Mon avis sur Satan est un homme comme les autres de Céline Mancellon

 

 

 

 

Titre : Satan est un homme comme les autres

Auteure : Céline Mancellon

Éditeur : Milady

Genre :  New Adult

Kindle : 9€99 lien ici

Broché : 20€00 lien ici

Kobo : 9€99 lien ici

 

Résumé :

« Et Satan créa l’enfer. Enfin, surtout pour les autres. »

Infernal. Démoniaque. Salaud. Des adjectifs qui collent à la peau d’Adrian Sheffield, pianiste virtuose et terreur du monde de la musique classique. Il fallait s’y attendre : à force de semer la haine, Adrian reçoit un jour une menace de mort. Son agent – la seule personne sur Terre à encore le supporter – décide de lui attribuer un garde du corps. Ou plutôt une garde du corps : Carrie North.

Mais il ignore que Carrie a déjà rencontré Adrian, et qu’il ne lui a pas fait bonne impression. Du tout. Les voilà de nouveau réunis. Adrian, toujours aussi séduisant et imbuvable, et Carrie, toujours aussi têtue. Sauront-ils surmonter leurs rancœurs et céderont-ils enfin à leur attirance mutuelle ? Mais surtout, qui veut la peau d’Adrian Sheffield ?

L’avis d’Elyiona : une romance à l’humour décapant 

Comme bon nombre d’entre vous, j’ai profité de la Grosse OP 2017 de Milady pour faire le plein de livres et celui-ci en fait bien entendu parti.

Auteure déjà découverte avec Bad Romance (un de mes coups de cœur de l’année 2016), j’ai été plus que ravie de découvrir le nouveau roman de cette auteure à la plume incroyable, mêlant une fois de plus un personnage au caractère net et droit ne mâchant pas ses mots et celle qui devra se charger de sa protection.

Adrian Sheffield est un virtuose de génie, un pianiste dont la renommée n’est plus à faire. A presque trente ans, il est déterminé, constant et d’une franchise qui fait grincer des dents car il ne ment pas et ne ménage encore moins les personnes auxquelles il s’adresse. De ce fait, il reçoit bon nombre de lettres en tout genre, aussi bien de ses adeptes que de ces pires détracteurs. Jusqu’à LA lettre… celle qui va faire basculer son quotidien. Elle est celle de trop, celle qui le met réellement en danger. Pour Ghislain, son agent et ami de longue date, il est l’heure de faire appel à un garde du corps. Mais la personne qui lui sera assignée, n’est pas n’importe qui et Adrian ne compte pas se laisser diriger et brider. Car il ne faut pas oublier une chose, il est Satan en personne et personne ne lui dictera sa manière de vivre et encore moins de penser !

Carrie est cette jeune femme de l’agence de sécurité embauchée pour la protection du diable personnifié. Dotée d’une taille « normale » pour une femme, elle fait malgré tout plusieurs têtes de moins que le pianiste au caractère bien trempé, ce qui lui vaudra ses premières foudres. Ce qui échappe néanmoins à Ghislain c’est que la garde du corps et Adrian ont en réalité un passé commun. Rattrapé par cette présence ô combien non désirée, ce dernier envisage de sortir l’artillerie lourde pour se débarrasser de son escorte. Mais c’était sans envisager la détermination de Carrie.

Commence alors une partie où chacun avance ses pions pour mettre son adversaire en échec…

Et pour Carrie un combat de plus à gérer, car avant toute chose elle n’oublie pas la raison de sa venue : la menace est réelle quoi qu’en pense le virtuose… et il lui faut trouver de qui il s’agit.

C’est avec grand plaisir que j’ai attaqué ma lecture de Satan est un homme comme les autres ayant déjà eu l’opportunité de découvrir la patte d’écriture de Céline Mancellon avec Bad Romance. Avec cette romance, l’auteure m’a prouvé une fois de plus son talent et sa capacité à m’embarquer quels que soit les thèmes abordés. Peut être est-ce aussi le côté bad boy que j’apprécie beaucoup, ce qui est certain c’est que ma lecture m’a conquise pour de multiples raisons et que la qualité de ce livre en est déjà une.

Par ailleurs les personnages sont dotés d’une répartie qui aurait pu donner une crampe à mes zygomatiques par cette franchise déstabilisante et si comique à la fois. Il faut dire que Adrian est vraiment cette personne incapable (ou presque) de mentir et que chaque phrase reflète uniquement ce qu’il pense. Autant vous dire qu’il est brut au décoffrage et franchement j’ai adoré !! Face à lui celle qui se devait de faire de sa vie un champ de mine, elle sera celle qui le fera sortir de son cadre de vie si bien rodé… pour notre plus grand plaisir.

J’ai passé un très très bon moment avec cette romance rafraichissante et pétillante grâce à ces échanges épiques où Satan préfère être méchant car plus divertissant tout en étant d’un romantisme effarant à corps défendant le rendant d’autant plus craquant. 

