Mon avis sur le roman de Bridget Page Timothy Blake : La mort en héritage by Carine

Titre : Timothy Blake, la mort en héritage

Auteure : Bridget Page

Auto-édition

Genre : Thriller

Kindle : 4€99 cliquez sur le lien ici

Broché : 17€00 cliquez sur le lien ici

 

 Résumé :

Depuis longtemps fasciné par les sociopathes, Gildas Gabin a obtenu un certificat de Sciences Criminologiques avant d’intégrer la Police. Confronté très rapidement à une affaire de meurtres en série, ses connaissances, conjuguées à des capacités sensorielles hors norme, lui ont permis de se bâtir une réputation qui l’amène désormais à intervenir aux quatre coins de l’Europe.

C’est dans ce cadre que l’on fait appel à lui pour résoudre une série de meurtres sur La Rochelle, une ville reliée au pire de ses souvenirs et au plus cuisant de ses échecs.

Timothy Blake est officiellement infirmier anesthésiste intérimaire. C’est du moins ainsi qu’il apparaît à sa femme, Rachel. Mais la réalité est tout autre. Tim a des besoins très particuliers et un hobby peu commun : il tient de son père un lourd héritage qu’il s’efforce de perpétuer, y travaillant sans relâche depuis bientôt dix ans.

Désormais, Tim se sent prêt à voler de ses propres ailes, quitte à se dédouaner des consignes paternelles, à surfer sur les vagues de la décadence, à repousser les limites de la cruauté, mais aussi celles de sa propre jubilation…

Timothy Blake nous entraîne au cœur de sa sordide passion, tandis que Gildas Gabin s’efforce de débusquer l’« artiste » et de stopper l’hémorragie.

Privé de ses aptitudes si particulières, hanté par un spectre qui obscurcit son jugement, il lui faudra résoudre l’énigme de son passé pour mettre le point final à la série sanglante qui terrorise La Rochelle.

Entre haine et fascination, les deux hommes se lancent dans une course-poursuite qui les mènera au plus intime secret de l’autre, les faisant basculer dans un affrontement personnel irréversible dont la mort pourrait s’avérer l’ultime issue.

Mon avis écrit par #Carine :
   

Après m’être plongée chaque jour dans un nouveau chapitre lors du concours Fyctia Thriller, c’est avec immense joie que j’ai pu reprendre ma lecture de Timothy Blake. J’ai été frustrée de ne pas connaître le fin mot de l’histoire tans j’étais prise dedans !

Je vous rappelle que Timothy Blake faisait partie des finalistes de ce concours, et même s’il n’a pas été le grand gagnant, pour moi, il l’est sans conteste !

Gildas Gabin, célèbre criminologue reconnu de tous et très demandé, arrive sur la Rochelle où un tueur en série excelle dans « l’art de tuer ses victimes » en effet celui –ci ne se contente pas simplement de tuer, il  les mets en valeur tel un tableau de grand maître à échelle humaine. Une mise en scène dans laquelle tout est orchestré à la perfection, du contenu, au contenant…

L’auteur ne cache rien, et dès le départ nous connaissons l’identité de ce tueur en série, de cet « artiste de la mort », Timothy Blake. (En même temps, c’est le titre me direz-vous lol )

Infirmier le jour, marié et menant une vie stable en apparence,  il cache son secret qu’il dissimule au mieux : son addiction  dont il est le seul maître … Dix ans d’organisation, d’entraînement et de perfectionnement. Ces œuvres sont de plus en plus belles, audacieuses et peaufinées avec soin… On dira, nous,  qu’elles sont de plus en plus cruelles, barbares, et complètement démentes…. Derrière cette façade banale se cache « l’artiste » et toutes les monstruosités qui en découlent…

Timothy Blake va se frotter au grand Gildas Gabin, qu’il voit arrivé comme un obstacle dans un premier temps, mais auprès duquel il va vite prendre plaisir à se mesurer. J’aurais même tendance à dire que Gildas le fascine…  Deux tempéraments hors du commun dans une traque incessante où les fantômes du passé vont se télescoper avec l’enquête et mettre à mal notre criminologue qui traîne un drame personnel depuis de nombreuses années. Son seul et unique échec… le plus important à ce jour… le plus personnel… Son don va alors être perturbé et il ne ressentira pas les choses comme il en a l’habitude. 

 Qui des deux aura l’ascendant sur l’autre ? Jusqu’où Timothy poussera-t-il Gildas Gabin et qui  gagnera ce face à face tortueux qui vous prend les tripes à plusieurs reprises ?

L’auteur nous plonge dans un récit à deux voix où nous allons tour à tour entrer dans la tête du policier et du psychopathe. Par ce biais elle nous offre sur un plateau d’argent toutes leurs pensées, leurs gestes, leur passé, leur vie… mais aussi, une bonne dose d’adrénaline qui nous tient dans une addiction totale du début à la fin.

Nous sommes Gildas Gabin criminologue et nous menons l’enquête,  mais nous serons aussi Timothy Blake, psychopathe et tueur en série… Bridget Page a l’art et la manière de nous immerger toujours dans nos rôles dès le début de la lecture, dans laquelle être simple spectateur ne nous suffit pas. On entre dans le vif du sujet avec nos protagonistes qui feront de nous les témoins de ce duel poignant.

Timothy Blake : La mort en héritage… Tout est dans le titre…et qu’importe dans le sens où l’on souhaite l’interpréter. Vous comprendrez aussi par-là que ce thriller est consacré particulièrement à notre antihéros, notre psychopathe, qui pour une fois n’a pas suscité mon empathie,  mais m’a fasciné cependant dans sa découverte, qui fût fort intéressante du point de vue psychologique. Un point aussi fascinant chez Gildas qui va être trop impliqué dans cette affaire et fera de lui un autre homme, un chasseur prêt à tout pour arrêter ce monstre. Mais finalement… Qui chasse l’autre ?

Un roman sombre et complètement addictif. Bridget Page n’aime pas faire dans la dentelle, elle nous l’a déjà prouvé avec sa trilogie « Sur la ligne » un roman qui me hante encore et toujours, mais dans Timothy Blake elle va mettre en avant une nouvelle facette d’un psychopathe. Car Timothy est avant tout aux yeux de tous, un homme rationnel et banal, en apparence saint d’esprit qui pourrait être votre voisin ou monsieur tout le monde… Elle nous fait découvrir au fil des pages le déclencheur de ce mode de vie et toute l’intelligence de celui-ci pour mener ses projets à termes dans une plénitude absolue. 

Pourquoi ce besoin viscéral de tuer  Est-ce génétique, biologique simplement un désir plus fort que tout ?

De Gildas ou Timothy, qui gagnera la partie ? Je vous laisse le découvrir en lisant cette nouvelle pépite de Bridget Page que je remercie énormément pour sa confiance.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s