L’avis d’Elyiona sur Galandys, tome 1 de Yan Robel

Titre :  Galandys, tome 1

Auteur : Yan Robel

Éditeur : CreateSpace Independent Publishing Platform

Genre : Science-Fiction

Kindle : 4€99 lien ici

Broché : 13€99 lien ici

Résumé :

[Message entrant – Coordonnées estimées 2.185.9622]
[Connexion établie]
[Décryptage en cours…]
[Chargement des données : 25 %]
[Veuillez patienter…]
[Erreur interne]
[Échec du décryptage]
[Nouvelle action requise]

L’avis d’Elyiona :

Après avoir découvert l’auteur Yan Robel dans un tout autre domaine avec Double Je, me voilà à me pencher sur son dernier livre accès sur l’univers de la Science-Fiction. Adeptes du genre, vous serez servi !!

Conrad est le matricule 923 du vaisseau Eve. Ingénieur de son état il se réveille après 200 ans de sommeil. Mais rien ne se passe comme prévu… à cause d’un champ de météorites, l’objectif d’atteindre la galaxie du Nivrex est totalement compromise. A ses côtés se trouvent Jill Anderson la scientifique et Warren. A peine sortis de leur somme prolongé, ils se retrouvent attaqués et n’ont d’autres choix que d’arriver en catastrophe sur Galandys.

Leur débarquement ne se passera pas sans heurt et les voilà déjà confrontés à une espèce loin d’être bienveillante. Commence alors une quête pour se sauver et découvrir ce que désire réellement cette espèce hostile à leurs égards.

Sur le chemin ils rencontreront Preston, ingénieur de l’astronef Adam et embarqueront un alien que Conrad se plaira à surnommer Pâlichon envers et contre tous…

Alors que le sort s’acharne contre eux, arriveront-ils à trouver un moyen de se dépêtrer de cette situation loin de la Terre et de leurs congénères ?

C’est un livre tout en pure Science-Fiction que m’aura permis de découvrir l’auteur Yan Robel. Après m’avoir totalement convaincu de son talent à travers Double Je, j’ai accepté sans détour ce nouveau SP et j’en suis ravie.

L’univers de la SF est régit par des codes bien particuliers et Yan s’en sort avec brio. J’avoue qu’au départ, Yan m’avait prévenu que son personnage de Conrad était un peu fêlé sur les bords. Pour lui répondre je lui dirai qu’il est complètement à l’Ouest et que je l’ai adoré. Face à son tempérament de feu et de flammes, il est impossible de rester statique et je me surprenais à rigoler toute seule. Oui Conrad nous fait cet effet là… quand on n’a pas tout bonnement envie de se tirer les cheveux face à son attitude 100 % rentre-dedans !! Il n’a pas peur de dire ce qu’il pense et d’imposer ses décisions… sans compter qu’il est vulgaire et se fiche totalement du regard des autres, le rendant paradoxalement encore plus attractif.

Tout du long de ce volet, nous sommes confrontés aux pensées les plus secrètes de l’ingénieur du vaisseau Eve qu’il s’agisse de son passé, de ses doutes et de son esprit qui débloque de temps à autre… il est absolument mis à nu dans son intégralité littéralement parlant bien sûr 😉  Les autres personnages sont toujours décrits de son point de vue et il apparait d’autant plus comme le leader qu’il assume être. Les prises de décisions ne lui font pas peur… l’avenir incertain beaucoup plus… quoi que !!

Affublé de cette drôle d’équipe, le lecteur se régale d’évènements tirés de l’imagination débordante de l’auteur. Il m’arrivait par moments de me demander où il allait en venir, tout en étant incapable de me défaire de ma lecture, me plongeant dans un état d’inaccessibilité pour autrui.

Le rythme est soutenu, les actions s’enchainent à une vitesse prodigieuse ne laissant pas possibilité au lecteur de s’ennuyer. Vous l’avez compris, c’est lecture tout en combats et en intrigues qui vous attend.

Galandys est donc une SF comme il se doit, et qui m’aura une fois de plus confirmée le fait que Yan Robel nous réservera encore bien des surprises. Son écriture est toujours d’une précision impeccable et une syntaxe des plus appréciables. Je ne me lasse donc pas de ses écrits et je me plongerai volontiers dans la suite quand il en sera l’heure.

Merci encore à toi Yan pour ce Service Presse, à très bientôt pour la suite

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

2 commentaires sur « L’avis d’Elyiona sur Galandys, tome 1 de Yan Robel »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s