Mon avis sur Satan est un homme comme les autres de Céline Mancellon


 

 

 

 

Titre : Satan est un homme comme les autres

Auteure : Céline Mancellon

Éditeur : Milady

Genre :  New Adult

Kindle : 9€99 lien ici

Broché : 20€00 lien ici

Kobo : 9€99 lien ici

 

Résumé :

« Et Satan créa l’enfer. Enfin, surtout pour les autres. »

Infernal. Démoniaque. Salaud. Des adjectifs qui collent à la peau d’Adrian Sheffield, pianiste virtuose et terreur du monde de la musique classique. Il fallait s’y attendre : à force de semer la haine, Adrian reçoit un jour une menace de mort. Son agent – la seule personne sur Terre à encore le supporter – décide de lui attribuer un garde du corps. Ou plutôt une garde du corps : Carrie North.

Mais il ignore que Carrie a déjà rencontré Adrian, et qu’il ne lui a pas fait bonne impression. Du tout. Les voilà de nouveau réunis. Adrian, toujours aussi séduisant et imbuvable, et Carrie, toujours aussi têtue. Sauront-ils surmonter leurs rancœurs et céderont-ils enfin à leur attirance mutuelle ? Mais surtout, qui veut la peau d’Adrian Sheffield ?

L’avis d’Elyiona : une romance à l’humour décapant 

Comme bon nombre d’entre vous, j’ai profité de la Grosse OP 2017 de Milady pour faire le plein de livres et celui-ci en fait bien entendu parti.

Auteure déjà découverte avec Bad Romance (un de mes coups de cœur de l’année 2016), j’ai été plus que ravie de découvrir le nouveau roman de cette auteure à la plume incroyable, mêlant une fois de plus un personnage au caractère net et droit ne mâchant pas ses mots et celle qui devra se charger de sa protection.

Adrian Sheffield est un virtuose de génie, un pianiste dont la renommée n’est plus à faire. A presque trente ans, il est déterminé, constant et d’une franchise qui fait grincer des dents car il ne ment pas et ne ménage encore moins les personnes auxquelles il s’adresse. De ce fait, il reçoit bon nombre de lettres en tout genre, aussi bien de ses adeptes que de ces pires détracteurs. Jusqu’à LA lettre… celle qui va faire basculer son quotidien. Elle est celle de trop, celle qui le met réellement en danger. Pour Ghislain, son agent et ami de longue date, il est l’heure de faire appel à un garde du corps. Mais la personne qui lui sera assignée, n’est pas n’importe qui et Adrian ne compte pas se laisser diriger et brider. Car il ne faut pas oublier une chose, il est Satan en personne et personne ne lui dictera sa manière de vivre et encore moins de penser !

Carrie est cette jeune femme de l’agence de sécurité embauchée pour la protection du diable personnifié. Dotée d’une taille « normale » pour une femme, elle fait malgré tout plusieurs têtes de moins que le pianiste au caractère bien trempé, ce qui lui vaudra ses premières foudres. Ce qui échappe néanmoins à Ghislain c’est que la garde du corps et Adrian ont en réalité un passé commun. Rattrapé par cette présence ô combien non désirée, ce dernier envisage de sortir l’artillerie lourde pour se débarrasser de son escorte. Mais c’était sans envisager la détermination de Carrie.

Commence alors une partie où chacun avance ses pions pour mettre son adversaire en échec…

Et pour Carrie un combat de plus à gérer, car avant toute chose elle n’oublie pas la raison de sa venue : la menace est réelle quoi qu’en pense le virtuose… et il lui faut trouver de qui il s’agit.

C’est avec grand plaisir que j’ai attaqué ma lecture de Satan est un homme comme les autres ayant déjà eu l’opportunité de découvrir la patte d’écriture de Céline Mancellon avec Bad Romance. Avec cette romance, l’auteure m’a prouvé une fois de plus son talent et sa capacité à m’embarquer quels que soit les thèmes abordés. Peut être est-ce aussi le côté bad boy que j’apprécie beaucoup, ce qui est certain c’est que ma lecture m’a conquise pour de multiples raisons et que la qualité de ce livre en est déjà une.

Par ailleurs les personnages sont dotés d’une répartie qui aurait pu donner une crampe à mes zygomatiques par cette franchise déstabilisante et si comique à la fois. Il faut dire que Adrian est vraiment cette personne incapable (ou presque) de mentir et que chaque phrase reflète uniquement ce qu’il pense. Autant vous dire qu’il est brut au décoffrage et franchement j’ai adoré !! Face à lui celle qui se devait de faire de sa vie un champ de mine, elle sera celle qui le fera sortir de son cadre de vie si bien rodé… pour notre plus grand plaisir.

J’ai passé un très très bon moment avec cette romance rafraichissante et pétillante grâce à ces échanges épiques où Satan préfère être méchant car plus divertissant tout en étant d’un romantisme effarant à corps défendant le rendant d’autant plus craquant. 

Je voudrais aussi souligner les musiques choisies par l’auteure dont je me suis régalée. Passer de Beethoven à Brahms ou Liszt, autant de morceaux opportuns et adaptés aux instants décrits qui auront eu raison de moi une fois de plus. Bravo et merci à l’auteure de m’avoir embarquée dans cette histoire que je me ferai sans doute un plaisir de relire un jour.

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Mon avis sur FORBIDDEN le roman de Tabitha Suzuma chez Milady New Adult


Titre : Forbidden

Auteur : Tabitha Suzuma

Genre : New Adult

Editions : Milady

Ebook : 9.99 €

Broché :  16.90 €

VO broché et Ebook : Ici 

Résumé : 

 » Tu crois que personne ne peut te comprendre, mais tu te trompes. Tu n’es pas seul.
Ils disaient qu’on refusait de se mêler aux autres, qu’on n’avait pas d’amis. Mais ils se trompaient. On était là l’un pour l’autre. Il était ce que j’avais de plus précieux au monde.
Qu’est-ce qui leur permet de dire que notre amour est monstrueux ? On n’a fait de mal à personne.
Il est mon âme-sœur, ma raison d’être. Il est aussi indispensable à ma vie que l’air que je respire. J’ai toujours su que je l’aimais plus que tout au monde, et que l’amour que je lui portais n’était pas simplement fraternel. »

Maya et Lochan ne sont pas des adolescents comme les autres. Élevés par une mère alcoolique et instable, ils sont livrés à eux-mêmes et n’ont d’autre choix que d’élever seuls le reste de la fratrie. Forcés de devenir adultes plus tôt que prévu, ils se soutiennent dans l’adversité et finissent par tomber amoureux. Lochan se sent seul au monde, et Maya est la seule à pouvoir le comprendre. Conscient de la monstruosité de cet amour, Lochan est prêt à tout pour bâillonner le désir et les sentiments que sa sœur lui inspire. Mais comment résister alors que Maya a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle ? Est-ce un crime de s’aimer si fort ?

Mon avis écrit par #Carine :

Forbidden… Une romance que je ne suis pas prête d’oublier… Je ne saurais pas qualifier ce roman, car il m’est vraiment difficile de vous dire que c’est un coup de cœur; le coup, c’est dans mon cœur de maman que je me le suis pris… Une romance bouleversante qui m’a foudroyé les tripes, un récit manié d’une main de maître par une plume talentueuse.

On dit qu’un auteur se détache et ne ressent pas la même émotion qu’un lecteur lorsqu’il écrit, mais là… j’ai comme l’impression que Tabitha Suzuma a plongé sa plume directement dans le cœur de ces adolescents pour y puiser l’encre nécessaire à l’écriture de leur histoire…

Maya et Lochie sont les aînés d’une fratrie de cinq enfants avec seulement treize petits mois d’écarts. Ils gèrent tant bien que mal tout ce petit monde. Leur père les a abandonnés il y a déjà quelques années de cela, et depuis ce départ, leur mère n’a jamais vraiment joué son rôle, préférant les sorties et surtout l’alcool qui l’accompagne plus que de raison…

Ils s’en sortent plutôt bien malgré tout, y compris au lycée où Lochie excelle de ses nombreux A, mais malheureusement aussi de sa grand timidité qui le paralyse au point d’en être malade et le rend complètement asocial. Il n’a pas d’amis et refuse de toute façon de s’en faire… à quoi bon puisqu’il ne pourra rien leur dire, les mots ne sortent pas, il n’y a qu’à la maison qu’il peut être lui-même. C’est pour cela que Maya sera en plus de sa sœur, sa meilleure amie, sa confidente, la seule personne dans ce bas monde sur qui il peut compter…

Avoir le rôle de parent ne leur a jamais posé de problème, car cette famille, ils la chérissent plus que tout. Ils se partagent les tâches, l’éducation des enfants et bien d’autres choses, comme le ferait un couple normal. Sauf qu’ils ne sont pas un couple mais bien un frère et une sœur… Mais à l’heure ou les premiers émois font leur apparition, ils vont être complètement dépassés, et aussi choqués de ce qu’ils ressentent. Ils subissent malgré eux la naissance d’un sentiment qui leur est complètement interdit et passible d’emprisonnement. Un sentiment qui va en engendrer d’autres, comme la jalousie, la possessivité et le désir… Un désir dont il leur faudra faire abstraction pour le bien être de cette famille et dont ils sont les piliers. Pour préserver ses frères et sœurs, Lochie devra se montrer encore plus fort, et continuer de s’oublier lui-même… quitte à faire souffrir Maya…

Mais Maya a autant besoin de lui qu’il a besoin d’elle, et rester loin l’un de l’autre leur sera impossible…

Une histoire d’amour tabou, hors du commun qui ne vous laissera pas indemne. Je vous écris mon avis mais jamais je ne pourrais arriver à vous retranscrire les émotions que j’ai pu vivre dans toute la deuxième partie du roman. Au début je dois vous avouer que j’avais du mal à accepter l’inévitable. Je n’avais pas lu le résumé mais je savais de quoi le sujet traitait, or je pensais que nous allions parler d’une simple amourette dû à leur condition de vie, et là… Ban !.. La Gifle ! Une magnifique histoire d’amour née de sentiments purs et profonds. Des sentiments qui les percutent et nous percutent, et qui vont mettre à mal leur complicité. Une attirance qui va devenir de plus en plus dangereuse…

Dans cette première partie du roman, nous allons comprendre ces enfants devenus trop mûrs avant l’âge, qui doivent endosser des responsabilités qui ne sont pas les leurs qui leur mettent une grosse pression psychologique.  Ils ne jouent pas à « papa et maman », non, ils sont les seuls véritables adultes responsables de la famille, les seuls sur qui Kit, Tiffin et Willa peuvent compter, et malgré tout, c’est un fardeaux très lourd à porter.

Ils ne sont finalement jamais comportés comme un frère et une sœur et là réside toute l’ambiguïté de la chose. Ils sont livrés à eux-même et à leurs sentiments. Pourtant là encore, ils se montrent raisonnables et feront passer leur famille avant leur bonheur. Un bonheur que s’ils avaient à vivre, pourrait leur faire perdre tout ce pour quoi ils se sont battus depuis tant d’années… éviter que les services sociaux ne les séparent tous.

On ressent tout au long de notre lecture une multitude d’émotions les plus contradictoires les unes des autres. C’est très dur psychologiquement. J’ai ressenti tant de haine, de compassion, de frustration, de douleur et de peine… mais j’aurais aussi envie de dire que c’est une belle leçon de vie, même si tout ça est paradoxal. Il est difficile de s’exprimer sur ce sujet car oui c’est tabou, oui c’est interdit, non on ne cautionne pas … Et pourtant, l’auteur nous emmène petit à petit à comprendre et accepter cette relation qui naît finalement sous nos yeux entre deux êtres qui sont tout l’un pour l’autre, un frère, une sœur, mais aussi des âmes sœurs…  On découvre en même temps qu’eux toutes les émotions qui en découlent, comme toute la douleur et la peine que cela engendre.

