Mon avis sur Dark Ride un roman de Ana Scott chez Addictives Editions



Titre : Dark ride
Auteur : Ana Scott
Genre : Romance suspens
Editions : Addictives
Ebook : 4.99€

Résumé : Après un terrible événement, Cassandra n’a d’autre choix que de fuir Austin, la ville où elle a grandi, pour partir sur les traces de son passé.
Aaron Travis est un biker, vice-président des BlackAngels, l’une des branches des OutlawsRiders, le plus gros moto club des États-Unis. Son univers se résume à ses affaires, son clan, ses frères et les filles faciles.
La première rencontre de Cassandra et Aaron, des années auparavant, les a tous les deux marqués à jamais. Le destin va les faire se retrouver…

Après À corps brisés, retrouvez Ana Scott dans une romance sombre et pleine de dangers !

Mon avis par #Carine :

Cassandra, belle-fille du richissime sénateur Ted Barton au destin tout tracé a vu sa vie basculer peut après son vingtième anniversaire… Promise à de brillantes études d’avocate, elle a tout plaqué et fuit sa prison dorée pour un endroit inconnu, sans savoir ce qu’elle allait y trouver… Sur les traces de son passé à la recherche de son père biologique, elle n’aurait jamais imaginé se retrouver dans un univers aussi palpitant et dangereux que représente les BlackAngels, un clan de Bikers dont son père n’est autre que le président. Ce père qu’elle n’a rencontré qu’une seule fois pour ses douze ans et qu’il lui avait fait la promesse d’être là si besoin. Un homme qu’elle avait trouvé bienveillant malgré tout ce que sa mère avait pu lui raconter et surtout, accompagné d’un jeune homme qu’elle n’a jamais pu oublier…

Et c’est avec des bleus à l’âme, au cœur et au corps qu’elle le rejoindra pour lui demander de la protéger après avoir vécu l’impensable… Mais acceptera-t-il de la garder prêt de lui ? Et s’il ne voulait pas d’elle ? Quoi qu’il en soit, elle refuse de rentrer chez son beau-père et ne veut plus entendre parler de sa mère… Perdue et en danger, elle va croiser à nouveau ce regard sombre et envoûtant qu’elle n’a jamais oublié malgré les années passées, un regard dont elle ne peut se détourner et prêt à la faire vaciller… Elle qui s’était jurée de faire une croix sur les hommes, ce dernier risque fort de tout remettre en question… Et ce… malgré toute l’arrogance qu’il dégage ! Aaron aime les filles faciles dites les brebis, l’alcool et les bagarres, il ne fait pas dans les sentiments, il est un OutlawRiders et fier de l’être. Mais sa rencontre avec Cassie va le troubler plus qu’il ne le souhaiterait et le rendre encore plus impulsif… Cassie est la fille du prés et il n’aura en aucun cas le droit de la toucher…

Ana Scott donne le ton dès les premières pages et nous plonge dans un tourbillon de noirceur… Après avoir vécu le pire, Cassie va se retrouver dans l’univers trash que représente la communauté des Bikers et sera bien forcée de s’y acclimater si elle souhaite y rester. Et tout ne sera pas rose, car qui dit Biker, dit honneur, bagarres, meurtres et illégalité. Nous sommes dans un univers à ne pas mettre en toutes les mains. Si vous aimez les romans à l’eau de rose, celui-ci ne sera pas pour vous . Même s’il reste assez soft pour le genre. L’auteur ne fera pas dans la dentelle et le langage cru employé par les membres du clan est en parfait adéquations avec les personnages.

Nous allons suivre le récit de Cassie et Aaron, une belle histoire de deux âmes sœurs qui étaient faites pour se retrouver… une évidence… mais également le récit de tous les personnages qui gravitent autour d’eux. L’histoire d’un clan qui est avant tout une vraie famille, avec leur code d’honneur et leur lot de péripéties. Un récit qui aborde le thème de leurs lois sans en oublier l’amour et les émotions qui s’y rattachent…

Une histoire intense avec un rythme soutenu dans lequel on se laisse happer et qui s’accentue au fur et à mesure que les pages se tournent. On ne peut à aucun moment faire une pause, ne n’ai pas pu m’arrêter une fois commencé sans en avoir lu le dernier mot.  Les rebondissements sont vraiment nombreux et rendent le récit tellement addictif qu’il en est que plus fascinant. Une addiction qui nous fera passer outre les quelques imperfections qui pourraient nous faire tiquer. Des imperfections qui ne sont pas de l’ordre d’une quelconque incohérence, car tout se tient parfaitement. Mais un simple manque d’approfondissement sur certaines situations qui passent beaucoup trop vite et qui auraient mérité une acclimatation. En même temps, cela évite des longueurs, tout va droit au but et dans ce genre de roman, on ne recherche pas de la guimauve. Grâce à cette narration, on est en permanence sur un fil prêt à se rompre, notre cœur bat la chamade pour nos nos héros et cela ne s’arrête pas avant la fin, pour notre plus grand bonheur !

Des protagonistes hauts en couleur, un rythme qui vous tiendra en haleine du début à la fin plus une couverture vraiment très accrocheuse… vous hésitez encore ? Il ne faut pas si vous en aimez le genre, foncez !

Un grand merci aux Editions Addictives pour m’avoir permise de découvrir Dark ride en service presse et une mention spéciale à Ana Scott qui nous propose en début de lecture un glossaire biker qui nous permet d’en comprendre chaque terme.

Tenter de ne pas t’aimer de Amabile Giusti, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous présente mon avis sur Tenter de ne pas t’aimer d’Amabile Giusti ! Merci à NetGalley FranceAmazon Publishing France & Montlake Romance pour l’octroi de ce service presse !

Titre : Tenter de ne pas t’aimer

Auteur : Amabile Giusti

Éditeur : Montlake Romance

Genre : Romance

Kindle : Lien d’achat

Broché : Lien d’achat

RésuméElle : Pénélope, vingt-deux ans, jeune femme marquée par une enfance tragique. Orpheline, elle a renoncé à poursuivre ses études pour rester auprès de sa grand-mère dont elle s’occupe tout en cumulant deux jobs pour parvenir à joindre les deux bouts. Mis à part une mèche de cheveux rose et ses ongles multicolores, rien ne permet de penser que la jeune femme est un esprit rebelle…

Lui : Marcus, à qui la vie n’a pas fait de cadeau et qui, en retour, n’en fait aucun à la vie. Il est imposant, mystérieux, couvert de tatouages et en liberté conditionnelle… De son regard glacial à son langage virulent, tout en lui exprime la colère.

Entre eux : l’hostilité est immédiate. Pourtant, peu à peu, ces deux âmes écorchées se découvrent plus de points communs qu’elles n’auraient pu l’imaginer. Et si l’amour pouvait aider à guérir du passé et effacer la haine et la douleur ?

L’avisdeMya :

Pénélope est une jeune femme qui jusqu’à aujourd’hui, menait une vie très simple. Faute de pouvoir faire des études, elle accumulait deux boulots pour joindre les deux bouts. Surtout qu’elle a sa grand-mère à s’occuper. N’étant pas naïve, elle n’a pas perdu ses rêves pour autant. Comme toutes les femmes, elle rêve au prince charmant et à un happy-end. Mais y croire ne veut pas dire qu’elle l’aurait. Sa seule et courte semblant de relation, était décevante et dangereuse. Son ex est un déséquilibré de première qui lui pourrit la vie.

Mais l’arrivée de Marcus dans sa vie va chambouler son quotidien routinier. Dès leur premier rencontre, il s’est montré sous son mauvais jour. Irascible et canaille comme pas possible. Et Pénélope était trop effrayée pour faire mieux. Malgré les émois qu’il lui suscitait, elle ne s’est pas laissée faire. Son répondant ne faisait que l’énerver un peu plus.

Les jours passaient au même rythme, mais leur animosité s’est transformé en désir mutuel alors que rien n’est possible entre eux. Est-ce bien raisonnable de débuter une liaison qui finira probablement dans d’infinies souffrances ?

Marcus, n’a rien à lui offrir à part quelques étreintes à la sauvette en attendant de déguerpir de cette ville témoin de ses déboires. Et c’est à Penny de s’en accommoder. Il l’utilise comme pis-aller en attendant le grand jour. Et même en sachant ce qui l’attend, Pénélope n’a pu s’empêcher de succomber au charme ravageur de Marcus.

Entre le harcèlement de son ex, la maladie de sa grand-mère et sa relation tumultueuse avec Marcus, Pénny ne sait plus où donner de la tête. Elle est dans une confusion totale. Et possible qu’elle prendra de mauvaises décisions.

Quant à Marcus, sous ses airs de dur, se cache un mec tendre et il y a bien longtemps qu’il ne prend plus Pénélope pour sa vache à lait. La clé de ses difficultés financières. Bien au contraire. Son engouement pour elle, n’est pas seulement charnel. Mais le jour où il a compris qu’il devait passer à l’acte et lui avouer ses sentiments, sa moitié démone est venue éparpiller les cartes dont il en avait besoin pour sa rédemption !

Marcus est dans un dilemme cornélien ! Que choisir sa raison ou son coeur ? Son choix sera déterminant pour son avenir !

Tenter de ne pas t’aimer est une romance contemporaine qui traite le thème des violences et de la rédemption. Une réalité d’actualité malheureusement. J’avoue qu’au début, je me suis ennuyée ferme. Les protagonistes pratiquaient le jeu du chat et de la souris. Se sautant dessus à toute occasion et pour des broutilles. Rien de palpitant ni de nouveau. Et c’était agaçant. En plus, le langage graveleux de Marcus n’a pas arrangé mes affaires. Un langage que je comprends. Car on ne pouvait attendre autre chose d’un ex détenu qui a grandit dans les rues. Mais toujours poussée par ma première impression quand j’ai lu le résumé, je suis allée jusqu’au bout. Et j’ai eu raison car le reste s’est avéré captivant et crûment réaliste. Le retour de Francesca dans la vie de Marcus, a libéré enfin l’histoire de son déroulement linéaire. J’ai commencé à être touchée par le jeu des protagonistes qui se sont révélés plus crédibles au fil des pages. Et à être embarquée pour de bon.

Cette histoire cache bien son jeu, si on fait table rase d’un début un peu long, la suite est un régal !

Bad Boys pour accompagner votre lecture !