Mon avis sur The Ivy Years, Tome 3 : L’homme de l’année de Sarina Bowen


 

 

Titre : L’homme de l’année, The Ivy Years, Tome 3

Auteure : Sarina Bowen

Éditeur : Rennie Road Books

Genre :  New Adult / Romance MM

Kindle : 4€99 lien ici

Broché : 14€23 lien ici

Kobo : 4€99 lien ici

 

Résumé :

Ce qui se passe au lycée reste au lycée. En théorie…

Il y a cinq ans, Michael Graham a trahi la seule personne qui l’ait jamais vraiment connu. Depuis, il est passé maître dans l’art de cacher son orientation sexuelle aux autres et de se mentir à lui-même.
Imaginez sa stupeur quand son passé fait irruption dans les vestiaires de l’Université de Harkness, avec un sac de hockey et ce petit sourire qui a toujours fait chavirer Graham. Pour lui, il n’y a qu’une seule réaction possible : la panique la plus totale. Il suffirait d’un mot de la part du nouvel ailier gauche de l’équipe pour détruire la vie que Graham s’est construite.
John Rikker se retrouve dans le rôle du nouveau. Encore. Et cette fois, c’est pire que d’habitude, car les médias ont décidé de s’intéresser de près au seul joueur de hockey de première division ouvertement gay. Les fourgons de télévision ont pris racine sur le trottoir devant la patinoire, au grand dam de ses nouveaux coéquipiers.
Un joueur en particulier semble très mal à l’aise chaque fois qu’il entre dans la pièce.
Certes, Rikker se doutait bien que l’accueil ne serait pas chaleureux, mais il ne pensait pas se heurter à une attitude aussi fuyante. Ancien meilleur ami, ex-copain ou relation d’adolescence, peu importe ce qu’il représente à ses yeux, une chose est sûre : Graham ne va pas bien. Il boit trop et a du mal à se concentrer pendant les entraînements. Les deux garçons les plus solitaires de l’équipe vont finir par s’autodétruire sous la pression qu’ils subissent, à moins qu’ils ne parviennent à se retrouver malgré leur histoire douloureuse. Ce ne sera pas facile, mais il en vaut la peine, l’homme de l’année.

Avertissement : À la différence des autres tomes de la série, cette histoire d’amour émouvante met en scène deux garçons. Elle contient des situations sexuelles, de la dance music, des t-shirts à messages sarcastiques et une grand-mère adepte de poker.

L’avis d’Elyiona : un magnifique coup de cœur !

Après avoir été totalement sous le charme d’un premier volet qui a été un coup de cœur, un second un brin en-dessous mais qui m’a charmé, voilà que ce 3ème opus refait grimper en flèche mon addiction (bien que déjà acquise) à cette saga.

The Ivy Years est bel et bien parti pour être ma saga favorite dans le domaine du New Adult en provoquant 2 coup de cœur sur 3 tomes… plus que prometteur !!

Graham est un jeune de 21 ans, en seconde année de faculté à Harkness où il est également un des piliers de l’équipe de hockey. Agile sur la glace, il cache un mal être de taille à cause duquel il se réfugie dans l’alcool et le sexe sans sentiments. Il a offert son cœur 5 ans auparavant et leur séparation reste encore d’une douleur sans précédent, de celle qui confirme que cette personne sera la seule et l’unique. Mais pour cela G. devra affirmer son orientation sexuelle, et pour le moment il n’en est clairement pas capable.

Tout était incroyablement bien rôdé…. jusqu’à l’arrivée d’un nouveau membre dans l’équipe. Le palet a été lancé, la partie vient de commencer !!!

Rikker est un ailier qui vient d’être transféré de Saint B. doté de capacités et de statistiques incroyables pour la saison débutée. Rejeté par ses parents, accueilli par sa grand mère il est ouvertement gay. Le ton est donné et l’accueil que lui font ses nouveaux coéquipiers s’en retrouve mitigé. Quant à celui qui a été son premier amour, lui offre une arrivée plus que polaire, craignant qu’il ne révèle ses secrets connus de lui seul. Un iceberg serait sans doute plus causant que Graham. Agacé par son attitude quasi auto-destructrice, Rikker décide de le provoquer afin d’avoir ne serait ce qu’une once de réaction. Commence alors un plan d’attaque qu’il s’engage à établir aussi bien sur la glace que côté cœur.

Un grain de sable de taille viendra pourtant ternir son programme et les conséquences pourraient mettre à mal sa carrière et sa capacité à retrouver celui qui a toujours régné sur son âme.

Comme vous l’avez compris, les événements se passent sur la deuxième année d’université tout comme le tome 2 et la chronologie des faits s’en retrouve facilité. Les personnages des deux volets précédents sont également présents à ma plus grande joie. Vous apprendrez ainsi ce que deviennent Bridget, Scarlet, Corey et Hartley (en tant que leader de l’équipe de hockey) et bien d’autres.

Quant à ceux qui vont provoquer mon coup de cœur, il s’agit bien de Rikker et Graham.

Touchants, émouvants, entiers ils sont pourtant malheureux de ne pas pouvoir s’aimer librement. Ils sont les deux âmes d’une même pièce, esseulés par les préjugés des autres et par la peur qu’ils voient dans le regard de ces derniers. Déjà séparés cinq années plus tôt, ils auront sacrifiés leur relation dans le passé. Après avoir lutté contre vents et marées, l’évidence est là : il leur faudra se battre contre les barrages et les clivages de la société y compris dans l’univers des équipes masculines de hockey. Car malgré l’évolution des mentalités il reste toujours le jugement de ceux qui ne comprennent pas que tout le monde a le droit à l’Amour sans aucune distinction.

Cette romance est une ode à ce sentiment si précieux qui vaut tous les combats. L’auteure a su si bien retranscrire toutes les émotions rencontrées que mes battements cardiaques se retrouvaient à battre de manière totalement anarchiques et incontrôlables.

Dire que j’ai fondu pour nos deux joueurs serait un euphémisme, j’ai littéralement craquée pour eux. Graham se retrouvant au bord du précipice ne sachant plus quels choix prendre ( cacher qui il est vraiment et être malheureux ou aimer celui qui est l’UNIQUE au risque d’être rejeté) montrera une telle fragilité et une telle injustice quant aux qu’en dira-t-on que je me sentais prête à le défendre bec et ongle. Quant à Rik il est d’un altruisme et d’une beauté de corps et d’esprit qu’il est impossible de ne pas tomber sous le charme.

Une chose est certaine leur Amour est d’une telle évidence qu’elle ne peut que nous toucher au plus profond de notre âme car il est vrai, limpide et le reflet de ce qu’ils sont à eux deux : un TOUT !

Je me répéterai sans doute plus d’une fois sur cette saga mais l’auteure Sarina Bowen a sans conteste cette patte d’écriture qui m’embarque immédiatement. La qualité et la fluidité de la lecture est tellement agréable que le temps défile à une allure folle et le roman terminé avant de s’en rendre compte. Pour ma part, j’ai dévoré ce tome avec l’envie de lire encore et encore sur ce couple magnifique à mes yeux : Michael Graham et John Rikker.

Je tiens à remercier Laure Valentin qui m’aura permise de lire ce livre en SP et à l’auteure de traiter de sujets qui méritent qu’on prouvent que l’Amour vaut le coup et les plus grands combats.

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités