Never Back Down, mon avis !


Re coucou ! Voici mon avis sur une #pépiteKaya Never Back Down par Laura E-L et Kaya éditions !

22207311_476974462681280_1207690015_n

Titre : Never Back Down

Auteur : Laura E-L

Éditeur : Kaya éditions

Genre : New Adult

Collection : DangerousLove

Kindle : PAR ICI

Résumé :

Je m’appelle Léonie Foster, je viens de m’installer à Chicago avec mon meilleur ami pour pouvoir profiter pleinement de la vie étudiante. Un rêve qui est en train de virer au cauchemar depuis que Tobias Reed– apparemment une célébrité ici- a décidé de s’immiscer dans ma vie. Il est tout ce que je redoute : Autoritaire, glacial et surtout dangereux. Très dangereux : car il y a quelque chose qui me fascine en lui, quelque chose qui fait cogner mon cœur comme un boxeur fou dans ma poitrine .

Je suis Tobias Reed, le meilleur boxeur de Chicago, dit « the devil » – mais je ne sais pas pourquoi je me présente, tout le monde me connaît . Enfin sorti de prison, je suis de retour en ville- et malheureusement aussi à l’université- et je compte bien de nouveau profiter pleinement de la vie, d’une vie de sueur et de débauche.

Mais depuis que cette fille en apparence insignifiante m’est tombé dessus, je ne contrôle plus rien : une pulsion inconnue me pousse sans cesse vers elle. Et ça je ne peux le supporter.

Entre attraction et répulsion, l’intensité de leur relation va bientôt mettre Léonie et Tobias en danger…. jusqu’à les pousser à commettre l’irréparable .

L’avisDeMya :

Quand l’innocence croise la débauche et le danger sur son chemin, rien ne pourrait en sortir qu’un chaos émotionnel . En effet la sage Léonie va en faire l’amère expérience .

Léonie est une jeune étudiante équilibrée, réfléchie et bien trop vertueuse par rapport aux jeunes de son âge . Choyée par un père très « papa-poule » et a donc toujours vécu dans sa bulle protectrice . Jusqu’au jour où elle a décidé de prendre sa jeunesse en main et de s’émanciper d’un père qui l’étouffait . Léonie est bien partie pour vivre une belle aventure . Trouver du travail, subvenir à ses besoins et étudier mais sans oublier de profiter de la vie à fond . Chose qu’elle n’attendait pas, c’est que sa vie soit chamboulée et tourneboulée à peine avoir quitté le giron paternel .

Entraînée par ses meilleurs amis pour regarder un match de boxe, elle qui n’apprécie pas la violence . Elle a était gâtée . Non seulement, le sang a coulé, mais aussi quand elle a croisé les yeux foudroyants de la vedette du tournois, elle s’est prise un uppercut qui lui a coupé le souffle et à jamais . Et manque de chance pour elle, Tobias, l’a remarquée . Il ne pourrait être autrement . Sa lumière scintille de mille feux qu’il ne pouvait voir qu’elle. Et depuis, elle est devenue sa nouvelle poupée craintive et rebelle qu’il peut manipuler au gré de ses envies .

Tobias est un ex taulard infréquentable . Il sue le danger à grosses goûtes . C’est un meurtrier sans états d’âme, doublé d’un trafiquant . Il est violent et coléreux . Accro à l’adrénaline, aux drogues dures et aux femmes faciles . Mais tout cela, lui passe pardessus la tête . Léonie est troublée malgré tout . Attirée par son odeur qui empeste le sexe sauvage et une sensualité animale . Mais ne peut ignorer sa raison qui lui conseille de ressortir du guêpier où elle s’est fourrée . Et de toute urgence avant qu’il ne soit trop tard . Tobias n’est pas un mec pour elle . Ni pour aucune femme qui cherche la stabilité ou un amour éternel . S’il l’entraîne dans son abîme sans fond, et sa frénésie destructive, il n’y aura aucune possibilité de retour en arrière .

