Esquisse d’Erin Graham, mon avis !

Hello les étoiles ! Je vous présente mon avis sur une lecture coup de coeur. Esquisse d’Erin Graham a fait le plein de sensualité, d’émotions et de bonne humeur. Merci à Carole et aux Editions Addictives pour cette belle romance !

Titre : Esquisse
Auteur : Erin Graham
Éditeur : Editions Addictives
Genre : Romance
Résumé : Une rencontre fracassante, une romance passionnante !
Libre et arrogant, Gabriel fuit la gloire et les mondanités. Il choisit une vie de bohème dans laquelle il est le seul maître à bord.
Sa rencontre avec Anouchka vient bouleverser ses plans. Le désir se fait obsession, les nuits deviennent torrides. Mais la relation est compliquée…
Le génial et insaisissable Gabriel est trop indépendant pour accepter de se soumettre aux désirs de qui que ce soit. La confrontation s’annonce brûlante…

L’avisdeMya :

Esquisse a fait l’objet d’une lecture commune avec Tatiana du blog I need more books.

Et je dois vous avouer que c’était vraiment une grande partie de plaisir. Un double kiffe. Le plaisir de partager nos ressentis au fil des pages et le pur régal qu’est la plume fabuleuse dErin Graham. l’univers de l’auteur est torride à point, drôle et parsemé de moult émotions ! Le trio gagnant et qui vaut bien le coup de coeur !

Anouchka, ou Noush est une femme passionnante et passionnée. Elle ne fait jamais les choses à moitié. Entière et de caractère bien trempé. Artiste confirmée et une personnalité solaire qui déteint sur son entourage. L’amour ne rentre pas dans son planning pour le moment. Mais savoure le sexe avec le bon partenaire quand elle tombe dessus. Sinon les parties de tarot bien alcoolisées, avec sa bande d’amis (Rebecca, Baptiste et Pierre), lui suffisent pour prendre du bon temps.

Mais dernièrement, Noush est en panique et sous pression. Sa muse actuelle est déclarée aux abonnés absents et elle a besoin d’une nouvelle urgemment sous peine de devoir annuler une future exposition qui lui tient à coeur. Les muses ne courent pas les rues. Mais il est connu que le destin ne fait pas de visites à domicile comme le dit si bien C.R. Zafón. Noush doit aller elle-même à sa rencontre. Et c’est ainsi qu’elle a fini par trouver sa source d’inspiration. Là où elle ne l’attendait pas. Et la surprise était de taille pour Noush. Car la muse s’est avérée revêche, taciturne et parfois même dangereuse. Mais notre artiste désespérée à de la patience à en revendre. Même si le sujet en question ne s’amadouera pas facilement à force de sourire et de papillonnement des yeux. Ce ténébreux ne mange pas de ce pain là. Mais aux grands maux les grands remèdes, tel était son mantra. Et elle arrivera bien à le convaincre à poser pour elle.

Gabriel est un bohème, pas dans l’âme, mais par la force de mauvaises expériences. Artiste et nomade, il se contente du peu qu’il gagne en tirant des portraits des touristes dans la rue. C’est fatigant et dégradant pour son talent, mais il faut bien manger. Et chaque sou dans sa poche, vaut de l’or pour ses semblables ! Lui et son inséparable compagnon des squattes, vivent au gré de leurs besoins quotidiens. L’avenir étant au rayon inconnu pour eux. Jusqu’à ce jour.

La rencontre de nos deux artistes en mal de muse se fera dans la douleur, l’incompréhension et la peur. Mais elle ne manquera pas de piquant. Car il est carrément impossible de passer à côté des étincelles que dégagent leurs corps enflammés et affamés.

Et si leur désir est flagrant dans leurs esquisses artistiques, entamer une relation est sujette à de gros risques. Relation quasiment impossible. Noush est une sédentaire. Si la solitude lui est vitale dans la pratique son art, elle ne s’épanouit qu’aux contactes humains, auprès de sa famille et de ses amis. Quant à Gabriel, il est attaché à sa liberté et à sa vie de vagabond. Par conséquent, la moindre ébauche d’une relation les mènera droit au mur. A moins de faire des concessions. Jusqu’à aujourd’hui, ni l’un ni l’autre n’est capable de compromis. Ni reconnaît ses erreurs.

Gabriel aime trop sa liberté mais il viendra le jour où il aimera encore plus les chaînes de l’amour incommensurable qu’il voue à sa muse !

Dans Esquisse, l’auteur a croqué un tableau d’art toute en sensualité. Une magnifique toile qui appelle à la luxure et à la volupté.

Elle nous embarque dans cette histoire d’amour sexy et riche en rebondissements. Car si l’amour en est le moteur, la famille et l’amitié en sont l’armature. Sans omettre la belle cause pour laquelle les protagonistes se battent. Une romance engagée avec des surprises et des révélations en perspective. C’était passionnant et divinement addictive.

J’ai craqué pour les personnages toute catégorie confondue. Que ce soit Gabriel, Noush ou les protagonistes secondaires. Il y a comme de la magie dans cette bande. Leur humour, même un peu douteux de certains, m’a fait passer un excellent moment, une solide amitié et cette chaîne immuable de solidarité entre eux qui fait pâlir d’envie.

Sans oublier le style magnifique de l’auteur et son écriture épurée très agréable à la lecture ! Une histoire qui se laisse lire mais non sans un lot de drames et d’émotions auquel, on ne résiste pas ni ne laisse indifférent !

Quand l’amour, le désir et l’art riment en symbiose, cela donne une exquise Esquisse dont la créatrice est une plume talentueuse et sacrément coquine !

Bravo Erin Graham et à très vite pour de nouvelles pépites !

Gary Moore – Parisienne Walkways, playlist de Esquisse

47069155_568658866933061_2164857306108395520_n

Publicités

2 commentaires sur « Esquisse d’Erin Graham, mon avis ! »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s