Terre de loups, mon avis…


Bonjour à tous, voici ma première chronique parmi les étoiles : Terre des Loups de Gilles Milo-Vascéri

Titre : Terre des Loups

Auteur : Gilles Milo-Vacéri

Éditeur : Les éditions du 38

Genre : Thriller

Kindle : 6€99

Broché : 22€50

Résumé :

Quand Lorenza Beaumont, reporter de guerre, rencontre Grégory Nashoba, homme d’affaires et expert mondial en Canis Lupus, elle ne se doute pas que sa vie va basculer. Elle découvre la personnalité fascinante de Grégory, dernier descendant d’une puissante lignée amérindienne, au cœur d’une mystérieuse légende.

Un attentat à la bombe décime la famille de Greg et le blesse très grièvement. À sa sortie de l’hôpital, il n’aura qu’une obsession, retrouver les responsables de ce drame.

La journaliste restera à ses côtés et, de Paris en Afghanistan, des hauts plateaux éthiopiens jusqu’aux États-Unis, ils vont traquer ensemble les meurtriers, aidés par leur ami Pierre Bonnefeu, divisionnaire de Police. Entre trafic d’armes et de stupéfiants, mettant leur vie en jeu face à des tueurs avides et sanguinaires, ils affronteront le pire de l’âme humaine.

Les assassins n’auraient jamais dû s’en prendre à la famille de Grégory, car ils ont réveillé le Gardien de la Terre des Loups, un fauve qui ne connaît ni pitié, ni pardon.

L’avis d’Elyio : un incontournable !!!

Lorenza est une jeune journaliste de terrain, dont la carrière est avant tout son quotidien, sa vie, sa vocation et bien plus encore… son échappatoire.

Alors qu’elle négocie un nouveau poste avec ses avantages, elle est sauvée de justesse par un inconnu…

Ou du moins il l’était jusque-là. Et alors que son chemin semblait tout tracé, il prend un virage à 360°…

Grégory Nashoba, quant à lui, est un homme secret. Alors que professionnellement tout lui réussi, un drame sans précédent vient le frapper de pleine face. Bien décidé à prendre les devants et à chercher les responsables pour les condamner pour leur acte de barbarie, une nouvelle alliée va se placer à ses côtés.

Combattante et déterminée saura-t-elle s’adapter à ce nouveau territoire jusque là abstrait de ses connaissances.

L’Homme devra encore pousser ses limites grâce à une force dont lui seul à la maîtrise… mais sera-t-il assez rapide ?

C’est avec un plaisir non dissimulé que j’ai une fois encore découvert un des univers qui tient tant à cœur de l’auteur Gilles Milo-Vacéro.

Qu’il s’agisse des us et coutumes, ou de tout un pan de leurs croyances, je suis entrée dans la culture amérindienne avec une facilité déconcertante. J’ai adoré mettre un pied dans ces connaissances qui pourraient très bien paraître dépassées pour notre civilisation, mais qui en fait ouvre les yeux sur le côté égocentrique de nos populations.

La connexion que le personnage de Greg exerce autour de lui, semble voué à des traditions et une vision de la vie courante dont le bonheur et le respect sont les maîtres mots.

Bien que fictif ce personnage a su m’émouvoir de part différents aspects, qu’il s’agisse de son respect pour les autres, son entourage, la Terre, la Vie de manière plus générale.

Quant à sa rencontre avec Lorenza elle va se transcender dans un pan qu’il ne maîtrisait pas encore l’Amour avec un grand A.

Il faut dire que leurs sentiments naissent d’un sauvetage dont la jeune femme sera la victime. J’ai véritablement perçue leur « rencontre » contre un tremblement de terre personnel voire même un tsunami balayant beaucoup de leurs convictions personnelles.

D’abord victime d’une tragédie sans scrupules, les instincts les plus primaires de Lorenza mais surtout de Greg seront réveillés.

Déterminés comme jamais ils ne l’ont été auparavant, ils seront prêts à tout pour que justice soit faite… quitte à y laisser quelques ailes !

Au détour de ma lecture j’ai ainsi vécue une armada d’émotions sur le ton de cette romance sur fond de quête personnelle vivant certains moments sous tension permanente.

De nombreux sujets sont traités et certains thèmes malheureusement plus que d’actualités, cachés par le fond de notre société.

Mais ce qui ressort énormément est cet amour inconditionnel pour la race des loups, les Canis Lupus, cette race si particulière mais si homogène. Leur vie coordonnée est régit par un système bien précis montrant les règles pour le maintien du juste et de la cohésion de la meute.

J’aurai ainsi pu lire encore des centaines de pages de cette histoire comme je les aime. L’auteur Gilles Milo-Vacéri signe, ici, une fois de plus une pépite à l’état pure. Sa plume toujours aussi fluide et précise a su immiscer chaque émotions avec une précision déconcertante.

