L’avis de Carine sur The Korsican, un roman de Alexandra Lanoix

Titre : The Korsican
Auteur : Alexandra Lanoix
Genre : romance suspens
Editions : Auto
Ebook : 2.99 €
Broché : 12.87 €
Résumé :

Kali travaille pour la plus grande organisation de malfaiteurs des USA. Son job ? Nettoyeuse. Elle tue, sans remords ni regrets, c’est une machine sans émotions. Violée et laissée pour morte à l’âge de 16 ans, elle ne vit que pour se venger. Mais dans cette quête qui la ronge, son chemin croise celui de Joseph, qui va tenter de lui faire déposer les armes. Saura-t-elle écouter son cœur? Kali trouvera-t-elle la voie de la rédemption grâce à lui ?

Entre action, scènes torrides et rebondissements, The Korsican ne vous laissera aucun répit.
Mon avis :

Kali a subi un grave traumatisme à l’âge de 16 ans qui lui a laissé des séquelles assez importantes. Elle n’a aucun souvenir antérieur à son agression. Sa mémoire lui rappelle seulement l’horreur qu’elle a vécue ce soir-là. Elle ne sait plus qui elle est, ni d’où elle vient… Le seul élément de son passé est un tatouage qui orne sa peau et lui fait penser qu’elle a peut-être séjourné sur l’Île de Beauté qu’est la Corse… Lorsqu’elle s’est réveillée sur son lit d’hôpital sans ses souvenirs, et qu’on lui a proposé d’intégrer une organisation en échange de moyens concret pour apaiser sa soif de vengeance, elle n’a pas hésité une seule seconde… Malheureusement, elle était loin d’en connaître le prix. Après un entraînement intensif qui lui coûtera beaucoup, et une nouvelle identité, elle deviendra une vraie machine à tuer… Son Job ? Nettoyeuse pour une organisation de malfrat. Son objectif ? Se venger de ses agresseurs… mais pas que… Si Kali est vide de toute émotion, la haine qui coule dans ses veines est bien palpable, et le besoin de faire souffrir tous ceux qui lui ont fait du mal, devient une obsession.
A l’aube de ses 30 ans, elle excelle dans sa profession et les contrats sont de plus en plus juteux. Elle est The Korsican, une légende à L.A dont le nom fait trembler.
Maniaque du contrôle, elle ne laisse personne entrer dans sa vie et encore moins dans son cœur sec et froid . Juste un organe qui la maintient en vie. Les seuls sentiments de plaisir qu’elle peut ressentir, c’est lorsque résonne le son mélodieux des os qui se brisent sous ses doigts… Mais un jour, elle croisera le chemin de Joseph, un Escort boy qui va changer sa vie. Elle, qui a toujours vécu seule et qui n’a jamais eu besoin de personne, va presque éprouver du bien être en sa compagnie, presque… Certes, il est collant, pas très futé, mais vouloir le protéger, finira par lui faire du bien. Elle se rend compte alors, que peut-être, elle peut apprendre autrement qu’avec un dictionnaire ce qu’une émotion représente… Mais ira-t-elle jusqu’à déposer les armes ? Le peut-elle seulement ?…
Alexandra Lanoix nous offre une romance dans un thème auquel j’adhère à 100 % ! Drame, suspense, enquête et histoire d’amour, tout y est. Ce roman m’a conquise dès les premières pages par le côté dark et par sa trame. Le récit est dur dès le départ, ce qu’il va nous permettre de ressentir de l’empathie pour cette femme froide, sans âme et sans cœur… On pourrait presque la comprendre… presque. Kali est formatée, maltraitée, entraînée à ne plus rien ressentir. Détruite physiquement et psychologiquement, elle n’est plus qu’une machine qui ne ressent rien, à part cette haine et cette vengeance qui la tient finalement en vie. Le chemin va être long et fastidieux pour Joseph qui ne demande qu’à l’aimer, qu’à faire partie de sa vie malgré tout. Et pendant ce temps, on découvre, on analyse et on fait également notre petite enquête. Mais malgré les nombreux rebondissements et la superbe trame mise en place, il m’a manquée de l’action à un moment donné. L’évolution de Kali était un peu trop linéaire, Joseph un peu trop lisse. Puis est arrivé le moment où tout s’est emballé . Et là, je dois vous avouer qu’il n’y avait plus moyen de m’arrêter avant la fin ! Et quelle fin !! Encore une fois Alexandra a su me bluffer, car même si elle était prévisible, je savais qu’elle me surprendrait de toute manière. Je dirais même que c’est la « marque de fabrique » de l’auteur. On pense toujours savoir, mais elle a le don de rendre ses chutes déroutantes . J’attendais avec impatience les dernières lignes pour savoir ce qu’ elle nous avait réservé une fois de plus.
Kali saura-t-elle saisir la main que lui tend Joseph pour une vie meilleure ? Saura-t-elle mettre de côté cette soif de vengeance ? Entre trahison, suspense, et histoire d’amour, The Korsican m’a fait passer un très bon moment de lecture 🙂
Un grand merci à Alexandra Lanoix pour m’avoir permise de la découvrir en service presse.

Publicités

Un commentaire sur « L’avis de Carine sur The Korsican, un roman de Alexandra Lanoix »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s