Wild Crows, tome 2 – Révélation by Blandine P. Martin, mon avis !


Hello les étoiles ! Je reviens pour un avis coup de coeur sur Révélation, le deuxième tome de Wild Crows de Blandine P. Martin que je remercie pour ce périple attractif et addictif  à Monty Valley.

Titre : Wild Crows, tome 2 – Révélation

Auteur : Blandine P. Martin

Éditeur : Blandine P. Martin

Genre : Suspense

Broché : Lien d’achat

Intégral numérique : Lien d’achat

Résumé : Le bonheur est un équilibre fragile, Joe va l’apprendre de la pire des manières. Les mots de Mack résonnent encore dans sa tête. 
«Quand quelque chose de bien se passe, quand on peut profiter d’une accalmie, on le sait tous au fond, c’est temporaire; tôt ou tard, une merde surviendra, c’est toujours comme ça.» 
Être la fille du président des Wild Crows n’a rien d’une bénédiction, c’est un lourd fardeau à porter. Le club a du sang sur les mains, et Joe devra payer sa part des représailles. 
Une longue traversée des Enfers l’attend, mais les épreuves rapprochent les âmes meurtries.
Alors que le club reprend ses marques, les fantômes du passé resurgissent. Quand le cœur même de la ville est atteint, des alliances surprenantes peuvent voir le jour.

L’avisdeMya : 

Comme prévu, ce deuxième tome démarre sur les chapeaux de roues. Je vous fais juste un petit topo sur les événements pour ne pas spoiler.

Joe a dû ouvrir les yeux sur la vraie vie des membres du M.C et de la pire des façons, s’endurcir pour ne pas sombrer dans la folie. Apprendre à vivre avec ses cauchemars après son retour de l’enfer… Apprendre à s’intégrer et s’adapter à leur univers malgré sa répugnance devant toute cette brutalité. A-t-elle perdu sa douceur ? Son intégrité ? Pas d’un iota. Je découvre une power- girl inébranlable, curieuse de tout, serviable, attentionnée et toujours solaire. Ce sourire aimantant ses lèvres qui n’a pas faibli devant les épreuves, a conquis l’amour et le respect de ces bikers endurcis. Elle chute par la force des coups, mais se relève vite et n’hésite pas à pardonner et soutenir son père. Pour le meilleur et surtout pour le pire.

Pendant qu’elle panse ses blessures, les Wild Crows, de leur côté, crient vengeance, concluent des coalitions véreuses, iront jusqu’à fraterniser avec l’ennemi pour éradiquer leur redoutable et pire ennemi. Les actes monstrueux perpétrés contre la fille de leur président et Ash ne resteront pas impunis. Corrompre un des leurs, mérite la pire des sentences. Joe n’a plus à s’inquiéter. Elle a retrouvé enfin sa place qui était jusqu’à quelques temps improbable. Les membres du MC ont bien plus à lui offrir qu’elle n’attendait. Une famille, une protection indéniable.

Et après la pluie, le beau temps dit-on ! Cet adage s’avère -t-il ? Faut-il y croire ?

La vie reprend son cours au club et les bikers retournent à leurs business. Sachant que leur vie ressemble à un volcan effusif qui peut embraser tout Monty Valley et à tout moment, ne vous attendez pas à ce que le MC dort sur ses lauriers. Non, il ne faut pas se leurrer et croire à cet accalmie trompeuse, d’autres tempêtes viendront s’abattre sur leurs têtes. Et cette fois-ci, vous ne pouvez croire que vous allez en sortir indemnes. Les MC triompheront peut-être ou pas mais non sans mille coups au coeur.

Ce retour à Monty Valley n’était pas de tout repos avec son lot de rebondissements qui s’enchaînent sans me laisser le temps de souffler. Un tome plus dark, un peu gore aussi mais sans en abuser. Blandine, comme à sans habitude, laisse le pouvoir à l’imagination pour nous faire nos propres films. Et c’était tellement réel que les scènes défilaient, comme sur un écran, devant mes yeux.

En effet, Les M.C  dévoilent leurs pires visages envers ceux qui ont essayé de détruite leur équilibre. Leur famille. L’émotion était à son paroxysme. Et outre cette brutalité, il y a aussi un humour bienvenu pour apaiser les cœurs et réduire l’intensité du taux d’adrénaline.

En bonus, on assiste mais de loin à la naissance d’un solide lien d’amitié entre Ash et Joe. C’était doux et touchant. Normal, ce qui est uni dans une même douleur devient éternel. Et ne peut être défait que par un dérapage malvenu ou pas. Un dérapage qui changera tout entre Ash et Joe. Dans le bon ou mauvais sens !

Blandine P. Martin n’a pas fait dans la dentelle tout en restant dans la limite du raisonnable. Sa main sadique a malmené ses Wild Crows et moi avec. Ce tome vous réserve pleines de surprises et moult palpitations. Encore plus de suspense et un coeur en miettes. Mais rassurez-vous, vous en demanderez !

Au risque de me répéter, lire Wid Crows n’a rien de rebutant au contraire. Tentez la route vers Monty Walley, vous y gagnerez un voyage gratuit dans un univers intense et addictif.

Playlist Wild Crows – Révélation 

51378901_1352219441587050_9125439738759610368_n

Wild Crows, tome 1 – Addiction by Blandine PMartin, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous invite d’entrer dans l’univers plein de mystère et prenant des Wild Crows ! Je remercie Blandine P. Martin pour l’envoi de l’intégral numérique de cette lecture qui promet à coup sûr moult coups de cœurs !

Titre : Wild Crows – Addiction

Auteur : Blandine PMartin

Éditeur : Blandine P. Martin

Genre : Suspense

Broché : Lien d’achat
Wild Crow, l’intégral : Lien d’achat
Résumé : Suite au décès de sa mère, Joe hérite d’un courrier lui dévoilant le nom de son père biologique, ainsi que l’endroit où il vit. Esseulée, et démunie face à son deuil, la jeune infirmière décide de tout plaquer pour partir en quête de ce père inconnu, un certain Jerry Welsh, propriétaire d’un bar et dirigeant d’un club de moto en Californie.
Surpris de découvrir l’existence de sa fille de 27 ans, Jerry accepte malgré tout de lui donner sa chance, et lui fait une place dans son monde à lui, mais aussi dans sa famille : celle de sang, comme celle de cœur. Joe découvre la véritable identité du club. Plus que des passionnés de motos, ces hommes forment un véritable gang ayant la main mise sur toutes sortes d’économies parallèles.
Novice dans ce milieu, Joe s’apprête à mettre les pieds dans un univers dont on ne ressort pas indemne.

L’avisdeMya :

À la mort de sa mère, Joséphine a découvert le secret de sa naissance que sa mère lui a tu durant 27 ans. Et pour accomplir ses dernières volontés, elle a quitté son Oregon natal pour la Californie. A peine les valises déposées qu’elle se trouve cernée par une bande de bikers pas très accueillants. Mais quelle a été sa surprise de découvrir que son père faisait partie d’un club de motards et dont il était le président

Jerry Welsh, la surprise passée, il l’a accueillie chaleureusement. Joe, seule après le décès de sa mère, s’est trouvée une famille. Un père qui l’a aimée inconditionnellement, un frère protecteur et une belle-mère affectueuse. C’était le paradis si ne la vie au club n’était pas si mouvementée.

Joe est infirmière de métier, mais sitôt débarquée, elle est réquisitionnée pour servir dans le repaire des Wild Crows. Le Devil’s Trip. Le bar de Strip-Tease. L’un des business lucratifs du club. Mais sur quelle planète, vient-elle d’atterrir ? Un monde très loin du sien, c’est clair. Une nouvelle dimension où les filles sont si peu vêtues et sont considérées comme douceurs ou goûters pour Bikers. Joe n’a pas fini d’ouvrir la bouche en O. Car les Wild Crows et le Devil’s Trip n’ont pas encore dévoiler tous leurs secrets !

Leur univers est parsemé de violences, de sex et d’alcool. Accro à l’adrénaline qui fuse dans leurs veines comme de la drogue, les bikers mènent une vie sur le fil de rasoir. Ils flirtent autant avec la légalité qu’avec la faucheuse. Et cela, Jo ne tardera pas à le découvrir à ses dépens !

Ce premier tome des Wilds Crows, était juste sublime. Un tome qui porte bien son titre. Addiction est devenu mon nouveau mot d’ordre.
Blandine PMartin a créé un univers qui fait penser à Sons Of Anarchy. Tellement ressemblant dans le fond et différent par la conviction de l’auteur de ne pas faire dans la violence gratuite. Rendant l’histoire accessible même à celles qui n’aiment les histoires des bikers.