Lochan m’a énormément touchée et sa détresse m’a brisé le cœur encore et encore jusqu’à ce qu’il trouve enfin de la plénitude dans les bras de Maya. Et là… c’est encore une autre lutte qui commence pour lui… C’est à ce moment là que ma barrière est tombée, et que j’ai laissé de côté mes doutes et le fait qu’ils soient frère et sœur. Cette plénitude, cet apaisement … cet amour … c’était son oxygène… Lochie était enfin heureux et mon dieu…  cela faisait du bien…

La plume fluide et très imagée de Tabitha Suzuma m’a fait vivre chaque scène. Je ne lisais pas, je vivais cette histoire à travers eux à m’en tordre les boyaux. J’ai d’ailleurs eu beaucoup de mal à lire le dernier chapitre. Je n’y arrivais pas tant la douleur était profonde, mais cette lueur d’espoir… cette fenêtre entrouverte sur l’avenir me permettait d’espérer, tout en sachant qu’un seul petit courant d’air pouvait la refermer…

J’aurais souhaité néanmoins un épilogue sur leur avenir mais le message de l’auteur est bien passé et c’est le principal. Si j’en ai été bouleversée pendant les heures qui ont suivi ma lecture, je dois tout de même vous dire que malgré toute cette peine, la scène qui me revient et que je retiens le plus, c’est une partie d’épervier en famille devant la maison, de l’amour, des sourires et les yeux de Lochan qui brillent de cette parenthèse de bonheur… Scène que j’aurais tant aimé lire à la fin…

Forbidden, une histoire d’amour interdite, bouleversante qui vous fera oublier vos préjugés mais qui n’épargnera pas votre cœur… Qui défini la morale ? L’amour ne se commande pas… Il se vit… qu’importe le sexe, qu’importe le lien… C’est le regard des autres qui jugent… Mais le coeur lui, ne se commande pas…

Un grand merci à NetGalley et Milady pour ce merveilleux service presse que je ne suis pas prête d’oublier!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon avis sur … Artala de Ena Fitzbel


 

 

 

 

 

 

Titre : Artala

Auteure : Ena Fitzbel

Éditeur : Rebelle Editions

Genre : Romance fantastique / fantasy

Kindle : 0€99 lien ici

Broché : 18€00 lien ici

Kobo : 0€99 lien ici

Résumé :

EN ARTALA, LA JEUNESSE EST ÉTERNELLE. MAIS À QUEL PRIX ?

Dans le lointain pays d’Artala, les nobles sont dotés de la jeunesse éternelle. L’on raconte qu’Érato, leur impétueuse reine, use de magie pour la leur procurer. Mais la réalité est tout autre !

Le jour où son secret est mis en péril, Érato décide de faire appel à Orfef, un ancien lieutenant de sa garde personnelle, banni quelques années plus tôt. Pour aller le trouver aux confins du royaume, elle s’adresse au meilleur ami de celui-ci, Silas, son chef des armées. Le voyage serait bien plus simple pour Silas s’il n’était pas accompagné du premier lieutenant d’Érato, la piquante Nausicaa, qui l’attire plus que de raison.

L’avis d’Elyiona : un savant mélange de romance et de fantasy

C’est dans un genre tout nouveau que je croise aujourd’hui la plume de Ena Fitzbel  habituellement plus axée sur la romance contemporaine. La voilà donc dans un univers bien particulier : celui de la romance fantastique avec un versant très fantasy. Adeptes de ce genre, cette lecture est sans aucun doute pour vous !!

Nausicaa est le premier lieutenant d’Érato et une des rares femmes ayant possibilité d’autorité alors que la reine sème la dictature et que les élixirs de jouvence permettent à une sélection de ne pas vieillir. Bien décidée à maintenir l’ordre et le courant des choses de manière à ce que rien ne lui échappe, le Protonodos ne doit pas se refermer et leur précieux liquide ne jamais manquer. C’est pour cette raison que la Reine Érato va envoyer Nausicaa en mission auprès de Silas, général des armées d’Artala.

Fier et conquérant rien ne lui résiste aussi bien sur le terrain que dans ses draps. Il est d’un caractère combattif et ne se démonte sous aucun prétexte surtout lorsque sa souveraine lui propose de guérir contre ses bons services son fils Linos. Pour cela il lui faudra d’abord requérir l’aide de son plus vieil et meilleur ami, Orfef Demeretocris, qui de son côté souhaite plus que tout causer la perte de cette reine à la personnalité décriée.

Commence alors une aventure faite des mythes et légendes d’Artala et de Gaïala… Quand les Faunias, les Yargas, leurs chevaux volants et leurs bâtons qui crachaient la foudre croisent le chemin de peuples qui ne souhaitent que retrouver, un jour, une liberté privée depuis bien trop longtemps !!

C’est avec plaisir que j’ai découvert Artala et par la même occasion l’auteure dans un univers qui est très difficile à manier, à savoir celui de la fantasy et de la romance fantastique. Ici tous les ingrédients sont bels et bien présents et savamment posés sur un cadre très complexe.

J’ai donc trouvé des personnages aux rôles véritablement bien définis, bien que nombreux. Il m’aura fallu un petit laps de temps pour assimiler toutes les informations les concernant, mais une fois acquises je pouvais entrevoir sans difficulté toutes les scènes que l’auteure a su créer pour cette histoire. C’est avec une plume perfectionniste et précise qu’Ena saura vous conquérir et vous faire entrer dans ces combats dont nos héros vont devoir s’affranchir pour avoir la possibilité de sauver Linos en première intention.

Néanmoins, il ne faut pas se leurrer tout ne va se passer comme prévu et les rebondissements vont être autant d’embûches et de complications en tout genre. C’est ainsi que Nausicaa devra faire des choix qui pourraient tout changer. Comment cette femme qui d’autorité était crainte par quiconque la croisait, va-t-elle faire pour se faire respecter par deux gaillards aussi forts que têtus, aussi déterminés à gagner leur « bataille » que d’éviter à se laisser prendre dans les filets du premier lieutenant ?

Il faudra donc à nos héros combattre contre leur envie d’être de nouveau heureux un jour. Et c’est là où le bas blesse ! Car chacun d’eux va développer des sentiments qu’ils ne seraient jamais autorisés. Reste désormais à découvrir pour vous autre lecteur de quelles manières ils envisagent leurs combats;)

Rien n’est acquis dans cette histoire car l’univers est d’une telle complexité que les doutes règnent en permanence, que le moindre personnage peut s’avérer un ennemi redouté. J’ai pris beaucoup de plaisir dans ma lecture à découvrir chaque lieu, chaque personnage dans sa globalité grâce à une patte d’écriture à laquelle rien n’échappe et où la précision fait office de maître mot.

Mon petit bémol serait néanmoins une couverture trop sombre à mon goût pour un univers fait de lucioles et de guerriers aussi redoutés qu’humains, mais qui n’a en rien altéré le plaisir de ma lecture 😉

Je remercie Ena Fitzbel de m’avoir permis de lire cette romance fantastique en SP et de la découvrir dans cet univers complexe en fantasy.

 

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur Fast Games de Mag Maury Editions Addictives


Titre :  Fast Games

Auteur : Mag Maury

Editions : Addictives

Genre : New Adult

Ebook :  4.99 €

Résumé : 

Le plus sexy des imprévus… et le plus insupportable !

***

Mon plan était simple : trouver un job rapidement pour assurer le loyer.
Et j’ai trouvé ! Un poste de serveuse dans le pub le plus en vogue du coin !
Tout se déroulait sans accroc jusqu’à ce qu’il débarque : Matt, un mètre quatre-vingt-dix de muscles, sexy, arrogant, et qui rend les filles complètement hystériques à chacun de ses concerts.
Ce mec est tellement à l’aise sur scène et beaucoup trop alléchant : on a beau refuser d’y penser, c’est lui qu’on veut à la fin. Et il le sait.
Sauf que moi, Charlotte, je dis non !
Enfin… peut-être. Parce que je n’ai jamais été douée pour résister à la tentation !

***

Fast Games, de Mag Maury, volume 1 sur 1.

Mon avis écrit par #Carine : 

Fast Games, une romance pleine de peps qui nous plonge dans le bain dès les premières lignes en nous faisant vivre un merveilleux moment de lecture !

Charlie n’a pas été épargnée par la vie, elle traîne ses démons depuis trop longtemps et la voilà enfin prête à reprendre le cours de sa vie, du moins en ce qui concerne la vie active, car coté cœur, il faudra repasser ! Malgré les encouragements de sa colocataire et meilleure amie Aurelie,  c’est très stressée qu’elle se rend à son entretient d’embauche, et il faut dire qu’avec sa poisse légendaire, les péripéties vont bon train ! Elle finira par arriver à bon port, non sans mal,  et faire tout de même bonne impression auprès du gérant du pub.

Très heureuse d’avoir pu obtenir le job de serveuse qu’elle convoitait au Green Country, c’est avec plaisir qu’elle y retourne faire la connaissance de l’équipe le soir venu. Ce sera le début d’une belle complicité, car ce sera plus que de simples collègues de travail qu’elle y rencontrera…  L’équipe du Green Country est avant tout une famille, celle qu’on se choisi, celle du cœur…

Mais Charlie va se prendre un mur ! Du haut de son mètre cinquante cinq, la voilà qui percute le beau Matt de plein fouet !  Matt, un mètre quatre vingt dix de muscle transpirant la testostérone et le sex appeal ! Beau comme un Dieu, il n’est autre que le chanteur du Green Pub. Celui pour qui toutes les demoiselles se pressent devant la scène lorsqu’il excelle de son talent de chanteur et joue avec arrogance de sa beauté naturelle. Celui pour qui ces demoiselles viennent en masse, hystériques, excitées et accessoirement…  très liquides… Mais pas Charlie, non … Charlie elle, tiendra bon… enfin… juste un temps… faut pas abuser quand même, il y a des limites qu’il faut savoir franchir dans la vie non ? Surtout que derrière son caractère de cochon, Matt est un homme très intéressant et attachant, mais pardessus tout…  il est aussi tenace qu’appétissant !

L’auteure nous emmène sur le chemin de la reconstruction de deux êtres qui portent chacun un lourd secret …  un secret qui impacte sur leur façon d’être et ce qui peuvent attendre de la vie …  Charlie a subit un traumatisme dont elle a mis deux ans à se remettre, et grâce à cette nouvelle famille, Elle  va reprendre le goût de la vie, se guérir petit à petit de ce qui la hante, réapprendre à faire confiance aux autres mais aussi en elle même… Elle ne sera pas la seule à changer, car elle apporte aussi beaucoup à l’équipe, et on pourra dire qu’ils se font du bien mutuellement.  Si Matt reste toujours aussi mystérieux sur ses déplacements, son caractère s’améliore de jour en jour pour le plus grand plaisir de tous, mais saura t-il soigner le cœur de Charlie aussi bien que ses blessures ? Ses mystères pourraient-il remettre en cause leur relation ?…

C’est sous un plume fluide, addictive et très très sulfureuse que nous suivrons nos protagonistes ainsi que tous les personnages secondaires qui font de ce livre un vrai bijou. Mag Maury a su donner une vrai personnalité à chacun d’eux et en faire des personnages intenses. Elle donne également un ton enjoué à ce roman qui aurait pu être un peu sombre de part sa trame. Le rythme est frénétique et très addictif ! On ne peut pas faire de pause, c’est un pur moment de détente, rafraîchissant, qui m’a vraiment fait rire à de nombreuses reprises. Elle dose l’humour à la perfection en mettant des touches là où faut, et quand il le faut. Les joutes verbales sont du tonnerre et on en redemande ! Je dois vous dire que j’ai eu chaud aussi… très très chaud même… Les papillons ont virevolté dans mon estomac à plusieurs reprise, et il faut dire que l’auteure aime bien les papillons 😉

Et que dire de l’émotion qui n’a pas été en reste lors des révélations, mais aussi à des moments clé de l’histoire … En bref, un vrai régal à l’état pur 😉

Fast Games est une romance drôle, tendre, addictive et Ô combien torride et sexy ! Il ne vous reste plus qu’une chose à faire si vous désirez une lecture sans prise de tête qui ne manquera pas de vous faire rire malgré un sujet douloureux qui porte son lot d’émotions.

Un grand merci à Mag Maury pour m’avoir confié son premier bébé en espérant que beaucoup d’autres suivront, (Lucas serait le bienvenue 😉 ) et merci également aux Editions Addictives pour ce Service Presse!

Musique proposée à la lecture :

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Shine & Disgrace Saison 1, mon avis !


Bonsoir, voici mon avis sur Shine & Disgrace Saison par son auteure Zoe Lenoir . Merci Kaya éditions pour cette découverte captivante .

20134589_445935009118559_1403768529_n

Titre : Shine & Disgrace, Saison 1

Auteure : Zoe Lenoir

Éditeur : Kaya éditions

Collection : Dangerous Love 

Genre : Suspense

Kindle : ICI

 

Résumé : 

Un traumatisme. C’est ce qu’a vécu Naomie, il y a deux ans. L’horreur de ce qui lui est arrivé était telle qu’elle a préféré fuir, pour se protéger – mais surtout pour protéger Gabriel, l’homme qu’elle aime. Aujourd’hui, si elle a maîtrisé sa souffrance, elle brûle d’un désir de vengeance et de reconquête : tout ce qu’elle a perdu – amour, carrière, amis – elle le reprendra, de gré ou de force.

