Mon avis sur … Artala de Ena Fitzbel

 

 

 

 

 

 

Titre : Artala

Auteure : Ena Fitzbel

Éditeur : Rebelle Editions

Genre : Romance fantastique / fantasy

Kindle : 0€99 lien ici

Broché : 18€00 lien ici

Kobo : 0€99 lien ici

Résumé :

EN ARTALA, LA JEUNESSE EST ÉTERNELLE. MAIS À QUEL PRIX ?

Dans le lointain pays d’Artala, les nobles sont dotés de la jeunesse éternelle. L’on raconte qu’Érato, leur impétueuse reine, use de magie pour la leur procurer. Mais la réalité est tout autre !

Le jour où son secret est mis en péril, Érato décide de faire appel à Orfef, un ancien lieutenant de sa garde personnelle, banni quelques années plus tôt. Pour aller le trouver aux confins du royaume, elle s’adresse au meilleur ami de celui-ci, Silas, son chef des armées. Le voyage serait bien plus simple pour Silas s’il n’était pas accompagné du premier lieutenant d’Érato, la piquante Nausicaa, qui l’attire plus que de raison.

L’avis d’Elyiona : un savant mélange de romance et de fantasy

C’est dans un genre tout nouveau que je croise aujourd’hui la plume de Ena Fitzbel  habituellement plus axée sur la romance contemporaine. La voilà donc dans un univers bien particulier : celui de la romance fantastique avec un versant très fantasy. Adeptes de ce genre, cette lecture est sans aucun doute pour vous !!

Nausicaa est le premier lieutenant d’Érato et une des rares femmes ayant possibilité d’autorité alors que la reine sème la dictature et que les élixirs de jouvence permettent à une sélection de ne pas vieillir. Bien décidée à maintenir l’ordre et le courant des choses de manière à ce que rien ne lui échappe, le Protonodos ne doit pas se refermer et leur précieux liquide ne jamais manquer. C’est pour cette raison que la Reine Érato va envoyer Nausicaa en mission auprès de Silas, général des armées d’Artala.

Fier et conquérant rien ne lui résiste aussi bien sur le terrain que dans ses draps. Il est d’un caractère combattif et ne se démonte sous aucun prétexte surtout lorsque sa souveraine lui propose de guérir contre ses bons services son fils Linos. Pour cela il lui faudra d’abord requérir l’aide de son plus vieil et meilleur ami, Orfef Demeretocris, qui de son côté souhaite plus que tout causer la perte de cette reine à la personnalité décriée.

Commence alors une aventure faite des mythes et légendes d’Artala et de Gaïala… Quand les Faunias, les Yargas, leurs chevaux volants et leurs bâtons qui crachaient la foudre croisent le chemin de peuples qui ne souhaitent que retrouver, un jour, une liberté privée depuis bien trop longtemps !!

C’est avec plaisir que j’ai découvert Artala et par la même occasion l’auteure dans un univers qui est très difficile à manier, à savoir celui de la fantasy et de la romance fantastique. Ici tous les ingrédients sont bels et bien présents et savamment posés sur un cadre très complexe.

J’ai donc trouvé des personnages aux rôles véritablement bien définis, bien que nombreux. Il m’aura fallu un petit laps de temps pour assimiler toutes les informations les concernant, mais une fois acquises je pouvais entrevoir sans difficulté toutes les scènes que l’auteure a su créer pour cette histoire. C’est avec une plume perfectionniste et précise qu’Ena saura vous conquérir et vous faire entrer dans ces combats dont nos héros vont devoir s’affranchir pour avoir la possibilité de sauver Linos en première intention.

Néanmoins, il ne faut pas se leurrer tout ne va se passer comme prévu et les rebondissements vont être autant d’embûches et de complications en tout genre. C’est ainsi que Nausicaa devra faire des choix qui pourraient tout changer. Comment cette femme qui d’autorité était crainte par quiconque la croisait, va-t-elle faire pour se faire respecter par deux gaillards aussi forts que têtus, aussi déterminés à gagner leur « bataille » que d’éviter à se laisser prendre dans les filets du premier lieutenant ?

Il faudra donc à nos héros combattre contre leur envie d’être de nouveau heureux un jour. Et c’est là où le bas blesse ! Car chacun d’eux va développer des sentiments qu’ils ne seraient jamais autorisés. Reste désormais à découvrir pour vous autre lecteur de quelles manières ils envisagent leurs combats;)

Rien n’est acquis dans cette histoire car l’univers est d’une telle complexité que les doutes règnent en permanence, que le moindre personnage peut s’avérer un ennemi redouté. J’ai pris beaucoup de plaisir dans ma lecture à découvrir chaque lieu, chaque personnage dans sa globalité grâce à une patte d’écriture à laquelle rien n’échappe et où la précision fait office de maître mot.

Mon petit bémol serait néanmoins une couverture trop sombre à mon goût pour un univers fait de lucioles et de guerriers aussi redoutés qu’humains, mais qui n’a en rien altéré le plaisir de ma lecture 😉

Je remercie Ena Fitzbel de m’avoir permis de lire cette romance fantastique en SP et de la découvrir dans cet univers complexe en fantasy.

 

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s