L’univers du MC était si bien décrit que j’avais l’impression de regarder un film plutôt que lire une histoire. Décor magnifique, cohérence, suspense, rebondissements et humour étaient évidemment de mise
Addiction est le premier tome d’une saga où l’auteur installe son décor, présente ses protagonistes et assied son intrigue autour de l’arrivée de Joe au club, ses premiers pas dans ce monde qui lui était inconnu jusqu’à aujourd’hui. Et aussi autour du fait qu’un président d’un M.C doit installer un climat de confiance pour garder sa fille auprès de lui. Même si l’équation s’avère vraiment compliquée vu les événements tragiques survenus. Une première étape dont l’intensité monte crescendo et qui donne le top départ à une suite sûrement démentielle. La fin du tome 1 en est la preuve.

Je dirais un début qui sonne juste et donne envie de découvrir plus sur cette fratrie rebelle et réfractaire à toute semblant d’autorité. Leur univers n’est que trahisons et crimes crapuleux. Et en même temps, le club est considéré comme la famille officielle. Une famille pour laquelle, on se bat jusqu’à la mort. Un curieux paradoxe certes, mais fascinant et addictif.

A côté de la violence, l’auteur a créé aussi des moments d’apaisement en usant d’un humour noir et piquant. Les membres du MC ne sont pas ce qu’ils paraissaient aux premiers abords. Joe en fera l’expérience et apprendra à les accepter tels qu’ils étaient et pourquoi pas les aimer aussi.

Je vous promets que ce début ne vous laissera pas indifférentes ! Juste tentez l’aventure W.C et vous m’en direz des nouvelles !

Playlist Wild Crows – Addiction

51081671_1173702456129717_5133642630722224128_n

Cerise, saison 1 – L’amour ne tient qu’à un fil by Laurie Pyren, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous invite à découvrir une superbe et pétillante romance Cerise de Laurie Pyren publiée chez Nisha et caetera que je remercie pour l’envoi du service presse !

Titre : Cerise, saison 1 – L’amour ne tient qu’à un fil

Auteur : Laurie Pyren

Éditeur : Nisha et caetera

Genre : Romance

Broché : Lien précommande
Résumé : Je m’appelle Cerise Desrosiers.
Déjà, avec un nom pareil, je ne pars pas gagnante… Ajoutez à cela une mère hippie dingue de son chihuahua obèse, un père inconnu et une carrière d’avocate ratée et tadam… Vous obtenez ma vie!
Malgré tous ces handicaps, j’arrivais à peu près à m’en sortir jusqu’à ce que les problèmes s’enchaînent! D’abord il y a eu Julian Ford avec ses petites phrases qui font mouche et son sourire en coin, puis le retour de mon père. Et me voilà maintenant coincée à Dublin pour récupérer un héritage qui devrait me rendre millionnaire.

L’avisdeMya :

Cerise Derosiers est une jeune femme très pragmatique. Avocate et analyste compétente. Rien n’échappe à son œil de lynx. Mais si elle trime et ne compte pas ses heures, son travail ne reçoit pas la reconnaissance qui lui est dû. En effet, son patron estime qu’elle est trop timide et pas assez féroce pour plaider devant un tribunal.

Côté cœur, c’est le néant total. S’il n’y avait pas sa meilleure amie, Jo, pour la sortir, sa route ne déviera pas d’un iota de son travail à son appartement.

Mais un dossier d’OPA arrivant sur son bureau, va apporter un peu de vie et quelques couleurs à son quotidien réglé comme du papier musique.

Julien quant à lui, il nous arrive de Dublin, arrogant et taciturne mais non dénué de charme. Un charme qui ne laisse pas indifférente une Cerise trop craintive. Au point d’avoir renoncé à donner suite à leur relation. Mais le destin décidera pour elle.

Quand une porte se ferme, forcément une autre s’ouvre. Cerise, contrainte de quitter de donner sa démission, elle quitte Paris pour Dublin sans savoir qu’elle a rendez-vous avec son destin. Un destin qu’elle a rejeté mais qui lui offre une seconde chance !

Saura t-elle faire bonne usage de cette main tendue pour accomplir sa destinée ?

Son périple au pays des elfes et des leprechauns ne sera pas sans risque mais Cerise, la sage nana parisienne, va nous surprendre et revêtir son uniforme de super girl et ira braver ces aléas avec courage quitte à recommencer tout à zéro !

Cerise Derosiers, porte bien nom et prénom. Elle est comme le fruit. Vitaminée et savoureuse. Mais elle peut être aussi piquante que les roses quand on la cherche. Une héroïne à double facettes. Sage certes, mais elle peut être aussi audacieuse. Fragile et forte à la fois. Sérieuse mais rigolote. En somme, une fille pleine de pep’s et de contraste à laquelle on s’attache facilement.

Julien, de son son côté, est un type assez énigmatique. Même si à Dublin, il s’est avéré plus loquace, plus charmeur et plus joueur qu’il ne l’a été à Paris, il n’a pas dévoilé tous secrets.

Pour dire, que j’ai passé de bons moments avec avec les protagonistes de cette romance intensément marrante et riche en rebondissements. Faut avouer que Cerise est un être à part et incarne l’autodérision en personne ! Une belle personne qu’on a envie de connaitre et suivre son parcours pour le moins atypique.
Laurie Pyren est bien partie pour devenir la nouvelle chouchou de la romance feel-good, ou chick-lit. Effectivement, depuis The Hunter, l’auteur, collectionne de bonnes critiques, dont la mienne, sur sa plume talentueuse et sur ses personnages pleins de dynamisme et toujours dans la positive attitude malgré leurs déboires au quotidien.

Une superbe lecture que je vous recommande en attendant la suite qui arrive dans un moins d’un mois.

Nana Mouskouri – Le Temps Des Cerises

51155581_1275659515921555_150501611171479552_n

L’avis de Carine sur le roman de Livia Cruz The Girl next door… chez Lips & Co


Titre : The Girl next door…
Auteur : Livia Cruz
Genre : ✽ ✽ Une NEW ROMANCE pétillante
dans la collection Lips & Roll ✽ ✽

Editions : LIps & Co
Ebook : 5.99 €
Broché : 16.99€
Résumé :

Le mot « romantisme » ne fait décidément pas partie du vocabulaire de la ténébreuse Zahïa. Une relation sérieuse ? Non merci ! Quelqu’un à qui se confier ? Et puis quoi encore !

Jean-Baptiste, la honte de la famille Dubreuil selon ses propres parents, est pourtant bien décidé à dompter cette belle Égyptienne. Parce qu’au fond, d’amoureux à amant, la distance est faible, et JB s’est fait prendre au piège !

Mais la vie de la jeune femme est loin d’être simple, surtout quand un passé violent vient se rappeler à elle. Dès lors, comment prendre le risque de vouloir être deux ? Et surtout, comment se laisser aimer et aider quand on n’a toujours pu compter que sur soi-même ?

Mon avis écrit par #Carine :

The Girl next door… est un Spin Off de The Guy Next Door mais qui peut se lire indépendamment, même si je ne peux que vous conseiller le premier 😉

Une fois de plus, Livia Cruz nous offre une belle romance entre deux personnages venants de milieu totalement différents. Et pourtant, autant meurtris l’un que l’autre de façons différentes, mais par les personnes qui devraient compter le plus pour eux…

Depuis son retour en France, Zahia a emménagé chez sa meilleur amie Lily qui, je vous le rappelle, file le parfait amour avec Raphael. Elle qui passe son temps à voyager, aimerait bien poser un peu ses valises et rester profiter de son amie, mais aussi de JB. Fini les coucous par Facetime. Depuis son retour, ils sont vite passés à autre chose. Tout deux célibataires et ne recherchant rien d’autre que du sexe, on peut dire qu’ils se sont bien trouvés.

Mais Zaiha n’a jamais pu garder une relation amicale avec un homme qui a partagé son lit. Hors de question de parler d’elle, ou de montrer son vrai visage. Elle se cache derrière une façade qui n’est pas le reflet de ce qu’elle est vraiment. Seules deux personnes connaissent ses secrets.. Les plus sombres… les plus obscurs. Alors, lorsqu’elle se rend compte que JB est finalement plus que Sex Friend, et qu’il cherche à la connaitre plus. Elle ne mettra pas longtemps à mettre un terme à leur pseudo relation dans laquelle elle s’épanouissait sans s’en rendre vraiment compte… Tout comme JB, qui ne s’était pas aperçu à quel point, elle comptait pour lui jusqu’à ce que tout s’arrête…

Du sexe, elle sait faire ! mais pour ce qui est des sentiments, hors de question ! Pas de confidences sur l’oreiller et encore moins susurrer des mots d’amour. Zahia est un électron libre. Elle ne souhaite aucune attache et en ce qui concerne le romantisme … ne lui en parlez surtout pas, elle déteste la guimauve… À moins que… Elle ne s’en donne tout simplement pas le droit ?

Pour JB c’est très difficile. C’est la première fois qu’il se sent enfin à sa place et qu’il éprouve des sentiments. Il ne comprend pas pourquoi elle le repousse et aimerait tellement être celui qui la fera sourire chaque jour… Il n’a pas l’intention de lâcher l’affaire, sa belle Cléopâtre ne lui filera pas entre les doigts, mais avant cela… Il doit reprendre sa vie en main.

