Jeux d’addictions de Angel .B, Mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous présente le 3e opus de la saga des jeux d’Angel .B . Une lecture très joyeuse mais non dénuée de sa part de drame. Merci Angelesse pour l’envoi de superbe service presse.

Titre : Jeux d’addictions – Tome 3

Auteur : Angel .B

Éditeur : AA Editions

Kindle : Lien d’achat

Broché : Lien d’achat

Résumé : Terence Sieller est un abruti de la pire espèce ! Il était déjà pas mal débile quand j’ai fait sa connaissance mais depuis qu’il a intégré les mousquetaires à New Bachelor, il a encore gagné un niveau côté connerie avec le jeu des perles qu’a mis en place le quatuor queutards…
J’ai fait la bêtise de coucher une seule fois avec lui et très franchement, je dois l’avouer, je n’ai jamais connu mieux côté sexe. Ça, évidemment, je ne lui confesserai jamais, il ne se sentirait plus pisser sinon. Et bien que j’aie tout fait pour qu’il me lâche, il reste accroché comme une sangsue. Malgré tout, je vais avoir besoin de lui, enfin plutôt de cette envie qu’il a de recoucher avec moi. Mon fumier de père m’oblige à rencontrer le fils d’un de ses amis, ce qui n’arrange en rien le plan que je prépare depuis plusieurs mois. En effet, je veux rétablir la vérité qui a foutu en l’air la vie de ma mère.
C’est là que Portos, comme il se fait appeler, va peut-être pouvoir m’aider à échapper aux attentes de mon paternel. Je vais donc proposer un marché à Terence, ce dernier ne pourra pas refuser l’offre, c’est certain !

L’avisdeMya :

Après les tomes 1 & 2 qui étaient un pur régal, c’était avec un réel plaisir que je me suis replongée dans l’univers hilarant et captivant des 4 mousquetaires. Ce tome se porte sur Portos . Le troisième larron de cette bande d’idiots débiles mais si sexy et drôles . Et c’est décidé, Terence est mon préféré.

Portos, va tomber dans son propre Piège. Pas malin pour deux sous, il va lui – même s’enrouler la corde autour du cou et perdre pour ce qu’il a travaillé des années durant . À savoir sa liberté et ses chères perles. Pour une nuit chaude avec Bridget, il s’est mis dans de beaux draps .

Bridget use toute son énergie. Et le tourne en bourrique. soufflant le chaud et le froid. Et le provoque sans vergogne. Mais cela va sans dire que Portos n’est pas en reste. Le jeu d’addiction, entre eux, est bien lancé et il n’y a pas de retour en arrière. Portos est bien décidé d’aller bien loin pour l’avoir et ne rechignera pas sur les moyens pour la soumettre. S’ensuit alors un duel sans merci entre ces deux caractères ombrageux. Les hostilités sont lancées. Chacun a droit à son round gagnant. Ce qui n’était pas pour me déplaire. Car à eux seuls, ils nous offrent un show de dingue. Chacun était sûr d’une victoire inéluctable. Mais si c’était l’amour le grand gagnant ?

Malheureusement pour Portos, les dés jetés étaient pipés et avant qu’il ne réalise, il est tombé sous le charme de l’ouragan nommé Bridg.

Quant à Bridget, malheureuse au sein de sa propre famille, était prête à accepter tout compromis même venant de Portos pour fuir l’air malsain où elle vit. Effectivement, Portos et seulement lui, est capable de lui donner la possibilité de mettre ses plans à exécution. Car en refusant le mariage arrangé par son père, Bridget a comme donné un coup de pied dans la fourmilière. Un enchaînement de secrets tus sont dévoilés mettant leur relation naissante en péril.

Mais les quatre mousquetaires qui ont beaucoup mûri, sauf un que je ne nommerais pas, sont cap de ne faire qu’un contre l’ennemi qui menace de détruire leur cocon douillet. Ce n’est pas pour rien qu’ils ont instauré leur devise clé « Un pour tous, tous pour un ».

Comme je l’ai annoncé, ce tome est mon préféré. Le quatuor sont tous craquants, mais Portos (Attention sans H, je ne voudrais pas attirer sa colère) a un petit quelque chose qui m’a charmée plus que les autres. Il a un coeur artichaut sous ses airs débiles et insouciants. Mais c’est juste l’image qu’il aime donner de lui pour que ses perles ne le prennent pas au sérieux et ne s’accrochent pas trop.

Et Bridg était aussi opiniâtre, battante, irascible, mais  féministe et touchante que j’attendais.

J’ai pris un plaisir monstre en lisant ce troisième tome qui était encore mieux écrit que celui d’avant. Les coups de théâtre étaient la clé de l’intrigue. Et du coup, pas le temps de m’ennuyer. L’auteur a enchaîné les surprises. Elle a crevé la bulle qui couvait des secrets honteux et bien protégés.

La bande ont fait profusion de blagues douteuses comme à leur habitude. Surtout Athos et Portos qui étaient dans leurs meilleurs formes humoristiques pour le grand plaisir de mes zygomatiques. Et ils n’ y allait pas de mains mortes.

Pour finir, ce tome est une belle réussite . Il n’y avait rien à jeter. Des protagonistes qui ont tenu toutes leurs promesses. Une écriture fluide, une bonne humeur contagieuse, des rebondissement pantelants et aussi une émotion palpable . Sans aussi oublier la joie de revoir toute la bande aussi soudée que jamais.

Il me tarde de découvrir l’opus consacré à Athos qui ne manquera probablement pas d’attrait lui non plus.

Bad Romance, playlist de cette histoire. 

 

Publicités