Les Garçons de chambre – tome 1, notre avis !

Bonsoir les étoiles ! La team vous présente son avis à 4 mains sur le premier tome de Les Garçons de chambre!  Merci à Marie & Nisha éditions & Julien Lazzaro pour cette prometteuse découverte.

41AxRv8gFwL

Titre : Les Garçons de chambre – tome 1

Auteur/Scénariste/ Réalisateur : Julien Lazzaro

Éditeur : Nisha éditions 

Genre : Série / Suspense / Érotique 

Kindle Par Ici

Résumé :  « Je suis le docteur de l’amour, le beau parleur, le magicien, l’illusionniste. Je soigne les cœurs en peine par le sexe. Je m’appelle Léopold d’Arpajon et je suis un psychologue particulier.  » Léopold incarne l’homme parfait. Intelligent, cultivé et sexy, il réalise les fantasmes les plus fous de ses conquêtes. Pour ses colocataires, il est garçon de chambre dans un hôtel de luxe. En réalité, la vérité est tout autre…Léopold est escort-boy.  Lorsqu’un soir il disparaît, son frère Jean-Baptiste se retrouve plongé malgré lui dans un univers intime, plein de non-dits et de secrets. Débute une aventure haletante, entre thriller et érotisme…

L’avisdeMya : 

L’auteur a planté le décor dans une colocation entre quatre personnages aussi différents l’un de l’autre . Un quatuor qui ne partage, apparemment pas grand choses, à part les factures du quotidien . Cela reste à prouver bien entendu . Rien n’est acquis dans cette bande de baratineurs .

Giovanni, la pièce rapportée du quatuor . Le charme latin en personne . Romantique et un caractère affirmé . Le vilain secret de Léo et son complice, enfin autant que peut l’être Léopold . Aime le glamour et son mentor .  les dessins animés sont son pêché mignon . Jean baptiste, l’étudiant en médecine, la copie conforme mais palote de Léo . Effacé et éternel timide  . Mais, il vous surprendra au fil des pages, une fois libéré du joug de son jumeau dominant .

Raphael, le spécialiste et conseiller beauté . Vrai groom de métier . Responsable,  facétieux, mais bon enfant . Mais que cache t-il sous un caractère avenant ?

Et enfin, le chef d’orchestre, Léopold l’usurpateur . Sa beauté féline et sa gueule d’ange, sont à elles seules, une promesse . Une promesse de plaisir et l’assouvissement d’un fantasme inavoué . Son aura auréolée de mystère est la clé de son succès . Sexy gentleman . Mais ne vous y trompez pas . Un gentleman des temps modernes . càd pas fiable du tout . Léo, est garçon de chambre, mais aussi psychologue à ses heures « perdues ». Un psychologue très singulier.  Il est maître dans l’analyse de l’âme humaine . Autant la gent féminine que masculine . Il fouille jusqu’au tréfonds de ses clients . (Oups, je voulais dire patients) . Y trouve leurs failles et en tire parti au possible . Les manipule pour les amener là où il veut . Est-il opportuniste ? Oui . Mais un opportuniste qui s’assume . Le jour de sa disparition, forcée ou volontaire, les ennuies s’enchaînent .  Et au trio de démêler l’imbroglio qu’il a laissé derrière lui .

Dans ce premier jet de Les Garçons de chambre, l’auteur nous présente sa bande de cachottiers lascars . Pas un, pour relever l’autre . Chacun y met du sien pour nous conquérir . Et je peux vous assurer que vous les aimerez tous les quatre . Chacun à son charme et sa personnalité . Piquants et captivants . Leurs histoires et passés ne vous laisseront pas insensibles . Ils réussiront à vous faire craquer malgré leurs comportements peu orthodoxes .

Un début prometteur et laisse deviner une superbe suite . En effet, L’auteur a semé quelques indices au fil des pages . Juste ce qu’il faut pour attirer l’attention du lecteur, piquer sa curiosité et laisser planer le doute dans son esprit .