Avec The Girl next door… Livia Cruz nous offre une romance pétillante, mais avec un côté sombre qui m’a profondément touchée et aussi révoltée. Livia Cruz aborde des sujets épineux, tabous mais qui sont bien réels dans notre société, même si on en parle pas beaucoup. Une influence sociale sous deux formes différentes avec chacune leurs caractéristiques, mais les deux se rejoignent à leurs façons sur les répercutions qu’elles peuvent avoir sur nos héros. Des violences qui ne se ressemblent pas mais qui font aussi mal, émanant d’une autorité perçue comme légitime par ceux qui leur impose. Une influence que tout deux n’ont jamais accepté et font tout ce qui est en leur pouvoir pour se donner la chance de vivre la vie qu’ils désirent. Mais pour vivre heureux doivent-ils vraiment être libres et seuls ? Et si à deux, ils étaient pas forcément moins libres mais tout simplement plus forts ?
Cette lecture était un paradoxe ! Et c’est la plume de Livia qui souhaite cela. La façon dont elle fait évoluer ses personnages est très fine, tendre et dure à la fois, car il est vraiment très difficile pour Zahia de faire confiance, tout comme pour JB de se trouver et « se » faire confiance. Nous sommes dans une romance qui nous donne la pêche, la banane et à la fois, elle nous prend les tripes lorsque s’ouvre cette porte qui nous plonge de l’autre côté et nous montre l’autre façade de nos héros et ce qu’ils endurent vraiment. Les personnages sont attachants, haut en couleurs, profondément humains et entiers. Chacun est parfaitement ancré dans son rôle et le casting est parfait autant pour les principaux que les secondaires.

Toutes sortes d’émotions m’ont accompagnées durant cette lecture. Il y en a toute une palette : l’amour, la colère, la joie, la tristesse, le désir, la solitude, la peur, la honte, la tension, la détresse, l’hostilité, le dégoût, la fierté, le rêve, la détresse et enfin, l’apaisement…

The Girl next door… est une belle histoire sur les conséquences d’un passé difficile et la difficulté à reprendre sa vie en main et enfin oser. Osez aimer, osez aller au bout de ses rêves, osez accepter une main tendue… Car l’amour, tout comme la vie, ne ressemble pas toujours à l’exemple dans lequel on a toujours évolué. Ni dans celui de ses amis. L’amour est unique, et c’est à chacun de nous d’en écrire notre propre histoire et de vivre notre vie… Il suffit juste de ne pas avoir peur et se laisser aller. Faire confiance à l’autre tout en se faisant confiance à soi-même. Et cela vaut aussi en amitié en acceptant les mains que l’on nous tends 😉

Un grand merci à Lips & Co pour m’avoir permis de découvrir ce roman en service presse numérique. Merci à Livia cruz pour nous avoir offert l’opportunité de découvrir enfin le récit de Mini Ken et Cléopâtre, en espérant découvrir très bientôt celui de Dom.

Ne me laisse pas t’aimer by Julia Nole, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous invite à découvrir une lecture à moult émotions ! Ne me laisse pas t’aimer, une belle romance de Julia Nole ! Merci à Harlequin HQN ainsi qu’à NetGalley France pour l’envoi du service presse !

Titre : Ne me laisse pas t’aimer

Auteur : Julia Nole

Éditeur : Harlequin HQN

Genre : Romance

Service presse : NetGalley France 

Résumé : Il espérait la faire fuir. Maintenant, il ne veut plus qu’elle parte.
Ça fait des mois qu’Alexander ne s’est pas senti libre. Et les gardes-malades que sa sœur s’entête à lui imposer n’aident pas. Il a beau les faire fuir l’une après l’autre, elle continue de les embaucher sans lui demander son avis. Tout ça parce qu’elle ne veut pas qu’il reste seul. Une fois de plus, il va devoir se montrer exécrable pour faire décamper la petite nouvelle. Sauf que Lizzie est pleine de surprises… et beaucoup plus coriace que prévu. Sous ses dehors fragiles, cette femme a du cran et ça lui plaît. Son sourire, sa douceur et son audace lui feraient presque du bien. Mais Alexander n’a pas le droit de tomber amoureux. Pas maintenant.

L’avisdeMya :

C’est toujours un plaisir de retrouver la plume de Julia Nole. Une plume encore plus addictive et qui se renouvelle. A chaque fois, on se demande ce qu’elle nous réserve, et à chaque fois, elle fait mouche. Une plume talentueuse et qui touche toujours au but. D’emblée et dès les première pages, l’auteur annonce la couleur. Ce qui m’a assuré qu’il n’y aura pas de place pour la guimauve. Une histoire qui s’annonce perturbante et stressante. Et elle ne m’a pas déçue !

Cette fois ci, Julia Nole nous embarque pour un vol émotionnel non dénué de moult turbulences. Une romance multicolore. Vous y trouverez les couleurs de joie et d’espoir. Mais aussi un mélange de gris et du noir synonyme de tristesse et de deuil. Une romance tout en douceur mais aussi saupoudrée de tensions et d’épreuves. Tout un tas de contrastes qui vous rendront la lecture addictive et que vous ne pourrez lâcher avant le mot fin.

Et oui, l’auteur a malmené mon petit cœur et l’a réduit à un paquet de nerfs et de palpitations intenses et irrégulières. Elle a alterné à la fois une douceur bienfaitrice pour nous embarquer tout de suite après dans le marasme  psychologique de ses protagonistes tellement touchants.

Pour dire que Julia Nole a trouvé le chemin de mon cœur avec une romance aussi attendrissante que bouleversante. Avec des personnages ébranlés et fragilisés émotionnellement. Des personnages auxquels on s’attache et dont on partage les bons et mauvais moments. Un attachement inébranlable à l’image de leur connexion fusionnelle.

En effet, leur amour éprouvé et impossible nous plonge dans un labyrinthe de doute et d’incertitude. Une histoire surprenante dans laquelle, l’auteur nous réserve de belles surprises au fil des pages. Des rebondissements inattendus. Un suspense étouffant. Du chagrin à vous briser le cœur. Et encore, je ne vous parle pas du dénouement. Serait-il heureux ? Triste à pleurer ? Je vous laisse le découvrir.

La relation entre Lizzie et Alexandre est une formule compliquée et improbable et loin d’être gagnée d’avance. La première ploie sous le poids de la culpabilité depuis la mort de ses parents lors d’un voyage au Brésil et dont elle se sent responsable. Déterminée à continuer leur œuvre pour les faire vivre à travers sachant qu’elle brasse du vent. Têtue, elle cumule les petits boulots pour boucher le gouffre financier de son entreprise. Portant un lourd fardeau pour ses frêles épaules !

Quant au deuxième, il se noie dans un cercle vicieux de souffrance et de haine. Deux maux qui le consument à petit feu. Il n’est qu’agressivité et colère. Contre un père absent, contre lui-même. Contre le monde entier… Épuisé physiquement et moralement, la dépression n’est pas loin. Résigné, Alex s’isole cédant le pas à des idée noires qui tournent en boucle dans sa tête. Se demande même si la vie en vaut la peine pour se battre. La raison pour laquelle, sa sœur a pris les choses en main pour le hisser hors du gouffre dont lequel il s’enlise.

L’arrivée de Lizzie, même s’elle était non désirée, lui redonne un regain d’appétit de vivre, un regain d’énergie même illusoire. Une envie d’y croire peut-être ? Non, Alex, est bien trop lucide pour croire aux fins heureuses. Si ce n’est pas le mal qui le ronge qui les séparera à jamais, un lourd secret entache leur passé. Celui qui portera le coup de massue à leur couple incertain. Oui l’espoir ne le fera pas vivre. La rupture est inévitable ! Il a beau repousser Lizzie et maintenir ses distances de l’attraction qu’elle a sur lui, cela n’empêche pas Alex de vouloir profiter de ces derniers moments de félicités avant que le visage de la vengeance ne vienne réclamer son dû !

Leur amour sera t-il à toute épreuve même à celle de la mort ? 

Ne me laisse pas pas t’aimer est une romance magnifique qui ne vous laissera pas indifférentes et dont vous n’en sortirez pas indemnes. Un maelstrom d’émotions qui envoie un message de courage et d’espoir que je vous recommande à lire incessamment !

 Hey Hey ! coucou vous !

Vous m’avez trouvé c’est génial ! je suis tellement content que je saute partout 🙂 et …. sur tout… alors attention à vous belles étoiles ❤

Essaï altounian – Le Roi Soleil – S’aimer est interdit

 

50599241_229719911154143_5722301429448704000_n

Luka – Le Rythme #2 by Jane Harvey-Berrick, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous présente mon avis coup de coeur sur un sublime deuxième tome de Le Rythme – Luka de Jane Harvey-Berrick ! Merci à Juno Publishing France pour l’envoi du service presse !