Elle est alors loin de se douter que son retour fracassant dans les hautes sphères parisiennes aura de lourdes, très lourdes conséquences. Car en revenant à Paris, Naomie bouleverse les plans de pas mal de personnes – à commencer par ceux de Gabriel ; et nombreux sont ceux qui ont intérêt à la voir disparaître à nouveau. Entre manipulations, scandales et perversion, Naomie risque bien de se retrouver prise à son propre jeu…

L’avisDeMya : 

Aujourd’hui, c’est un grand jour pour Naomie Verdier, la sulfureuse ! Elle fête son retour sur la scène parisienne avec fracas . En un clin d’œil, elle conquiert les fans de la mode pendant la Fashion Week, éclipsant avec classe et panache l’un des grands de la Haute couture .

Après deux ans d’absence, Naomie, une styliste de grand talent est revenue à Paris . Une ville qu’elle a fuie mystérieusement . Abandonnant, fiancé et prestige pour se réfugier à New-York .

Son retour remue pas mal de boue et chamboule des vies . Naomie deviendra, par se fait, l’ennemie à abattre .

Quel événement sordide se cache derrière sa fuite ? L’appel de la vengeance fera t-il sa chute ?

Autour de notre styliste, gravitent des femmes et pas toujours amies et beaucoup d’hommes . Et pour cause, sa beauté animale et sensuelle ne laisse personne indifférent . Elle pousse à des passions extrêmes . Là où elle se trouve, elle suscite, chuchotements admiratives, standing -ovations, animosité, jalousie, haine et amour intense .

Évoluer dans de hautes sphères, ne lui attire pas qu’une renommée et un succès professionnel . Mais aussi d’être cernée par des loups qui n’attendent que le moment ou elle baissera sa garde pour planter leurs longues dents dans sa peau tendre . Chacun d’eux voudrait sa part du gâteau nommé Naomie que cela soit en bien ou en mal . Vigilance ou pas, cela ne saurait tarder . Naomie ne pourrait se soustraire de la spirale de l’enfer dans laquelle elle s’est enfermée depuis son retour .

Jusqu’où sera t-on prêt à aller pour assouvir une vengeance ? Par jalousie ? Ou par Amour ?

Shine & Disgrace est une histoire assez singulière, un feuilleton télévisé genre « Top Model » où tous les coups bas sont permis . Une intrigue captivante qu’on pourrait adorer, autant que détester à cause des zones d’ombres qui l’entourent . L’auteure entretient le mystère, jusqu’au bout avec une maîtrise surprenante . Elle nous éclaire avec parcimonie sur la suite des événements semant des petits indices sous forme de titres ou notes en fin de chaque chapitre . Original mais loin d’être désagréable ! Notre frustration ne fait qu’augmenter au fil des pages . Elle fait planer le doute qu’on ne peut que s’en mêler les pinceaux . Tous les personnages cachent bien leurs jeux et un passé sombre . Pour résumer, un imbroglio fort passionnant .

Au début, vous aurez peut être du mal à accrocher, mais une fois dans le bain, l’intrigue vous tiendra en otage, vous ne décrocherez qu’au mot fin . Et vous en demanderez encore .

Suspense, d’abjects secrets, manipulations, manigances machiavéliques, tromperie, Jeux de dupes, passion . Tous ces mots clé font la réussite de ce suspense dont il me tarde déjà de lire la suite .

Un titre de la playlist de Noemie .

 

 

 

 

 

Mon avis sur … Toi & Moi, saison 1 de Aurélie Coleen


Titre : Toi & Moi, saison 1

Auteure : Aurélie Coleen 

Éditeur : Kaya Editions

Genre : New Adult

Kindle : 3€99 lien ici

Kobo : 3€99 lien ici

Résumé :

Règle n°1 : ne jamais tomber amoureuse de la mauvaise personne.
Règle n°2 : ne jamais respecter la règle n°1.

La colocation entre meilleurs amis a beaucoup d’avantages ; mais quand on s’appelle Julia et que Théo, le-dit meilleur ami, est une espèce de beau gosse aux multiples conquêtes, il faut aussi s’attendre à quelques inconvénients – du genre qui se baladent en petite tenue à dentelle le dimanche matin.
Celui que Julia n’avait pas prévu, c’était l’arrivée de Scott, un ami de longue date de Théo, qu’il a invité pour un séjour chez eux.
Scott, l’apollon le plus sexy qui soit.
Scott, au passé mystérieux et aux sombres secrets.
Scott, au charme dévastateur, auquel Julia sait qu’elle doit absolument résister, sous peine d’être entraînée dans un tourbillon dangereux…

L’avis d’Elyiona :

Pour ma première lecture chez Kaya Editions j’ai le plaisir de découvrir la plume de Aurélie Coleen et je n’ai pas été déçue. Voilà donc une première saison menée tambour battant, une romance aux secrets bien enfouis et aux codes qui pourraient bien être brisés 😉

Julia travaille comme serveuse dans un bar et vit en collocation avec son meilleur ami de toujours Théo. Présent aux moindres signes de faiblesse de sa meilleure amie, il la taquine à longueur de temps, et les coups-bas qu’ils se portent font régner une ambiance hilarante dans leur appartement. Malgré la recherche permanente de la prochaine attaque qu’ils vont se faire, ils se portent un amour sans borne cassant là les préjugés que hommes et femmes ne peuvent pas être amis.

Pourtant leur quotidien va être bousculé par l’arrivée d’un ami d’enfance…

Scott est un jeune homme mystérieux. Ayant nécessité d’un logement momentané il se tourne naturellement vers Théo malgré les années qui les ont séparé. Pour lui tout est clair, ses objectifs nets et sans bavures. Et pourtant, il n’avait pas prévu Julia et son regard. La capacité qu’elle a d’un simple regard d’annihiler ses barrières s’avérera alors dangereuse s’il veut maintenir le cap.

Et si tout n’était pas aussi net qu’il n’y paraît ? Ses secrets pourraient-ils être dangereux ou l’est-il lui même ?

Sauront-ils s’apprivoiser et se livrer sans retenus au mépris des règles que s’était fixée Julia ?

C’est ainsi que j’ai découvert la première saison de Toi & Moi d’Aurélie Coleen et j’ai été immédiatement happée par cette romance sur fond de collocation détonante. L’humour entre Théo et Julia m’a littéralement convaincue et l’arrivée de Scott aura bien entendu fait naître chez moi tous les soupçons possibles et inimaginables !

C’est ainsi que je me suis faite embrigadée par la répartie de nos deux colocs souriant à me faire mal aux zygomatiques face aux coups bas qu’ils étaient capables de fournir, tout en prouvant que l’Amour amical existe et qu’il peut casser tous les codes des préjugés.

Les personnages sont hauts en couleur et sont dotés d’une personnalité bien marquée ce qui rend la lecture d’autant plus fluide. Il s’agit là, en effet, d’une romance épicée de scènes érotiques caliente… Autant vous dire que Nick Bateman, dont Scott hérite la ressemblance, saura encore plus vous convaincre de l’attrait dangereux qu’il peut provoquer chez la jolie Julia. Un corps de dieu grec et des secrets en pagaille, il s’agit là de la situation qui va rendre compliquée la vie tranquille de notre serveuse… Quant à nous, lectrices en pâmoison face à cet homme au physique plus qu’avantageux, vous finissons en flaque 😉 la température montant irrémédiablement dès la présence de notre duo dans la même pièce… alors soyez prêts, Scott pourrait bien ne pas être celui que vous pensez !

Je voudrai également souligner la plume de l’auteure qui m’a embarquée sans aucune modestie dans un cadre que je pensais avoir déjà vu et revu, force est de constater que je m’étais leurrée car conquise par ce trio. La lecture est légère et épicée à souhaits, parfaite pour cette saison estivale à la recherche de lecture plaisir. Une belle découverte pour ma part, bien que l’auteure ait déjà faite ses preuves avec ses livres précédents dont un très sulfureux chroniqué par notre chère Carine 😉

Je voudrais remercier encore une fois Kaya Editions pour ce SP dont j’espère sincèrement voir bientôt la suite, car la fin m’a laissé sur cette sensation de vide que procure les lectures que j’apprécie et qui me font penser que je ne suis pas encore au bout de mes surprises…

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Take your chance – 1, mon avis !


Bonsoir tout le monde, Voici mon avis sur une lecture coup de coeur ! Respect Kessilya ! Mes remerciements à NetGalley et à BMR qui m’offre un accès illimité et prévalidé à son catalogue .

20158132_445935175785209_1735487209_n

Titre : Take Your Chance – Tome 1 

Auteure : Kessilya

Éditeur : BMR

Genre : Romance 

Kindle : ICI

Résumé : 

Ne jamais faire ce que le monde attend de nous. Rester en contact quoi qu’il arrive. Ne jamais, jamais, jamais, sortir avec un mec plus jeune que nous. Les règles que Zoé a établies avec sa meilleure amie sont claires, faciles à suivre. Décidée à profiter de la vie, elle a ajouté une bonne résolution à sa liste : trouver un homme qui lui fera oublier son douloureux passé amoureux et envisager un avenir dépourvu de drames. Mais c’est sans compter avec le retour d’Alec, son premier amour, celui qui l’a quittée sans explications six ans plus tôt. Quand il réapparaît subitement pour solliciter ses services de coach personnel, passé et présent se mélangent… et la vie semble offrir à Zoé une chance d’obtenir enfin les réponses aux questions qui la hantent. Saura-t-elle la saisir ? Et si l’incertitude était moins lourde à supporter que la vérité ?

L’avisDeMya : 

Meilleurs amis dans leur enfance, Zoé et Alec sont devenus amants à l’adolescence . Leur relation a évolué au fil du temps mais leur idylle est soumise au jugement de leurs proches . Parents et amis feront tout pour les séparer mais leur amour innocent a résisté aux préjugés ou pas .

Jusqu’au jour où Alec a disparu de sa vie . Sans préavis ni explications . Et depuis,  Zoé, n’a pas réussi à tourner la page . Attendant une réponse à ses questionnements qui ne vient pas .

Aujourd’hui, Alec revient, la gueule enfarinée, pour reconquérir ce qu’il a abandonné sans états d’âmes . Zou a gagné en caractère avec l’âge et ne se laissera pas compter . Hors de question qu’elle lui donne encore l’occasion de la faire souffrir .

Mais Alec, a mûri et a compris de ses erreurs, il fera tout ce qu’il faudra pour récupérer ce qu’il lui appartient . Sa seconde chance pour être heureux . Celle qui illumine sa vie depuis qu’il a croisé son regard . Elle était sa première fois dans moult domaines et restera sa dernière .

A deux doigts de réussir sa mission, coup de théâtre ! Les démons du passé sont revenus au galop pour mettre leurs grains de sel et tourmenter nos protagonistes . Je ne vous apprend rien, quand les secrets de familles décident de s’en mêler . C’est la débandade ! Confusion, désarroi, un grand huit émotionnel, chasse à l’homme sont devenus les mots clé de cette romance qui a démarré pourtant en douceur .  Mais cela c’est tout à fait le style de cette jeune et talentueuse plume . Elle est là où on ne l’attend plus . Elle a le chic d’endormir ses lectrices et les réveiller d’un coup de massue . Histoire de vérifier s’elles suivent ou pas .

Alec et Zou, feront -ils fi de l’interdit ? Trouveront – ils enfin la paix pour vivre leur amour au grand jour sans crainte qu’un fantôme ne vienne mettre le chaos ? Leur amour, résistera t-il à la tempête qui se déverse à grands eaux sur leurs têtes ? .

Et de 4 pour Kessilya ! Et 4 coups de coeur pour moi ! Ever, Gabriel, Light et aujourd’hui Take Your Chance . Toujours égale à elle – même . Et dans la même lignée . Des personnages craquants, grande sensibilité, romantisme, douceur, sensualité dosée à point, rebondissements et émotions à volonté . Sans oublier la fluidité de sa plume qui rend la lecture très agréable.

Kessilya a le don de transformer un simple moment de lecture en grande émotion par le seul pouvoir de son talent . Elle m’a fait vibrer tout le long de ma lecture, même avec un thème revisité qu’elle a concoctée à sa sauce . Une magnifique et captivante trame . Une histoire résonnante de sincérité et de fièvre émotionnelle . Elle décrit l’angoisse de l’attente, le chagrin, un amour inébranlable malgré les aléas de la vie avec un réalisme rare qu’on ne peut s’empêcher de verser notre petite larme .

Et à l’instar de ses autres romans, l’amitié a sa place en la personne de Luna .  Une sacrée révélation qui s’avère un personnage très prometteur . J’attends le tome qui lui est consacrée avec impatience . ( Je la verrais bien avec l’énigmatique et sulfureux Adam ) !

