Mon avis sur Ces mots qui me blessent, un roman de Céline Musmeaux aux éditions Nymphalis

41hVx-ju8AL._SY346_.jpg

Titre : Ces mots qui me blessent

Auteur : Céline Musmeaux

Editions : Nymphalis

Genre : young Adult

Ebook : EUR 5,99

Broché : EUR 15,99

Résumé :

Le deuxième trimestre a commencé. Cassandra n’en peut plus d’aller en cours. Entre les profs et ses camarades de classe, c’est l’enfer.

Personne ne comprend ses difficultés scolaires. Pire, ils la méprisent sans cesse pour lui rappeler qu’elle est dyslexique.

Parfois, c’est trop dur d’encaisser tout cela. Alors, au moment où elle craque, c’est le toit qu’elle choisit comme refuge.

Cependant, ce lieu semble être déjà l’endroit favori d’Enzo, un garçon en terminale comme elle. Celui-ci n’a pas la réputation d’être un élève assidu. Au contraire, il fait partie des parias comme Cassandra.

Pourtant, lorsqu’il pense qu’elle est au bord du suicide, il intervient pour la « sauver » puis il la prend sous son aile, lui offrant ainsi un peu de compassion.

Que peut-il naître d’une telle rencontre ?

Mon avis écrit par #Carine

Derrière chaque visage se cache une personne à part entière… Sa vie, ses atouts, ses peines et ses espoirs. Derrière ces visages que l’on juge, il y une âme, un cœur qui bat au même titre que le vôtre, même si vous ne vous ressemblez pas…   Puis il y a les mots… Ces mots qui blessent, qui font mal, qui deviennent des armes face à des personnes fragiles, et qui sont souvent en rapport avec ces différences, que l’on ne regarde qu’en apparence.

Ces mots sont souvent des injures qui vous rabaissent et vous font sentir comme une moins que rien… Ces mots souvent prononcés par des ados, mais malheureusement, aussi par des adultes qui ne se rendent pas compte du mal qu’ils font. Pourtant derrière cette fille à lunette, ou ce garçon un peu trop gros, il y a ce cœur qui bat et qui se meurtri un peu plus chaque jour au son de « Ces mots qui blessent » Derrière ces mots il y a Pierre, Paul, Jacques, Emily. Il y a la petite voisine, le fils de la libraire peut –être même votre petite cousine… Et puis il y a aussi Cassandra et Enzo, qui grâce et à cause de cela, vont se rencontrer et donner un sens à leur vie grâce à des mots qui soigneront leur maux…

Cassandra se bat pour tenir la tête hors de l’eau en cours. Elle est intelligente mais sa dyslexie ruine tous ses efforts. Si seulement elle devait ne se battre que contre ce trouble qui la déstabilise jour après jour… Mais malheureusement pour elle, il faut également qu’elle affronte les foudres de son père qui ne tolère pas ses faibles résultats, ses professeurs qui la rabaissent continuellement et la rendent faible face aux moqueries et au harcèlement dont elle est victime en classe.

Lorsqu’elle croisera le chemin d’Enzo, la connexion entre eux sera immédiate. Deux âmes en peine qui se trouvent et cherchent par la force de leur passion à devenir plus fort en se libérant des mauvais mots, par des mots qui portent, qui touchent et qui sont profond de  sens…

Mais leur relation ne sera pas toute rose car ce sont deux adolescents qui ne connaissent d’eux même que ce que le monde extérieur leur renvoi. Il y aura des hauts et beaucoup de bas, mais il y a surtout l’amour, qui les poussera à agir l’un pour l’autre.

Céline Musmeaux m’a beaucoup touchée avec ce roman qui traite une fois de plus un sujet sensible. Je dirais même que c’est plusieurs sujets, car si elle parle de violence verbale, on parlera aussi de la violence physique, mais aussi de ce trouble qu’est la dyslexie. Par ce roman on mettra côte à côte ces deux formes de violence qui nous montrera que même si la première ne laisse pas de trace visible à l’œil nu, elle est aussi redoutable que celle qui marque la peau car n’importe quelle forme elle peut prendre, elle marque surtout  l’esprit. On dit que les marques s’estompent, mais qu’en est-il de la douleur qui nous percute et touche profondément à notre intimité, notre identité et notre intégrité ? Ces mots qui engendrent la honte et la peur, ses mots qui affaiblissent peu à peu nos capacités et nous réduisent à ce sentiment de n’être rien ?

Si ce roman tenait à coeur à l’auteure, on n’en doute pas une seconde ! Ses écrits transpirent ce qu’elle ressent et dégagent une belle force ! Elle nous transporte et nous fait vibrer au rythme d’un mal être dans lequel ses protagonistes puiseront leur force pour une revanche digne de leur personnalité. Des textes forts d’émotions se dégagent des lignes et nous emportent sur le chemin que se trace Enzo et Cassie avec beaucoup de dignité ! Une belle leçon de vie 🙂

Je terminerai sur la définition de la dyslexie que beaucoup connaissent mal. On voit dans le roman que le papa de Cassandra lui impose des résultats qu’elle ne peut atteindre car beaucoup de parents n’osent s’avouer que leur enfant est différent. Pourtant ce n’est qu’une différence d’apprentissage et heureusement que nos jours, elle est détectée par les professeurs et qu’elle est prise en compte tout au long de la scolarité. Malheureusement c’est bien trop nouveau et beaucoup trop d’enfants ont souffert de cette différence mal comprise. Aujourd’hui on adapte les examens en laissant plus de temps aux personnes souffrant de ce trouble.

la dyslexie est un trouble spécifique de la lecture. Il s’agit également d’un trouble persistant de l’acquisition du langage écrit caractérisé par de grandes difficultés dans l’acquisition et dans l’automatisation des mécanismes nécessaires à la maîtrise de l’écrit (lecture, écriture, orthographe…).

Merci Céline pour ta confiance !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s