Mon avis sur Rebels, tome 1 : La Sélection d’Aspi Deth


 

 

 

 

 

Titre : Rebels, tome 1 : La Sélection

Auteur : Aspi Deth

Auto-édité

Genre : Dystopie

Broché : 15€00 lien ici

Kinde : 3€99 lien ici

 

Résumé :

Afin de lutter contre la politique discriminatoire de son pays, Enora décide d’intégrer la célèbre Sélection. Sa mission consistera à séduire le partenaire qui lui sera attribué afin de procurer des informations confidentielles au groupe de résistants auquel elle appartient secrètement. Mais lorsqu’elle revoit Aldon après plusieurs années, c’est contre ses propres sentiments qu’elle devra lutter. De son côté, Vigdis, modératrice de #Rebels, réseau social de la résistance, va devoir décider de son degré d’implication dans cette guerre qui s’annonce, quitte à mettre en danger les personnes qui lui sont chères. WE ARE #REBELS.

L’avis d’Elyiona :

Voilà que je clos ma lecture de cette dystopie écrite par Aspi Deth dont j’avais déjà eu la chance de découvrir une autre saga : Les Velázquez. Eh bien sachez que cet univers m’a totalement conquise.
Ce besoin de liberté, cette nécessité de rébellion face à l’injustice et le combat que mène ces jeunes sur différents fronts… car WE ARE #REBELS !!

Vidgis est à la tête de l’univers virtuel de #REBELS sous le nom de Black_Unicorn. Bien décidée à ne laisser aucune information secrète quant à la guerre qui fait rage depuis des années, elle opère les échanges par messages avec différents rebelles infiltrés. A ses côtés se trouvent Naé et Gotyé qui se considèrent comme ses frères et Nanie la grand-mère de ces derniers qui les a tous élevés .

A des kilomètres de ce premier groupe, se trouve Enora, une jeune femme ayant pour objectif d’être sélectionnée pour devenir une compagne d’une semaine auprès des chefs des troupes du GISAR (Groupe d’Intervention Spécial Anti-Résistants). Mais derrière sa volonté d’intégrer la Sélection se cache son véritable secret, celui qu’elle ne voudra avouer à personne. Malheureusement son arrivée va être l’objet de discorde en attirant les regards d’un des plus séduisants « militaires ». Ce que les autres ignorent, c’est leur passé commun . D’autant plus qu’il arbore un comportement des plus glacé une fois qu’ils sont seuls. Qu’est-il devenu à ce garçon qui fut par le passé un de ses meilleurs amis mais surtout le compagnon de sa sœur jumelle ?

Tous n’auront comme objectifs que de découvrir ce qu’il est réellement advenu d’Althéa et obtenir le plus de renseignements possibles susceptibles de mettre à mal le GISAR et toutes les organisations qui sèment la terreur et la dictature. Car ils sont #REBELS et qu’ils ne visent que la liberté de chacun…

Pour cela ils ne devront en aucun cas se laisser attraper et encore moins dévoiler leurs missions. Le GISAR et le katar sont, eux, bien décidés à ne laisser passer aucun résistant entre les mailles. Commence alors un jeu du chat et de la souris…

Voilà donc pour moi, une belle surprise dans le domaine de la dystopie, un univers proche dans le temps et des personnages hauts en couleur avec chacun une dimension qui leur est proche.

En tant que lecteurs nous oscillons entre les différents aspects du terrain des rebelles ce qui m’a encore plus incluse à l’histoire. Ainsi j’ai pu voir les fils qui se font et se croisent entre les histoires de chacun. Chacun des protagonistes a son caractère et ses objectifs. Leurs sentiments et les émotions qui les traversent sont limpides et nous amènent à s’approprier cet univers dystopique où la dictature fait rage et les « non sains » éliminés.

Enora s’avérera bien plus combative qu’elle ne complaît à le penser . Elle est en ce qui me concerne, le personnage phare de nombreux de mes questionnements. Aldon, lui, cache potentiellement des secrets qu’il me tarde de découvrir. Car certains pans de leur passé commun se dévoile mais on sent qu’il y a du lourd derrière tous leurs non-dits… qui est-il vraiment ? Que sait-il vraiment ? Et pourquoi pas … ne joue-t-il pas un double jeu en ayant incorporé le GISAR ?

