L’avis de Carine sur Addict, un roman de chez Lips & Roll

Titre : Addict

Auteur : Jee G.

Genre : Romance érotique

Editions : LIps & Roll

Ebook : 4.99€

 Broché : 17.99 €

Résumé :

« Je me vois au bord d’une falaise, livré à moi-même, sans ailes ni parachute… »

Une addiction.

Dépendance, isolement, souffrance, désespoir…

Un shoot sexuel, la nécessité d’atténuer la douleur, de se libérer de ses frustrations…

Pour Evan, tourmenté par ses pulsions, l’amour est impossible. Il n’y a pas droit. Il ne le mérite pas. Jusqu’au jour où il la remarquera, elle. Jusqu’au jour où il se noiera dans les yeux verts d’Anna.

La laissera-t-il entrer dans son monde, au risque de la faire plonger dans son enfer ?

 Mon avis écrit par #carine :

Conquise par le premier roman de Jee.G , c’est sans lire le résumé que je me suis littéralement jetée sur Addict, et je me dois de vous dire, que me suis pris une belle claque !

Ne connaissant donc rien à l’histoire, mis à part le titre qui parle pour lui, je fus d’abord très surprise de me retrouver dans la peau du personnage masculin. Même si de temps en temps nous avons une narration féminine, c’est avant tout Evan qui va nous raconter son histoire… son addiction… sa honte… et son sombre combat contre lui-même…

Evan est un jeune adolescent qui se découvre peu à peu en s’adonnant à la masturbation  mais qui prendra vite conscience qu’au fil du temps qui passe,  que ses besoins n’ont rien de naturel. Ses pulsions sexuelles deviennent ingérables et le font souffrir physiquement autant que moralement.

La  honte et la répulsion qu’il éprouve à son égard, le fera s’éloigner de ses copains de fac, de sa famille et de Max , son meilleur ami… Mais en s’éloignant de Max il s’éloigne surtout d’elle… Anna, la sœur de ce dernier qu’il a pourtant toujours considéré comme une petite sœur, mais qui lui inspire à ce jour trop de pensées immorales et des envies inavouables allant jusqu’à lui en faire perdre la tête. Ses yeux verts lui transpercent son âme et il ne veut surtout pas qu’elle sache qu’il est un monstre, et encore moins l’avilir… Il faut qu’il la protège de lui-même, de cette attirance qu’il ne le mènera  nulle part car il est bien conscient qu’une relation est impossible pour lui.  Il ne mérite en aucun cas l’amour et encore moins d’une fille aussi pure qu’elle… Anna…

S’il ne la touche pas physiquement, elle hantera néanmoins ses rêves encore et encore. Elle sera l’addiction de son addiction… Sa muse, son fantasme…

Les années passent et il se heurte de plus en plus souvent à la réalité de son mal être, de ses envies de plus en plus fréquentes qu’il assouvit de toutes les manières inimaginables du moment où cela l’apaise. Qu’importe l’endroit et le moment, cela est une nécessité. Il ne ressent aucun plaisir, tout est mécanique comme une bouteille trop pleine qu’il faut vider avant qu’elle ne déborde…  Il se hait, se dégoûte, mais c’est son corps qui commande et son esprit n’a aucun moyen de lutter…  Jusqu’au jour où au détour d’une rue,   il se noiera à nouveau dans les yeux verts d’Anna…

Jee. G aborde là un sujet de société tabou dont on ne parle malheureusement pas du tout…   Le sujet difficile qu’est l’Addiction sexuelle dont on collera plus facilement l’étiquette de perversion, ou nymphomanie … Une véritable maladie, au même titre que l’alcoolisme et les addictions aux drogues, elle est vécue avec honte dans la souffrance d’un manque jamais comblé.

L’auteur raconte avec une indéniable finesse et dans un récit sombre, une vie gâchée par des pulsions, un désir insatiable, avec l’inévitable détresse de ne pouvoir y mettre fin. On nous alerte beaucoup sur les dangers de la drogue, la cigarette ou l’alcool, des addictions dont il est difficile de se sortir sans aide extérieure, mais qu’en est-il de l’addiction sexuelle ? Pourquoi est-ce si dur d’en parler ? Est-il même possible de s’en sortir ?

C’est sous une plume introspective et percutante, que Jess G. m’a une nouvelle fois fait succomber avec son récit sombre qui sort des sentiers battus. Un récit qui ose d’une façon très subtile, aborder cette sexualité hors norme et toutes ses conséquences…

Si au début on se dit, wahou c’est chaud avec un sourireon déchante vite face à la douleur de nos protagonistes. Oui, « nos » car si Evan souffre, il fera aussi souffrir son entourage de bien d’autres manière : la déception fera aussi parti du lot à de nombreuses reprises.

L’écriture est fluide et rythmée. Elle donne la bonne dose de nervosité et de suspens au récit, entremêlé de scènes érotiques palpitantes qui nous font ressentir la même chose que notre protagoniste. Des actes euphorisants sur le moment qui vont nous donner des sueurs,  mais qui nous laissent cet arrière-goût amer tout comme le ressent notre héros qui nous touche plus que de raison.

J’ai vécu ma lecture comme un témoignage poignant intégré à  une romance sombre qui a toute les qualités d’un très bon roman. Evan se met à nu devant nous, il nous livre toutes ses pensées, ses doutes, ses peurs et cette solitude extrême que créer son addiction. Il se renferme sur lui-même en se laissant contrôler par ce besoin compulsif de plus en plus exigeant et facilement atteignable grâce aux outils à disposition, comme internet. Un besoin presque vital qui va aboutir à un désastre social…

Pourtant Evan rêve d’amour et d’une vie normale aux côtés de la seule femme qui lui fasse ressentir des sentiments nouveaux. Mais comment vivre une relation « normale » et  aimer lorsqu’on ne s’aime déjà pas soi-même ? Comment partager la vie d’une personne sans savoir si on n’en baisera pas une autre au premier coin de rue, au bureau ou même dans le métro ?

Un roman qui décrit la souffrance intérieure de cet « Addict » avec profondeur et émotion. Un récit qui touche, qui perturbe et qui pourrait peut-être même choquer, car il ne faut pas faire l’impasse sur le fait que c’est un roman sombre plein de souffrances, et que certaines scènes érotiques sont en parfaite adéquation avec le sujet.  Personnellement je les ai trouvées magnifiquement écrites, car elles reflètent vraiment le récit et toute l’intensité des émotions…

Evan arrivera-t-il à se confier pour trouver un soutien qui  l’empêchera de se perdre un peu plus ? Aura-t-il la force de se battre contre lui-même pour les beaux yeux verts d’Anna ?

Je vous laisse découvrir ce sublime roman addictif au plus haut point, il ne faut surtout pas passer à côté ❤

Un grand merci à Lips & Roll pour ce service presse coup de cœur !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s