La plume de Kessilya, est une valeur sûre, elle reste incontournable dans mon domaine de prédilection .  Voyager avec elle à travers ses romans, est un grand plaisir . Une auteure à suivre .

Nous avons  tous droit à une seconde chance, il suffit de la saisir au vol avant qu’il ne soit trop tard .

 

 

 

 

Mon avis sur le roman de Bridget Page Timothy Blake : La mort en héritage by Carine


Titre : Timothy Blake, la mort en héritage

Auteure : Bridget Page

Auto-édition

Genre : Thriller

Kindle : 4€99 cliquez sur le lien ici

Broché : 17€00 cliquez sur le lien ici

 

 Résumé :

Depuis longtemps fasciné par les sociopathes, Gildas Gabin a obtenu un certificat de Sciences Criminologiques avant d’intégrer la Police. Confronté très rapidement à une affaire de meurtres en série, ses connaissances, conjuguées à des capacités sensorielles hors norme, lui ont permis de se bâtir une réputation qui l’amène désormais à intervenir aux quatre coins de l’Europe.

C’est dans ce cadre que l’on fait appel à lui pour résoudre une série de meurtres sur La Rochelle, une ville reliée au pire de ses souvenirs et au plus cuisant de ses échecs.

Timothy Blake est officiellement infirmier anesthésiste intérimaire. C’est du moins ainsi qu’il apparaît à sa femme, Rachel. Mais la réalité est tout autre. Tim a des besoins très particuliers et un hobby peu commun : il tient de son père un lourd héritage qu’il s’efforce de perpétuer, y travaillant sans relâche depuis bientôt dix ans.

Désormais, Tim se sent prêt à voler de ses propres ailes, quitte à se dédouaner des consignes paternelles, à surfer sur les vagues de la décadence, à repousser les limites de la cruauté, mais aussi celles de sa propre jubilation…

Timothy Blake nous entraîne au cœur de sa sordide passion, tandis que Gildas Gabin s’efforce de débusquer l’« artiste » et de stopper l’hémorragie.

Privé de ses aptitudes si particulières, hanté par un spectre qui obscurcit son jugement, il lui faudra résoudre l’énigme de son passé pour mettre le point final à la série sanglante qui terrorise La Rochelle.

Entre haine et fascination, les deux hommes se lancent dans une course-poursuite qui les mènera au plus intime secret de l’autre, les faisant basculer dans un affrontement personnel irréversible dont la mort pourrait s’avérer l’ultime issue.

Mon avis écrit par #Carine :
   

Après m’être plongée chaque jour dans un nouveau chapitre lors du concours Fyctia Thriller, c’est avec immense joie que j’ai pu reprendre ma lecture de Timothy Blake. J’ai été frustrée de ne pas connaître le fin mot de l’histoire tans j’étais prise dedans !

Je vous rappelle que Timothy Blake faisait partie des finalistes de ce concours, et même s’il n’a pas été le grand gagnant, pour moi, il l’est sans conteste !

Gildas Gabin, célèbre criminologue reconnu de tous et très demandé, arrive sur la Rochelle où un tueur en série excelle dans « l’art de tuer ses victimes » en effet celui –ci ne se contente pas simplement de tuer, il  les mets en valeur tel un tableau de grand maître à échelle humaine. Une mise en scène dans laquelle tout est orchestré à la perfection, du contenu, au contenant…

L’auteur ne cache rien, et dès le départ nous connaissons l’identité de ce tueur en série, de cet « artiste de la mort », Timothy Blake. (En même temps, c’est le titre me direz-vous lol )

Infirmier le jour, marié et menant une vie stable en apparence,  il cache son secret qu’il dissimule au mieux : son addiction  dont il est le seul maître … Dix ans d’organisation, d’entraînement et de perfectionnement. Ces œuvres sont de plus en plus belles, audacieuses et peaufinées avec soin… On dira, nous,  qu’elles sont de plus en plus cruelles, barbares, et complètement démentes…. Derrière cette façade banale se cache « l’artiste » et toutes les monstruosités qui en découlent…

Timothy Blake va se frotter au grand Gildas Gabin, qu’il voit arrivé comme un obstacle dans un premier temps, mais auprès duquel il va vite prendre plaisir à se mesurer. J’aurais même tendance à dire que Gildas le fascine…  Deux tempéraments hors du commun dans une traque incessante où les fantômes du passé vont se télescoper avec l’enquête et mettre à mal notre criminologue qui traîne un drame personnel depuis de nombreuses années. Son seul et unique échec… le plus important à ce jour… le plus personnel… Son don va alors être perturbé et il ne ressentira pas les choses comme il en a l’habitude. 

 Qui des deux aura l’ascendant sur l’autre ? Jusqu’où Timothy poussera-t-il Gildas Gabin et qui  gagnera ce face à face tortueux qui vous prend les tripes à plusieurs reprises ?

L’auteur nous plonge dans un récit à deux voix où nous allons tour à tour entrer dans la tête du policier et du psychopathe. Par ce biais elle nous offre sur un plateau d’argent toutes leurs pensées, leurs gestes, leur passé, leur vie… mais aussi, une bonne dose d’adrénaline qui nous tient dans une addiction totale du début à la fin.

Nous sommes Gildas Gabin criminologue et nous menons l’enquête,  mais nous serons aussi Timothy Blake, psychopathe et tueur en série… Bridget Page a l’art et la manière de nous immerger toujours dans nos rôles dès le début de la lecture, dans laquelle être simple spectateur ne nous suffit pas. On entre dans le vif du sujet avec nos protagonistes qui feront de nous les témoins de ce duel poignant.

Timothy Blake : La mort en héritage… Tout est dans le titre…et qu’importe dans le sens où l’on souhaite l’interpréter. Vous comprendrez aussi par-là que ce thriller est consacré particulièrement à notre antihéros, notre psychopathe, qui pour une fois n’a pas suscité mon empathie,  mais m’a fasciné cependant dans sa découverte, qui fût fort intéressante du point de vue psychologique. Un point aussi fascinant chez Gildas qui va être trop impliqué dans cette affaire et fera de lui un autre homme, un chasseur prêt à tout pour arrêter ce monstre. Mais finalement… Qui chasse l’autre ?

Un roman sombre et complètement addictif. Bridget Page n’aime pas faire dans la dentelle, elle nous l’a déjà prouvé avec sa trilogie « Sur la ligne » un roman qui me hante encore et toujours, mais dans Timothy Blake elle va mettre en avant une nouvelle facette d’un psychopathe. Car Timothy est avant tout aux yeux de tous, un homme rationnel et banal, en apparence saint d’esprit qui pourrait être votre voisin ou monsieur tout le monde… Elle nous fait découvrir au fil des pages le déclencheur de ce mode de vie et toute l’intelligence de celui-ci pour mener ses projets à termes dans une plénitude absolue. 

Pourquoi ce besoin viscéral de tuer  Est-ce génétique, biologique simplement un désir plus fort que tout ?

De Gildas ou Timothy, qui gagnera la partie ? Je vous laisse le découvrir en lisant cette nouvelle pépite de Bridget Page que je remercie énormément pour sa confiance.

Mon avis sur l’intégrale de La Chute saison 2, un roman de Twiny-B chez Nisha Editions


Titre : La chute Saison 2 Intégrale

 Auteur : twiny.B

 Nisha Editions

 Ebook : 

 Résumé :

Prune Linan, vingt-sept ans, n’est pas une jeune femme au mode de vie conventionnel. Écorchée par un drame familial, alcool, sexe, drogue et rock’n roll rythment ses journées. Qui pourrait la sauver si ce n’est le mystérieux Adam Reed, rencontré lors d’une soirée branchée ? Prune découvre que le brun tatoué n’est nul autre que le leader du célèbre groupe The Rebels. Le chanteur réussira-t-il à apprivoiser la jolie blonde ? Prune parviendra-t-elle enfin à ouvrir son cœur ?

C’est avec un immense plaisir que je retrouve la suite de l’aventure d’Adam et Prune

Très addictive, la première saison a pris fin en me laissant dans un désespoir total ! Je voulais la suite, vite, très vite même, et enfin la voilà !

Car il faut le dire, oui, Prune Linan , C’est de la dynamite !!!

Le franc parlé de notre sud me fait bien rire, certains en seront choqués, mais au soleil l’accent chante ! et oui le mot patchole existe bien chez nous et ça nous vient de nos grand mères ! Mais pour Prune ce langage c’est également une façade, elle sait très bien se maîtriser lorsque que c’est nécessaire et surtout lorsqu’elle en a envie.

Mon avis écrit par #Carine :

u_antivol

Nous voilà donc replongé dans les aventures de Prune et Adam, qui vivent désormais en couple. Ils s’aiment, et c’est magnifique de voir que Prune a  enfin laissé sa carapace au vestiaire. On la découvre presque mise à nue, elle se laisse aller aux émotions et se sent capable d’aimer son canard à l’orange  fou d’amour pour elle. Leur complicité me fait beaucoup  rire, leurs joutes verbales sont d’une telle  excellence qu’on en redemande, sans oublier le combat que Prune mène avec sa conscience !  Le nombre de rounds est interminable et on ne s’en lasse pas.  Nos deux canards ont encore des surprises pour nous et oui, malheureusement comme toute vie de couple il y a des hauts, des bas et des drames, mais Adam, est beaucoup trop protecteur envers sa barbie futée, ce qui veut dire, lui cacher encore des choses ! Réussira-t-elle à surmonter les nouvelles angoisses que le comportement de son Canard fait naître ? Les  paparazzis vont–ils encore engendrer des nouveaux doutes ou au contraire se délecter de leur romance ?

Je vous laisse découvrir  les réponses à ces questions dans  cette saison 2  mais sachez que lorsque je suis arrivée sur la fin, je ne voulais pas la lire…

Pourquoi, me direz-vous ? Et bien tout simplement car c’est la fin ! Et même si je rêvais d’amour et d’eau fraîche pour nos deux canards laqués, je ne voulais pas que cela se termine pour autant, mais finalement… quelle fin ! L’amour est merveilleux, il nous transporte et nous fait évoluer. Il nous fait aussi parfois ressembler à une guimauve et quelquefois à chewbacca *rires*. Prune est transformée mais reste néanmoins la chieuse que l’on aime tant. Cette héroïne est originale et inégalable, jamais on en retrouvera une comme elle. Ce final est à la hauteur de ce que j’attendais, les mouchoirs ont été mes meilleurs amis une nouvelle fois. Adam n’a jamais abandonné, il a su persévérer et jusqu’à la dernière ligne il lui prouvera qu’elle est la femme de sa vie.

Twiny.B a su une nouvelle fois nous faire bondir entre les rires, les larmes et les émotions.

Je suis vraiment triste et émue de quitter mes follamours, car ça n’a pas été qu’une simple lecture mais aussi une aventure humaine avec les Twinynours,  et avec l’auteure de cette série déjantée et inédite. Tout au long de notre lecture elle a été à l’écoute de nos ressentis. Ah,  j’imagine bien qu’elle a  souvent rit de nos frustrations  ! En espérant peut-être un jour un petit bonus de nos tourtereaux ?  Ou éventuellement un ténébreux Riley ? bien quoi ? Tu nous mets l’eau à la bouche et puis, rien… mais euh…. Lol

Alors je n’ai plus qu’une chose à dire, foncez !

Mon avis sur … Ad Vitam Aeternam, tome 1 : Le goût de l’interdit de Farah Anah


Titre : Ad Vitam Aeternam, tome 1 : Le goût de l’interdit

Auteure : Farah Anah

Éditeur : Black Ink Editions

Genre : New Adult

Kindle : 3€99 lien ici

Kobo : 3€99 lien ici

 

Résumé :

Quand Chan, jeune femme épanouie mais coincée dans une relation plutôt monotone, fait la connaissance du ténébreux Noah, son monde va basculer.

Face à sa meilleure amie tombée sous le charme de l’adonis, elle se retrouve dans un tourbillon de mensonges et de culpabilité. La stabilité de sa vie se voit ébranlée par ce mystérieux boxeur. Noah réveillera la sensualité de la jeune femme et révèlera des facettes enfouies qu’elle ne soupçonnait pas…

Tiraillée entre secrets et attirance incontrôlable, Chan sera immergée dans un océan de manipulation et de passion. Sortira-t-elle indemne de ce premier round ?

L’avis d’Elyiona :

C’est encore avec la fébrilité de la fin de ma lecture que je me lance dans la rédaction de cette chronique. Ce premier tome d’Ad Vitam Aeternam ne m’aura, en effet, pas laissée indifférente prise dans le déluge des questionnements de Chanelle. Car elle est piégée dans une vie linéaire, Noah pourrait-il devenir celui qui la révèlera enfin ?

