L’avis de Carine sur le roman de Michelle Richmond, Piège Conjugal


Titre : Piège conjugal
Auteur : Michelle Richmond
Traductrice : Karine Lalechère
Genre : Thriller
Editions : Presses de la cité
Ebook : 13.99 €
Broché : 21.00€

Piège Conjugal : The Marriage Pact pour son édition originale paru chez Bantam Books en 2017, à été publié dans trente pays et il est actuellement en cours d’adaptation pour le grand écran par la 20th Century Fox.
Résumé : Alice, ancienne rockeuse reconvertie en avocate, et Jake, psychologue, s’aiment, l’avenir leur appartient. Le jour de leur mariage, un riche client d’Alice se présente avec un cadeau singulier : l’adhésion au « Pacte ». Le rôle de ce club ? Garantir à ses membres un mariage heureux et pérenne, moyennant quelques règles de conduite : décrocher systématiquement quand le conjoint appelle, s’offrir un cadeau tous les mois, prévoir une escapade trois fois par an… mais surtout, ne parler du Pacte à personne. Alice et Jake
sont d’abord séduits par l’éthique, les cocktails glamour et la camaraderie que fait régner le Pacte sur leur vie… Jusqu’au jour où l’un d’eux contrevient au règlement. Le rêve vire au cauchemar. Mais comme le mariage, l’adhésion au Pacte, c’est pour le meilleur… comme pour le pire.

Mon avis écrit par #Carine :

Seriez-vous prêts à tout pour que seule la mort vous sépare ? Alice et Jake l’était… ils ont signé… mais à ce jour, ils donneraient n’importe quoi pour pouvoir revenir en arrière…

Dès le départ, le ton est donné par l’auteur. Il nous plonge dès les premières lignes dans une situation intrigante, qui va nous laisser dans le flou le plus total de ce qui nous attend.

Jake et Alice s’aiment, mais ce dernier a tellement peur qu’elle lui échappe que l’idée du mariage à vite fait son petit chemin. Il faut dire que cette jeune collaboratrice dans un cabinet d’avocat est une rockeuse reconvertie, qui par le passé, n’était pas un modèle de constance. Alors, lui passer la bague au doigt était pour Jake une manière de la lier à lui pour le meilleur… mais aussi pour le pire…

Les préparatifs sont fins prêts, les cadeaux affluent, tout comme les invités de dernières minutes. Ce qui sera le cas de Finnegan, un client du cabinet dont Alice vient de clore le dossier et qui adore les mariages et son institution. Ce dernier très honoré, va leur envoyer un présent très mystérieux… Un coffret de bois sur lequel est gravé « Le Pacte »… mais à sa grande surprise, le coffret sera verrouillé et aucune clé ne l’accompagne, seul un billet manuscrit qui les informe que Le Pacte ne les abandonnera jamais… Jake sera dubitatif et oubliera ce présent jusqu’à leur retour de voyage de noces où on leur exposera les avantages de signer pour un mariage heureux jusqu’à la fin de leur vie… S’offrir des cadeaux, s’appeler régulièrement, tout avait l’air si simple que Jake et Alice ont très vite été séduits par l’éthique du club et de ses avantages… Pourtant ils vont s’en mordre les doigts et se rendront compte un peu trop tard, qu’une fois signé… c’est pour la vie… On ne quitte pas Le Pacte… Ils ont vécu le meilleur ? Le pire les attends de pied ferme…

Je dois vous avouer que j’ai été très surprise par ce thriller très soigné et bien travaillé. Dans un premier temps, j’ai adoré l’idée, car il faut dire qu’elle est un peu tordue quand même. Je m’explique : L’auteur nous offre une trame originale, sombre et énigmatique mais qui ne manque pas de sarcasme en tournant en dérision d’une certaine manière, l’institution du mariage. Ce récit va nous pousser dans la réflexion de ce que l’on attend de la vie à deux. Ma seconde surprise sera la narration de l’auteur qui m’a vraiment faite accrocher dès les premières pages. Il n’écrit pas une simple histoire, Il nous la raconte comme si cette dernière était une histoire vraiment vécue et nous emporte dans l’univers de son intrigue avec subtilité en alternant les événements liés au Pacte et sa vie. Le Pacte… Lorsque je vois ce mot, la première chose qui me vient en tête c’est un pacte satanique… Aucun rapport me diriez-vous ? Pas si sûr… Passer un Pacte avec le diable pour être plus riche, avoir plus de pouvoir ou plus de privilèges … Qu’importe ce que l’on demande, qu’importe le marché… Car passer un Pacte, veut dire que l’on souhaite ce qu’il y a de mieux, l’idéal, la perfection, mais il y a toujours un prix à payer… Pour Jake et Alice, il leur faudra juste suivre des règles simples… seulement en apparence… Car finalement, ce n’est pas vivre avec une épée de Damoclès prête à nous tomber dessus si l’on venait à enfreindre une règle ? Manipulations, suspense et rebondissements bien menés. Bienvenus dans le monde de la paranoïa où tout va nous faire douter, dans un très bon rythme et dans une atmosphère oppressante. Tout monte crescendo, jusqu’au final qui aurait pu être aussi intriguant car je m’attendais vraiment à quelque chose de plus percutant… Je ne peux pas dire que j’ai été déçue non plus. C’est assez paradoxal, mais pour moi cette fin a plusieurs sens. Et celle que j’ai perçue me convient parfaitement et boucle la boucle.

Un grand merci à Babelio et à la plume très surprenante de Michelle Richmond qui m’a fait oublié que l’auteur était bien elle et non Jake ! et oui j’ai écrit « il » tout au long de mon avis en pensant à Jake et non à l’auteur. Je pense qu’elle a bien réussi mon immersion dans son roman.

j’ai passé un excellent moment de lecture, Je terminerais avec cette citation que j’ai adorée :

Pour un mariage réussi, il faut tomber amoureux plusieurs fois, toujours de la même personne…

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s