Autant de questions et bien plus encore qui vont certainement traverser vos pensées…

Quant au trio Naé, Gotyé et Vigdis j’ai aimé les voir évoluer aussi bien du point de vue de la résistance que du côté personnel, car eux aussi se démènent avec leurs combats intérieurs et leurs envies de s’en sortir.

La plume d’Aspi Deth m’aura une fois de plus conquise dans ce domaine où je me considère comme novice mais qui me plait de plus en plus. Sa patte d’écriture a su m’emmener dans ce futur (pas si lointain) avec un fil d’écriture très appréciable et aux perpétuelles actions. Il n’y a aucun temps mort ce qui me conforte dans le fait que j’ai vraiment passée un très bon moment de lecture. Il me tarde réellement de connaître la suite de cette épopée où le combat pour la liberté et la recherche de la vérité sont les maîtres-mots.

N’oublions pas aussi que derrière ces combats se trament aussi des romances qui sont loin d’être gagnées d’avance. Comment vont-ils gérer leurs sentiments et savoir de quelles manières ils vont se découvrir alors que les combats font rages, autant d’éléments qui sauront aussi vous amener à les adopter… car ILS SONT #REBELS !!

 

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’instant Q’lture du mardi Avec le genre Feel good 


Bonjour les étoiles !

L’instant Q’lture du mardi fait également sa rentrée et aujourd’hui nous allons parler du genre livresque Feel Good.

Mais qué za quo ?

Déjà dans un premier temps arrêtons – nous tout simplement sur la traduction.

Feel -good = Qui réchauffe le coeur… ou se sentir bien .

Vous connaissez déjà le Feel Good Movie avec entre autres, « Forest Gump », « Intouchables » ou encore « Quand Henry rencontre Sally ». Ces films qui malgré le sujet assez dramatique pour certains, ne cessent de vous faire rire et de vous ouvrir les yeux sur une vie différente avec tout l’optimisme qui l’accompagne.

Mais laissons les films au grand écran et passons au Feel-Good Books.

Le Fell Good est une collection 100% Drôle, émouvante, attachante, je pourrais dire même « attachiante » selon les romans ! C’est une collection pour passer un moment de lecture de détente, d’émotion et de rire. Un roman positif quelque soit le sujet abordé (même s’il est dramatique) avec lequel nous boostons notre dose d’optimisme quotidienne .

Femme Actuelle nous dit que La tendance Feel Good Books c’est bon pour le moral et elle a bien raison !

Il n’est pas vraiment considéré comme un genre littéraire, mais on y viendra . Pour ma part je le considère déjà comme tel   Il prendra probablement de plus en plus de place dans vos bibliothèques dans les années à venir.

Pourquoi ?

Parce-que c’est une collection qui fait du bien, qui donne la pêche ! Une collection antidépresseur qui vous fera vivre de folles aventures.

Mya a testé et a été complètement conquise avec Happy Solo de Marie Lerouge Chez collection Coton.

Coup de cœur, éclat de rire avec une gym des zygomatiques à rude épreuve. Vous pouvez retrouver son avis par ici

Dans le Feel Good, il n’y a pas de beau héro sûr de lui, ou unehéroïne parfaite, mais plutôt, un anti-héros. Ce dernier n’aura pas peur du ridicule et vivra des situations cocasses, rocambolesques, et surtout pleines d’humour. L’issue sera toujours heureuse ou vous apportera toujours une autre vision de la vie, plus enjouée, plus audacieuse…

Quelques exemples de romans qui décoiffent avec tendresse et humour : Nous citerons Kathy Dorl recommandé par notre fan page Aud scau que nous remercions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prêts à découvrir le Feel-Good ?

Alors installez vous paisiblement sur votre petit nuage et savourez votre lecture et je vous assure que vous ne filerez pas du mauvais coton ! 😉

A bientôt pour le prochain rendez-vous les étoiles et merci pour votre attention.

#Carine