L’impasse, mon avis !

Bonsoir à tous et à toutes, je vous présente mon avis sur L’Impasse, un passionnant thriller de Estelle Tharreau . Merci à Taurnada et à la Masse Critique de Babelio

L'Impasse par [Tharreau, Estelle]

Titre : L’impasse

Auteur : Estelle Tharreau

Éditeur : Taurnada

Genre : Thriller

Kindle : ICI 4.99

Poche : ICI 9.99

RésuméAu coeur de Chanzy, ville minière en plein déclin, trois femmes, deux hommes et un enfant se partagent une cour baptisée « L’Impasse ». Tous ne survivront pas à la haine qui les lie. Revenu sur les lieux de son enfance, le policier David Bertal suivra, au fil des vengeances et des trahisons, le chemin qui le conduira à affronter les acteurs de son passé. Mais, entre doutes et remords, parviendra-t-il à déchirer le voile noir qui entoure la vie et les secrets de ceux qu’il a aimés autrefois ?

L’avisdeMyaExcellence nommée Estelle !

L’auteur a esquissé le plan de sa trame dans une ville minière qui va sur son agonie économique . Et précisément dans L’Impasse qui appartient à une famille très influente dans cette contrée . Elle se compose du chef de famille, Pascal Pelissier, qui de prime paraît assez commun et affable mais son regard dur démontre la fourberie de son âme manipulatrice et tortueuse . De son épouse caroline, une femme effacée et brisée qui ne doit son salut qu’aux antidépresseurs et aux kilomètres parcourus tous les jours jusqu’à pousser son corps à sa perte . Et aussi de la mère de Pascal, Madeleine, une mère désenchantée, désorientée mais pas aussi folle qu’on ne le croit .

Du côté pauvre de l‘Impasse, habite la famille Mazoyer, Nicolas, un scélérat de la pire espèce qui en parallèle de son service militaire, il arrondit ses fins de mois en profitant du désarroi de ses prochains . Son épouse virginie, qui s’épuise pour nourrir sa petite famille . Et de leur fils de 5 ans, Benjamin, un enfant innocent mais à force d’en avoir trop vu, il s’est muré dans son mutisme et jette sur le monde un regard impénétrable et dérangeant  .

Et comme dans toutes les villes, il y a un sénateur magouilleur. Un flic fatigué et désabusé, revenu au bercail après dix ans d’exercices à Paris. Florence, la secrétaire arriviste qui gravit les échelons en jouant de ses atouts, mais attendant son heure pour avoir sa part du gâteau . Et bien d’autres personnages d’importance plus au moins moindre .

La question qui se pose : Quel est le point en commun entre tout ce beau monde ? La réponse est : Un meurtre violent et de vilains secrets, qui feront l’effet d’une bombe si cela viennent à être déterrés .

David, croyait se la couler douce en revenant dans la ville de son enfance . Il s’attendait à régler des litiges entre voisins ou des crimes mineurs . Au lieu de cela, il se retrouve avec un crime crapuleux sur les bras . Une population confinée dans le silence . Par besoin de garder la source de leur pitance ou par peur, il ne sera pas facile de délier les langues .

Notre flic harassé doit faire face à une affaire imbriquée comme dans un puzzle . Il doit affronter son implication dans cet imbroglio . Interroger un ami ou un proche . Lutter contre une incendie meurtrière allumée par sa division dans leur recherche de boucs émissaires . Pour ne pas  affecter les élections parlementaires de certains, son chef est prêt à tout . Ces ripoux qui n’hésitent pas à attiser le feu pour brouiller les radars des forces de l’ordre, quitte à mettre la ville en sang .

Le zèle de l’enfant du pays et sa pugnacité d’exploiter toutes les pistes même les plus sensibles, ne plairont pas à sa hiérarchie . Mais il ne baissera pas le bras même s’il devrait faire cavalier seul .

Le cheminement au dénouement est ardu mais pas impossible quoique le complot machiavélique de l’assassin est tissé de fil en béton et fera ramer les flics les plus aguerris .

Installez-vous confortablement, Monsieur, Madame et préparez-vous à plonger dans l’univers d’un thriller au goût du charbon, du sang, de la sueur, de la peur et de la misère. Estelle a planté un décor couleur sombre et m’a intégrée dedans avec sa maestria qui m’est devenue familière . Orages était un coup de coeur mais L’Impasse le dépasse de loin . Estelle a accéléré la cadence dans ce deuxième roman . Elle a signé un brillant scénario . Une intrigue admirablement captivante . Une trame ficelée de main maître . Un suspense à couper au couteau et une tension électrique au fil des pages et jusqu’au dénouement .

Un thriller qui pourrait être inspiré du réel et habilement mené du début à la fin .

 

 

Publicités

3 commentaires sur « L’impasse, mon avis ! »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s