Je voudrais aussi souligner les musiques choisies par l’auteure dont je me suis régalée. Passer de Beethoven à Brahms ou Liszt, autant de morceaux opportuns et adaptés aux instants décrits qui auront eu raison de moi une fois de plus. Bravo et merci à l’auteure de m’avoir embarquée dans cette histoire que je me ferai sans doute un plaisir de relire un jour.

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur FORBIDDEN le roman de Tabitha Suzuma chez Milady New Adult

Titre : Forbidden

Auteur : Tabitha Suzuma

Genre : New Adult

Editions : Milady

Ebook :

Broché : à paraître le 22 septembre 2017

VO broché et Ebook : Ici 

Résumé : 

 » Tu crois que personne ne peut te comprendre, mais tu te trompes. Tu n’es pas seul.
Ils disaient qu’on refusait de se mêler aux autres, qu’on n’avait pas d’amis. Mais ils se trompaient. On était là l’un pour l’autre. Il était ce que j’avais de plus précieux au monde.
Qu’est-ce qui leur permet de dire que notre amour est monstrueux ? On n’a fait de mal à personne.
Il est mon âme-sœur, ma raison d’être. Il est aussi indispensable à ma vie que l’air que je respire. J’ai toujours su que je l’aimais plus que tout au monde, et que l’amour que je lui portais n’était pas simplement fraternel. »

Maya et Lochan ne sont pas des adolescents comme les autres. Élevés par une mère alcoolique et instable, ils sont livrés à eux-mêmes et n’ont d’autre choix que d’élever seuls le reste de la fratrie. Forcés de devenir adultes plus tôt que prévu, ils se soutiennent dans l’adversité et finissent par tomber amoureux. Lochan se sent seul au monde, et Maya est la seule à pouvoir le comprendre. Conscient de la monstruosité de cet amour, Lochan est prêt à tout pour bâillonner le désir et les sentiments que sa sœur lui inspire. Mais comment résister alors que Maya a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle ? Est-ce un crime de s’aimer si fort ?

Mon avis écrit par #Carine :

Forbidden… Une romance que je ne suis pas prête d’oublier… Je ne saurais pas qualifier ce roman, car il m’est vraiment difficile de vous dire que c’est un coup de cœur; le coup, c’est dans mon cœur de maman que je me le suis pris… Une romance bouleversante qui m’a foudroyé les tripes, un récit manié d’une main de maître par une plume talentueuse.

On dit qu’un auteur se détache et ne ressent pas la même émotion qu’un lecteur lorsqu’il écrit, mais là… j’ai comme l’impression que Tabitha Suzuma a plongé sa plume directement dans le cœur de ces adolescents pour y puiser l’encre nécessaire à l’écriture de leur histoire…

Maya et Lochie sont les aînés d’une fratrie de cinq enfants avec seulement treize petits mois d’écarts. Ils gèrent tant bien que mal tout ce petit monde. Leur père les a abandonnés il y a déjà quelques années de cela, et depuis ce départ, leur mère n’a jamais vraiment joué son rôle, préférant les sorties et surtout l’alcool qui l’accompagne plus que de raison…

Ils s’en sortent plutôt bien malgré tout, y compris au lycée où Lochie excelle de ses nombreux A, mais malheureusement aussi de sa grand timidité qui le paralyse au point d’en être malade et le rend complètement asocial. Il n’a pas d’amis et refuse de toute façon de s’en faire… à quoi bon puisqu’il ne pourra rien leur dire, les mots ne sortent pas, il n’y a qu’à la maison qu’il peut être lui-même. C’est pour cela que Maya sera en plus de sa sœur, sa meilleure amie, sa confidente, la seule personne dans ce bas monde sur qui il peut compter…

Avoir le rôle de parent ne leur a jamais posé de problème, car cette famille, ils la chérissent plus que tout. Ils se partagent les tâches, l’éducation des enfants et bien d’autres choses, comme le ferait un couple normal. Sauf qu’ils ne sont pas un couple mais bien un frère et une sœur… Mais à l’heure ou les premiers émois font leur apparition, ils vont être complètement dépassés, et aussi choqués de ce qu’ils ressentent. Ils subissent malgré eux la naissance d’un sentiment qui leur est complètement interdit et passible d’emprisonnement. Un sentiment qui va en engendrer d’autres, comme la jalousie, la possessivité et le désir… Un désir dont il leur faudra faire abstraction pour le bien être de cette famille et dont ils sont les piliers. Pour préserver ses frères et sœurs, Lochie devra se montrer encore plus fort, et continuer de s’oublier lui-même… quitte à faire souffrir Maya…

Mais Maya a autant besoin de lui qu’il a besoin d’elle, et rester loin l’un de l’autre leur sera impossible…

