#Romance de Noël avec l’avis de Carine sur, Une actrice pour noël de Kristen Rivers,


Titre : Un actrice pour Noël

Auteur : Kristen Rivers

Genre : Romance de Noël Chick lit

Ebook : 3.99 € 

Résumé :

Quand Joy, qui vivote de casting en casting en aidant sa sœur au restaurant familial, se voit proposer le rôle de sa vie, elle est incapable de le refuser. En quoi cela consiste ? Le riche Daniel Osborne lui demande de faire en sorte que son fils, le séduisant et mystérieux Samuel, passe de bonnes fêtes de fin d’année. Si elle réussit, sa carrière d’actrice sera lancée. Seulement, si Joy incarne parfaitement l’esprit de Noël, sa maladresse, son esprit rebelle, et le caractère arrogant de Samuel risquent de lui compliquer un peu la tâche. Sans parler de cette peste de Clara qui se met en travers de son chemin. Cette catastrophe ambulante nommée Joy parviendra-t-elle à jouer son rôle jusqu’au bout sans y laisser ses plumes ?

Une comédie romantique sexy et drôle dans l’ambiance de Noël.

Mon avis écrit par #Carine :

Joy est actrice, mais elle a vraiment du mal à percer. Elle court de casting en casting avec l’espoir d’être un jour sous le feu des projecteurs au bras de Brad Pitt devant le gratin du tout Hollywood. C’est loin d’être gagné, car Joy est avant tout une gaffeuse de première, mais quand je dis gaffeuse, vous êtes loin d’en imaginer à quel point ! Serveuse dans le restaurant familial qu’elle gère avec sa sœur et sa grand mère, il devient de plus plus difficile de le maintenir à flot. Alors lorsqu’on lui propose de jouer un rôle des plus surprenant, elle ne pourra le refuser… Ce sera son unique chance de redresser le restaurant mais aussi d’avoir un ticket pour Hollywood ! Le seul hic… sa maladresse légendaire risque vraiment d’être un frein, car ne nous voilons surtout pas la face… Joy est une catastrophe ambulante et même si elle a un cœur énorme, cela ne suffira peut être pas à la sauver face à Samuel qui a l’air complètement hermétique à son humour… Elle aura pour rôle de lui faire passer de bonnes fêtes de Noël et c’est avec son amour des autres, plus que ses talents d’actrice, elle s’y emploiera corps et âme… mais reste à savoir si elle n’y laissera pas son cœur…

Si vous aimez les comédies rafraîchissantes, impossible de passer à côté d’Une Actrice pour Noël ! Joy est drôle,  pétillante,  naturelle et loin d’être parfaite ! Et merci cela fait du bien !  Je dois vous avouer que l’histoire n’est pas de tout repos, notre héroïne ne s’arrête jamais ! Elle m’a fatiguée physiquement alors que j’étais bien installée dans mon canapé. J’avais l’impression de faire un marathon pendant ma lecture ! je serais loin de vous conseiller de la lire au coin du feu avec un bon chocolat chaud. Déjà le chocolat risque de se renverser, ou même être recraché sur votre plaid lors d’une scène comique. Puis au cas ou vous déteindriez sur Joy, vous brûler avec risque fort de faire partie de l’équation… Non, mettez plutôt votre gros pull tricoté par tante Huguette, sur lequel le renne au nez rouge trône fier comme Artaban , et prenez une assiette de biscuit à la cannelle, car vous en aurez souvent envie !

Les situations rocambolesques et amusantes s’enchaînent dès les premières pages, et la plume fluide de Kristen Rivers nous amuse au plus haut point. Son humour est vraiment palpable et bien que nous sommes dans la dérision la plus totale,  cela n’est jamais lourd, car nos protagonistes sont vraiment attachants et on se délecte de leur péripéties… très nombreuses. On peut se demander où l’auteure puise d’ailleurs autant d’ imagination, et j’aime presque à croire que Joy lui ressemble quelque peu 🙂

Bien sûr nous sommes sur le stéréotype de l’héroïne d’une chick list à qui tout arrive, même l’impossible. Cette lecture est à prendre au second degré et profiter de ce moment de lecture où la magie de Noël opère dans l’ambiance qui règne à Strasbourg durant cette période unique. Les odeurs d’épices et de cannelle sont omniprésentes et nous rappellent nos souvenirs d’enfance au fil des pages tout en nous délectant de cette belle histoire d’amour naissante entre Samuel et Joy.