Titre : Luka – Le Rythme #2

Auteur : Jane Harvey-Berrick

Éditeur : Juno Publishing France

Genre : Romance M/M M/F

Résumé : Je ne suis pas un homme bon. Je ne suis pas un homme mauvais.

Mais j’ai fait des erreurs, des mauvais choix. Qui ne l’a pas fait ? Mais les conséquences nous déchirent. J’aime deux personnes. Je les aime différemment. Le monde me dit que je dois choisir. Pourquoi ? Pourquoi dois-je choisir ? Aimer fait mal. La danse guérit.

L’amour vous écorche, vous fait voler et vous rend libre – et vous laisse ensuite tomber en chute libre jusqu’à ce que vous soyez écrasé et que vous saigniez par terre. En fin de compte, l’amour est la pire chose qui puisse arriver à un être humain. À mon sens. J’aime deux personnes. Je les aime différemment. L’une est un homme. L’autre est une femme. Et ils sont frère et sœur.

L’avisdeMya :

C’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé la sublime plume de Jane Harvey-Berrick. Un nouveau genre, un nouveau Style. Mais le fond reste le même. Une plume prenante comme à son habitude.

Ce deuxième tome est consacré à Luka, le meilleur ami d’Ash et le danseur étoile de la représentation à succès Esclave.

Le jour J. La dernière représentation du spectacle. Toute la troupe est triste et aussi surexcitée de traverser les mers pour présenter Esclave à d’autres visages, un nouveau pays, d’autres villes et une nouvelle culture. Donner un nouveau souffle à Esclave et diffuser son message subliminal au monde entier, est l’objectif d’Ash et sa troupe. .

A l’after, la troupe lâche la pression. La musique fuse à plein volume, la piste de danse est envahie, l’alcool coule à flot et l’adrénaline est à son paroxysme. Et là, l’erreur fatale. Luka pratique habituellement le « No Zob in Job », mais cette soirée mémorable va virer au cauchemar et changer sa vie pour le meilleur et pour le pire !

Sarah est sa meilleure amie et collègue, et déraper ne faisait pas partie de son plan. Mais voilà, ce qui est fait est fait. Une erreur monumentale certes mais restera sans conséquences du moment que les choses sont claires entre eux. Heureusement que Sarah a quitté son lit sans le réveiller. Et ils ne se reverront que dans trois mois. Ce qui leur épargnera un « les yeux dans les yeux » ou un « walk of shame » embarrassant. Le temps aidera à faire oublier cet écart de conduite ou pas .

Quelques jours plus tard, Luka rencontre Seth, et l’impensable se produit. Ils tombent amoureux l’un de l’autre. Jusqu’à là, rien de compliqué. Sauf que Seth est le jumeau de…Sarah. Ouille, cette gifle magistrale !!! le destin ne peut pas être aussi sadique. Lui fait-il payer au centuple son incapacité à résister à la tentation même alcoolisé ?

Luka, malgré tout, occulte cette donnée et vit cette relation à fond et sans se préoccuper de l’avenir. Mais voilà que la grande complication revient de son périple en Australie. La descente aux enfers peut commencer !

Au début, je trouvais ma lecture linéaire mais assez sympathique pour vouloir aller au bout. Mais il a suffit d’une étincelle pour me faire changer d’avis. Luka, n’est plus juste une lecture sympathique, mais aussi un coup de coeur.

Un retournement de situation et tout a basculé. A changé le ton de ce récit et décuplé  la tension au plus haut point. La tendre romance a viré en une histoire très profonde et dont les thématiques traitées par l’auteur vous prennent aux tripes !

Une histoire complexe et dont la trame bien échafaudée envoie des messages forts. Un cri d’alerte contre l’injustice et contre la discrimination. Un hymne dansant pour honorer l’amitié, la solidarité et la vie.

Je ne vous dirais pas plus pour vous laisser découvrir par vous même cette pépite riche en rebondissements, en moult émotions ainsi que d’espoir ! Avec une mention spéciale pour les protagonistes du premier tome que j’ai eu le grand plaisir de retrouver toujours aussi soudés et engagés l’un envers l’autre !

Merci à Jane Harvey-Berrick ainsi qu’à Juno Publishing France pour cette histoire qui m’a touchée en plein coeur. Un récit plein de surprises et qui n’a rien de banale comme je l’ai cru au début.  N’attendez pas pour l’ajouter à vos PAL, mais avant, je vous recommande de lire tout d’abord Le Rythme #1 – Esclave du rythme  (Lien kindle)

Dami Im – Sound of Silence, playlist de Luka

50783934_2220244508242120_8517407278863745024_n

 

 

 

Love to Hate You de Emily Jurius, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous invite à lire mon avis sur Love to Hate You d’Emily Jurius ! Merci aux éditions Addictives pour l’envoi numérique de cette histoire surprenante et addictive !

Titre : Love to hate you

Auteur : Emily Jurius

Editer : Editions Addictives

Collection : Luv

Genre : Romance
Résumé : Un bad boy, une fille parfaite… Un amour impossible ?
Étudiante à Yale, Jane est aussi brillante que superbe. Rien ni personne ne l’empêchera jamais d’atteindre ses objectifs ! Le dernier en date ? Séduire le mec idéal pour passer un merveilleux réveillon dans la famille de celui-ci, loin de son quotidien peu reluisant.
Sa cible : Matt Rives, fils à papa un peu écervelé qui tombe immédiatement sous son charme. Tout devrait se dérouler comme prévu…
Sauf qu’il y a Stan, le demi-frère de Matt. Rebelle au grand cœur et au passé douloureux, il se méfie des filles comme de la peste !
Entre eux, la guerre est déclarée…

L’avisdeMya

Love to hate you est une bombe à retardement. Elle surprend au moment où on l’attend plus… J’ai eu une belle frayeur (n’est-ce pas Tatiana ?). Il faudra s’armer de patience pour découvrir toute la beauté et la profondeur de cette trame.

Au tout début, on se pose des questions si on ne s’est pas trompée de choix de lecture devant des protagonistes un brin immatures et dont la tendance à se crêper le chignon énerve. Deux protagonistes qui paraissent peu profonds et antipathiques. Mais au détour d’une page tout bascule. Leurs personnalités évoluent crescendo et vers le meilleur. Stan et Jane cachaient bien leur Jeu. Avec leurs masques imperméables, ils ont trompé leur monde et je suis tombée dans le panneau aussi !

Jane Doe, abandonnée à sa naissance, et élevée dans des foyers hostiles, heureusement pas tous, se dissimule derrière des fantasmes matériels, se fond dans la masse sociale pour prendre ce que lui est dû et dont elle a été privé. Frondeuse, bimbo aguicheuse, profiteuse et d’un mauvais caractère. Voilà le message qu’elle envoie à son entourage. Un personnage d’un superficiel exaspérant.

Quant à Stan, c’est le genre de mec qui se pavane avec ses muscles saillants et qui ne parle qu’avec ses gros bras. Le Bad boy bagarreur qui n’a rien dans le ciboulot. Celui qui aime intimider les autres juste parce qu’il peut. L’image qu’il renvoie n’est pas reluisante. Jusqu’à là, rien de captivant et les personnages ne font pas rêver.

Mais à ma grande surprise, tels les papillon qui sortent de leurs chrysalides, l’histoire s’avère de plus en plus palpitante et captivante. J et Stan, se mettent à nu révélant enfin leurs vrais visages. Montrant tous les deux des personnalités plus affirmées, plus émouvantes et attachantes. ( Pour J, je dirai plutôt attachiante). En fait, tous les deux ont de lourds passifs, et c’est leur façon de se préserver, de mettre les gens à distance et surtout camoufler leurs fêlures et leurs fragilités. Des visages qui leur permettent aussi d’atteindre leurs objectifs.

J est désespérément seule et ne cherche qu’à se faire une place dans ce monde qui privilègie le superficiel. Quant à Stan, il bout d’une colère dévastatrice, a du mal à communiquer et gérer ses émotions. Il veut réussir sans l’appui d’un père qu’il a passé toute son enfance à détester. Plaider devant un tribunal pour des causes même les plus perdues, lui tient à coeur. Pour cela, il faut qu’il se concentre sur son objectif ni ne se laisse distraire. Avec l’arrivée de J, Stan voit ses projets d’avenir chamboulés. Ou pas ! Plaider sa cause auprès d’une J intransigeante, méfiante et dotée d’un fichu caractère, sera la plus importante plaidoirie de sa carrière !

Stan et J ont un long de chemin à parcourir pour s’apprivoiser, se retrouver et gagner en confiance ! A deux, ils pourront reconstruire la famille dont ils ont été privés. En tout cas, Stan, est prêt à sauter le pas. En ce qui concerne J, ce n’est pas gagné d’avance !
Love to hate you est une histoire qui commence avec un haussement de sourcils mais finit avec un grand sourire de satisfaction. Je ne sais pas si Emily Jurius est une joueuse de poker mais elle a tenté un coup de bluff et elle l’a bien réussi !