Une histoire d’amour tabou, hors du commun qui ne vous laissera pas indemne. Je vous écris mon avis mais jamais je ne pourrais arriver à vous retranscrire les émotions que j’ai pu vivre dans toute la deuxième partie du roman. Au début je dois vous avouer que j’avais du mal à accepter l’inévitable. Je n’avais pas lu le résumé mais je savais de quoi le sujet traitait, or je pensais que nous allions parler d’une simple amourette dû à leur condition de vie, et là… Ban !.. La Gifle ! Une magnifique histoire d’amour née de sentiments purs et profonds. Des sentiments qui les percutent et nous percutent, et qui vont mettre à mal leur complicité. Une attirance qui va devenir de plus en plus dangereuse…

Dans cette première partie du roman, nous allons comprendre ces enfants devenus trop mûrs avant l’âge, qui doivent endosser des responsabilités qui ne sont pas les leurs qui leur mettent une grosse pression psychologique.  Ils ne jouent pas à « papa et maman », non, ils sont les seuls véritables adultes responsables de la famille, les seuls sur qui Kit, Tiffin et Willa peuvent compter, et malgré tout, c’est un fardeaux très lourd à porter.

Ils ne sont finalement jamais comportés comme un frère et une sœur et là réside toute l’ambiguïté de la chose. Ils sont livrés à eux-même et à leurs sentiments. Pourtant là encore, ils se montrent raisonnables et feront passer leur famille avant leur bonheur. Un bonheur que s’ils avaient à vivre, pourrait leur faire perdre tout ce pour quoi ils se sont battus depuis tant d’années… éviter que les services sociaux ne les séparent tous.

On ressent tout au long de notre lecture une multitude d’émotions les plus contradictoires les unes des autres. C’est très dur psychologiquement. J’ai ressenti tant de haine, de compassion, de frustration, de douleur et de peine… mais j’aurais aussi envie de dire que c’est une belle leçon de vie, même si tout ça est paradoxal. Il est difficile de s’exprimer sur ce sujet car oui c’est tabou, oui c’est interdit, non on ne cautionne pas … Et pourtant, l’auteur nous emmène petit à petit à comprendre et accepter cette relation qui naît finalement sous nos yeux entre deux êtres qui sont tout l’un pour l’autre, un frère, une sœur, mais aussi des âmes sœurs…  On découvre en même temps qu’eux toutes les émotions qui en découlent, comme toute la douleur et la peine que cela engendre.

Lochan m’a énormément touchée et sa détresse m’a brisé le cœur encore et encore jusqu’à ce qu’il trouve enfin de la plénitude dans les bras de Maya. Et là… c’est encore une autre lutte qui commence pour lui… C’est à ce moment là que ma barrière est tombée, et que j’ai laissé de côté mes doutes et le fait qu’ils soient frère et sœur. Cette plénitude, cet apaisement … cet amour … c’était son oxygène… Lochie était enfin heureux et mon dieu…  cela faisait du bien…

La plume fluide et très imagée de Tabitha Suzuma m’a fait vivre chaque scène. Je ne lisais pas, je vivais cette histoire à travers eux à m’en tordre les boyaux. J’ai d’ailleurs eu beaucoup de mal à lire le dernier chapitre. Je n’y arrivais pas tant la douleur était profonde, mais cette lueur d’espoir… cette fenêtre entrouverte sur l’avenir me permettait d’espérer, tout en sachant qu’un seul petit courant d’air pouvait la refermer…

J’aurais souhaité néanmoins un épilogue sur leur avenir mais le message de l’auteur est bien passé et c’est le principal. Si j’en ai été bouleversée pendant les heures qui ont suivi ma lecture, je dois tout de même vous dire que malgré toute cette peine, la scène qui me revient et que je retiens le plus, c’est une partie d’épervier en famille devant la maison, de l’amour, des sourires et les yeux de Lochan qui brillent de cette parenthèse de bonheur… Scène que j’aurais tant aimé lire à la fin…

Forbidden, une histoire d’amour interdite, bouleversante qui vous fera oublier vos préjugés mais qui n’épargnera pas votre cœur… Qui défini la morale ? L’amour ne se commande pas… Il se vit… qu’importe le sexe, qu’importe le lien… C’est le regard des autres qui jugent… Mais le coeur lui, ne se commande pas…

Un grand merci à NetGalley et Milady pour ce merveilleux service presse que je ne suis pas prête d’oublier!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon avis sur … Artala de Ena Fitzbel

 

 

 

 

 

 

Titre : Artala

Auteure : Ena Fitzbel

Éditeur : Rebelle Editions

Genre : Romance fantastique / fantasy

Kindle : 0€99 lien ici

Broché : 18€00 lien ici

Kobo : 0€99 lien ici

Résumé :

EN ARTALA, LA JEUNESSE EST ÉTERNELLE. MAIS À QUEL PRIX ?

Dans le lointain pays d’Artala, les nobles sont dotés de la jeunesse éternelle. L’on raconte qu’Érato, leur impétueuse reine, use de magie pour la leur procurer. Mais la réalité est tout autre !

