L’avis d’Elyiona sur Épopées Avaloniennes, Tome 2 : Hérodias et le porteur de lumière de Sara Greem

Titre : Épopées Avaloniennes, Tome 2 : Hérodias et le porteur de lumière

Auteur :  Sara Greem

Éditeur : Les Éditions du 38

Genre : Romance fantastique, Romance historique

Kindle : 5€99 lien d’achat ici

Broché : 22€00 lien d’achat ici

Kobo : 5€99 lien d’achat ici

Résumé :  

L’île d’Avalon est de plus en plus menacée. Pour parvenir à conjurer la magie noire des sorciers d’Azgor auxquels les chrétiens se sont alliés, Hérodias, accompagnée d’Adalric, Goulven et du moine Cadoc, est missionnée par Viviane, Morgane et Merlin pour tenter de convaincre Titania, la reine des Fées, de leur venir en aide. Pour cela, il leur faut rejoindre la cité d’Ys car la princesse Dahud est la seule à connaître l’emplacement de la porte des fées.

Mais le roi Gradlon, le père de Dahud, s’est converti à la nouvelle religion du dieu unique et est sous la coupe de Gwenolé, le moine sanguinaire, mais aussi du diabolique seigneur Siferio. La cité d’Ys est en grand péril.

Pour Hérodias, cette quête revêt un enjeu d’une importance capitale puisqu’elle espère que cela lui permettra de ramener à la vie son aimé.

L’avis d’Elyiona :

Il y a un peu moins de deux mois j’ai découvert l’univers historico-fantastique de Sara Greem et d’Hérodias, la jeune prêtresse. Depuis, je suis totalement sous le charme de cet univers avalonien où se mêlent magie, mythes et légendes. Ce second opus sera là pour conforter le coup de coeur que j’avais eu pour le premier tome.

Cette fois encore l’auteur a su m’embarquer et me faire plonger la tête la première dans la nouvelle quête qui attend Hérodias et la troupe qui l’accompagne.

A peine remise de sa lourde perte à la fin du premier récit, Hérodias va devoir partir à la recherche de la porte des fées afin de rallier des alliés au combat qui se joue à Avalon. Ses compagnons de voyage ne seront autre que le fidèle viking Adalric, le Celte et frère de Mordred Goulven, le moine Cadoc (qui devra faire ses preuves) et son fidèle ami Hermès.

Rien ne les préparait réellement à ce qu’ils allaient croiser sur leurs chemins. De leur rencontre avec Mordred en passant par leur arrivée à la Cité D’Ys, il leur faudra se faire passer pour des personnes qu’ils ne sont pas et qui ont embrassés la religion du dieu unique. Faisant fi de cela, ils devront jouer de tous les artifices pour connaître la vérité quant à ce qu’il se passe dans cette cité qui fut jadis lieu de sérénité. Hérodias, de son côté, devra aussi sympathiser avec Dahud, la fille du souverain de cette dite-cité et lui soutirer l’emplacement de la porte qui pourrait tous les sauver.

Mais les apparences ne semblent pas être ce qu’elles sont vraiment. Entre vrais amis, faux ennemies et faux amis, les difficultés ne font que commencer. Le doute est partout, l’incertitude sème cette ambiance de suspicion omniprésente.

Sur qui peuvent-ils vraiment compter ? Arriveront-ils à atteindre leurs objectifs à temps ? L’avenir de la Cité est en jeu… et celui d’Avalon aussi !

C’est un second volet d’une complexité incroyable que je viens de dévorer. Les éléments sont décrits avec une précision remarquable au point de visualiser sans aucune difficulté tous les lieux, les environnements et les scènes rencontrées au grès des pages. Ce qui pourrait paraître un peu trop décrit pour certains, est ce qui me conquiert un peu plus à chaque chapitre. Je peux ainsi, me plonger en toute quiétude dans cet univers de mythes et de légendes rencontrant ainsi toute une faune et une flore qui florissait, peut-être un jour, ces îles au passé celtique puissant.

L’auteur Sara Greem renforce ici, ses convictions et son amour inconditionnel pour cet univers magique et historique qui bercent tant de légendes. Je me suis prise d’affection pour ces personnages au cœur débordant de sincérité et de fidélité. Hérodias est ainsi bien plus qu’une simple grande prêtresse d’Avalon et ce second volet des Épopées va renforcer encore plus son côté combattant et intègre. Elle donne sans attendre en retour, est d’une fidélité exemplaire avec ses amis et accorde le bénéfice du doute à tout un chacun (ou presque 😉 ) tout en continuant sa quête. Quant à ses compagnons de route, ils confirmeront le sentiment d’unité qui les représente et chacun à leur manière prouvera son honnêteté et sa dévotion à la jeune prêtresse.

Les ennemis, eux, seront partout… même aux endroits insoupçonnés… et il n’appartiendra qu’à vous de découvrir qui ils sont. Le doute règne et nos héros devront se méfier de tous sans exception car le combat fait rage pour obtenir le pouvoir. Le diabolique seigneur Siferio et Gwenolé sont au sein de la manipulation machiavélique et sauront vous faire frémir. J’ai passé ainsi un temps fou à douter de chacun, et j’ai adoré le principe que rien ne soit acquis et immuable.

J’ai ainsi eu beaucoup de peine à refermer la dernière page de ce second tome des Épopées Avaloniennes car il me faudra désormais attendre les prochaines aventures d’Hérodias, les prochains combats qu’elle devra mener avec ses fidèles amis.Ils ont su les uns et les autres me conquérir un peu plus à chaque page. Toutefois mon chouchou, en dehors d’Hérodias bien sûr, est le valeureux Viking. Son cœur et son courage font de lui un être d’exception, un ami qu’il fait bon avoir à ses côtés car sa fidélité est sans limite, et dont les valeurs sont celles des plus grands héros.

D’autres personnages seront, quant à eux, de belles surprises et/ou de belles déceptions, car qui dit héros, dit anti-héros. Ils seront donc bien présents et assez puissants pour me surprendre et vous en penserez sans doute tout autant à votre tour.

Merci Sara pour ce superbe Service Presse édité chez Les Éditions du 38 qui m’aura une fois de plus amenée en ce lieu où magie, mythes et légendes me font rêver. Il ne reste désormais plus qu’à patienter sagement pour découvrir la suite de leurs épopées.

Musique proposée à la lecture :

Publicités

2 commentaires sur « L’avis d’Elyiona sur Épopées Avaloniennes, Tome 2 : Hérodias et le porteur de lumière de Sara Greem »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s