Chanelle est une jeune femme de 25 ans qui a monté son entreprise de produits de beauté Chanilla, en couple avec Thomas depuis 9 ans et entourée par des amis de longue date. Mais parmi eux aucun ne se doute réellement de ce que cache derrière le quotidien si bien rodé de Chan. Apprêtée en permanence elle semble heureuse dans son couple. Et si tout cela n’était qu’un leurre ? Se pourrait-il que sa vie ne soit tout bonnement qu’une suite de règles dictées par autrui ?

C’est l’arrivée d’un nouveau membre dans le groupe qui va basculer toute son existence.

Noah est un jeune homme qui semble de prime abord ne sortir de nul part. Sa vie regorge de secrets qui le rendent encore plus intriguant ; mais qui est-il vraiment ? Que cache-t-il derrière son sarcasme et son humour ? Seule Chan semble voir les brèches de ce qu’est sa vie, mais est-elle prête à le voir vraiment ?

Doucement mais sûrement un lien indéfectible se tisse encore eux deux à l’abri du regard des autres. Comme s’ils pouvaient penser les blessures profondes de l’autre, leur relation aura tendance à ouvrir les failles qu’ils veulent garder secrètes pour tout autre personne. Sauront-ils seulement s’arrêter avant que tout dégénère ? Car Aida, la meilleure amie de Chan en pince pour lui comme jamais, et que ne l’oublions pas Chanelle est en couple avec Thomas.

Néanmoins la tension sexuelle entre elle et Noah devient intenable… Et s’ils décidaient de tenter le tout pour le tout ? La réponse n’est détenue que par eux seuls : Ad Vitam Aeternam !

C’est avec un pincement au cœur que je termine ma lecture, en peinant à croire encore que l’auteure Farah Anah nous laisse sur une telle faim…

Malgré un début un peu hésitant, j’ai rapidement trouvé mon rythme de lecture et me suis retrouvée dans l’incapacité de lâcher ma lecture à la recherche de mon envie de plus. Les personnages ont bel et bien cette aura suffisante pour m’embarquer dans cette aventure dingue entre Noah et Chan. Leurs secrets et leur relation basée au départ sur une amitié naissante s’avèrent rapidement impossible à maintenir, la tension entre eux étant pour nous lecteur tout ce qu’il y a d’improbable. Leurs points communs les rapprocheront plus que de raisons. L’envie de Chanelle balancera donc entre sauver son couple et son attraction inconcevable pour le beau Noah. Mais comment ne pas craquer pour cet apollon entre un corps à se damner et ses secrets qui m’ont rendu toute chamallow ? Je vous dirai bien que ma décision fut prise rapidement en constatant également les déboires quotidiens de notre héroïne, souhaitant enfin qu’elle puisse se libérer des chaines qui l’emprisonnent et du dictat qu’elle subit à l’abri du regard des autres.

Qui d’autre que notre jeune Adonis pour lui ouvrir les yeux sur un autre monde ? Saura-t-il lui ôter ce goût de l’interdit ? Rien de moins sûr !!

Quant à leur relation elle saura au grès des pages faire monter la température corporelle et vous donner le rouge au joues tout en restant dans le respect et le plaisir de l’autre. Leurs désirs puissants rendront certaines scènes chaudes bouillantes. C’est ainsi qu’en en découvrant plus sur les uns et les autres, que je me suis prise à espérer que Noah saurait la traiter mieux qu’elle ne l’est.

Mais les secrets de ce dernier sont encore bien trop nombreux… pourra-t-il réellement s’ouvrir à elle sans fards ni paillettes ? Autant de questions qui me frapperont et qui me permettront aussi de me délecter de ma lecture, entre attirances et indécisions, entre montées incroyables et chutes dans le vide, entre passions et aversions, mes pensées étant incapable de se fixer véritablement.

Je voudrais remercier Black Ink Éditions pour ce SP qui marque, une fois de plus, l’arrivée d’une très belle découverte. La patte d’écriture de l’auteure prend de l’aisance au fil de l’écriture et rend totalement impossible de lâcher la lecture de cette romance où les mœurs et la raison font face au cœur.

Mais ne dit-on pas que : « Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point. » ?

A vous désormais de savoir ce qu’il se cache derrière les mots gravés Ad Vitam Aeternam !

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Conte de Faye: Tome 1. Blue, mon avis !


Bonsoir à tous et à toutes ! Je vous invite à lire mon avis sur « Conte de Faye », une belle romance mais pas que à lire pour vos vacances ! Merci à Caroline Costa et aux Les éditions du 38 .

19964674_442450039467056_2132881679_n

Titre : Conte de Faye: Tome 1. Blue

Auteure : Caroline Costa

Éditeur : Les éditions du 38

Genre : Romance

Collection : Corail Passion

Kindle : 2,49 ICI

Broché : 14.00 ICI

Résumé : 

Pourquoi le patron de Faye lui tourne-t-il autour ? Qu’attend-il d’elle ? Hors de question qu’il la mette dans son lit, en tout cas. D’autant que la jeune femme se verrait bien tomber dans les bras d’Oliver, le séduisant Horse-Guard qu’elle vient de rencontrer. Mais est-ce vraiment raisonnable ? Rien n’est simple, dans la nouvelle vie de Faye. . . Et tout est passionnant !

L’avisDeMya : 

Faye, est une jeune étudiante banlieusarde ivre d’ambitions . A la fin de ses études, une start-up de jeux en ligne lui offre l’opportunité d’avancer professionnellement et du coup partir loin de cette misère qui colle aux banlieues . Une occasion en or qui répond à ses attentes . S’expatrier loin de ses amis et famille ne lui pose aucun problème du moment que cela paie .

Arrivée à Londres, Faye va de surprise en surprise . Son patron la chouchoute comme personne . Aveuglée par le bling bling des soirées en hautes sphères et les largesses de son mysterious boss, notre parisienne n’y a vu que du feu . Oubliant l’adage « Tout ce qui brille n’est pas forcément d’or » . 

Sa rencontre avec le frère de sa nouvelle meilleure amie Oliver, ne va pas arranger les choses . Notre horse-guard lui a grillée les neurones et semé le chaos dans son esprit . Une situation qui ne lui plaît guère . Elle est venue à Londres pour améliorer son train de vie, pas pour se trouver un mec aussi canon et sexy soit -il .

Jusqu’au jour où elle apprendra à ses dépens que dans la vie, rien n’est gratis . Qu’il y a toujours un prix à payer un jour ou l’autre . Espérons juste qu’il ne sera pas trop tard et qu’elle ne paiera pas de sa vie, sa naïveté .

Légèreté et suspense sont les mots clé de cette agréable romance . Eh oui notre Caroline ne peut s’empêcher de rajouter son pêché mignon à toutes les sauces pour mon grand plaisir .  De la romance oui mais aussi une énigme savamment ficelée pour ne pas avoir envie de décrocher au fil des pages .

Une gourmandise estivale à consommer sans modération . Un cocktail de saveurs que vous ne devez aucunement passer à côté sans y goûter .

Encore une jolie romance à ton actif Caroline . A quand la suite ?

51OCgSIxPxL

Une chanson Japonaise sur le Bling Bling ( Traduction par ICI )

 

 

The Silent Waters de Brittainy C. Cherry


Titre : The Silent Waters

Auteure : Brittainy C. Cherry

Editeur : Hugo Roman , collection New Romance

Kindle : 9€99 lien ici

Broché : 17€00 lien ici

Kobo : 9€99 lien ici

 

Résumé :

Notre vie est faite de moments. Certains terriblement douloureux, d’autres merveilleusement optimistes.
J’ai connu beaucoup de ces moments dans ma vie, des moments qui m’ont changée, des moments de défi. En tout cas, au cours des moments les plus importants – des plus déchirants et des plus incroyables – il était toujours là.

J’avais huit ans quand j’ai perdu ma voix. Une partie de moi m’a été volée, et la seule personne qui pouvait vraiment entendre mon silence était Brooks Griffin. Il était la lumière de mes jours sombres, la promesse du lendemain, jusqu’à ce que la tragédie le rattrape.
Une tragédie qui a fini par le noyer dans un océan de souvenirs.

C’est l’histoire d’un garçon et d’une fille qui s’aimaient l’un l’autre, mais qui ne s’aimaient pas
eux-mêmes. Une histoire de vie et de mort. D’amour et de promesses brisées.

 

L’avis de Mélissa Leopoldie

… Bon les filles je me lance comme l’a proposé Carine, pour vous donner mon avis sur The Silent Waters de Brittainy C.Cherry pour votre rubrique paroles aux étoiles. C’est une première pour moi donc je sais pas du tout si c’est ce que vous attendez…

Maggie est une jeune fille de huit ans qui vit avec sa toute nouvelle famille. Elle est heureuse; une jeune rêveuse à la joie de vivre. Elle est amoureuse du meilleur ami de son frère : Brooks. Elle le sait, ils se marieront, auront tout d’une famille,une belle vie. Et s’ils se mariaient tout de suite ?…

Brooks lui passe le plus clair de son temps chez son meilleur ami : Calvin, le frère de la petite folle qui le colle toujours. Il ne la supporte plus, essaye de l éloigner, mais rien n’y fait. Alors qu’un instant il se laisse aller à un baiser, se pourrait-il que tout change ?

C’est sans compter sur le destin qui va se mêler de ce jour si important pour Maggie. Alors qu’elle attend Brooks, elle va être témoin d’une tragédie qui va bousculer sa vie et celle de son entourage. Traumatisé elle va perdre sa voix et s enfermer dans un cocon. Arrivera-t-elle un jour à ressortir de sa maison? Mais Brooks sera présent, il sera toujours là pour elle, pour écouter son silence, être son ancre car désormais il le sait : son plus grand rêve c’est elle.

Je me suis lancée dans cette lecture persuadée d’avoir un coup de cœur, au moins aussi gros que pour les deux premiers tomes de la saga… L’histoire est touchante, prenante, addictive; on n’en veut toujours plus et il est très compliqué de s’arrêter. Pour ma part je l’ai dévoré en deux jours malgré un emploi du temps surchargé…

Les personnages sont attachants, vivent une histoire unique à laquelle nous n’accorderions pas ou très peu d’espoir. Il y a cette famille, l’entourage de Maggie, qui est également affecté, et on prend conscience que le mal-être d une personne peut changer la vie de beaucoup d’autre, ce qui rend la lecture encore plus intense. Quant à Brooks, il est pour moi la perle la pépite de ce livre. Un amant, un ami, un pilier. Il respecte les choix d’autrui et ne fait pas preuve d’égoïsme, faisant passer son bonheur en deuxième plan… et même dans les moments où il sera au plus bas il aura un effet positif sur Maggie. Personnellement, je suis indéniablement conquise par Brooks et l’homme qu’il représente…

Pour la troisième fois, Brittainy C. Cherry m’a fait vivre un grand moment d’émotion avec cette plume talentueuse est propre à elle. Elle parle d’un sujet qu’elle comprend, une situation « qu’elle a vécu » donc quelle maîtrise et qui nous approchent au mieux de ce que Maggie peut ressentir…

Merci à cette auteure exceptionnelle, qui sait toujours choisir les sujets qui nous prennent aux tripes, et qui nous font nous noyer dans tout un tas d’émotions… Cela reste pour moi un merveilleux moment de lecture… …et encore un grand coup coeur.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur Les Somber Jann Saison 2, un roman de Cynthia Havendean chez Ediligne


Titre : Les Somber Jann -Saison-2

Auteur : Cynthia Havendean

Genre : Suspense-New-Adulte

Editions : Ediligne

Ebook : EUR 9,49

Broché : EUR 16,99

Résumé :   Faire vie commune avec le tueur en série le plus dangereux du pays, qui l’aurait cru ! Ce n’est vraiment pas une vie facile, je suis prise dans un terrible enfer. Bien que Jaylen Somber Jann me promette d’être fidèle et de ne plus faire de mal à personne, les preuves dévoilent le contraire. Entre nous, la tension et les querelles augmentent. Jaylen est si occupé à savourer ses meurtres qu’il ne remarque même pas que je suis dans la mire de Zacharie, un garçon dangereux et impitoyable. En m’enfonçant dans l’univers de Jaylen, je découvre chaque jour des horreurs encore plus atroces les unes des autres. Des jeux barbares et sans pitié pour d’innocentes victimes. Même si je suis éprise de lui, je devrais le quitter, fuir cette famille de détraqués, mais j’en paierais le prix de ma vie !