Le jour où son secret est mis en péril, Érato décide de faire appel à Orfef, un ancien lieutenant de sa garde personnelle, banni quelques années plus tôt. Pour aller le trouver aux confins du royaume, elle s’adresse au meilleur ami de celui-ci, Silas, son chef des armées. Le voyage serait bien plus simple pour Silas s’il n’était pas accompagné du premier lieutenant d’Érato, la piquante Nausicaa, qui l’attire plus que de raison.

L’avis d’Elyiona : un savant mélange de romance et de fantasy

C’est dans un genre tout nouveau que je croise aujourd’hui la plume de Ena Fitzbel  habituellement plus axée sur la romance contemporaine. La voilà donc dans un univers bien particulier : celui de la romance fantastique avec un versant très fantasy. Adeptes de ce genre, cette lecture est sans aucun doute pour vous !!

Nausicaa est le premier lieutenant d’Érato et une des rares femmes ayant possibilité d’autorité alors que la reine sème la dictature et que les élixirs de jouvence permettent à une sélection de ne pas vieillir. Bien décidée à maintenir l’ordre et le courant des choses de manière à ce que rien ne lui échappe, le Protonodos ne doit pas se refermer et leur précieux liquide ne jamais manquer. C’est pour cette raison que la Reine Érato va envoyer Nausicaa en mission auprès de Silas, général des armées d’Artala.

Fier et conquérant rien ne lui résiste aussi bien sur le terrain que dans ses draps. Il est d’un caractère combattif et ne se démonte sous aucun prétexte surtout lorsque sa souveraine lui propose de guérir contre ses bons services son fils Linos. Pour cela il lui faudra d’abord requérir l’aide de son plus vieil et meilleur ami, Orfef Demeretocris, qui de son côté souhaite plus que tout causer la perte de cette reine à la personnalité décriée.

Commence alors une aventure faite des mythes et légendes d’Artala et de Gaïala… Quand les Faunias, les Yargas, leurs chevaux volants et leurs bâtons qui crachaient la foudre croisent le chemin de peuples qui ne souhaitent que retrouver, un jour, une liberté privée depuis bien trop longtemps !!

C’est avec plaisir que j’ai découvert Artala et par la même occasion l’auteure dans un univers qui est très difficile à manier, à savoir celui de la fantasy et de la romance fantastique. Ici tous les ingrédients sont bels et bien présents et savamment posés sur un cadre très complexe.

J’ai donc trouvé des personnages aux rôles véritablement bien définis, bien que nombreux. Il m’aura fallu un petit laps de temps pour assimiler toutes les informations les concernant, mais une fois acquises je pouvais entrevoir sans difficulté toutes les scènes que l’auteure a su créer pour cette histoire. C’est avec une plume perfectionniste et précise qu’Ena saura vous conquérir et vous faire entrer dans ces combats dont nos héros vont devoir s’affranchir pour avoir la possibilité de sauver Linos en première intention.

Néanmoins, il ne faut pas se leurrer tout ne va se passer comme prévu et les rebondissements vont être autant d’embûches et de complications en tout genre. C’est ainsi que Nausicaa devra faire des choix qui pourraient tout changer. Comment cette femme qui d’autorité était crainte par quiconque la croisait, va-t-elle faire pour se faire respecter par deux gaillards aussi forts que têtus, aussi déterminés à gagner leur « bataille » que d’éviter à se laisser prendre dans les filets du premier lieutenant ?

Il faudra donc à nos héros combattre contre leur envie d’être de nouveau heureux un jour. Et c’est là où le bas blesse ! Car chacun d’eux va développer des sentiments qu’ils ne seraient jamais autorisés. Reste désormais à découvrir pour vous autre lecteur de quelles manières ils envisagent leurs combats;)

Rien n’est acquis dans cette histoire car l’univers est d’une telle complexité que les doutes règnent en permanence, que le moindre personnage peut s’avérer un ennemi redouté. J’ai pris beaucoup de plaisir dans ma lecture à découvrir chaque lieu, chaque personnage dans sa globalité grâce à une patte d’écriture à laquelle rien n’échappe et où la précision fait office de maître mot.

Mon petit bémol serait néanmoins une couverture trop sombre à mon goût pour un univers fait de lucioles et de guerriers aussi redoutés qu’humains, mais qui n’a en rien altéré le plaisir de ma lecture 😉

Je remercie Ena Fitzbel de m’avoir permis de lire cette romance fantastique en SP et de la découvrir dans cet univers complexe en fantasy.

 

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur Fast Games de Mag Maury Editions Addictives

Titre :  Fast Games

Auteur : Mag Maury

Editions : Addictives

Genre : New Adult

Ebook :  4.99 €

Résumé : 

Le plus sexy des imprévus… et le plus insupportable !