Pour finir, et  vous l’aurez compris ce livre est un incontournable, un beau coup de coeur et un très beau moment de lecture. Encore une fois, merci Gilles…

Musique proposée en lecture :

51TwZlKojtL._SY346_

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur nuit blanche à Manhattan, un roman de Sarah Morgan chez Harlequin


516u5Vxr61L._SX315_BO1,204,203,200_.jpgh

Titre : Nuit blanche à Manhattan: Une magnifique lettre d amour à New York

Auteur : Sarah Morgan

Genre : Romance

Editions : Harlequin Collection &H

Ebook : EUR 9,99

Broché : EUR 14,90

Résumé :

Un nouveau projet, une nouvelle vie, et le ciel de Manhattan pour seule limite.
Même si l’entreprise d’événementiel qu’elle vient de lancer avec ses deux meilleures amies est encore au point mort, Paige veut y croire. Mieux, elle a un plan : ne plus jamais laisser la peur de l’échec la paralyser, manger sainement et se tenir aussi loin que possible de Jake Romano – mieux  connu sous le nom de « Celui qui lui brisa le cœur ». A partir d’aujourd’hui, Paige ne pense plus au passé, seulement à l’avenir. Sauf que, dès sa première commande, son passé et son avenir se télescopent violemment.

Mon avis écrit par #Carine : Badge Critiques à la Une

Très attirée par la couverture du roman, j’ai été plus que ravie de m’y plonger et y découvrir l’histoire de Paige et Jake.

Paige est une jeune femme pleine d’optimisme et d’ambition, mais par dessus tout, c’est une jeune femme très courageuse. Elle a su rapidement prendre son envol et quitter sa petite ville natale après une adolescence douloureuse et surprotégée des siens. Mais son frère Matt n’est jamais loin, et qu’elle le veuille ou non, il veille…

Travaillant dans une agence d’évènementiel avec ses trois meilleures amies dans la ville de New-York, qu’elle affectionne particulièrement, elle excelle dans son métier pour lequel elle se sent très à l’aise et en confiance. Ayant atteint haut la main les objectifs que l’entreprise lui a fixés, Paige attend de pied ferme de recevoir sa promotion et s’apprête déjà à fêter le grand évènement.

Mais tout ne se passera comme prévu et Paige devra prendre des décisions qui la mettront en contact étroit avec le meilleur ami de son frère, Jake Romano. Celui-ci sera d’ailleurs le déclencheur de cette prise de risque qui la confortera dans son projet qui n’était qu’à l’état d’un simple rêve hier encore. Si par le passé elle a été amoureuse de ce bel étalon, aujourd’hui elle préfère l’éviter, car sexy à souhait, il n’en est pas moins très désagréable avec elle, et elle ne supporte vraiment pas la façon dont il se sert des femmes et les jettent au petit matin sans remord. Mais Jake n’a pas toujours été comme cela, elle se souvient malheureusement aussi des bons moments qu’ils ont passés en tant qu’amis lorsqu’elle avait vraiment besoin de lui. Adolescente, il était le seul à la comprendre, et cela a beaucoup compté pour elle… Mais ses souvenirs ne s’arrêtent pas qu’aux bons, et certains sont aussi bien présents alors qu’elle préférerait vraiment oublier et les enfouir dans des abysses sans fonds. Mais Paige assume toujours, et c’est la tête haute qu’elle construit sa vie.

Pourtant rien ne se passe comme prévu et malgré des démarches incessantes, Paige a besoin d’un coup de main qu’elle n’ose demander.

Le trio qu’elle forme avec ses meilleures amis Frankie et Eva est vraiment précieux, et pour ne pas les entraîner dans sa chute qu’elle voit inévitable,  elle ravalera sa fierté pour se jeter directement dans le gueule du loup… Et quel loup mesdames ! Mettez la bière au frais, il adore ça ! 😉 …

Sarah Morgan nous fait entrer par la grande porte dans une belle comédie romantique. Lorsque j’ai lu ce roman, c’étaient à la place des mots, des images qui défilaient comme si j’étais devant un téléfilm! Sa plume fluide nous transporte dans ces lieux pourvus d’étoiles et de lumières. La ville fabuleuse de New-York sert de décor remarquable au roman et on vit le récit comme si nous y étions.  Si  l’histoire en elle-même se laisse deviner dans sa globalité,  elle reste néanmoins très bien menée et on en apprécie chaque moment,  jusqu’au grand final !  Tous les personnages sont très attachants et l’osmose qu’il existe entre eux est vraiment pleine d’énergie. L’émotion n’est pas en reste, le grand Jake Romano est un homme écorché par son passé, qu’il analyse à sa façon, refusant ainsi tout attachement. Frankie, Eva, et Matt sont tous différents les uns des autres mais cachent également leurs fêlures pour certains, des rêves de princesse pour d’autres.  Mais tous ensemble, ils forment une famille, celle du cœur, celle qu’on s’est choisi et que l’on chérie chaque jour qui passe. Ils sont le combo parfait qui fait de cette histoire ce qu’elle est.

Nuit blanche à Manhattan est très bon moment de lecture en mode pantoufle et pot de glace à la main qui vous détendra d’une dure journée. Et dites-vous une chose… vous avez le droit de rêver, oui, les contes de fées existent parfois 😉

Un grand merci à NetGalley et Harlequin pour cette belle lecture très agréable 🙂

10 chroniques de livre

Badge Critiques à la Une