Mon avis écrit par #Carine :

Si mon avis était mitigé sur le premier tome, me voilà ravie du second ! La plume de

Cynthia Havendean est beaucoup plus posée, mais surtout, elle va nous dévoiler enfin ce qu’il se passe dans la tête de nos protagonistes et nous allons comprendre un peu mieux leur comportement. Le suspens va alors être omniprésent, et les Somber Jann n’ont pas fini de faire couler le sang !

Engy vit désormais avec les Somber Jann. Fait-elle partie des leurs ? Ce n’est pas encore gagné, mais Jaylen est là pour elle et la protège comme il le peut, et surtout à sa façon…

Celui-ci s’est retiré du réseaux à la demande de sa belle, mais elle sent bien qu’il lui cache encore beaucoup de choses. Lui ment-il ? A-t-il vraiment raccroché après qu’Engy lui ai sauvé la vie ?

Rien n’est sûr, pourtant il va falloir qu’elle mette ses doutes de côté et lui faire confiance car elle est en danger, et seul Jaylen Somber Jann pourra la protéger au mieux… envers et surtout, contre tous…

Engy est toujours un peu perdue mentalement, elle ne se comprend pas elle même… L’amour qu’elle ressent pour Jaylen dépasse la raison pour vivre cette vie à ses côtés.  Elle évolue, prend en assurance, s’affirme et s’impose auprès de tous, même si intérieurement son manque de confiance est toujours là et qu’elle manque encore parfois de raisonnement en ce qui concerne les personnes que les Somber Jann fréquentent.

Pourtant lorsqu’elle va être à nouveau confrontée à violence, elle prend sur elle et ne va plus être cette « petite chose » fragile, non, sa haine et sa soif de vengeance vont faire d’elle une nouvelle personne…  Engy serait-elle prête à devenir une vrai Somber Jann ? En aura -t-elle le courage mais surtout, le cran ?

J’ai été surprise de retrouver nos protagonistes de la première saison, car je pensais qu’il y  aurait une saison par frère. Je dois dire que cette dernière fût très agréable car trop de questions m’étaient restées en suspend, et j’ai retrouvé un approfondissement qu’il m’avait manqué auparavant.

On va rentrer dans le vif du sujet et vivre une vie de tueur en série avec de l’action à foison, des tensions, du sang… beaucoup de sang… des têtes qui tombent, la vengeance, et une traque incessante qui va faire de ce tome une vrai Thriller.

Accrochez-vous si vous êtes sensible, car la violence n’a aucune limite… Les nouveaux personnages ne sont pas des enfants de cœur, et même si on se demande ce que fait la police, on fini par l’oublier aussi, tant on est pris dans le feu de l’action.

Cynthia Havendean nous offre une autre vision des protagonistes en les dévoilant un peu plus. Particulièrement Jaylen que l’on découvre plus en profondeur. Mais les secrets planent encore et Joshua en cache un qui a l’air lourd de conséquence. Pourtant il rêve et aspire à une autre vie, loin du sang et de toute cette violence, mais il est, et restera un Somber Jann, et lorsque la famille a besoin de lui, il est toujours là. Jonas quant à lui, les efforts qu’il fait auprès d’Engy ne l’empêchent pas de la tourmenter encore et toujours. On le devine faux et sournois pourtant il ne cesse d’être là et attend toujours l’approbation de son frère pour entrer dans la danse macabre que peut lui offrir le milieu.

Révélations, tentions, trahison, bain de sang et rebondissements font monter le suspens crescendo et nous emmènent dans une traque sanglante dans laquelle Engy se retrouve en ligne de mire de Zach.  Un tueur en série lui aussi, mais qui pourrait presque faire passer Jaylen pour un agneau…

Une fin dans une ambiance noire aussi cruelle que dérangeante qui nous laisse en apnée et me fait dire que Cynthia Havendean est peut être aussi sadique que ses protagonistes lol. Mais il faut ajouter que nous, nous sommes aussi psychopathes qu’eux pour aimer évoluer dans ce milieu sombre, glauque mais qui nous fascine autant qu’il nous captive.

Vite la suite !!!!

Un grand merci à Ediligne pour sa confiance ainsi qu’à Cynthia pour service presse très saignant. Je suis cuite à point et prête pour un troisième round !

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon avis sur … The Ivy Years, Tome 2 : Notre Année Cachée de Sarina Bowen


Titre : Notre Année Cachée, The Ivy Years, Tome 2

Auteure : Sarina Bowen

Éditeur : Rennie Road Books

Genre : New Adult

Kindle : 4€99 lien ici

Broché : 12€99 lien ici

Kobo : 4€99 lien ici

 

Résumé :

Elle cache un lourd secret de famille. Il cache un membre de sa famille.   La vie de Scarlet Crowley a volé en éclats le jour où son père a été arrêté pour des crimes inqualifiables. Aujourd’hui, le choc est passé, mais l’horreur demeure. Parmi tous les étudiants de première année à l’Université de Harkness, Scarlet est sans doute la seule à esquiver des fourgons de télévision garés sur sa pelouse pour pouvoir quitter la ville. Mais pour Scarlet, la fac sera un nouveau départ. Armée d’une carte d’étudiant flambant neuve – avec un tout nouveau nom – elle est déterminée à laisser son passé derrière elle. Même si pour cela, elle doit mentir au garçon qui fait battre son cœur.   Bridger McCaulley est une star de l’équipe universitaire de hockey, connu pour son esprit joueur – sur la glace comme avec les filles –, lorsqu’une crise familiale le ramène à la dure réalité. Un mode de vie précaire et quelques pieux mensonges sont le prix à payer pour protéger sa sœur. Seuls de rares moments volés en compagnie de Scarlet viennent illuminer sa semaine.   Ensemble, ils entament une relation hésitante basée sur une conviction mutuelle : certaines choses doivent rester secrètes. Mais quand leur bonheur est menacé par de sombres machinations, jouer en solo n’est plus une option. S’ils ne parviennent pas à se faire confiance, tous leurs efforts seront anéantis par ces familles sur lesquelles ils ne peuvent plus compter.

L’avis d’Elyiona : 

 

Après eu l’opportunité il y a quelques mois de découvrir le premier volet de The Ivy Years,  notre année trouble grâce à Laure Valentin, la traductrice de la saga, cette dernière me permet de réitérer l’expérience et de rechausser les patins de Harkness !!

Qui dit nouveau tome, dis nouveau duo mis à l’épreuve, et c’est donc au tour de Bridger de passer sur le grill… A nous deux, cher hockeyeur !!

Scarlet est une jeune étudiante qui fait sa rentrée en première année à Harkness et ses objectifs sont tout sauf communs. Bien décidée à réussir à ses études, cette dernière a laissé ses patins et tout son attirail au vestiaire tournant le dos à son passé, sa ville et ses secrets. Quant à ses colocataires, les incontournables Katie, elles comptent bien découvrir les plaisirs de la vie universitaire et les fameuses soirées qui y sont organisées …et amener notre « écarlate » avec par la même occasion 😉

Mais c’est sur le campus que Scarlet tombera sur une paire d’yeux aussi énigmatique que captivante. Difficile, dès ce moment là, de lâcher le regard de celui qui, contre toute attente, n’envisage plus de la laisser filer.

Bridger… ah Bridger… que dire de ce garçon qui n’est pas épargné par la vie. Contraint de laisser sa passion pour le hockey de côté pour une durée indéterminée, il en vient aussi à laisser sa vie de déluré qu’il aimait tellement. Obligé de devenir ce jeune homme sérieux et investi dans ses études, il en vient à délaisser ses amis. Mais derrière toutes ses prises de décisions radicales se cache un secret qu’il compte bien défendre bec et ongles. Prêt à tout pour vaincre tous les obstacles, il ne s’attendait pas à sa rencontre avec celle qui va remettre en question tout son équilibre déjà bien précaire.

De fils en aiguilles, nos deux cachotiers en viennent à se demander comment bâtir une relation, quelle qu’elle soit, sur le mensonge.

Mais sont-ils seulement prêts à laisser tomber les barrières qui les protègent ? Comment donner sa confiance quand on a peur de tout ?

C’est ainsi, avec grand plaisir, que j’ai retrouvé toute la bande du premier volume de The Ivy Years, car oui… ils apparaissent au décours de l’histoire. Savoir ce qu’ils vont tous devenir sur cette seconde année universitaire, voilà ce qui vous attend dans Notre Année Cachée.

Bridger a changé du tout au tout, motivé par des intentions qui lui sont propres. Autant vous dire qu’il faudrai avoir un cœur de pierre pour rester de marbre face au pourquoi du comment ! Je dévorais ainsi les pages, captivée moi aussi par ce hockeyeur au corps d’Apollon et au cœur déchiré.

Quant à Scarlet, elle est sensationnelle, courageuse et dévouée en amitié. L’amour avec un grand A, elle compte bien le vivre avec celui qui aura su attirer son regard en pleine tempête. Car voilà ce que Bridger pourrait bien devenir : un phare, son point d’encrage, sa raison de ne pas basculer dans une vie terne et quasi fantomatique. Son secret saura vous toucher et vous comprendrez la multitude de décisions qu’elle sera amenée à prendre… un combat, des décisions… des conséquences.

Leurs histoires personnelles sont bourrées de points communs tout en étant à des niveaux diamétralement opposés. Quant à leurs empathies et leurs envies de s’en sortir quoi qu’il en coûte, il s’agira là des raisons qui auront eu raison de mes heures de sommeil. Les failles de chacun d’entre eux auront su toucher cette fibre sensible que je recherche dans tant de lectures et je ne serai que trop remercier l’auteure de cette superbe romance.

Car, bien que je trouve ce tome un poil en dessous de mon coup de cœur pour le premier volet, j’ai adoré l’histoire de Bridger et Scarlet. Déchirés entre choix et passion, ils vont devoir prendre des décisions qui pourraient bien tout changer.

La plume de Sarina Bowen est indéfectiblement d’une qualité incroyable. Chaque émotion ressentie est retranscrite de manière à ce que vous éprouviez les malaises et les joies qui parcourent le quotidien de nos deux personnages. Je me suis délectée ainsi de ma lecture en espérant qu’elle ne se termine jamais et ai été déçue alors que la fin apparaissait à mes yeux, n’ayant comme envie que de continuer à découvrir encore et encore ce qu’il advient d’eux.

Merci à l’auteure pour me faire découvrir cet univers dont je me régale et merci à Laure Valentin pour ce fabuleux SP.

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur Immoralité un roman de Shana Keers


Titre : Immoralité

Auteur : Shana Keers

Genre : New-romance

Editions : Auto-édité

lien d’achat :

Ebook :   EUR 4,99

Résumé :  Avez-vous déjà lutté contre des pensées immorales qui vous rongent et vous entraînent au bord de folie ?
Victoire Levigan, petite bourgeoise égoïste et capricieuse, n’imaginait pas un seul instant devoir faire face à ce problème. Menant secrètement une vie dissolue, elle espérait profiter largement de ses vacances estivales. Mais c’était sans compter l’arrivée d’un mail fracassant : non seulement elle y découvre qu’elle a un demi-frère, mais également que celui-ci doit séjourner chez elle pendant plusieurs semaines. 
C’est la douche froide, car son statut de fille unique et son existence débridée sont en péril.
Entre elle et Maximilien, jeune rebelle romantique, la guerre est déclarée, d’autant que, très vite, une lutte acharnée contre des pulsions sexuelles réciproques et inconcevables s’engage. 
Vibrez au rythme de leurs attaques et de leur désir.
Marchez avec eux sur le fil fragile de leur conscience indécente.
Entre rêve et cauchemar,
Confiance et trahison,
Haine et passion,
Jusqu’où les mènera leur attirance mutuelle ?
Feront-ils abstraction de la Raison et de la Morale pour assouvir leur soif de l’autre ?
Leur existence va-t-elle basculer, l’espace d’un été ?

Mon avis écrit par Carine :

Hey hey ! mais vous brillez les étoiles bravo !

Immoralité, un roman coup de cœur !

Vic et Max vous offre un petit cadeau

 29855309_10216054130805668_839084621_n.jpg

 

Charade numéro 3

 

Les coureurs du 110 mètres sautent par-dessus mon premier
Mon deuxième peut s’appeler Clochette, Carabosse, Mélusine
Mon troisième divise les nombre pairs
Mon quatrième est le verbe « aller » conjugué au présent (3ème personne du singulier)
Mon cinquième est l’ancien nom donné aux pauvres

 

Hum hum je suis sure que vous allez trouver… vite vite !

