Esclave du rythme : Le Rythme #1 de Jane Harvey-Berrick, mon avis !

Hello les étoiles ! Voici un grand coup de coeur que je vous recommande . #EsclaveDuRythme de Jane Harvey-Berrick que j’ai découvert dans le cadre du #ChallengeNetGalleyFR  est une très belle histoire que vous ne pouvez passer à côté sans la lire . Merci à Juno Publishing pour ce superbe roman.

51sBYDY7H-L._SY346_

Titre : Esclave du rythme : Le Rythme #1

Auteur : Jane Harvey-Berrick

Éditeur : Juno Publishing

Genre : Dark-romance

Kindle : Lien d’achat

Broché : Lien d’achat

Résumé : DANSE. Armes. MUSIQUE. Balles. RYTHME. Douleur. Musique dans ma tête, danse dans mon corps, le rythme de mon coeur. Jusqu’où peut-on tomber en seulement un mois ? À quelle vitesse l’esprit humain peut-il être brisé ? Où peut se cacher le démon en plein jour ?  Ash veut danser. Il en a besoin. Pour laisser derrière lui une vie faite d’attente et de devoir, pour libérer son esprit. Mais la vie n’est jamais aussi simple. Chaque pas est un voyage sur une nouvelle route. Pour chaque action, il y a une réaction. Chaque décision a une conséquence. Et quand vous rencontrez la mauvaise personne, qui sait ce qui peut arriver. Laney tolère ses limites, elle les repousse doucement. Mais quand Ash fait irruption dans son monde à travers la violence et la rage, cela entraîne une réaction en chaîne à laquelle aucun d’eux ne s’attendait.

L’avisdeMya : 

Tout d’abord merci à NetGalleyFrance et Juno Publishing pour ce magnifique coup de coeur .

Ash a quitté sa Slovénie natale sans regarder derrière lui . Il a atterri aux USA, la tête pleine de rêves . Danser . Conquérir Las Vegas par son talent . Se reconstruire une nouvelle vie . Mais au lieu d’avoir rendez-vous avec le succès qu’il espérait, il s’est retrouvé en plein cauchemar. Et pour cause, le diable en personne a jeté son dévolu sur lui . Et ne lui épargnera ni manipulations, ni chantage, ni humiliations, ni sévices corporels ou moraux . Mais sans argent, sans pièces d’identité ni moyens de communications, Ash est livré à lui même . Et n’a de recours que sa patience et sa colère pour apaiser ses souffrances . Bientôt, il ne sera qu’un visage parmi tant d’autres qui sont venus chercher l’eldorado, et n’ont récolté que de désillusions . Il sera un corps sans âme à la merci de son monstrueux bourreau . Le rêve était chèrement payé. Dans cet enfer, le silence est roi . Et la peur est une arme primitive mais efficace . Mais peut être que le miracle existe ? . La main qu’il croyait mauvaise, sera peut-être la carte gagnante qui changera son destin ?

Quant à Laney, elle se faisait une joie de profiter d’un séjour entre filles à Las Vegas .

Pour la première fois, qu’elle se sent revivre . Ses proches ont tendance à l’étouffer en voulant bien faire . En effet, Laney souffre d’une maladie qui la rend parfois, dépendante d’autrui . Mais ce weekend avec ses copines, Ness et Jo, qui sont une bouffée d’air dans son univers pesant, sera le premier pas amorcé vers l’indépendance .

Mais l’inévitable s’est produit . Laney a dû suspendre son weekend et rentrer au bercail en urgence . En emmenant dans ses bagages un Ash, torturé, blessé dans son corps et dans son âme . Au milieu de toute cette violence et horreur, l’attirance était bien là . Mais, ces deux là ont du pain sur la planche pour régler tous les problèmes qu’ils ne vont pas manquer de rencontrer sur leur route .

Que de paradoxes nous offre ce couple improbable . Un danseur dont le coeur ne bat que pour sa passion du rythme, il ne se contente pas de vivre de la danse mais vit avec . Et une femme percluse de douleur . Le moindre geste de trop peut lui coûter .

Comment le destin pourrait-il être aussi cruel avec ces deux êtres qui ont déjà beaucoup souffert et continuent de pâtir de ce mauvais karma ?

Esclave du rythme a démarré fort et durement . D’entrée de jeu, je me suis sentie oppressée par l’air malsain instauré ingénieusement par l’auteur . Elle a cultivé le suspense avec brio . Et n’a eu de cesse de jouer avec mes nerfs au fil des pages . Dans ce tome, elle a traité des sujets d’actualité . La traite des blanches, l’esclavage moderne . Profiter de la misère de certains et leurs rêves d’une vie meilleure pour les exploiter . Puiser de leurs corps et qu’importe que le profit soit taché de sang . Des gens sans honneur qui ont oublié leurs humanités ou le sens du devoir pour s’enrichir au détriment des âmes perdues et sans repères . La pilule amère avait du mal à passer .

Mais Jane m’a surprise avec une magnifique douceur pour déposer un baume sur mon écœurement et apaiser cette douleur sourde qui montait crescendo page après page.

La cruauté, le suspense, la peur et la douceur de ce bel amour étaient un cocktail détonnant et riche en émotions intenses qui prend aux tripes .

Une sublime histoire d’amour et des personnages fascinants avec lesquels j’ai vibré au rythme d’une formidable alchimie  . Et en bonus, Jane Harvey nous offre un tableau grandiose et d’une beauté infinie .  Une chorégraphie qui résume avec un réalisme rare le parcours de nos protagonistes . Leur chemin vers la rédemption . Une ultime danse pour exorciser leurs démons . S’accepter . Pardonner et se pardonner pour mieux avancer .

Que dire de plus ? Si vous ne l’avez pas encore lu, Esclave du rythme est un chef d’oeuvre de sentiments intenses et saisissants que vous devez absolument découvrir !

Je tire ma révérence à cette plume talentueuse .

Raise Your Glass, playlist de ce roman 

33690986_576538246058234_49512516132274176_n

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s