***

Mon plan était simple : trouver un job rapidement pour assurer le loyer.
Et j’ai trouvé ! Un poste de serveuse dans le pub le plus en vogue du coin !
Tout se déroulait sans accroc jusqu’à ce qu’il débarque : Matt, un mètre quatre-vingt-dix de muscles, sexy, arrogant, et qui rend les filles complètement hystériques à chacun de ses concerts.
Ce mec est tellement à l’aise sur scène et beaucoup trop alléchant : on a beau refuser d’y penser, c’est lui qu’on veut à la fin. Et il le sait.
Sauf que moi, Charlotte, je dis non !
Enfin… peut-être. Parce que je n’ai jamais été douée pour résister à la tentation !

***

Fast Games, de Mag Maury, volume 1 sur 1.

Mon avis écrit par #Carine : 

Fast Games, une romance pleine de peps qui nous plonge dans le bain dès les premières lignes en nous faisant vivre un merveilleux moment de lecture !

Charlie n’a pas été épargnée par la vie, elle traîne ses démons depuis trop longtemps et la voilà enfin prête à reprendre le cours de sa vie, du moins en ce qui concerne la vie active, car coté cœur, il faudra repasser ! Malgré les encouragements de sa colocataire et meilleure amie Aurelie,  c’est très stressée qu’elle se rend à son entretient d’embauche, et il faut dire qu’avec sa poisse légendaire, les péripéties vont bon train ! Elle finira par arriver à bon port, non sans mal,  et faire tout de même bonne impression auprès du gérant du pub.

Très heureuse d’avoir pu obtenir le job de serveuse qu’elle convoitait au Green Country, c’est avec plaisir qu’elle y retourne faire la connaissance de l’équipe le soir venu. Ce sera le début d’une belle complicité, car ce sera plus que de simples collègues de travail qu’elle y rencontrera…  L’équipe du Green Country est avant tout une famille, celle qu’on se choisi, celle du cœur…

Mais Charlie va se prendre un mur ! Du haut de son mètre cinquante cinq, la voilà qui percute le beau Matt de plein fouet !  Matt, un mètre quatre vingt dix de muscle transpirant la testostérone et le sex appeal ! Beau comme un Dieu, il n’est autre que le chanteur du Green Pub. Celui pour qui toutes les demoiselles se pressent devant la scène lorsqu’il excelle de son talent de chanteur et joue avec arrogance de sa beauté naturelle. Celui pour qui ces demoiselles viennent en masse, hystériques, excitées et accessoirement…  très liquides… Mais pas Charlie, non … Charlie elle, tiendra bon… enfin… juste un temps… faut pas abuser quand même, il y a des limites qu’il faut savoir franchir dans la vie non ? Surtout que derrière son caractère de cochon, Matt est un homme très intéressant et attachant, mais pardessus tout…  il est aussi tenace qu’appétissant !

L’auteure nous emmène sur le chemin de la reconstruction de deux êtres qui portent chacun un lourd secret …  un secret qui impacte sur leur façon d’être et ce qui peuvent attendre de la vie …  Charlie a subit un traumatisme dont elle a mis deux ans à se remettre, et grâce à cette nouvelle famille, Elle  va reprendre le goût de la vie, se guérir petit à petit de ce qui la hante, réapprendre à faire confiance aux autres mais aussi en elle même… Elle ne sera pas la seule à changer, car elle apporte aussi beaucoup à l’équipe, et on pourra dire qu’ils se font du bien mutuellement.  Si Matt reste toujours aussi mystérieux sur ses déplacements, son caractère s’améliore de jour en jour pour le plus grand plaisir de tous, mais saura t-il soigner le cœur de Charlie aussi bien que ses blessures ? Ses mystères pourraient-il remettre en cause leur relation ?…

C’est sous un plume fluide, addictive et très très sulfureuse que nous suivrons nos protagonistes ainsi que tous les personnages secondaires qui font de ce livre un vrai bijou. Mag Maury a su donner une vrai personnalité à chacun d’eux et en faire des personnages intenses. Elle donne également un ton enjoué à ce roman qui aurait pu être un peu sombre de part sa trame. Le rythme est frénétique et très addictif ! On ne peut pas faire de pause, c’est un pur moment de détente, rafraîchissant, qui m’a vraiment fait rire à de nombreuses reprises. Elle dose l’humour à la perfection en mettant des touches là où faut, et quand il le faut. Les joutes verbales sont du tonnerre et on en redemande ! Je dois vous dire que j’ai eu chaud aussi… très très chaud même… Les papillons ont virevolté dans mon estomac à plusieurs reprise, et il faut dire que l’auteure aime bien les papillons 😉

Et que dire de l’émotion qui n’a pas été en reste lors des révélations, mais aussi à des moments clé de l’histoire … En bref, un vrai régal à l’état pur 😉

Fast Games est une romance drôle, tendre, addictive et Ô combien torride et sexy ! Il ne vous reste plus qu’une chose à faire si vous désirez une lecture sans prise de tête qui ne manquera pas de vous faire rire malgré un sujet douloureux qui porte son lot d’émotions.

