de bas, mais il y a surtout l’amour, qui les poussera à agir l’un pour l’autre.

Céline Musmeaux m’a beaucoup touchée avec ce roman qui traite une fois de plus un sujet sensible. Je dirais même que c’est plusieurs sujets, car si elle parle de violence verbale, on parlera aussi de la violence physique, mais aussi de ce trouble qu’est la dyslexie. Par ce roman on mettra côte à côte ces deux formes de violence qui nous montrera que même si la première ne laisse pas de trace visible à l’œil nu, elle est aussi redoutable que celle qui marque la peau car n’importe quelle forme elle peut prendre, elle marque surtout  l’esprit. On dit que les marques s’estompent, mais qu’en est-il de la douleur qui nous percute et touche profondément à notre intimité, notre identité et notre intégrité ? Ces mots qui engendrent la honte et la peur, ses mots qui affaiblissent peu à peu nos capacités et nous réduisent à ce sentiment de n’être rien ?

Si ce roman tenait à coeur à l’auteure, on n’en doute pas une seconde ! Ses écrits transpirent ce qu’elle ressent et dégagent une belle force ! Elle nous transporte et nous fait vibrer au rythme d’un mal être dans lequel ses protagonistes puiseront leur force pour une revanche digne de leur personnalité. Des textes forts d’émotions se dégagent des lignes et nous emportent sur le chemin que se trace Enzo et Cassie avec beaucoup de dignité ! Une belle leçon de vie 🙂

Je terminerai sur la définition de la dyslexie que beaucoup connaissent mal. On voit dans le roman que le papa de Cassandra lui impose des résultats qu’elle ne peut atteindre car beaucoup de parents n’osent s’avouer que leur enfant est différent. Pourtant ce n’est qu’une différence d’apprentissage et heureusement que nos jours, elle est détectée par les professeurs et qu’elle est prise en compte tout au long de la scolarité. Malheureusement c’est bien trop nouveau et beaucoup trop d’enfants ont souffert de cette différence mal comprise. Aujourd’hui on adapte les examens en laissant plus de temps aux personnes souffrant de ce trouble.

la dyslexie est un trouble spécifique de la lecture. Il s’agit également d’un trouble persistant de l’acquisition du langage écrit caractérisé par de grandes difficultés dans l’acquisition et dans l’automatisation des mécanismes nécessaires à la maîtrise de l’écrit (lecture, écriture, orthographe…).

Merci Céline pour ta confiance !

Mon avis sur One – Tome 2 – Te respirer , un roman de Jacinthe Nitouche chez BMR


519aaxGCwfL.jpg

Titre : One tome 2 « Te respirer »

Auteur : Jacinthe Nitouche

Editions : BMR

Ebook : 10.99€

Résumé : 

Depuis l’enfance, Charlie et Sacha ont toujours été unis contre le reste du monde. Un duo à part, pour une relation hors du commun… Alors que les deux jeunes adultes ont emménagé dans le même appartement pour leurs études supérieures, ils continuent de faire face aux aléas de la vie, côte à côte. Ensemble, ils gèrent au mieux leur amitié particulière, ce lien qui les rend incapables de vivre l’un sans l’autre et qui écrase toutes les relations amoureuses qu’ils tentent de construire. Ils essayent en vain d’ignorer que tout a changé depuis le jour des dix-huit ans de Charlie, lorsqu’elle a demandé à Sacha de lui faire l’amour comme cadeau d’anniversaire. La nuit qu’ils ont partagée a définitivement transformé leur amitié… Pourtant, ce nous qu’ils ont de plus en plus de mal à définir reste leur priorité. Plus que jamais, ils comptent se battre et tenir leur promesse d’être toujours là l’un pour l’autre, sans concession aucune. Mais combien de temps seront-ils être capables de se mentir sur les sentiments qu’ils éprouvent réellement l’un pour l’autre ?

Mon avis écrit par Carine Badge Lecteur professionnelBadge Critiques à la Une

Lorsque nous retrouvons nos héros, deux années se sont écoulées. Ils vivent en colocation et continuent leur vie chacun de leur côté, pourtant, les doutes sont toujours là. Ils les assaillent de plus en plus et lorsque la petite amie de Sacha lui pose un ultimatum, c’est encore et toujours vers Charlie que celui-ci fera pencher la balance.
Si pour lui tout est clair dans son cœur, il pousse néanmoins Charlie à vivre sa vie, il veut qu’elle soit heureuse et qu’elle puisse un jour rencontrer le grand amour à défaut de pouvoir lui donner le sien autrement que par son amitié…
Cependant il a du mal à avancer et sa récente rupture prouve une fois de plus que Charlie prend plus de place dans sa vie qu’il ne le voudrait.

Charlie attend toujours de ressentir en vain cette boule au creux de son ventre, signe annonciateur de l’amour qu’elle cherche tant en vain… Elle ne s’est jamais vraiment remise de son histoire avec Nadia et a peur d’accorder à nouveau sa confiance. Mais Sacha est là. Pour elle, il est son évidence et si leur nuit d’amour en Espagne n’a pas semblé la déstabiliser, ce n’est pas le cas de Sacha… Pourtant il ne lui en veut pas, et sa Charlie sera toujours sa Charlie, et il la fera toujours passer avant sa propre vie, son propre bonheur… Il essaiera tant qu’il peu de tenir leur promesse d’être toujours là l’un pour l’autre, jusqu’au jour où…
Jacinthe Nitouche m’a emportée au son rythmé de mon groupe fétiche tout au long de ma lecture qui fut vraiment très addictive. Si j’avais aimé le premier tome, que dire de celui-ci… Il est tout dans l’émotion et on se sent très vite à fleur de peau tout comme nos héros. J’ai versé des larmes et ressenti au fond de mon cœur toute cette agitation qu’ils peuvent éprouver et qu’ils n’arrivent pas à apaiser. Si les années passent, les sentiments sont loin de s’éteindre et la vie loin d’être simple. La peur de tout perdre les conduiront-ils à un point de non-retour ? Comment arriver à avancer lorsque votre cœur est pris en otage par la personne qui ne pourra jamais vous apporter ce que vous attendez d’elle ?
Grandir est difficile mais cela l’est encore plus lorsque nos différences sèment le bazar !
L’auteure réussie une nouvelle fois à nous rendre accros de sa plume envoûtante qui mêle avec brio ses nombreux sauts dans le temps. L’écriture suit parfaitement le cheminement de nos héros par les années qui passent et le fait qu’ils mûrissent peu à peu. Nos protagonistes sont plongés dans la réalité de la vie d’adulte, des choix qu’ils se doivent d’assumer car ils ne sont désormais plus des enfants. Mais cette vie sera aussi parsemée de coups durs que celle-ci nous réserve sans préavis. Jacinthe Nitouche trace finement le chemin psychologique que vont emprunter nos héros qui se cherchent toujours et encore, telle une évidence. Cette évidence que l’on respire à plein poumons et qui nous permet de flotter nous aussi au-dessus des nuages le temps d’une lecture. Pourtant respirer à plein poumons reste paradoxal, car c’est très souvent que ma respiration fut coupée tans les émotions m’ont emportée dans un tourbillon à m’en faire tourner la tête. Ce roman est une merveille, par son originalité mais surtout par tout ce qu’il dégage. Un grand merci à Jacinthe Nitouche pour m’avoir embarquée dans cet univers passionnel, authentique et totalement addictif !

Un énorme merci également à BMR et NetGalley pour leur confiance.

 

10 chroniques de livre