Victoire est une magnifique jeune fille de 23 ans qui poursuit ses études sur Paris. Les vacances la ramènent comme toutes les années chez elle, à Nice où elle retrouve avec plaisir son père Philippe, avec qui elle a une entente fusionnelle depuis le départ de sa mère. Son père, devant lequel elle cache une facette de sa personnalité bien différente de ce qu’elle est réellement… En apparence, elle est la petite fille à son papa, bourgeoise pourrie gâtée et Ô combien capricieuse… (mais juste en apparence…) Derrière elle se cache une autre personne complètement différente, audacieuse, et complètement débridée… Les plaisirs du sexe elle connait, et elle aime ça ! C’est comme elle veut, quand elle veut et avec qui elle veut… Et ce n’est pas le fait d’avoir un petit ami qui va freiner ses ardeurs, surtout que celui-ci est resté sur Paris. Elle compte bien profiter de ses vacances, sans scrupules et sans remords… Victoire est le fantasme de tous les hommes… Et elle en jubile…

Mais un simple Mail va bouleverser tous ses plans mais surtout son amour propre. Son père lui a menti pendant des années et voilà qu’un frère sorti de nulle part arrive pour poser ses valises dans la villa familiale. Une rencontre fracassante qui mettra à mal toute morale et fera monter la température crescendo tout au long de la lecture.

Un combat quotidien de deux êtres qui s’attirent et se détestent, enflammant alors un désir qu’ils ne peuvent pas assouvir.

Maximilien, tout comme Victoire, dissimule sa vrai personnalité. Gros dur et Bad Boy en apparence, il cache un mal être qui le ronge et l’empêche d’être lui même… Si celui-ci était ravi de faire enfin la connaissance de sa sœur au bout de tant d’années, il va vite déchanter… La guerre est déclarée dès le premier regard… Victoire n’est pas prête à avoir un frère, et encore moins sexy à ce point ! Surtout que sa libido est toute proche d’une certaine forme de nymphomanie, mais qu’elle le veuille ou pas, il est son frère et elle ne pourra rien y changer ! Va alors commencer une lutte incessante où on aurait que faire de la morale tant l’attirance est grande et réciproque. Une attirance qui ronge, qui brûle, qui nous consume de l’intérieur et dans tous les sens du terme 😉 se transformant petit à petit en appétit féroce. Cette attirance va les faire jouer avec le feu, reste à savoir si l’incendie pourra être maîtrisé ou s’ils vont finir par se consumer. Ne pas l’apaiser devient une lente torture dont ils sont leur propre tortionnaire. Leur faim de l’autre leur fera t-elle croquer le fruit défendu ?…

Shana Keers n’épargne pas ses héros et notre petit cœur en subit les conséquences autant que le leur. Ils sont frère et sœur luttant contre leurs pulsions immorales qu’ils ne peuvent pas contrôler.  Faut-il vraiment tenir compte de cette morale ? Quand on est sur le point de non retour, quand l’excitation est tellement à son comble qu’on oubli tout, peut-on aussi oublier ce lien qui les unit ? Les douches froides peuvent-elles suffire ? Surtout pas pour Victoire qui a l’habitude d’obtenir des hommes ce qu’elle veut quand elle veut. Et là, ce qu’elle veut… C’est Maximilien…

Qui des deux saura faire la part des choses ?  Le déni pourrait-il les faire basculer ?

Une romance pas comme les autres qui m’a emportée du début à la fin sans préavis, sans appuyer sur pause, me faisant oublier toute éthique. Un roman qui bouleverse par ses émotions et toute cette contradiction que l’on ressent, et que l’on vit sous la plume fluide et très érotique de Shana Keers. Érotique oui, car je me suis liquéfiée autant que Victoire et je suis incapable de vous dire où je serais allée si j’avais été elle… Il faut dire qu’on espère un retournement de situation, on veut y croire y rêver, mais si la plume de Shana avait voulu nous offrir un roman à l’eau de rose, il ne s’appellerait pas, Immoralité

Une romance explosive, interdite, édifiante qui défit les codes et nous fait sombrer dans l’immoralité sans scrupules, à la façon de Victoire Levignan…

Une lecture addictive au plus haut point que je vous interdit de laisser passer lol !

Un grand merci à Shana pour ce service presse qui m’a donné des vapeurs à n’en plus finir en me laissant dans un état de combustion totale, mais aussi, de stress intense quand à la suite des événements…

 

 

Mon avis sur He’s She, un roman de Layla Namani


Titre : He’s She

Auteur :  Layla Namani

Genre : Young Adult

Editions : Auto-édité

liens d’achat :

Ebook :  EUR 1,99

Broché : EUR 13,70

Résumé : Après un accident qui aurait pu lui coûter la vie, Léna Reed se voit grandir trop vite. De nature réservée, cette habituelle rêveuse le devient davantage et s’enfonce dans une routine ordinaire. Entre le lycée et son petit job d’étudiante, elle ne s’accorde plus aucune extravagance, passant à côté de ce qui devrait être ses plus belles années… Mais la vie en décide autrement et pose un homme sur son chemin… Un homme mystérieux dont la beauté inhumaine est insoutenable… A partir de cet instant, la vie de Léna Reed va prendre un autre sens et tout va changer. En bien ou en mal ? Plongez dans cette intrigue irritante et poignante dont le dénouement bouleversera peut-être votre vision de la vie.

Mon avis écrit par #Carine :

Léna, une jeune fille de 16 ans échappe de peu à la mort… Un dur moment pour elle où toutes ses croyances s’effritent au fur et à mesure que l’ombre l’emporte dans les eaux glaciales… Par chance, elle sera sauvée de ce lac qui ne cherchait pourtant qu’à l’engloutir dans un silence effrayant. Mais si physiquement elle se remet après un coma, ce n’est pas le cas mentalement. Elle a vraiment du mal à reprendre le court de sa vie, et reste assez traumatisée au point de ne plus croire en rien. Un traumatisme qu’elle garde secret aux yeux de tous…

Deux ans sont passés et à l’aube de ses 18 ans, Léna est toujours l’ombre d’elle même. Ses parents étant partis en déplacement pour quelques mois, sa vie se résume à ses cours et son Job au supermarché du coin, ne s’accordant aucun plaisir de la vie. Elle refuse toute soirée ou sortie. Les garçons ? Elle ne s’en approche même pas,  passant complètement à côté de sa jeunesse qui se voudrait pourtant insouciante…

C’est au détour d’un rayon, dans le magasin où elle travaille,  que tout va basculer… Son cœur en stand by depuis si longtemps va recommencer à battre, et la faire se sentir enfin vivante…

Un regard saisissant et hypnotique va la laisser sans voix… Devant elle se tient le garçon le plus beau qu’elle n’ait jamais vu. Mais c’est ce qu’elle ressent qui la perturbe. Son cœur bat fort, très fort pour cet inconnu qui se tient devant elle… Coup de foudre ? Peut-être … mais elle ne peut imaginer une seule seconde qu’il pourrait s’intéresser à sa petite personne. Léna ne se voit pas, elle ne se rend pas compte de sa beauté naturelle qui attire pourtant les regards de beaucoup de garçons. Mais tout va changer et elle va enfin découvrir la vie d’une fille de son âge. Elle va apprendre tout simplement à vivre…  Reste juste à savoir si elle saura gérer ses sentiments naissants  et prendre les bonnes décisions, les bons chemins… Si elle saura ouvrir son cœur, et à qui…

He’s She est une magnifique romance Young Adult qui m’a laissée comme deux ronds de flan. On m’avait beaucoup parlé de ce roman qu’il fallait à tout prix que je lise. Pourtant lorsque je l’ai commencé, je ne me suis pas laissée emporter. Une belle histoire certes, mais rien de transcendant dans un premier temps. Une ado qui après un choc traumatique réapprend à aimer la vie et découvre les sentiments. Des sentiments qui vont la bouleverser au point de ne plus savoir qui elle est vraiment. Qu’ils soient d’ amour ou d’amitié, le tout dans une ambiance un peu toute tracée. Quelques répétitions ont même un peu gêné la fluidité de ma lecture sur le début.

Mais les rebondissements et le mystère qui plane prennent vite le dessus, et les hypothèses fusent tout à coup en faisant monter l’adrénaline crescendo. On cherche à comprendre le pourquoi du comment, on n’arrive même pas à se décider pour elle, tant tout est ambigu. L’auteur réussi là l’exploit de nous faire entrer dans la peau de cette adolescente, ce qui veut dire alors ressentir ses souffrances, ses confusions, ses peines et ses espoirs… Mais aussi toute l’émotion qui entoure son histoire …

La plume de Layla Namani a pris de l’assurance au fil du récit qui est devenu beaucoup plus fluide, mais surtout, très déroutante et profonde. Je ne sais pas à quel moment j’ai été happée mais une chose est certaine, c’est que passé ce cap, il m’a été impossible de sortir la tête du roman. On se prend vite d’affection pour les personnages, les principaux comme les secondaires, qui sont vraiment attachants et intéressants.  En acceptant de vouloir s’amuser comme tout le monde, Léna plonge dans un univers qui n’est pas vraiment le sien, mais c’est pas sûr qu’elle puisse en ressortir indemne… Ses sentiments sont trop confus, tout se mélange, et elle ne sait même plus distinguer l’amitié de l’amour. Elle va même découvrir pour la première fois le désir, et la jalousie… C’est comme si tout se qu’elle ressentait était décuplé et que tout allait trop vite pour bien réfléchir. Trop de questions sans réponse… Trop de mystère… Trop de cauchemars la hante…
Jusqu’où ira-t-elle pour assouvir ce feu et ce besoin insatiable qui naît alors et qui brûle en elle ? Pourquoi Sam souffle t-il autant le chaud et le froid et surtout pourquoi il n’est pas le seul à lui faire tout à coup de l’effet ?

Si je me suis doutée de l’intrigue vers le milieu du récit, qui était tout de même très bien menée, je suis restée très surprise et conquise par la chute . Le dernier chapitre est prenant, saisissant et d’une profondeur à vous en fendre l’âme. Un retournement de situation à 180° qui m’a laissé bouleversée mais aussi heureuse de ma lecture.  Si j’avais émis quelques doutes au début du roman, la fin les balayent tous d’un revers de main comme s’ils n’avaient jamais existé.  J’ai lu la dernière partie à haute voix pour en faire profiter ma fille qui lisait à mes côtés. Il fallait que je partage ce moment fort qui rend cette histoire époustouflante et faisait battre mon cœur si fort, que j’en entendais presque l’écho…

Un grand merci à Layla Namani pour ce merveilleux service presse que je n’oublierai pas de sitôt.  Même si cette fin me convenait parfaitement, le fait de savoir qu’une suite va faire son apparition me rend tout de même impatiente… j’ai vraiment hâte de te lire à nouveau !

 

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur le collectif Instants indécents chez Nisha Editions


Titre : Instants Indécents

Collectifs Auteurs :  Oly TL, Angel Arekin, Eva de Kerlan, Cindy Lucas et Twiny B.

Editions : Nisha

Genre : Nouvelles érotiques

Ebook : 4,99 lien d’achat

Résumé : Découvrez notre recueil de nouvelles érotiques.

Échanges torrides, corps-à-corps sulfureux, instants indécents. Succomberez-vous également ?

Mon avis écrit par #Carine :

Instants Indécents est un collectif auteur qui nous propose plusieurs nouvelles sensuelles et coquines.  Cela change des romans érotiques où l’histoire tourne autour des même protagonistes.  Les sujets sont différents à chaque fois, et nous emmènent dans des univers bien distincts et passionnants.

Chaque plume apporte sa touche, chaque Instant est indécent et sensuel à souhait, chaque lecture est une gourmandise pleine de saveur…

Je me suis délectée de ce collectif, mais seulement à des moments choisis, sans le lire d’un seul coup, mais en prenant le temps, au gré de mon humeur et de mes envies, qu’elles furent coquines… ou pas 😉

C’est l’avantage d’un recueil de nouvelles que l’on peut lire à sa guise et même relire chaque histoire courte selon nos goûts. Les plumes des auteurs sont vraiment succulentes et nous offrent là des parenthèses croustillantes, voluptueuses, et drôlement espiègles ! Certaines seront atypiques, d’autres douces et sensuelle mais tout en restant très torride, et écritent avec une grande finesse et tout en subtilité.