Une histoire qui vaut le détour de découvrir. Une romance à thématiques bouleversantes. Elle traite des thèmes difficiles tels : Les relations parentales en dérive et le manque de communication, l’abandon, la maltraitance infantile et la difficulté de surmonter le deuil d’un être cher ! Tout un tas d’ingrédients à vous faire fondre !

Merci à toi Emily pour cette jolie et émouvante romance et merci à Carole des éditions Addictives pour l’envoi du service presse !

Love To Hate You – Lambretta

51156293_747703805587651_4474398488322375680_n 51156293_747703805587651_4474398488322375680_n

50921820_2263285110553249_4704642261902688256_n

51270177_241907910079192_1863047944173780992_n

 

L’avis de Carine sur Over the Bars – Tome 2 de Lindsey-T chez BMR


519o-aot-1l._sy346_cccc

Titre : Over the Bars #2
Auteur : Lindsey -T
Genre : Romance
Editions : BMR
Ebook : 9.99 €
Résumé : Depuis que la route de Nell a recroisé celle de Macsen, rien ne va. Ses colocataires commencent à se lasser de ses cachotteries, et son cœur s’est remis à battre pour lui faire plus mal que jamais. Elle n’est vraiment pas prête pour une nouvelle trahison. Surtout que son frère, toujours en prison, a plus que jamais besoin de son aide.

Nell est tombée… et cette fois, elle n’est pas sûre de pouvoir se relever.
25 chroniques de livreChallenge NetGalley France 2018Badge 80%Badge Critiques à la UneBadge Lecteur professionnelOverTheBars2 #NetGalleyFrance

Mon avis :

Le verdict vient de tomber…. Over the Bars est bel et bien un coup de coeur ! Une pépite ! Celle que l’on dévore autant qu’on la déguste, car à aucun moment, nous nous désirons que cela s’arrête.

Nous retrouvons nos protagonistes là où nous les avions laissés en fin de premier tome. Je ne vais pas trop y revenir dessus pour éviter les spoils aux lectrices qui n’auraient pas encore lu le premier, je vais plutôt concentrer mon avis sur la trame et mon ressenti.

Nell a chuté… ça fait mal ! Même si elle souffre de contusions multiples, ce n’est pas ce qui l’a fait le plus souffrir, non… Ce qui lui fait mal, c’est son coeur, ce traitre qui bat pour un homme qui ne le mérite pas…. Toujours les mêmes questions qui se bousculent, toujours cette envie d’être dans ses bras malgré tout. Si elle peine à se relever, elle n’oublie pas que son frère a besoin d’elle. Elle continuera alors sa course folle pour l’aider mais, parfois, faire du mieux que l’on peut ne suffit pas… Demander de l’aide peut être judicieux… Ses amis ? Mac ? Mais s’il la trahissait une fois de plus ? Elle ne peut oublier ses fausses promesses…. Elle ne peut oublier le passée … Tout comme elle ne peut ignorer ce coeur qui bat aussi vite que quand elle pédale lorsqu’elle pense à lui…

 

Une suite magistrale ! Lindsey.T alterne toujours avec autant d’aisance le passé et le présent. Ce passé qui nous ouvre les yeux sur bien des secrets… Des non-dits mais aussi un amour vrai, celui qui compte, qu’on oublie pas… Celui qui fait souffrir…

Un deuxième tome plus sombre, plus profond, plus… bouleversant ! Il nous emmène sur des chemins qui vont nous toucher d’une façon inattendue. Rien n’est cousu d’avance.

L’auteur nous livre ses secrets par parcimonie, en nous rendant très friands de chaque détail qu’elle peut nous offrir. Un second opus captivant aux multiples rebondissements qui vont nous tenir en haleine du début à la fin sans omettre de nous émouvoir à plusieurs reprises. Le tout dans un décor toujours aussi bien décrit et qui permet un visuel parfait de notre lecture.

Over the bars n’est pas un simple roman d’amour. Il est tellement plus que cela. Il traite de nombreux sujets comme l’injustice et l’enfermement des mineurs. Et aussi l’emprise psychologique qu’un parent peut avoir sur sa progéniture et pas que… L’argent et le pouvoir achètent bien des choses… L’affrontement de deux mondes, Le choc sociétal : La collision entre celui de Nell et celui de Mac et tous les dommages collatéraux qu’il en résulte.

Un affrontement du présent contre le passé pour en faire un futur… Car c’est aussi l’histoire de la seconde chance : celle d’un amour perdu que le destin a choisi de réunir à nouveau. Celle de Luke de pourvoir reconstruire ce qu’il a perdu. Celle de Mac, de se faire pardonner et pouvoir s’expliquer sur le pourquoi et le comment. Mais aussi celle de Nell qui pourrait enfin se laisser à être heureuse, faire confiance et aimer…

L’héroïne Nell est très attachante. Dès le début, j’ai été saisie par sa fragilité qu’elle cache très bien sous sa détermination, mais qui dans ce second opus, se révèle telle qu’elle est. Avec ses doutes, ses peurs et son cœur qui ne demande qu’a aimer et surtout, à faire confiance… On pensait que Nell était plus affirmée par rapport à Mac, mais ils se cachent tout deux derrière une façade qui n’est pas le reflet de leur personnalité.

Nous allons également découvrir un autre Mac qui va prendre de l’assurance tout en souffrant des secrets dévoilés…

La plume de Lindsey T. est toujours aussi fluide et constante. Mais cette suite est bien différente de la première partie. Elle nous plonge dans une autre atmosphère. Un autre univers qui va nous bouleverser, parfois, devenant même anxiogène. On se met en colère, à crier à l’injustice mais aussi … rire et aimer. Un univers riche en émotions sincères. Un univers qui ne perd en aucun cas de son additivité bien au contraire. Ses rebondissement nombreux nous ouvrent les portes à la vérité, mais aussi à la rancœur… Les prises de conscience des protagonistes ( tous, les principaux comme les secondaires) et leurs choix sont très bien exploités, avec justesse au vu des éléments qu’ils ont, mais aussi au regard de la vie et de ce qu’ils en attendent.

L’auteur parvient à capturer toute la vérité d’une situation, avec une impressionnante justesse et maturité qui m’a beaucoup touchée.

Over the bars, un roman coup de coeur que je ne peux que vous conseiller. Pas de guimauve, pas de sentiments qui ne transpirent pas la réalité, autant les bons que les mauvais. Une fin aussi vraie que le reste, qui nous fait espérer peut-être un spin off sur d’autres personnages, mais qui ne pouvait pas en être une autre. Une fin logique si on souhaite rester dans la réalité.

Lindsey.T nous emporte littéralement là où elle le souhaite en nous offrant une histoire captivante dotée d’une intrigue qui tient bien la route, en y intégrant un sujet d’actualité qui la touche et dont elle nous montre du doigt les rouages d’une injustice.

Elle n’a pas fait Over the Bars en écrivant ce roman, bien au contraire, je la découvre sous un autre jour et j’en redemande encore et encore.

dddd

Avis de Fan page (Elyio) sur La Sélection, livre III : L’Elue de Kiera Cass !


Hello les étoiles ! Voici l’avis coup de coeur d’Elyio sur le 3e tome de La Sélection -L’Élue de Kiera Cass  

 

Titre : La Sélection – Livre 3

Auteur : Kiera Cass

Éditeur : R – jeunes adultes 

Genre : Dystopie

Broché : Lien d’achat

Résumé : Une seule candidate sera couronnée…
La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles à tout jamais. Pour les quatre encore en lice au Palais, les amitiés qu’elles ont nouées, les rivalités qui les opposent et les dangers qu’elles ont dû affronter vont les lier pour le restant de leurs jours. Car l’heure est désormais venue de désigner l’heureuse élue…
America n’a jamais osé rêver être si près de la couronne, ni du coeur du prince Maxon. Mais, à mesure que la compétition approche de son issue inexorable et que les menaces qui visent le Palais se font plus pressantes, elle se rend compte de ce qu’elle risque de perdre et de l’âpreté de la lutte à mener pour obtenir ce qu’elle désire si ardemment.

L’avis d’Elyio : 

C’est encore le coeur palpitant et débordant d’espoir que je referme ce 3e opus de La Sélection. Bien plus que convaincue par toutes les éloges que j’avais pu lire sur cette lecture, je suis indubitablement tombée sous la coupe de cette incroyable saga. Puissante et rebondissante, elle allie à la perfection l’envie de croire en des jours meilleurs, la levée des renégats, la mise en place de tous les éléments qui font de cette lecture une pièce maîtresse dans une bibliothèque. L’auteur maîtrise une écriture fluide et addictive qui est indiscutable. Elle fera ainsi naître chez vous ces sentiments qui vont se disputer votre opinion quant aux événements et ce au sein même d’un même chapitre, d’une même page voire même de ligne. La tension sur ces 3 premiers livres ne fait que monter crescendo et mettra votre coeur sens dessus dessous. Il m’arrivait ainsi de rire ou sourire et me retrouver quelques secondes à peine après avec ce sentiment d’être brisée. Comment peut-on être aussi malmenée émotionnellement ? Tout simplement par une plume dont la qualité est phénoménale rendant ces personnages tellement réels qu’ils s’imposent spontanément à votre imagination. Chaque scène se voit formidablement bien décrite faisant en sorte que votre perception des éléments sera précise.