 

#Noël # idées #cadeaux #déco : avec les bouchons lumineux


Hello tout le monde et bienvenues sur votre point Noël du jour avec : Les bouchons lumineux

Il y a quelque temps, je cherchais une idée originale pour garder une bouteille de vin vide à laquelle je tenais (oui oui je tiens aux bouteilles de vins je vous assure lol ) Cela peut être une bouteille d’une jolie forme, ou une bouteille qui représente quelque chose pour vous.

 

Après avoir découvert cette idée et l’avoir mis en application, j’ai prévu pour Noël d’en faire cadeaux à plusieurs personnes. Il faut dire que cela habille parfaitement votre table, ou un comptoir.

Vous pouvez également décorer un photophore ou tout autre support transparent, Mais attention ! Au plus le support sera de verre foncé au mieux le rendu sera 😉

Bouchons à l’achat ici 

L’avis de Carine sur Vicious, un roman de L.J. Shen chez Harlequin collection &H


Titre : Vicious

Auteur : L.J. Shen

Genre : Dark Romance

Editions :  Harlequin collection &H

Ebook : 9.99€

Broché : 14.90€

Résumé : Il est le pire qui pourrait lui arriver… ou le meilleur

Vicious. Le nom qu’il s’est choisi parle de lui-même. C’est un homme froid, cruel… et immensément riche. Ce qui veut dire qu’il a le monde à ses pieds. Millie ne fera plus jamais l’erreur qu’elle a commise dix ans plus tôt, quand elle a cru qu’elle pouvait se mesurer à lui, répondre à ses provocations, lui rendre coup pour coup. Ils n’étaient que deux adolescents, et pourtant il a détruit sa vie, l’a forcée à l’exil, loin de sa famille et de tout ce qu’elle connaissait. Alors, le soir où il surgit dans le bar de Manhattan où elle travaille à présent, adulte, plus beau et plus… dangereux que jamais, Millie sait qu’il n’y a qu’une solution  : fuir. Mais elle ne se fait pas d’illusions, si Vicious est venu la chercher, rien ne l’arrêtera. Une menace autant qu’une promesse…

Mon avis écrit par #Carine : 

Badge Lecteur professionnel Badge Critiques à la Une
Vicious… rien que ce surnom nous donne déjà le ton du roman… surtout lorsque l’on découvre qu’il se l’est lui même donné… et que dire de cette Cover magnifique qui ne laisse aucun doute sur le tempérament de notre protagoniste et sur les bouffées de chaleur qu’il nous inspire…

Une romance qui sort des sentiers battus avec laquelle j’ai passé un excellent moment de lecture, mais attention, pour ma part, elle n’a rien d’une Dark Romance !

Emilia vient de s’installer à Todos Santos dans le manoir des Spencers, où ses parents vont travailler à l’intendance. Le manoir est immense mais aussi austère et bien vide, tout comme le cœur du fils Spencer, Baron, qui aime se faire surnommer Vicous…    Cet adolescent est froid, méchant, vicieux mais Ô combien sexy, tout comme ses quatre meilleurs amis, souvent présent au manoir lors des nombreuses fêtes très populaires que Vicious organise.  Ils sont tous aussi canon que le propriétaire des lieux et l’arrogance ne leur fait pas défaut non plus . Tous les gars du lycée les envie… et toutes les filles écartent leurs cuisses devant leur passage, telle la mer s’ouvrant devant Moïse ! Ils sont les « Hot Heros », les dieux du lycée… Et rien ni personne ne leur résiste. Personne ? Pas sûr …