Un grand merci à Mag Maury pour m’avoir confié son premier bébé en espérant que beaucoup d’autres suivront, (Lucas serait le bienvenue 😉 ) et merci également aux Editions Addictives pour ce Service Presse!

Musique proposée à la lecture :

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Shine & Disgrace Saison 1, mon avis !

Bonsoir, voici mon avis sur Shine & Disgrace Saison par son auteure Zoe Lenoir . Merci Kaya éditions pour cette découverte captivante .

20134589_445935009118559_1403768529_n

Titre : Shine & Disgrace, Saison 1

Auteure : Zoe Lenoir

Éditeur : Kaya éditions

Collection : Dangerous Love 

Genre : Suspense

Kindle : ICI

 

Résumé : 

Un traumatisme. C’est ce qu’a vécu Naomie, il y a deux ans. L’horreur de ce qui lui est arrivé était telle qu’elle a préféré fuir, pour se protéger – mais surtout pour protéger Gabriel, l’homme qu’elle aime. Aujourd’hui, si elle a maîtrisé sa souffrance, elle brûle d’un désir de vengeance et de reconquête : tout ce qu’elle a perdu – amour, carrière, amis – elle le reprendra, de gré ou de force.

Elle est alors loin de se douter que son retour fracassant dans les hautes sphères parisiennes aura de lourdes, très lourdes conséquences. Car en revenant à Paris, Naomie bouleverse les plans de pas mal de personnes – à commencer par ceux de Gabriel ; et nombreux sont ceux qui ont intérêt à la voir disparaître à nouveau. Entre manipulations, scandales et perversion, Naomie risque bien de se retrouver prise à son propre jeu…

L’avisDeMya : 

Aujourd’hui, c’est un grand jour pour Naomie Verdier, la sulfureuse ! Elle fête son retour sur la scène parisienne avec fracas . En un clin d’œil, elle conquiert les fans de la mode pendant la Fashion Week, éclipsant avec classe et panache l’un des grands de la Haute couture .

Après deux ans d’absence, Naomie, une styliste de grand talent est revenue à Paris . Une ville qu’elle a fuie mystérieusement . Abandonnant, fiancé et prestige pour se réfugier à New-York .

Son retour remue pas mal de boue et chamboule des vies . Naomie deviendra, par se fait, l’ennemie à abattre .

Quel événement sordide se cache derrière sa fuite ? L’appel de la vengeance fera t-il sa chute ?

Autour de notre styliste, gravitent des femmes et pas toujours amies et beaucoup d’hommes . Et pour cause, sa beauté animale et sensuelle ne laisse personne indifférent . Elle pousse à des passions extrêmes . Là où elle se trouve, elle suscite, chuchotements admiratives, standing -ovations, animosité, jalousie, haine et amour intense .

Évoluer dans de hautes sphères, ne lui attire pas qu’une renommée et un succès professionnel . Mais aussi d’être cernée par des loups qui n’attendent que le moment ou elle baissera sa garde pour planter leurs longues dents dans sa peau tendre . Chacun d’eux voudrait sa part du gâteau nommé Naomie que cela soit en bien ou en mal . Vigilance ou pas, cela ne saurait tarder . Naomie ne pourrait se soustraire de la spirale de l’enfer dans laquelle elle s’est enfermée depuis son retour .

Jusqu’où sera t-on prêt à aller pour assouvir une vengeance ? Par jalousie ? Ou par Amour ?

Shine & Disgrace est une histoire assez singulière, un feuilleton télévisé genre « Top Model » où tous les coups bas sont permis . Une intrigue captivante qu’on pourrait adorer, autant que détester à cause des zones d’ombres qui l’entourent . L’auteure entretient le mystère, jusqu’au bout avec une maîtrise surprenante . Elle nous éclaire avec parcimonie sur la suite des événements semant des petits indices sous forme de titres ou notes en fin de chaque chapitre . Original mais loin d’être désagréable ! Notre frustration ne fait qu’augmenter au fil des pages . Elle fait planer le doute qu’on ne peut que s’en mêler les pinceaux . Tous les personnages cachent bien leurs jeux et un passé sombre . Pour résumer, un imbroglio fort passionnant .

Au début, vous aurez peut être du mal à accrocher, mais une fois dans le bain, l’intrigue vous tiendra en otage, vous ne décrocherez qu’au mot fin . Et vous en demanderez encore .

Suspense, d’abjects secrets, manipulations, manigances machiavéliques, tromperie, Jeux de dupes, passion . Tous ces mots clé font la réussite de ce suspense dont il me tarde déjà de lire la suite .

Un titre de la playlist de Noemie .