Kiera Cass vous mènera ainsi exactement là où elle le voulait. Chaque larme versée, chaque battement imperceptible de votre coeur sera le fruit d’une qualité de travail qu’il est impossible de contester. Ce troisième Livre s’avère (et cela est légitime ) le plus intense face aux 2 précédents. La tension maintenue jusque là par les Renégats s’avérait relativement calme . Or désormais les rênes sont lâchées et ils sont bien décidés à renverser bien plus que la simple Sélection faisant du reste du peuple des victimes collatérales. Maxon se verra alors soumis à des choix qui pourraient bien changer l’avenir de tout le pays. Sera-t-il capable de s’imposer à son père le Roi ? Arrivera-t-il à maîtriser cette fougue et cet espoir d’apporter cette envie de jour nouveau que lui inspire une de ses prétendantes ?

America, quant à elle se rend bien compte que sa place est loin d’être acquise. Toujours incertaine elle recherche la vérité au fond de son coeur. Car elle ne peut l offrir qu’à l’un des deux hommes qui se partage son esprit. En attendant au contact de son « ami », elle devient forte de ses convictions et les assume à la vue de tous.

Elles étaient 35 elles ne sont plus que 4… et l’une d’elle se verra l honneur de monter sur le trône un jour et vivre ses jours aux côtés de cet homme d’exception qu’est le Prince. Elles ont toutes ce quelque chose qui les rend uniques. Mais du coeur ou de la raison, l’esprit de Maxon est envahit par cette incertitude que lui insuffle sa position. Les favorites vont aller de surprises en catastrophes et je me suis mise à toutes les apprécier. Car au-delà des apparences, les masques tombent et les révélations feront leurs effets… Préparez vous, car les combats auront lieu sur tous les fronts ! Souvenez-vous que rien n’est acquis. La Selection sera-t-elle la fin ou le début d’un jour nouveau ?

A vous de le découvrir et vous faire votre opinion. En attendant, pour ma part mon avis est sans appel et conforte bien mon coup de coeur. Je vous laisse ainsi le coeur partagé par toutes ces émotions mais incontestablement heureuse d’avoir découvert cet univers.

Rachel Platten – Stand By You (Official Lyric Video)

510heofzuwl._sx312_bo1,204,203,200_

A la folie – Unexpected Love by Mila Jensen, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous présente mon avis coup de coeur sur A la folie de Mila Jensen que je remercie pour cette belle palette d’émotions ! Je rappelle que c’est édition d’ Eden – Collection.

Titre : Unexpected Love – À la folie

Auteur : Mila Jensen

Éditeur : Eden – Collection

Genre : Romance

Broché : Lien d’achat
Résumé : À vingt ans, Callie est la reine de la malchance ! À force de confondre sa gauche et sa droite, elle a échoué six fois au permis de conduire. Et surtout, elle désespère de décrocher enfin son Bac et voue aux maths une haine viscérale qui le lui rendent bien.
Mais cette fois, le karma semble avoir pitié d’elle : dans un café, elle a le coup de foudre pour l’un des clients. Beau, musclé, c’est un véritable ange tombé du ciel. Alors qu’elle pensait ne jamais le revoir, elle a la surprise de le retrouver… complètement nu dans sa propre salle de bains !
Le beau gosse est un jeune professeur de mathématiques hébergé par les parents de Callie le temps qu’il trouve un appartement. Malgré son horreur pour la matière qu’il enseigne, la jeune femme lui demande des cours particuliers. Et elle a bien l’intention de lui montrer tous ses talents…
Prof sexy + étudiante déjantée = danger !

L’avisdeMya :

Tout d’abord, je remercie Mila Jensen pour m’avoir envoyé le service presse en version papier. A la folie a traversé la méditerranée pour venir enchanter mes papilles livresques et m’embarquer avec des protagonistes hauts en couleur.

Parmi eux, Callie, ou Miss cata. La vingtaine passée et crèche toujours au lycée. Non que la place est chère où qu’elle est bête. Mais c’est la cause à pas de chance. Son karma a décidé qu’il en soit ainsi malgré tous ses efforts et c’est tout…En plus, les maths et elle, ne sont pas les meilleures potes. Et cela lui pose un gros problème pour avancer dans ses projets. Elle ne les aime pas. Et en récompense de cet amour vache, les maths deviennent de plus en plus compliquées et lui pourrissent la vie. Mais bon, le calcul n’est pas la seule difficulté que rencontre notre chère Callie.

Pourtant elle ne reste pas les mains croisées. Elle fait tout pour vaincre cette antipathie et amadouer son dieu créateur, la cause de son redoublement. Sans compter sur son prof de maths qui ne lui facilite pas la tâche. Oui Callie compte deux ennemis : Les Maths et son professeur. Et la liste n’est pas exhaustive !

Malgré tous ses déboires, elle ne perd pas le nord. Elle rêve d’amour et de fleurs. Et garde le sourire quoiqu’il arrive dans sa vie. Et son karma ne l’a pas déçue cette fois-ci et lui a offert un de ses rêves. Un virage à 180 degrés qui la laisse pantoise. Qui l’aurait cru ?

L’amour tellement espéré est venu toquer à sa porte alors qu’elle ne l’attendait pas et même pas eu besoin de faire de gros efforts. Beau à tomber, charmeur mais…et oui il y a toujours un mais quand on croit que tout est parfait. Il est prof de maths quoi !… Mais qu’est-ce qu’elle a fait au bon Dieu pour la punir aussi machiavéliquement ? Et encore ce n’est pas le pire. C’est dire !!! Son âme sœur traîne pas mal de lourdes et bruyantes casseroles. Mais Callie, l’optimisme ou la naïveté même, a cru qu’elle pourrait s’en accommoder.

Jusqu’au jour où l’édifice fragilisé par la jalousie et les non-dits s’effondre ! Ne dit-on pas que : « C’est dans les non-dits que règne le chaos » ?

Comment deux personnes aussi différentes, aussi mal assorties peuvent-elles construire un semblant d’engagement ? Et pourtant…Callie avec son caractère bien trempé, son peu de confiance en elle, sa maladresse légendaire, son parler sans filtre et sa manie de le faire rire même quand l’envie se fait la malle, a ébranlé les convictions de Daniel et l’a atteint en plein coeur. Touché, coulé. Malgré son peu de foi en l’amour, la confiance qu’il a donnée bafouée, il fonce tête baissée pensant pouvoir en sortir indemne !

Mais Daniel va vite déchanter. Leurs fragilités malgré les apparences, leur relation encore précaire, et d’autres facteurs aussi sournois que manipulateurs viendront à bout de leur volonté de rassembler des bouts éparpillés d’eux pour en faire un quelque chose de solide !

Allez, venez et entrez dans l’univers déjanté et pleins de couleurs de Callie. Mila Jensen vous embarque pour un voyage éclectique et addictif.

Une belle et passionnante romance saupoudrée d’une grande émotion, d’un désir ardent d’une sensualité dosée à point. De situations rocambolesques et des fous rires à volonté, même quand cela se corse. Cerise sur le gâteau, le récit est bien écrit et fluide. Quant à la plume, elle est d’une maîtrise exemplaire. Le combo gagnant quoi !

Cette romance c’est aussi une mise à nu des protagonistes en bonne et due forme. Une belle émotion en somme. Tout le long des pages, l’auteure s’est attelée à décortiquer le laborieux quotidien de Callie, son mal-être et calvaire au lycée. Et aussi dans son contexte familial. Une famille déjantée, hors norme mais qui la couve de regards aimants.

Et je n’oublie pas de mentionner que l’auteur a traité une thématique qui m’était jusqu’à aujourd’hui inconnue. La Dyscalculie qui est un trouble d’apprentissage du nombre. Et bien chose de faite, je mourrais moins bête !

Allez les étoiles, laissez-vous séduire par une lecture que je vous promets captivante et pleine de pep’s quand Mila ne fait pas sa sadique et malmène ses protagonistes et nous avec !

Matt Wertz – Unexpected Love

img_20190122_160929543421627.jpg

 

L’avis de Mélissa sur Dark Man In Love by Mila Marelli !


Hello les étoiles ! Mélissa vous présente son avis coup de coeur sur Dark Man In Love de Mila Marelli publié chez les Editions Addictives 

Titre : Dark Man In Love

Auteur : Mila Marelli

Éditeur : Editions Addictives 

Genre : Romance

Résumé : Ils n’ont plus rien à perdre… Du moins, c’est ce qu’ils croient.

