L’avis de Carine sur Assassin, un roman de Clémence Lucas

 

Titre : Assassin

Auteur : Clémence Lucas

Genre : Romantic-Suspens

Ebook : 2.99 € 

Résumé : Santa Barbara, Californie.
Le corps de Peter Jenkins est retrouvé, mutilé dans une ruelle. Cela faisait trois mois qu’Azraël n’avait plus sévi, depuis le Dakota où il avait laissé trois cadavres derrière lui. 
Depuis quatre ans, l’Agent Spécial Aymie Dixon traque L’Ange de la mort sans jamais réussir à l’attraper. Pourtant, elle sent au fond d’elle-même qu’elle se rapproche.
Lorsqu’au détour de son enquête, elle quitte Sacramento pour Santa Barbara, elle croise le Dr Isaac Wolfe qu’elle avait déjà rencontré lors de sa première mission.
Entre le séduisant docteur et l’Agent Spécial, l’attirance est réciproque et une idylle commence à voir le jour.
Mais Azraël et ses meurtres planent au-dessus de leur relation et la ramène à la réalité.

Mon avis écrit par #Carine :

 L’agent Spécial Aymie Dixon et son collègue traquent depuis plusieurs années l’ange de la Mort, un tueur en série qui ne fait pas dans la dentelle, mais qui ne tue pas non plus sans raison. Il ne sévit pas toujours dans le même Etat, ce qui mènera Les Agents du FBI en Californie, à Santa Barbara, où L’ange de la mort a mutilé avec horreur le corps de Peter Jenkins, un mafieux en cavale depuis un an.

Lors de son enquête, elle retrouvera pour la seconde fois en 4 ans, le beau chirurgien Isaac Wolf, qui excelle en traumatologie et qui ne la laisse pas indifférente. Si pour elle il n’y pas matière à enquêter plus que de raison sur lui, malgré le fait qu’il se retrouve une fois de plus au milieu de leurs investigations, son coéquipier très jaloux de l’attirance qu’il perçoit entre eux, ne voit pas les choses du même œil. Il compte bien traquer ce charmant docteur qui à pourtant tout d’un homme altruiste qui ne vit que pour sauver des gens, et ce,  avec toute l’arrogance qui le caractérise …

Pour Isaac l’attraction est réciproque, il est à la fois heureux et inquiet de se retrouver face à l’Agent Dixon. Il est très attiré par cette belle femme de caractère, et c’est bien la première fois qu’il ressent ce genre de sentiment… Mais Azraël plane comme une ombre au dessus de leur relation naissante, il est prêt à bondir à chaque instant, et non plus de façon méthodique comme il a toujours fait. Ses pulsions meurtrières redoublent d’intensités et d’horreur en ne tenant plus du tout compte de son schéma habituel. Va t-il enfin commettre La faute qui permettra L’Agent Dixon de l’arrêter ?

Je vous laisse le découvrir par vous même 😉

Clémence Lucas s’essaye à un nouveau genre avec Assassin, et elle y réussi avec brio. Elle nous plonge dès les premières pages dans la tête de L’ange de la Mort et nous offre une vision très imagée des horreurs qu’il fait subir à ses victimes. La psychologie des personnages est très bien menée, bien qu’il y aurait eu matière à beaucoup plus développer Azraël, car ce sujet est complexe et très intéressant à approfondir, particulièrement dans un Thriller.

Le cheminement qui rassemblera les pièces du puzzle nous permettra de découvrir en profondeur les protagonistes et d’en comprendre leurs pensées et leurs actions.  L’auteur joue parfaitement avec eux pour nous garder en haleine tout au long de notre lecture. La narration à trois voix y est pour beaucoup, car être à la fois dans la peau de Isaac, Azraël et Aimy apporte une vision à 360 °du roman.

Les rebondissements vont  permettre tout doucement à ce que l’étau se resserre assez dangereusement autour de notre tueur, et on ne sait plus vraiment comment on souhaiterait que le roman se termine…  Car en plus d’un suspens omniprésent,  l’auteure nous offre une romance des plus atypique. .

Même si la trame est prévisible, elle nous harponne d’entrée de jeu et on doute à plusieurs reprise de la fin potentielle. Car le plus  réussi restera tout de même l’empathie que l’auteure nous fait ressentir pour ce tueur en série…. Empathie qui nous laisse dans une contradiction intenable de ce que l’on souhaiterait pour lui… La belle claque que l’on se prend à la fin, montre à quel point l’auteure à réussi à manier son Ange de la Mort en jouant de son intelligence et son coté lumineux pour combattre sa part sombre. Qui triomphera au final ? Isaac ? Azraël ou les Agents du FBI ? Tout ce que je peux vous dire c’est que bien que la fin soit convenue, Clémence jouera le jeu jusqu’au bout avec « l’ultime rebondissement » qui fera monter l’émotion à son paroxysme. J’ai pleuré comme une madeleine et cela ne veut pas dire que cela termine bien ou mal…  Cela se termine en faisant tambouriner notre petit cœur… et vous dire qui sera gagnant ou perdant dans l’histoire… Je vous laisse à votre propre jugement 🙂

Assassin est roman dans lequel se mélange les genres dans une parfaite maîtrise. Fan d’Enquête, suspens, romance et Thriller ? Ce roman est fait pour vous 🙂

Un grand merci à Clémence Lucas pour ce superbe service presse que j’ai dévoré en une journée.

 

 

 

Publicités

Un commentaire sur « L’avis de Carine sur Assassin, un roman de Clémence Lucas »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s