 

 

 

 

 

Mon avis sur … Toi & Moi, saison 1 de Aurélie Coleen

Titre : Toi & Moi, saison 1

Auteure : Aurélie Coleen 

Éditeur : Kaya Editions

Genre : New Adult

Kindle : 3€99 lien ici

Kobo : 3€99 lien ici

Résumé :

Règle n°1 : ne jamais tomber amoureuse de la mauvaise personne.
Règle n°2 : ne jamais respecter la règle n°1.

La colocation entre meilleurs amis a beaucoup d’avantages ; mais quand on s’appelle Julia et que Théo, le-dit meilleur ami, est une espèce de beau gosse aux multiples conquêtes, il faut aussi s’attendre à quelques inconvénients – du genre qui se baladent en petite tenue à dentelle le dimanche matin.
Celui que Julia n’avait pas prévu, c’était l’arrivée de Scott, un ami de longue date de Théo, qu’il a invité pour un séjour chez eux.
Scott, l’apollon le plus sexy qui soit.
Scott, au passé mystérieux et aux sombres secrets.
Scott, au charme dévastateur, auquel Julia sait qu’elle doit absolument résister, sous peine d’être entraînée dans un tourbillon dangereux…

L’avis d’Elyiona :

Pour ma première lecture chez Kaya Editions j’ai le plaisir de découvrir la plume de Aurélie Coleen et je n’ai pas été déçue. Voilà donc une première saison menée tambour battant, une romance aux secrets bien enfouis et aux codes qui pourraient bien être brisés 😉

Julia travaille comme serveuse dans un bar et vit en collocation avec son meilleur ami de toujours Théo. Présent aux moindres signes de faiblesse de sa meilleure amie, il la taquine à longueur de temps, et les coups-bas qu’ils se portent font régner une ambiance hilarante dans leur appartement. Malgré la recherche permanente de la prochaine attaque qu’ils vont se faire, ils se portent un amour sans borne cassant là les préjugés que hommes et femmes ne peuvent pas être amis.

Pourtant leur quotidien va être bousculé par l’arrivée d’un ami d’enfance…

Scott est un jeune homme mystérieux. Ayant nécessité d’un logement momentané il se tourne naturellement vers Théo malgré les années qui les ont séparé. Pour lui tout est clair, ses objectifs nets et sans bavures. Et pourtant, il n’avait pas prévu Julia et son regard. La capacité qu’elle a d’un simple regard d’annihiler ses barrières s’avérera alors dangereuse s’il veut maintenir le cap.

Et si tout n’était pas aussi net qu’il n’y paraît ? Ses secrets pourraient-ils être dangereux ou l’est-il lui même ?

Sauront-ils s’apprivoiser et se livrer sans retenus au mépris des règles que s’était fixée Julia ?

C’est ainsi que j’ai découvert la première saison de Toi & Moi d’Aurélie Coleen et j’ai été immédiatement happée par cette romance sur fond de collocation détonante. L’humour entre Théo et Julia m’a littéralement convaincue et l’arrivée de Scott aura bien entendu fait naître chez moi tous les soupçons possibles et inimaginables !

C’est ainsi que je me suis faite embrigadée par la répartie de nos deux colocs souriant à me faire mal aux zygomatiques face aux coups bas qu’ils étaient capables de fournir, tout en prouvant que l’Amour amical existe et qu’il peut casser tous les codes des préjugés.

Les personnages sont hauts en couleur et sont dotés d’une personnalité bien marquée ce qui rend la lecture d’autant plus fluide. Il s’agit là, en effet, d’une romance épicée de scènes érotiques caliente… Autant vous dire que Nick Bateman, dont Scott hérite la ressemblance, saura encore plus vous convaincre de l’attrait dangereux qu’il peut provoquer chez la jolie Julia. Un corps de dieu grec et des secrets en pagaille, il s’agit là de la situation qui va rendre compliquée la vie tranquille de notre serveuse… Quant à nous, lectrices en pâmoison face à cet homme au physique plus qu’avantageux, vous finissons en flaque 😉 la température montant irrémédiablement dès la présence de notre duo dans la même pièce… alors soyez prêts, Scott pourrait bien ne pas être celui que vous pensez !

Je voudrai également souligner la plume de l’auteure qui m’a embarquée sans aucune modestie dans un cadre que je pensais avoir déjà vu et revu, force est de constater que je m’étais leurrée car conquise par ce trio. La lecture est légère et épicée à souhaits, parfaite pour cette saison estivale à la recherche de lecture plaisir. Une belle découverte pour ma part, bien que l’auteure ait déjà faite ses preuves avec ses livres précédents dont un très sulfureux chroniqué par notre chère Carine 😉

Je voudrais remercier encore une fois Kaya Editions pour ce SP dont j’espère sincèrement voir bientôt la suite, car la fin m’a laissé sur cette sensation de vide que procure les lectures que j’apprécie et qui me font penser que je ne suis pas encore au bout de mes surprises…

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Take your chance – 1, mon avis !