Aaron est fort, courageux et sûr de lui. Aimé de sa famille, apprécié de ses amis, il est également reconnu dans sa profession de tatoueur. Mais le lien si particulier qui l’unit à ses frères se brise totalement quand l’un des triplés meurt. Déchiré, horrifié et furieux, Aaron est pris dans une spirale de destruction et de dégoût des êtres humains, des femmes en particulier.

Sauf qu’il y a Ashley, sa nouvelle voisine, solide et fragile à la fois. La jeune femme va bousculer le quotidien, perturber les nuits et faire voler en éclats les fermes résolutions d’Aaron.

Deux caractères bien trempés, deux âmes détruites, une passion déchirante…

L’avis de Mélissa :

Au premier abord, j’ai été séduite par la couverture de ce livre, que je trouve juste sublime ! Puis, j’ai lu le résumé qui m’a convaincue de découvrir cette histoire car il était alléchant.
Je me suis donc plongée dans ce roman, avec envie et impatience et je peux vous dire que je n’ai pas été déçue.
Les Éditions Addictives et Mila Marelli nous proposent là une pépite à l’état brut et je les remercie d’ores et déjà pour ce Service Presse numérique qui a déclenché chez moi un véritable coup de coeur.

J’ai découvert dès les premières pages un personnage passionnant : Aaron.
Un tatoueur au physique renversant mais au caractère de merde. Avec son lot de surprises qui m’ont retourné le cerveau,
Le pourquoi ? La perte d’un de ses frères…
Un drame qui le tourmente et qui l’a complètement changé.
Attendant que justice soit faite, il vit renfermé sur lui même, n’étant que rage envers l’être humain, et en particulier les femmes.
Mais c’est sans compter sur l’arrivée d’Ashley.
Elle représente tout ce qu’il fuit, tout ce qu’il déteste et pourtant ….
Ashley est une jeune femme démentielle. Elle n’a pas la langue dans sa poche et n’hésitera pas à provoquer Aaron.
Dotée d’une certaine sensibilité, d’un passé qui a forgé son caractère bien trempé. Saura t-elle apprivoiser le tatoueur d’à côté?

Je découvre avec ce roman, la plume de Mila Marelli et je dois dire que je suis conquise.
Une plume maîtrisée qui nous offre une lecture fluide et addictive.
Je peux vous certifier que le fermer pour remplir mes obligations était un véritable calvaire…
Une histoire avec du suspense, de l’émotion, des rebondissements… tous les éléments réunis pour vous servir sur un plateau d’argent, un cocktail enivrant. Le genre qui vous embarque dans un ascenseur émotionnel.
J’ai beaucoup ri, j’ai été en colère, j’ai versé ma larme aussi… Mais surtout j’ai été touchée au fond de mon petit coeur d’artichaut.
En même temps, comment ne pas succomber à ces personnages aussi attachants ?
Des personnages, que, lorsque je suis arrivée sur ce mot « FIN » j’étais triste de quitter. (je crois d’ailleurs que je ne m’en suis toujours pas remise)…

Quand un homme à l’esprit torturé rencontre une femme qui représente tout ce qui l’attire, mais qui le repousse tout autant… Quelle peut-être l’issue?

Je vous invite à venir découvrir cette romance, cette rencontre explosive entre deux êtres que tout oppose…ou pas.
J’espère du fond du coeur, que c’est le premier livre d’une longue lignée d’écrits que nous offre là cette auteure.
Encore mille merci aux Éditions Addictives et à Mila Marelli pour cette lecture magique (en tous point)…..

Le choix musical de Mélissa : Two Feet, Go fuck yourself

Power Games – Angis, ris ! de Lia Rose, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous présente mon avis sur le tome 2 de Power Games – Angis, ris !, une superbe romance De Lia Rose ! Merci à Black Ink éditions ainsi qu’à NetGalley France pour l’envoi du service presse !

Titre : Power Games, tome 2 – Angie,ris !

Auteur : Lia Rose

Éditeur : Black Ink éditions

Genre : Romance

Service presse : NetGalley France
Power games, tome 1 – Jardin d’Eden : Lien d’achat
Résumé : L’univers entier se ligue contre Angie : son merveilleux petit-ami est en fait marié, le job de ses rêves lui passe sous le nez et elle risque l’expulsion pour loyers impayés.
Karma désastreux ? Bienvenue dans la vie d’Angie.
Aussi lorsque le manager de son frère Bo, chanteur d’un groupe célèbre mais avec qui elle a coupé tout contact, lui propose un deal inespéré, elle n’a pas trop le choix.
Sa mission ? Redorer l’image de Bo, salement écornée par son comportement destructeur.
Comment ? En se faisant passer pour la nouvelle conquête de son propre frère.
Glauque vous avez dit ?
Comme si ça ne suffisait pas, elle devient coach de vie auprès de l’ennemi juré de Bo, le rappeur hautement sexy Astro Conti.
Accro à l’adrénaline, bagarreur, ingérable, As cache ses fêlures derrière une façade provocatrice. L’ultime revanche serait de mettre la craquante « copine » de Bo dans son lit !
Tiraillée entre son attirance indécente pour As et sa loyauté pour son frère, un jeu de dupes s’installe dont personne ne sortira indemne.

L’avisdeMya :

Parce-qu’il n’y a pas de hasard seulement des rendez-vous, comme le dit si bien Astro Conti, Angie a traversé les mers, pour aller à la rencontre de sa destinée.

Coacher des stars, c’était l’objectif initial. Mais à son arrivée à Paris, rien ne s’est passé comme elle a prévu.

Angie, sortait à peine d’une mauvaise expérience, que l’opportunité de travailler dans la ville qu’elle a toujours adorée et revoir un frère absent depuis belle lurette, se présente devant elle. Faisant fi de ses craintes, elle plie bagage et atterrit à Paris. Mais retrouver Bo va la ramener à un passé qu’elle a tout fait pour occulter.

En plus, la bande de 999 avec leur chef, Astro, ne va pas lui faciliter le travail pour lequel elle a été engagée. Une bande un brin suicidaire et agressive, et une énergie à dépenser dans les mauvais coups voilà ce qu’ils sont. Redorer le blason de leur chef auprès de leurs fans et leur label, est dorénavant sa mission. Angie, doit trouver la solution pour canaliser toute cette colère et la transformer en fait positive et en même temps en ressortir indemne. Mission quasiment impossible si on connaissait le minimum sur Astro. Sombre, taciturne, imprévisible, un tantinet coléreux, une tendance aux extrêmes et à l’autodestruction .

Angie est devant un dilemme : Soit plonger dans son enfer qu’elle connait si bien malgré les apparences. L’enfer, c’était son quotidien et se serait bien plus facile de se laisser engloutir par son feu brûlant. Soit le propulser vers sa lumière, cette lumière qu’elle entretient à force de résistance et de bonne volonté !

Et aucun des deux choix ne sera sans conséquence !

C’est avec un grand plaisir que je me suis laissée tenter par ce deuxième tome de Power Games. Un tome qui a tenu toutes ses promesses même s’il n’a pas détrôné le premier, Jardin d’Eden, de ma mémoire.

Angie est une sorte de feu follet. Malgré ce qu’elle a enduré, elle irradie de lumière et déteint sur son entourage. Personne ne l’approche et résiste à son caractère solaire, à sa combativité. Rien ne lui fait peur surtout pas les embuscades semés par le destin sur son chemin. Volontaire et déterminée, elle fonce pour atteindre ses objectifs. Elle a décidé de sortir Astro de cette attitude négative dans laquelle il se noie et elle est prête à en découdre et adopter son propre jeu pour arriver à ses fins. Pari tenu mais le gagnera-t-elle ?

Quant à Astro, malgré son silence et sa manie à intimider, il ne sera pas à l’abri de la tornade nommée Angie. Ce qui a commencé comme une vengeance, a fini par lui brûler les ailes. Il ne se l’avoue pas, mais cette dernière lui fait un bien fou. Elle apaise sa colère, ses paroles et ses actes trouvent leur chemin vers son coeur dont il croyait dépourvu. Et il fera tout pour la protéger surtout de lui-même.

En somme, deux protagonistes si différents l’un de l’autre et si semblables. Le jour et la nuit. la clarté et la noirceur. Mais tellement de souffrance en commun. Ils sont attachants et bouleversants. Ils s’immiscent dans le coeur du lecteur par la grande porte et ne sont pas prêts d’en ressortir.

Ce deuxième tome, ce n’est pas juste une romance complexe. C’est aussi une énigme bien menée, des secrets de famille, des protagonistes profonds, du suspense, et des rebondissements inattendus. De nouveaux personnages qui ont donné leurs grains à moudre et susciter moult questionnements tout le long des pages.
Angis, ris ! C’est aussi une forte émotion, du rire et quelques montées d’adrénaline offertes en bonus par une bande casse-cous ! Angie et As vous réservent pleines de surprises, il suffit juste de vous laisser tenter !

