L’avis de Carine sur Stand Out Boby, un roman de Jane Devreaux

Titre :

Stand out – tome 1 Boby

Auteur : Jane Devreaux
Genre : New Romance
Editions : Hugo New Romance
Ebook : 9.99€
Broché : 17.00€

Résumé :

 » Je ne veux plus avoir peur, je ne veux plus lutter contre ce que je ressens. « 
Des motards casqués et armés font irruption dans le stade où l’équipe de Boby s’apprête à jouer. En essayant de se défendre, Boby découvre que l’un des assaillants est une frêle jeune fille, Mila, dont le regard ne va plus le lâcher. Alors quand les fl ics l’embarquent, il prend en une seconde une décision qui va changer le cours de sa vie : la sauver. Pourtant tout les oppose : il est d’un milieu aisé, elle ne connaît pas sa vraie famille. Il a fait des études de sport, roule en 4×4, elle est sans papiers et vit dans un squat. Mais Mila rêve d’une vie normale où elle pourrait exercer son talent de graffeuse, et Boby découvre en Mila celle qui peut donner un sens à sa vie trop lisse. Pourront-ils essayer de vivre ensemble et de se construire un avenir, malgré leurs secrets et un entourage plus que malveillant ?
Il leur faudra une grande dose de délicatesse et d’écoute pour enfin admettre que les barrières sont faites pour être repoussées et que leurs différences sont un atout.

Mon avis :

Avant de vous présenter mon avis, il faut savoir que les trois tomes de la série Stand-Out, sont des Spin-off de la saga Close-Up, et qu’ils peuvent être lus indépendamment.

Pour celles et ceux qui ne connaîssent pas cette série, en voici les trois tomes, sachant que le tome 1 et le tome 2 regroupent le récit de Josh et Sandre, et que le trois est axé sur les personnages secondaires Marcy et Steve.

Aujourd’hui mon avis sera donc sur le premier des Stand-out, Boby…  Et si vous saviez comme je l’attendais !

Boby que j’ai découvert, il y a quelques années lors de la parution en auto-édition dans la série qui s’appelait alors »Sinder ». Boby était le bon ami, super gentil, droit qui méritait d’être enfin heureux lui aussi…

Avec ce premier opus, Jane Devreaux nous offre un démarrage sur les chapeaux de roues !

Boby s’apprête à jouer son match contre les Blackjack, l’équipe de Vegas qui est bien loin de faire le poids contre la sienne . Lorsque les premières notes de l’hymne National résonnent, des cris se mêlent tout à coup au brouhaha qu’engendrent des vrombissements de motos venues envahir le stade. Tout se précipite, tout le monde hurle à la vue de ces grosses cylindrées qui foncent sur les joueurs… Boby ne comprend pas très bien ce qu’il se passe, restant même stoïque dans un premier temps en spectateur de cette horreur qui se passe autour de lui. Mais il va vite être obligé de se défendre lorsqu’un des assaillants brandit une batte de Baseball sur lui. La surprise sera de taille lorsqu’il se rendra compte que son agresseur n’est autre qu’une jeune femme. Une jeune femme au regard intense, dans une situation d’urgence qui va briser d’un seul coup sa petite vie trop lisse, et lui faire prendre des décisions qui ne lui ressemblent vraiment pas… La première sera de la sortir du stade pour qu’elle ne soit pas arrêter…. La seconde, la plus folle de toute… la sauver. Boby va voir alors sa vie prendre un virage à 180 degrés de par cette rencontre effarante avec son magnifique « miracle espagnol »… C’est peut-être la décision la plus surprenante de sa vie… mais quoi qu’il se passera par la suite, elle n’en restera pas moins, la meilleure qu’il est pu prendre…

Jane m’a à nouveau conquise, et encore plus que cela… Le récit de Boby, qui est pour moi plus celui de Mila, a été une magnifique découverte et un moment de lecture très intense et addictif. Une lecture sublime avec des personnages haut en couleur.

Si Boby est riche Mila, elle, vit dans un squat sans papier, sans aucune identité… Sa seule façon de survivre, est de faire de sales petits boulots qu’elle déteste plus que tout. Mais elle n’a pas le choix . Née dans le ghetto, Mila ne peut prétendre à une vie normale, mais plutôt   survivre avec les règles que lui impose les lois de la rue.

Elle rêve d’une vie meilleure avec son petit ami Alec, tous deux désirent s’en sortir et élaborent des plans B qui n’aboutiront jamais… Jamais ? Pas sûr… car Boby pourrait bien être la solution malgré leurs différences, mais pourront-ils apprendre à se faire confiance et construire un avenir alors que tout les oppose ? Et qu’en sera t-il de Alec ?

C’est avec panache et émotion que Jane va nous prouver que tout est possible si l’on s’en donne la peine. Que les barrières du cœur, même les plus hautes,  ne sont pas infaillibles et que c’est justement leurs différences qui les fera tomber une à une… Mila sera le miracle de Boby, mais lui sera aussi celui de sa belle…

L’émotion est au rendez-vous et le cheminement est long et fastidieux pour nos deux protagonistes.  Je me suis laissée emporter par ce récit très poignant et addictif qui aborde des sujets douloureux et des thèmes percutants. Je ne voulais pas le poser sans en connaitre la fin. Si les conditions de vie de Mila et ses proches sont vraiment très dures et nous touchent plus que de raison, il ne faut pas croire que Boby, avec son compte en banque bien fourni et son bel appartement, n’est pas à plaindre… Lui aussi souffre d’une vie dépourvue de la plus belle des richesses, celle qui ne s’achète pas, celle qui apporte ce petit grain de folie pour rendre la vie plus belle… L’amour…

Mila est un personnage très fort, très touchant qui se bat pour les gens qu’elle aime et qui est même prête à sacrifier son bonheur pour celui des autres. Boby quant a lui, on le retrouve tel qu’on le connait, droit, bon, au cœur énorme et l’amour que tout deux se porte est vraiment beau et sincère. Mais est-ce suffisant ?

Avec Stand Out, Jane nous prouve une nouvelle fois son talent pour nous narrer des récits qui nous touchent, tout en créant un univers autour qui correspond à la perfection à son histoire. Sa plume fluide et très imaginée nous offre une belle leçon de vie et nous emporte au fil des pages en nous donnant l’impression de faire partie du voyage, de vivre leur histoire comme un film qui se déroulerait sous nos yeux. De plus, nos chouchous de Close-Up y font des apparitions pour notre plus grand bonheur, et là encore cela est fait avec brillance ! Car il ne faut pas croire que cette nouvelle série se passe des années après, non, tout se croise à la perfection à des moments donnés, et mon dieu que j’ai ri de voir Sandre sous le regard d’une nouvelle personne.

Un grand merci à toi Jane pour cette magnifique lecture que j’ai dévorée, tout comme les suivantes 😉 et autant que les précédentes ❤

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s