Bonsoir tout le monde, Voici mon avis sur une lecture coup de coeur ! Respect Kessilya ! Mes remerciements à NetGalley et à BMR qui m’offre un accès illimité et prévalidé à son catalogue .

20158132_445935175785209_1735487209_n

Titre : Take Your Chance – Tome 1 

Auteure : Kessilya

Éditeur : BMR

Genre : Romance 

Kindle : ICI

Résumé : 

Ne jamais faire ce que le monde attend de nous. Rester en contact quoi qu’il arrive. Ne jamais, jamais, jamais, sortir avec un mec plus jeune que nous. Les règles que Zoé a établies avec sa meilleure amie sont claires, faciles à suivre. Décidée à profiter de la vie, elle a ajouté une bonne résolution à sa liste : trouver un homme qui lui fera oublier son douloureux passé amoureux et envisager un avenir dépourvu de drames. Mais c’est sans compter avec le retour d’Alec, son premier amour, celui qui l’a quittée sans explications six ans plus tôt. Quand il réapparaît subitement pour solliciter ses services de coach personnel, passé et présent se mélangent… et la vie semble offrir à Zoé une chance d’obtenir enfin les réponses aux questions qui la hantent. Saura-t-elle la saisir ? Et si l’incertitude était moins lourde à supporter que la vérité ?

L’avisDeMya : 

Meilleurs amis dans leur enfance, Zoé et Alec sont devenus amants à l’adolescence . Leur relation a évolué au fil du temps mais leur idylle est soumise au jugement de leurs proches . Parents et amis feront tout pour les séparer mais leur amour innocent a résisté aux préjugés ou pas .

Jusqu’au jour où Alec a disparu de sa vie . Sans préavis ni explications . Et depuis,  Zoé, n’a pas réussi à tourner la page . Attendant une réponse à ses questionnements qui ne vient pas .

Aujourd’hui, Alec revient, la gueule enfarinée, pour reconquérir ce qu’il a abandonné sans états d’âmes . Zou a gagné en caractère avec l’âge et ne se laissera pas compter . Hors de question qu’elle lui donne encore l’occasion de la faire souffrir .

Mais Alec, a mûri et a compris de ses erreurs, il fera tout ce qu’il faudra pour récupérer ce qu’il lui appartient . Sa seconde chance pour être heureux . Celle qui illumine sa vie depuis qu’il a croisé son regard . Elle était sa première fois dans moult domaines et restera sa dernière .

A deux doigts de réussir sa mission, coup de théâtre ! Les démons du passé sont revenus au galop pour mettre leurs grains de sel et tourmenter nos protagonistes . Je ne vous apprend rien, quand les secrets de familles décident de s’en mêler . C’est la débandade ! Confusion, désarroi, un grand huit émotionnel, chasse à l’homme sont devenus les mots clé de cette romance qui a démarré pourtant en douceur .  Mais cela c’est tout à fait le style de cette jeune et talentueuse plume . Elle est là où on ne l’attend plus . Elle a le chic d’endormir ses lectrices et les réveiller d’un coup de massue . Histoire de vérifier s’elles suivent ou pas .

Alec et Zou, feront -ils fi de l’interdit ? Trouveront – ils enfin la paix pour vivre leur amour au grand jour sans crainte qu’un fantôme ne vienne mettre le chaos ? Leur amour, résistera t-il à la tempête qui se déverse à grands eaux sur leurs têtes ? .

Et de 4 pour Kessilya ! Et 4 coups de coeur pour moi ! Ever, Gabriel, Light et aujourd’hui Take Your Chance . Toujours égale à elle – même . Et dans la même lignée . Des personnages craquants, grande sensibilité, romantisme, douceur, sensualité dosée à point, rebondissements et émotions à volonté . Sans oublier la fluidité de sa plume qui rend la lecture très agréable.

Kessilya a le don de transformer un simple moment de lecture en grande émotion par le seul pouvoir de son talent . Elle m’a fait vibrer tout le long de ma lecture, même avec un thème revisité qu’elle a concoctée à sa sauce . Une magnifique et captivante trame . Une histoire résonnante de sincérité et de fièvre émotionnelle . Elle décrit l’angoisse de l’attente, le chagrin, un amour inébranlable malgré les aléas de la vie avec un réalisme rare qu’on ne peut s’empêcher de verser notre petite larme .

Et à l’instar de ses autres romans, l’amitié a sa place en la personne de Luna .  Une sacrée révélation qui s’avère un personnage très prometteur . J’attends le tome qui lui est consacrée avec impatience . ( Je la verrais bien avec l’énigmatique et sulfureux Adam ) !

La plume de Kessilya, est une valeur sûre, elle reste incontournable dans mon domaine de prédilection .  Voyager avec elle à travers ses romans, est un grand plaisir . Une auteure à suivre .

Nous avons  tous droit à une seconde chance, il suffit de la saisir au vol avant qu’il ne soit trop tard .