Au départ, c’était dur de suivre les événements . Passer d’un personnage à l’autre m’a perturbée un peu . Ce n’est pas commun . Pour moi en tout cas . Trop d’infos d’un seul coup, ou pas assez . Ce que je comprends . Ecrire un livre à partir d’un scénario est loin d’être facile . Mais Julien a réussi enfin à m’intéresser dans la deuxième partie qui s’est avérée  très délicieuse et prenante .

Il me tarde de découvrir le reste des non-dits.

Affaire à suivre …  

L’avis de Carine : 

Alors alors… Sacrés garçons de chambre que nous avons là ! Nisha tape fort avec cette série qui ne vous laissera pas indifférentes… Ho non…

Après nous avoir fait la présentation des personnages et dressé le décor en nous immergeant directement dans la vie de nos Garçons, Julien Lazzaro va se montrer très très coquin, et surtout très mystérieux. Oui, vous avez bien lu, c’est un homme qui va diriger les opérations, et que ce soit du côté masculin ou féminin, il dégage une belle sensualité qui allie l’émotion à des scènes qui ne sont pas toujours très tendres.

Léopold d’Arpajon, un docteur de l’amour pas comme les autres, un homme qui a tout pour lui , l’élégance,  la prestance, la beauté sculptée dans un corps athlétique, la culture et le tout porté avec simplicité. Il est l’artiste fantasque de ses clients,  maniant la chair à la perfection. Mais ce qui le définira le plus, sera son arrogance . Le rendant maître de lui- même et de toutes les situations qui s’imposeront à lui  . Grâce aussi à une ascendance qu’il impose aux autres tout naturellement.

Il vit en collocation avec Jean Baptiste son frère jumeau qui étudie la médecine, plus précisément, la gynécologie, Giovanni et Raphaël. Tous très différents des un des autres de part leur caractère et leur attente de la vie, une différence très marqué chez les jumeaux qui se ressemblent pourtant comme deux gouttes d’eau.

Tous ou presque, ignorent les activités nocturnes de Léopold qui est pour eux, garçon de chambre dans le très Select Hôtel, le Galantin.

Léopold est le maître de l’amour, le maître de la manipulation grâce à ses belles paroles et ses atouts qu’il met en avant avec une certaine gourmandise.  Mais Léopold va disparaître et laisser son jumeau, Jean-Batiste prendre la place qui lui a toujours enviée .

Mais sera t-il à la hauteur de son frère ? Connait-il ses secrets ? Mais qui est cette poule aux œufs d’or qu’il doit rencontrer et pourquoi ?

Dans Les Garçons de chambre, nous évoluons dans un monde masculin qui pourrait être enseveli sous une testostérone à foison. Mais non, l’auteur nous offre une touche de féminité qui n’est pas pour me déplaire, mais aussi une certaine fragilité qui touche par son émotion.

Si c’est très emballée que je termine ma lecture, cela n’a pas été le cas dès le départ où j’ai vraiment eu beaucoup de mal à m’adapter au style d’écriture. Il faut savoir que l’auteur est avant tout scénariste pour cette série que vous pouvez également retrouver sur le Web. J’ai été perdue entre les changements, l’impression de passer du coq à l’âne sans préavis, mais dès que je me suis adaptée à ce mode d’emploi particulier, ma lecture est vite devenue très addictive.

Je voudrais cependant attirer votre attention sur le fait que nous soyons en compagnie d’escort- Boys . Et donc quelques scènes de sexe très explicites sont écrites avec une originalité subtile pour certaines, et brutes pour d’autres, mais toujours en parfaite adéquation avec le moment décrit .  L’humeur, ou ce désarroi qui s’empare de nos protagonistes .

J’ai aimé, adhéré et je suis fan des Garçons de chambre, que ce soit à l’écran ou par écrit . Julien Lazzaro nous offre un panel d’émotions . Certes ce premier tome pose les bases, mais l’immersion est parfaite ! Un beau quatuor, qui n’est pas sans rappeler un certain tableau qui orne le mur de la prison doré de Léopold lors de ses activités… intenses…

Un série à suivre sans aucun doute !

Un grand merci à Nisha Editions pour ce service presse très original qui n’a pas fini de faire parler !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s