Hélas, Léonie est têtue . Et n’écoute que son coeur qui bat au rythme des coups de poing assénés par les mains énormes de son tourmenteur . Mais ne récoltera que désespoir et brisement de coeur .

Un début très prometteur pour cette nouvelle plume de Kaya éditions que je remercie pour ce service presse . Je précise qu’il est en promo jusqu’au 15 Octobre 

Laura avec un début très accrocheur, nous transporte dans l’univers sombre d’un boxeur qui porte bien son surnom . « The devil » est le diable personnifié . Un caractère exécrable et un danger public pour tout ceux qui croisent son chemin . Deux protagonistes que tout opposent . « La belle et la bête » si j’ose dire . Ils vont réussir à m’émouvoir même si des fois Léonie avait tendance à m’agacer.  Mais je pense que c’est le but du jeu . Un lecteur qui ne réagit pas, il s’ennuie . Et moi, j’étais loin de m’ennuyer avec l’élément agitateur de cette romance qu’on aurait pu presque classer dans le genre Dark . La psychologie de Tobias et ses antécédents restent encore un mystère . Ce dernier est le summum des bad boys, il mettrait en échec le plus doué des psys. Mais ce n’est que partie remise . La deuxième saison promet d’être chaud-bouillante en rebondissements et en suspense . Mais n’empêche, j’ai bien apprécié cette première partie . J’ai aimé Tobias se débattre contre ses sentiments contradictoires envers Léonie . Ils éclosent tout doucement mais sûrement . Ses pertes de contrôle devant elle . Sa jalousie possessive . Lui qu’on croyait froid, manipulateur et sans coeur mais à juste titre. J’ai aimé leurs prises de becs . Les actes de rébellion de Léonie malgré sa peur.

En somme, Never Back Down, est un match de boxe en live . Pas juste sur le ring, mais aussi au quotidien . Moult émotions, un transport addictif et spectacle garanti dont j’attends la suite avec impatience .

Choix musical pour accompagner votre lecture !

 

 

 

 

 

 

 

 

L’avis d’Elyiona sur He’s she, tome 2 : She’s He de Layla Namani


Titre :  He’s She, tome 2 : She ‘s He

Auteur :  Layla Namani

Genre : Young Adult

Auto-édition

Kindle :   4€99 lien ici

Broché : 15€95 lien ici

Kobo : 4€99 lien ici

 

Résumé :  

Après une séparation hors du commun, Léna est brusquement obligée de vivre sans Sam et sans preuve de son existence. Tout ce qu’elle a vécu est remis en question. Alors qu’elle lutte contre une dépression et tente de réapprendre à vivre, ce qu’elle croyait n’être qu’une illusion remonte à la surface, piétinant à jamais son esprit cartésien. Le beau Sam revient hanter son cœur et son quotidien d’une main possessive. Une main loin d’être ordinaire… Dany, de son côté, plus sexy et mystérieux que jamais, n’a pas fini de bouleverser la jeune femme… En effet, Léna découvrira un élément qui pourrait définitivement nouer leurs vies l’une à l’autre. La vie ou la mort… L’amour ou la passion… Le danger ou la sécurité… Au milieu d’un flot de péripéties, un choix cornélien attend notre héroïne… Et si le sort avait déjà décidé ? Une histoire d’amour unique en son genre, profonde, poignante, sensible, dont la fin, tout comme son premier volet, ne vous laissera pas indemnes…

(Titre du premier tome : He’s She)

L’avis d’Elyiona :

 

Il y a quelques mois déjà, j’ai eu le bonheur de lire le premier volet de cette duologie. He’s she avait été un véritable coup de cœur, un de ceux capable de vous marquer pendant un temps infini et qui m’avait fait sangloter, inconsolable de la séparation de Léna et Sam. Voilà que je me plonge dans cette suite que j’ai tant attendu tout en étant dans l’appréhension des évènements qui allaient s’y dérouler.

L’auteur Layla Namani m’a convaincu de son talent à travers tous ses livres et celui-ci n’échappe à la règle en se hissant à la place incontournable des coups de cœur.