Dès le départ Vicious se comporte en parfait connard avec Emilia et s’en prend à la jeune femme dès que l’occasion se présente en la rabaissant et la traitant comme une moins que rien, comme une « conchita ». Mais Emilia lui tient tête et ne se laisse pas démonter, même si elle tremble un peu devant lui… Trembler ? de peur ou de désir ? Même si elle souhaiterait le détester, elle n’y arrive pas complètement, et pourtant, il lui en fait voir de toutes les couleurs…

Le souci avec ces deux là, c’est qu’ils se méprisent autant qu’ils s’attirent… Et cela n’est pas prêt de changer…

Malheureusement, un jour, Vicious ira trop loin et la poussera à quitter la Californie. Elle n’aura pas d’autre choix que d’abandonner sa famille… sans dire un mot… Seule…

Et c’est à New York qu’on la retrouvera dix ans plus tard où le hasard mènera Vicious jusqu’à elle. Mais en parfait connard qu’il est toujours, il ne sera pas ému de sa situation précaire, mais lui proposera néanmoins un deal, qui bien sûr, n’est pas fait pour l’aider à elle, mais lui; comme toujours… Emilia ne se démonte toujours pas mais l’attirance est malheureusement toujours aussi présente. Une attirance forte qu’ils ne peuvent ignorer, car entre eux, ça crépite de bien des manières…  Mais la répulsion l’est tout autant et prendra le dessus. Emilia a pris de l’assurance et tient à son amour propre, mais c’est aussi une jeune femme généreuse qui est prête à tout pour sa famille… une fois de plus… Tous les choix qu’elle fera seront mûrement réfléchis, même lorsqu’elle fera les plus mauvais, ce sera en connaissance de cause…

Emilia se jettera t-elle dans la gueule du loup tout en sachant que ses crocs sont plus affûtés que jamais ?

Je ne vous en dirai pas plus pour vous laisser découvrir ce récit par vous même.

J’ai pour ma part trouvé le début un peu long, mais il faut s’accrocher en faisant tout de même très attention à ce que l’on lit. Si l’auteur « traîne » sur le départ ce n’est pas pour rien non plus, car les bases du roman reposent sur ces moments passés de l’adolescence. Des flash back nous y ramènerons tout de même à plusieurs reprises, en nous permettant de comprendre leur comportement.

On pourrait trouver Emilia trop gentille face à cet homme imbu de lui même, qui pense pouvoir tout acheter… mais cette histoire est aussi l’histoire de « Black et de Rose », l’histoire d’une enfance sombre et violente, et c’est cela qui fera toute la différence… Le passé torturé de Vicious nous retourne les tripes à de nombreuses reprises et va nous permettre de nous y attacher petit à petit . On ne peut vraiment éprouver une aversion totale pour lui et pourtant je vous assure qu’il y a matière… En bref on aime le détester car il ne faut pas se leurrer, leurs joutes verbales on s’en délecte, tout comme les coups bas qui nous font paradoxalement bondir, mais c’est un roman et on s’en amuse. Une sorte d’amour vache qui fait monter la température crescendo et dont on attend l’explosion…

Avoir le point de vu de Vicious, notre anti-héros, est un atout de taille car il nous transporte dans son histoire passée, ses sombres secrets, mais aussi dans son cœur et dans sa tête. Son comportement face à Emilia on le comprend assez vite, mais le cheminement que l’auteur prend pour qu’il y fasse face est vraiment très bien mené, et il y a une chose que j’ai appréciée plus que tout, c’est que l’auteur ne change pas les personnages dans leur identité, elle les fait évoluer à leur manière, avec leurs qualités et leurs défauts…

LJ Shen est une auteure que je découvre et que je prendrai plaisir à relire très bientôt, car il faut savoir que Vicious, est le premier tome de la série Sinners of Saint et j’espère de tout cœur que la suite arrivera bientôt !

Un grand merci aux Editions Harlequin et à Netgalley pour ce service presse que je vous recommande à mon tour.