Humana, au nom de la liberté de Yves Terrancle, mon avis !

Bonsoir les étoiles ! Humana, au nom de la liberté de Yves Terrance est une belle trouvaille historique qui relate une partie peu glorieuse de l’histoire de l’humanité . Mes remerciements à Anne Ledieu, les éditions Academia et E.M.E éditions pour l’envoi de ce service presse .

51ve0bcyf6l1024247768.jpg

Titre : Humana, au nom de la liberté

Auteur : Yves Terrancle

Éditeur : Academia

Genre : Document/Histoire

Broché : Lien d’achat

Résumé : 1834. Dans une Amérique rongée par les ségrégations et les barrières sociales, une nouvelle vie voit le jour entre des mains tremblantes et couvertes de sang. Un si petit être pour une si grande destinée. . . Notre histoire ne s’est écrite que par les pas de quelques grands hommes. . . L’auteur nous invite à suivre le chemin de William Stendford, que tous sur sa terre d’Afrique appelaient Humana, dans son insatiable combat pour la liberté.

L’avisdeMya :

J’ai lu beaucoup de livres sur l’esclavage aux Etats Unis, sur l’apartheid, regardé pas mal de films qui relatent ce tristement célèbre crime contre l’humanité . La ségrégation raciale entachera à jamais cette bonne et vieille Sud d’Amérique . Je pensais que Humana, ne me rapporterait rien de plus à part une piqûre de rappel de cette période noire de l’Histoire .

Mais à ma grande surprise, Humana, au nom de la liberté s’est avéré une histoire très profonde et non dépourvue d’importance et d’émotions .

Ted Forman, est le narrateur et témoin du déploiement des ailes de William, un jeune serf qui sera un point marquant de l’histoire . Il nous décrit et avec fidélité, son pénible périple parsemé d’horreur et de désillusions à travers un récit cru . Sans essayer d’édulcorer cette réalité que le cinéma a masquée et rectifiée pour un but purement commercial ou politique. Les fins heureuses n’y avaient pas place . Juste une vérité pure et dérangeante .
William Stendford est un enfant de l’orage . Né, une nuit noire où la nature s’est déchaînée pour abattre sa colère sur cette partie du globe . Le vent soufflait rageur, couvrant les gémissements de douleur d’une esclave livrée à elle-même. Et comme le narrateur le souligne. Cela ne pourrait qu’être prémonitoire . Le Kumba Bakhaji est arrivé malgré et en dépit de tout . Il portera l’espoir de sa race et mènera son combat avec force et ténacité . Il n’acceptera que la victoire quoi qu’il lui en coûte en sacrifices .

Et c’est ainsi que commencera la vie de ce jeune noir : Il répondra à la maltraitance par une collecte de savoirs et en faire une arme pour lutter contre les esprits étriqués et bourrés de haine . Il nous prouvera que l’éducation pourrait être une arme redoutable . Mais, cela ne suffira pas . Il viendra le jour où cette haine touchera son cœur jeune et en fera une autre arme pour aller au devant de cette utopique liberté tant convoitée . Et accomplira le destin pour lequel il est né . La vie ne lui fera pas de cadeaux à part cette forte et inépuisable volonté de survivre. Humana, malgré son jeune âge, était un idéaliste assoiffé de liberté . Pour elle, d’esclave qui n’a de volonté que celle de son maître, il deviendra le bourreau de ses tortionnaires .

Une folie meurtrière qui lui coûtera son âme . Car tout héro qu’il est, défendre cette cause, ne sera pas dénué de sang . Comme toutes les actions même nobles, soient-elles .

Il Connaîtra le pire et le meilleur . La bonté, l’amitié, la perversité et la persécution . Ces facettes contradictoires qui font la nature humaine . Sa lutte pour ses idéaux sera sanglante . Il connaîtra sa part de trahison mais pas que . De belles rencontres forgeront son caractère, et apaiseront sa colère contre la violence des blancs . Leurs soutiens seront les premières pierres qui galvaniseront ses idées révolutionnaires .

Humana : Au nom de la liberté est une preuve vivante de la bêtise humaine et sa monstruosité sans limites . Mais aussi, un hommage à ceux qui sont morts pour préserver leurs dignités et pour la Liberté . Humana, est un récit plein d’émotions, à la gloire de ce héros qui malgré les blessures de guerre, n’a pas perdu sa droiture, ni son humanité . Il a honoré son peuple et sa race par son courage et sa tolérance . Il a porté l’étendard de la révolution contre une justice aveuglée par la haine, contre l’inégalité et contre l’intolérance . Et tout cela sans faillir .

Une lecture bouleversante et vibrante de vérité qui retrace le périple tragique d’un héro, devenu un symbole contre les crimes de guerres qui hélas, perdurent encore à ce jour .

L’auteur a transcrit une fidèle copie de l’Histoire . Avec des mots simples, il a délivré un message fort et poignant . Personne ne doit se battre pour être libre . Qu’importe la couleur de sa peau, sa religion, son appartenance ethnique ou ses convictions politiques.

Humana, est une icone qui ne vous laissera pas indifférents .

30120506_10213259223488953_1895079975_n

Publicités

2 commentaires sur « Humana, au nom de la liberté de Yves Terrancle, mon avis ! »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s