Léna est désormais réveillée après un an de coma et la replace dans un espace temps qu’elle avait oublié et dont ses perceptions sont tout à fait altérées. Son « vécu » durant son absence se déroulait deux ans après son accident et sait désormais que rien de tout cela ne s’est produit. Serait-il possible que cela ne soit qu’un rêve ? Sam a-t-il réellement existé ? Comment expliquer toutes ses certitudes ?

Déterminée à éliminer tous ces doutes, elle est prête à provoquer les éléments. Mais la présence de ceux qui étaient devenus ses meilleurs amis durant son « absence » ne lui facilite pas la tâche. Alors qu’elle avait tissée des liens forts avec eux, elle se voit contrainte de se brider. Il lui est donc impossible de leur expliquer pourquoi elle les connait si bien. Le pire, est son attirance envers Dany. Elle doit réfréner son envie de lui sauter dessus alors qu’ils avaient été si proches. Néanmoins leur attraction est inévitable et presque inexplicable.

Entre Sam et Dany son cœur est déchiré. Lui est-il seulement possible de les aimer tous les 2 ?

Heureusement elle pourra compter sur l’amitié indéfectible de sa meilleure amie Trish et de toute la troupe qui les entoure. Il lui faudra tout de même se méfier de la jalousie de Victoria. Ici, aussi bien que là-bas, la plus populaire des filles ne compte pas se laisser détrôner…

Sam, quant à lui, devra faire face à ses responsabilités. Ses choix ont altéré le passé, et les conséquences ne vont pas rester impunies. « On se voit plus tard »… une promesse… un lien qui les unit… des paroles dont eux seul ont la clé.

C’est encore émotionnée que je clos cette suite que j’avais attendue de pieds ferme ; le premier volet m’ayant laissée avec une quantité de questions sans réponses et bouleversée par ce réveil pour le moins inattendu. Les suites sont souvent craintes, quels que soient les livres. Peur d’être déçus ou de trouver moult répétitions,  ici il n’en est rien, la suite se faisant de manière tout à fait fluide et naturelle. Un peu comme si je n’avais jamais quittée cette romance.

L’auteur Layla Namani réussit ainsi, avec une plume qui lui est propre, à me replonger avec sérénité dans ce récit où les univers se mélangent. Elle allie ainsi le fantastique et le réel, un exercice de style qui est loin d’être aussi simple qu’il n’y parait.

Les pensées et le quotidien de Léna, Sam et tous les autres sont décrits avec de telles précisions que le ressenti et la visualisation des scènes se font avec une aisance déconcertante. Les émotions sont ainsi démultipliées et chacun de leurs combats m’a plongé un peu plus dans l’univers de ce second tome.

Il m’a été tout bonnement impossible de me demander lequel de Sam ou de Dany, je préférai, mon cœur faisant un yoyo permanent. Si semblables de par certains aspects de leur personnalité, ils apportent leurs pierres à l’édifice fragile qu’est la vie de Léna grâce à leurs forces et leurs faiblesses. Prêts à tout pour le bonheur de leur Belle, ils devront faire des sacrifices…

Le rythme des évènements est soutenu et chaque étape s’avère indispensable quant à la corrélation de l’histoire. Chaque élément s’avère alors absolument nécessaire et complémentaire, un peu comme un puzzle dont les pièces prennent formes au fur et à mesure.

She’s He apporte donc cette finalité à l’histoire que j’attendais mêlant simplicité et toute la panoplie d’émotions que je désirais retrouver. J’ai pris un plaisir incommensurable à découvrir les clés de leurs passés, à partager avec eux tout ce qui les a forgé et les épreuves qu’ils ont du traverser. J’ai ainsi souffert et ri à leurs côtés grâce au talent de l’auteur.

Pour conclure cette chronique je citerai Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry :

« On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. « 

Merci encore Layla pour ce magnifique Service Presse.

Musique proposée à la lecture :

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer