L’avis de Carine sur Le retour: Santori, T1 par Maris Black


Titre : Le retour : Santori- T1

Auteur : Maris Black
Genre : MxM
Éditons : MxM Bookmark
Ebook : 5.99 €
Broché A paraître le 20 Août : 17.00 €
Résumé : La Saga Kage continue…
Michael Kage Santori vient d’hériter d’un hôtel prospère et de millions de dollars. Il est en passe de devenir un champion de MMA. Les choses ne pourraient pas mieux se dérouler entre lui et son amour d’université, Jamie Atwood, surtout dans la chambre à coucher où celui-ci est plus qu’enthousiaste à l’idée de laisser Kage évacuer son agressivité sur lui. Kage semble tout avoir, mais il faut payer un sacré prix pour connaître le succès et le bonheur.
Après tous les traumatismes d’enfance qu’il a enduré sous le contrôle de son oncle, Peter Santori, il est étonnant que Kage ait toujours un soupçon de santé mentale. Et maintenant, à cause de lui, Jamie est un meurtrier. Plus que tout au monde, Kage veut être un homme bien. Il veut mériter l’amour de Jamie, mais le destin a d’autres idées en tête. L’héritage de son oncle exerce une emprise sur lui et continue de le traîner de plus en plus profondément dans un terrier apparemment sans issue.
Le pire, c’est que Kage sait qu’il va attirer Jamie avec lui et il préférait mourir plutôt que de laisser cela se produire.
Mon avis écrit par #Carine :

Lorsque j’ai vu la couverture de ce roman, j’ai tout de suite été frappée par cette dernière. Une cover splendide, virile qui donne le ton d’un roman qu’on imagine dévorer… Mais, petit couac en début de lecture pour ma part qui est entièrement de ma faute. Ne lisant jamais les résumés pour garder la surprise entière de mes lectures, je ne savais pas qu’il y avait un « avant » cette nouvelle trilogie. Oui je sais, le titre parle pourtant de lui même : Santori : Le retour. Mais voilà, en débutant ma lecture je me suis sentie un peu perdue avec les personnages mais paradoxalement, plus j’avançais, plus j’en voulais. Plus de Kage, plus de Jamie  » mais qu’elle est leur véritable histoire du départ ? ». Ni une, ni deux, j’ai repris les choses en ordre et me suis donc procurée la première trilogie, « Kage », et dire que je suis heureuse de l’avoir fait…. est un doux euphémisme… Une pépite pleine de testostérone et de sentiments bruts de décoffrage sous la plume talentueuse de Maris Black ! A découvrir absolument !

Me revoilà donc de nouveau avec avec nos deux protagonistes passionnés dans Santori : Le retour

Et pour commencer cette lecture, faisons cette fois-ci abstraction de l’épilogue de la première saga !

Nous retrouvons Jamie et Kage abandonnés par Aaron, la nuit du meurtre dans un motel miteux. Un comble pour eux plus habitué à L’alcaraz mais vraiment nécessaire pour leur sécurité. Jamie est très affecté par les événements dramatiques qui viennent de se dérouler, cela le dévore intérieurement et Kage se sent impuissant… À cause de lui, son amour, son universitaire est devenu un meurtrier… Leur retour à L’alcaraz leur laisse un goût amer… malgré qu’à ce jour tout devrait aller pour le mieux. Plus de harcèlement, plus de Santori… Même si ce dernier méritait la mort, Jamie est incapable de se défaire de ce sentiment de culpabilité… Être responsable du dernier souffle de quelqu’un, toute mauvaise personne qu’elle soit, est un lourd fardeau à porter…

Mais les mois qui arrivent ne vont pas être de tout repos non plus car ce dernier doit retourner à l’université, pour terminer son cursus avant de pouvoir enfin emménager avec kage. Ces deux là s’aiment vraiment, et leurs sentiments sont une bouffée d’oxygène dans cette première partie… oxygène mêlé à une forte dose de testostérone, (car oui on peut être gay et faire aussi vibrer les petites culottes des dames ! ) Le panel de sentiments est à la hauteur de l’amour qu’ils se portent. A la fois brut, à la fois tendre, parfois les deux en même temp. Ils nous montrent à quel point ces deux hommes sont passionnés et fous amoureux l’un de l’autre. Mais arriveront-ils à être enfin heureux et ce, aux yeux de tous ? L’héritage de Kage ne sera t-il pas trop lourd à porter ? Quelles seront les conséquences de son Coming-out au sein du MMA ?

Un magnifique récit qui m’a complètement conquise par sa trame mais surtout la psychologie et le caractère de ses héros. Ce n’est pas le premier M/M que je découvre, mais je dois vous avouer que côté sentiments et scènes coquines, c’est de loin le meilleur. La plume de Maris Black est pleine de finesse et tout est dans le détail de l’émotion… quelque soit la scène… Qu’elle soit dure ou tendre, l’attraction entre les personnages est forte et ne peut vous laisser indifférents… Ils sont beaux, différents, doux à des moments, explosifs à d’autres et même parfois sauvages. Un cocktail démoniaque qui rend nos héros complètement addictifs tout comme notre lecture que l’on dévore page après page. Le personnage de Kage est épatant et bien pensé. On se demande bien comment il va pouvoir devenir cet homme bien qu’il aimerait être pour Jamie avec tout ce qu’il a traversé. Les démons du passé ne sont jamais bien loin…

Si vous pensez que tout le récit tournera autour de nos deux protagonistes et la manière dont ils vont affronter le futur… Détrompez-vous… Ne vous ai-je pas dis un peu plus haut que Maris Black était une plume talentueuse ? Si vous avez passé outre ,je me permets de vous faire une petit piqûre de rappel ! Bien sûr que nous allons suivre nos amoureux qui vont rencontrer des turbulences qu’ils vont devoir affronter de bien des manières. La mort de Santori est un peu comme une bombe qui a explosé et dont la déflagration va souffler des projections qui se répercutent sur leurs vies. Mais une surprise de taille m’a scotchée par son originalité et par tout ce qu’elle apporte de nouveau au récit. On ne s’attend pas du tout à retrouver un personnage de la première trilogie et là pourtant, une fois de plus, le Titre parle de lui même …

Préparez vous pour une nouvelle descente en enfer et peut être même arriver à ressentir un peu d’empathie pour le personnage le plus méprisable de la première trilogie.

J’ai hâte de connaitre la suite pour en savoir encore plus, mais je peux déjà vous dire que je suis fan de cette saga.

Un grand merci aux Editions MxM Bookmark ainsi qu’à NetGalley pour m’avoir permise de découvrir ce roman en service presse.

Clash – passion irrésistible de Jay Crownover, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous présente mon avis coup de coeur sur le dernier du spin off de Marked men de Jay Crownover ! Merci à NetGalley France et Collection &H pour ce trop plein d’émotions !

Titre : Clash – Passion irrésistible 

Auteur : Jay Crownover

Éditeur : Harlequin France

Collection : &H

Kindle : Lien d’achat

Broché : Lien d’achat

Genre : New Adult

Résumé : Le tome 4 de la série CLASH.
Deux cœurs brisés. Un désir irrépressible.
Se faire discrète, presque invisible, se tenir à distance, toujours sur ses gardes… Voilà ce qu’est devenue la vie de Poppy depuis qu’elle a été trahie par l’homme qui avait juré de l’aimer et de la protéger. Alors quand Hudson Wheeler, avec ses airs de bad boy et son charisme fou, surgit dans sa vie, elle ne peut s’empêcher d’être méfiante et… excitée ? Oui, pour la première fois depuis des années, elle se sent irrésistiblement attirée. Et, face à cet homme qui ne semble plus voir qu’elle, elle sait qu’elle a un choix à faire : mettre à nouveau son cœur en danger, ou disparaître…

L’avisdeMya :

Elle, c’est Poppy ! Une jeune femme qui en a bavé. La vie ne l’a pas épargnée. Ou plutôt sa famille. Cette famille qui était censée l’aimer et la protéger. Cette famille était son pire cauchemar.

Aujourd’hui, Poppy essaie de se reconstruire une vie. Une identité. Apprendre à s’occuper d’elle. À côtoyer des humains que les monstres dont elle a l’habitude. Mais c’est dur, quand le moindre geste, le moindre bruit, le moindre toucher, la renvoient à son enfer.

Aujourd’hui, elle rase les murs, et avance pas à pas. Elle se cache à la face du monde. Mais lui, Wheeler, le Bad boy tatoué la vue. Cernée. Il a su voir son calvaire au delà de son masque d’auto-défense. Il a déchiffré dans ses yeux les mots qu’elle ne prononce pas. Il était conquis. Et il a su qu’il a enfin trouvé son Home, sa place dans ce monde où il se sentait perdu. La partie sera rude, mais il y mettra du cœur et toute son âme pour apprivoiser ses souffrances. Quand on a trouvé son havre de paix, et dieu sait qu’il en a besoin pour apaiser ses vieux démons, on le préserve et ont fait tout pour le garder.

Poppy est le saint Graal qu’il a cherché longtemps sans trop croire qu’il existe. Sa seule relation sérieuse, était un désastre. Il était tellement avide d’amour, d’une famille qu’il n’a jamais connue qu’il a ignoré ce qui n’allait dans son couple. Il aurait donné son âme pour qu’on ne l’abandonne pas encore une fois. La solitude, était son pire ennemi. Mais donner, il n’a fait que cela. Toute sa vie. Sans rien demander, ni recevoir en retour.

Mais tout cela c’était avant. Aujourd’hui, il pourrait tout donner sans crainte, même de sa personne, il sait qu’il sera récompensé au centuple. Poppy est généreuse, empathique et se donne corps et âme. Il faut juste quelques ajustements pour que chacun retrouve sa place auprès de l’autre.

Du jour au lendemain, Hudson Wheeler, de seul et désespéré, il se retrouve avec une famille. Exit la solitude. Le néant. Une femme et pas n’importe laquelle, un chien, un bébé. Le soutien de ses amis. Et même un fantôme bienveillant de son passé. Sa vie a enfin un sens. Il peut dormir tranquille maintenant qu’il a quelqu’un pour veiller sur son sommeil du juste.

Mais cela suffira t-il pour bâtir un avenir sain ? Sera t-il à la hauteur des attentes d’une femme qui n’a connu que la peur ? Franchira t-il le mur compacte qu’elle a érigé autour d’elle depuis trop longtemps pour ne plus souffrir ?

Et nous y voilà. C’est le final du spin off de Marked Men. Jay Crownover a puisé le meilleur dans son imagination pour clôturer cette série addictive. Et Passion irrésistible est de loin la plus captivante, et la plus émotionnelle de mon avis.

L’auteur a décidé de rapprocher deux cœurs malmenés pour leur donner une deuxième chance quand la vie leur a tout pris. Une occasion de se reconstruire l’un auprès de l’autre. De se guérir. De faire un bon bout de chemin ensemble à la conquête de l’amour auquel ils n’y croyaient plus. A t-elle réussi son challenge ? Oh que oui ! Elle a réussi à me soutirer un énième et énorme coup de coeur pour sa saga.

Ce dernier tome était beau dans toutes ces émotions intenses que l’auteur a diffusé avec générosité entre les lignes. Je les ai ressenties dans chaque mot, chaque geste, chaque larme, sourire, éclat de rire. C’était juste parfait. Poppey et Wheeler ont connu le pire. Et j’étais heureuse de les accompagner pas à pas dans leurs périples vers la reconstruction jusqu’à trouver enfin le bonheur qu’ils méritent. J’ai pleuré avec eux dans les moments difficiles. ri dans les meilleurs. Et pas pu m’empêcher de verser ma petite larme de bonheur dans le bonus offert par Jay en fin de lecture.

Et c’est avec une grande tristesse mais toujours le sourire aux lèvres que je quitte cette bande d’amis qui m’ont fait vivre une très belle aventure. M’ont fait vibrer d’émotions. J’espère que Jay ne s’arrêtera pas là car on devient très vite accro à sa plume, à sa générosité, à sa sensibilité et aussi à ses protagonistes hors normes.

A quand le prochain Jay ?

You’re My Home de Billy Joel, morceau tout à fait adapté à Passion irrésistible!  

 

Couverture du livre : Clash, Tome 4 : Passion irrésistible