Les sentiments entrent rarement en compte dans les nouvelles, car les textes sont très courts pour pourvoir les développer en quelques pages. C’est loin d’être simple pour ces auteurs de réussir à nous immerger dans leur univers et nous faire accepter leurs personnages rapidement, pourtant dans ce collectif, ils réussissent très bien cet exercice en alliant émotions et scènes coquines, et parviennent  même à ce qu’il y ait une chute à chaque fin de nouvelle aussi infime qu’elle puisse être…

A lire sans modération 😉 Comme spectatrice de ces instants indécents qui nous mettent dans un appétit certain, on se retrouve voyeuse à des moments, espiègle sur d’autres textes ou même parfois très joueuse selon la plume qui nous guide 🙂 Dans tout les cas, c’est audacieuse que l’on referme ce recueil…

Un grand merci à Nisha Editions pour ce service presse très sensuel…

Prends-moi contre toi, mon avis !


Hello tout le monde, je vous présente mon avis sur un roman de Iris Julliard, la nouvelle et belle découverte des éditions Addictives que je remercie pour ce Service presse !

19894455_442454422799951_422894664_n

 

Titre : Prends-moi contre toi 

Auteure : Iris Julliard

Éditeur : Editions Adiictives

Genre : Romance 

Kindle : ICI

 

Résumé : 

Indépendante, gourmande, pâtissière fantasque et croqueuse d’hommes, Leemon fuit l’engagement et les responsabilités.
Jake est tout son contraire : romantique, discipliné et cuisinier de renom, il fuit une vie qui ne lui convient plus. Il est tombé amoureux d’elle au premier regard, enfant, mais n’a jamais réussi à lui avouer ses sentiments.
Vingt ans plus tard, des retrouvailles inattendues sont l’occasion idéale de démarrer une belle histoire !
Ce serait beaucoup trop simple… Ajoutez une ex-femme mannequin – évidemment ! –, italienne et belle à couper le souffle – sinon, ce serait trop facile – ; un menuisier canon qui retient en otage votre escalier – une longue histoire ! – ; ou encore une meilleure amie qui vous pousse à vous caser – parce que non, les mères n’ont pas le monopole dans ce domaine ! – ; et vous aurez la recette d’un savoureux désastre !

L’avisDeMya : 

Leemon, l’héroïne de cette romance porte bien son nom ! Elle peut être aussi tendre qu’un citron vert, éclatante qu’un jaune . Mais aussi acide que son goût selon son humeur du jour ! Et si vous avez de la chance, elle pourrait être aussi douce que le sucre qu’elle utilise à longueur de journée dans le restaurant où elle fait le bonheur de ses clients .

Elle a un tempérament bien trompé et ne s’en laisse pas compter . Elle dévore la vie à pleines dents et profite de ses largesses sans vergogne . Elle a un talent fou . Douée de ses mains, elle peut transformer un simple gâteau en une oeuvre d’art gustative . malgré son sale caractère, elle est solide dans ses amitiés et très généreuse avec son prochain .

Mais côté relationnel avec les hommes, c’est autre chose . Les mots amour, relation à long terme lui donnent l’urticaire . Les mecs, sont son talent d’Achille, sa faiblesse !  Avec eux, elle est insatiable et incapable d’y résister . Elle profite de ce qu’ils peuvent lui offrir entre les draps mais ne permet pas plus . Les sentiments ? Très peu pour elle .

Jusqu’au jour où Jack croise son chemin . Canon, sexy et chef cuisinier, il a tous les atouts pour lui plaire, et pourquoi pas passer de bon moments pour assouvir le désir qui les consume à petit feu . Mais Leemon au flair aiguisé, sent le danger pointé son nez . Et se réfugie dans ce qu’elle manie avec excellence à savoir sa langue bien pendue . Le sarcasme est devenu son arme redoutable contre Jack, qui ne demandait qu’à se laisser séduire .

Mais ce dernier a un secret et pas le moindre . Et si un jour Leemon découvre ses mensonges , il a intérêt à être bien loin avant que la foudre ne lui tombe dessus .

Leemon, s’ouvrira t-elle un jour à l’amour ? Permettra t-elle à Jack de franchir le mur érigé autour d’elle .Jusqu’à maintenant, préserver son coeur était sa priorité . Un coeur blessé par l’absence de tendresse parentale et la trahison d’un ex .

Jack, aura t-il le courage de lui confier qu’elle a toujours été son obsession ? Réussira t-il à lui faire découvrir les joies de l’amour mais aussi ses douleurs, là où ses congénères ont échoué ?

Prends – moi contre toi est une sexy et agréable romance dosée de bonne humeur et de sensualité . Le sucré et l’acidulé font bonne mesure . Notre héroïne déjantée et vertigineuse lui infuse un brin de folie à mon grand plaisir .

Les dialogues sont aussi savoureux que les créations sucrées de Leemon . Une passion brûlante et effrénée entre deux protagonistes hauts en couleur ne peut que nous séduire. Seul reproche, il me manquait un peu de fluidité au début mais l’auteure a vite repris les commandes et confiance en elle pour lâcher brides à son talent    !

Une gourmandise oui, mais les calories en moins que je vous recommande de déguster sans modération .

51ceWng-IbL

Hero, chanson inspirée de la Plyalist de l’auteure !

 

 

 

 

 

 

 

Mon avis sur The guy next door de Livia Cruz chez Lips & Roll


Titre : The guy next door

Auteur : Livia Cruz

Genre : Romance

Editions : Lips & Roll

liens d’achat :

Ebook : EUR 4,99 

Broché : EUR 16,99

Résumé : « Il est des êtres dont c’est le destin de se croiser. Où qu’ils soient. Où qu’ils aillent. Un jour ils se rencontrent…  » Élise – alias Lily – est une jeune femme dont la vie s’articule entre la fac, le pub où elle travaille et ses quelques amis. Raphaël, quant à lui, joue son rôle de fils à papa à la perfection. De prime abord exécrable et prétentieux, il vit dans l’oisiveté sans se soucier de ce que pensent les autres. D’un heureux hasard, le destin va les rapprocher, les obligeant malgré eux à cohabiter et à mettre de côté leurs préjugés. Mais une attirance et un amour aussi forts ne valent-ils pas tous les sacrifices ? Livia Cruz signe une romance sur fond de comédie à l’américaine et nous fait découvrir des personnages aux caractères hétéroclites. Le lecteur, dans ce récit à deux narrateurs, découvre le quotidien d’une jeune femme orpheline et d’un voisin « gosse de riches » que tout oppose. Mais lorsque le destin frappe à leur porte, qui sait ce qu’il leur réserve ?

Mon avis écrit par #Carine :

Lily est une jeune étudiante en langue qui n’a pas eu la vie facile, et qui ne l’est toujours pas d’ailleurs. Celle-ci travaille d’arrache pied pour réussir au mieux ses études mais aussi dans un Pub où elle exerce comme serveuse pour pouvoir subvenir à ses besoins.

Elle vit dans un petit studio, pas plus grand qu’un mouchoir de poche et il lui devient très difficile de supporter son voisin dont la fenêtre, située en face de la sienne, lui donne tout loisir de voir ce qui s’y passe. Ce voisin qui n’est autre qu’un gosse de riche, prétentieux à souhait qui ne cesse de donner des fêtes où le champagne coule à flot et les demoiselles sont si peu vêtues, qu’elles n’ont pas besoin de se déshabiller pour s’exhiber à des folles parties sur la terrasse…

Ces fêtes lui posent un réel problème de concentration et encore plus lorsque son professeur la mettra en relation avec un écrivain pour qui elle devra traduire un manuscrit. Un écrivain à la voix très rauque et sensuelle qui la fera fantasmer autant que le roman qu’elle traduit…  Mais ces fêtes à répétition la font rager de plus en plus et Raphaël, le voisin, s’amuse de sa colère. Né avec une cuillère d’argent dans la bouche et au destin tout tracé par ses parents, il n’est toujours pas décidé à intégrer l’entreprise familiale et à 27 ans, il serait grand temps de montrer de quoi il est capable… Si seulement il en avait le courage…

Une belle romance entre deux personnages venant de milieu totalement différents et pourtant, autant meurtris l’un que l’autre. Lily est une personne vraiment courageuse qui affronte la vie comme elle le peut pour se donner une vrai chance. Mais les blessures du passé sont trop présentes pour s’affirmer complètement. Quand à Raphaël, il n’ose pas défier ses parents ni faire confiance à qui que ce soit. Son propre meilleur ami ne le connait pas réellement, il s’est forgé une carapace si épaisse qu’il est vraiment difficile de gratter la croûte pour y voir plus que ce dont il veut bien laisser voir. Une seule personne le connait vraiment… Celle qui a toujours été là pour lui et l’aime tel qu’il est vraiment…

Livi Cruz m’a embarquée dès le premier chapitre. Je me suis tout de suite attachée aux personnages principaux tout comme les secondaires !

J’ai vraiment passée un excellent moment de lecture et c’est d’une seule traite que j’ai avalé The Guy next door.

La plume de l’auteure est vraiment très fluide pour un premier roman et j’ai n’ai rien trouvé à redire si ce n’est que j’en voulais encore après avoir tourné la dernière page.  Une lecture rafraîchissante mais aussi très surprenante sous un fond de comédie mais qui ne manque pas de profondeur sur les sujets douloureux, ni d’émotions sincères…

J’ai vraiment rit avec JB, un personnage plein d’humour et d’amour : J’aurais  aimé découvrir sa propre histoire car il y a matière pour en faire une fabuleuse. Un personnage secondaire que j’ai adopté dès le départ et qu’il me tardait de voir apparaître lors de ma lecture.

Un grand merci à Livia Cruz et Lips & Roll pour ce merveilleux moment de lecture avec ce roman plein de tendresse qui me donne comme une envie de voisin prétentieux en face de chez moi 🙂

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Mad About You – tome 3, mon avis !


Bonsoir tout le monde ! Je vous invite à découvrir mon avis sur ce dernier volet de la saga Mad About you de Iris Hellen . Merci NetGalley et Harlequin HQN .

Mad About You - tome 3 (HQN) par [Hellen, Iris]

 

Titre : Mad About You – tome 3

Auteure : Iris Hellen

Éditeur : Harlequin HQN

Genre : Romance 

Kindle : ICI

Résumé : 

Une malédiction. Comment expliquer autrement les coups du destin qui s’abattent inexorablement sur elle ? Pourtant, Mina doit continuer à avancer, encore et toujours, malgré la tristesse, malgré la souffrance. Et dans les ténèbres de sa solitude apparaît bientôt une lumière, un espoir. Car Louis est de retour ; informé par la presse du drame qui a frappé Mina, il lui offre son amitié et son soutien. Mais peuvent-ils vraiment n’être que des amis après tout ce qu’ils ont vécu ?

L’avisDeMya  :

Et nous y voilà ! Beaucoup d’émotions pour ce dernier volet de la saga qui a conquis mon coeur . Mina retourne à la case départ . Après tant de bonheur et flirt avec les étoiles, Mina anéantie, tombe dans ses mauvaises habitudes : Boulot intensif, cigarettes, insomnie et régime au sec . Résultat une Mina Hors service . Mais un heureux événement vient toquer à sa porte au moment où elle avait besoin d’une main secourable . Un penon pour la guider hors du gouffre de la souffrance et de la solitude où elle s’est mise à couvert pour lécher ses blessures .

Mina ne sera pas totalement heureuse . Mais au moins apaisée et beaucoup plus réfléchie pour affronter les démons du passé qui font un retour fulgurant . Encore un chamboulement en perspective dans le cours de sa vie  .

Trouvera t-elle enfin le chemin de l’amour ? 

Dans ce dernier tome, à hauts et à bas . Riche en rebondissements à l’instar des deux derniers . Mina s’est épanouie ! Elle est plus mature émotionnellement . Elle a appris à la dure les leçons de la vie . A combattu pour son indépendance et l’a obtenue haut la main malgré les obstacles, la perversité des uns, la jalousie des autres . Le retour de son ancien amant indécis, soufflant le chaud et le froid . Rien à faire d’eux . Mina a regardé devant et ne s’est retournée que pour rendre coup pour coup . Aujourd’hui, elle a une raison de plus pour défendre ses intérêts et sa vie privée toutes griffes dehors .

Devrions-nous dire que Mina a bien mené sa barque au mépris des choix discutables ? Pour répondre à cette question, venez découvrir cette saga qui n’a pas de cesse de me surprendre !

Mad About you est une belle romance contemporaine ! Une romance fluide, loin d’être fleur bleue ni mièvre . Dépaysement garanti .  Hautement addictive et bouleversante . Une histoire qui m’a tenue en haleine au fil des tomes jusqu’au mot fin .

Merci Iris pour ce clin d’œil au courage . A l’audace . A la générosité . A l’amitié . Aux choix cornéliens qui peuvent vous changer une vie et souvent pas positivement . A l’émotion . Aux beaux sentiments et à l’amour, complexe soit-il !

 

19420704_1364697033637296_6905634792311404129_n

 

Enregistrer