Rolling Stones – Angie

50230583_2739041856320211_8718379437277577216_n

Test et avis de Carine sur les Bracelets Mantra


Des mots sur la peau

Fan de mots et de bracelets, Jane Devreaux a décidé de réunir ses deux passions dans une activité qui lui permet de s’évader quand les mots peinent à venir.
Auteur de Romance, elle aime le poids que peuvent revêtir certaines phrases. Et quoi de mieux que de pouvoir porter sur soi, son mantra, ses citations préférées ou encore une phrase qui donne la pêche !
N’oublie pas de briller – Suis ton cœur – Note à moi-même, Relax ! – J’peux pas j’ai licorne – Il faut viser la lune pour atteindre les étoiles Chaque jour à la fois – La vie est un cadeau – Vole de tes propres ailes – Just Smile – Un jour à la fois- Rien n’est facile, tout est possible – Croire en ses rêves – Repousse tes limites – Ne rêve pas, fais le ….. Et bien d’autres…

J’aime les mots… J’aime les bracelets…. Alors quand Jane a proposé de tester ses créations je ne pouvais que répondre présente ! Et je peux vous dire que j’en suis plus que ravie.

Vous pouvez bien entendu personnaliser vos bracelets avec vos propres citations, votre propre mantra, ou encore, pourquoi pas faire cela en groupe avec par exemple le bracelet de #Lateamdesétoiles !

Parfait pour la journée ou en soirée, seul ou à plusieurs, avec ou sans perles ! Pour ma part j’aime beaucoup porter les trois ensemble. Les perles s’accordent parfaitement au cuir et apportent un style encore différents que le cuir porté seul.

 

Mon mari à voulu m’en piquer un !! Ce qui veut dire que cela plait aussi aux hommes 😉

Les bracelets mantra c’est aussi une super idée cadeau! J’ai moi-même craqué et voici ma commande pour faire un cadeau à ma nièce qui est passionnée par les chevaux.

J’peux pas j’ai cheval – Il n’y a pas de secrets aussi intimes que ceux d’un cavalier et son cheval –

J’ai reçu ma commande dans les 48 h par lettre suivie et très bien emballée. Je précise que les FDP sont gratuit ❤

On peut également le régler à sa taille en fonction de notre poignet grâce à un système de boutonnière avec plusieurs niveaux différents. Longueur 21cm – 3 fermetures possibles suivant votre taille de poignet 20cm

 

Vous pouvez également retrouver les bracelets en perles Amazonite et Lave ou encore en perles naturelles qui s’accordent très bien avec les bracelets en cuir et font un bel ensemble à votre poignet

Je vous invite à découvrir sa boutique et n’hésitez surtout pas à passer commande et à nous faire voir les vôtres ! Les prix varient suivant les modèles à partir de 12.90 € pour les bracelets cuirs et 4,90€ pour les bracelets en perles naturelles

Boutique Bracelet Mantra sur Etsy. ici

ou encore avec le lien direct par :

https://www.etsy.com/fr/shop/BraceletMantra
Tailles recommandées bracelets cuir véritable :

– Homme : 24cm – 22cm – 20cm
– Femme : 20cm – 18cm – 16cm
– Enfant : 16cm – 14cm – 12cmCouleurs disponibles : Noir, marron ou beige avec lettres : or, argent ou marron
⚠️Attention les couleurs peuvent différer légèrement de la photo

Avis de Fan page (Elyio) sur La Sélection, livre II : L’Elite de Kiera Cass !


Hello les étoiles ! La team vous invite à lire la superbe chronique d’Elyio sur le livre II  de La Sélection, une dystopie de Kiera Cass

 

Titre : La Sélection – Livre 2

Auteur : Kiera Cass

Éditeur : R – jeunes adultes 

Genre : Dystopie

Broché : Lien d’achat

Résumé : La Sélection de 35 candidates s’est réduite comme peau de chagrin, et désormais l’Élite restante n’est plus composée que de 6 prétendantes. L’enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu’elles sont les mieux à même de monter sur le trône d’Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.
Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d’enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales… Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie…

L’avis d’Elyio : 

C’est un second tome tumultueux et aux moult rebondissements que je viens à peine de refermer. Mon coeur est encore en effervescence de par tous les événements et émotions que je viens de traverser. Mon esprit et mon corps tout entier ont été soumis à une vraie bataille émotionnelle. Rarement autant de contradictions m’ont effleurées et fait vivre un combat auquel je n’ai été, comme de nombreuses lectrices, qu’une spectatrice privilégiée.

L’auteur a réellement fait grimper le niveau de tension au sein de La Sélection et ce grâce à une plume implacable. Elle réussit ainsi à vous plaquer au sol incapable du moindre mouvement et vous laissant haletante tout du long des passages qu’elle aura ainsi voulu. Vous ne serez pas seulement donc cette lectrice prise d’affection pour ces nombreux personnages que vous découvrirez au gré des chapitres. Non non … vous serez clairement dopés à ce besoin inéluctable d’en vouloir encore et toujours plus. Vous serez, vous l’avez compris, addict à cet univers dont le concept des castes définit ainsi les personnes qu’ils les composent.

Un air de rébellion se soulève et les Renégats sont aux portes du château. Entre combats d’un peuple aux abois et combats pour la place de favorite, vous ne serez guère mis au repos. Seule la fin de ce volet saurait vous amener un peu de quiétude. Encore que le chemin s’avère être encore parsemé d’embûches et de secrets non dévoilés.

C’est ainsi que je me demande encore comment America arrive à garder ce calme qui parfois la caractérise. Elle qui semble être en permanence en quasi ébullition fera en sorte de brider cette impulsivité qui ne demande qu’à s’exprimer. Comment ? Aucune idée . Toutefois vous serez aussi perdus et égarés qu’elle. Mon coeur s’est pris dans la balance où se jouent ses sentiments. Entre son passé et ce qui pourrait bien devenir son futur, l’indécision permanente fait fi de toutes vos émotions jusqu’à vous faire des pieds de nez et rire à vos dépends.

Ce volet vous donnera la clé à certains éléments historiques et vous serez bien plus à même de prendre position face aux décisions dont vous serez témoins. Que vous soyez outrés ou fâchés, vous devrez aussi faire avec la douceur et ce sentiment léger dont votre coeur est empli. Vos rires se verront aussi contre-balancés par une profonde colère et vous vous sentirez égarés quant à votre propre ressenti.

Comment être pris de sentiments tellement ambivalents en si peu de temps ? Il suffit d’être pris sous la coupe des personnages que vous allez tout découvrir. Quand les secrets se dévoilent, d’autres peuvent s’avérer bien plus efficaces.

Qu’il s’agisse d’America, de Kriss, de Celeste ou des autres sélectionnées, vous serez à même de comprendre pourquoi Maxon joue son rôle à la perfection. Tantôt dandy tantôt rabat joie, il n’en reste pas moins un homme qui fait état de ses sentiments face à ces jeunes femmes qui le sollicitent.

Me voilà donc avec ce second tome clôt sans même m’en mettre rendu compte, à avoir dévorer ces pages remplies du témoignage de cette deuxième partie de La Sélection. Ou quand après avoir commencé à 35 elles ne sont plus que 6… Tous les coups sont permis ou presque afin de s’attirer les faveurs du futur prétendant au trône.

Un second coup de coeur indiscutable et cette envie dévorante de savoir comment va se clore le 3e opus. Dire que je suis fan serait un doux euphémisme et je ne peux que vous dire de foncer car, selon moi, il est simplement impossible de ne pas tomber sous le charme de cette saga.

When You Say Nothing At All (Live in Nashville) – Endless Summer (Cover)

51s0wu17ugl._sx311_bo1,204,203,200_

Love & Hope – Ether by Julie Dauge, mon avis !


Hello les étoiles ! Ce soir, je vous recommande Love & Hope – Ether de Julie Dauge ! Merci Nisha et cætera pour l’envoi du service presse

Titre : Love & Hope, tome 2 – Ether

Auteur : Julie Dauge

Éditeur : Nisha et cætera

Genre : Romance 

Broché : Lien précommande
Résumé : La famille d’Ether est riche, très riche ; et elle veut l’être encore plus. C’est pour cette raison que, dès son plus jeune âge, Ether est promise à un PDG de quarante ans son aîné. Par cette union, ses parents souhaitent créer une alliance et ainsi faire fructifier l’entreprise familiale. Mais à quel prix ?
Sacrifiée pour l’argent, Ether n’est pas une adolescente comme les autres. À 20 ans elle n’a jamais connu l’amour de ses parents, n’a pas le droit de choisir ses vêtements ou d’aller sur Internet, et n’a jamais eu ni amis ni petit copain.
Un jour, dans un élan de folie, elle suit sa  » liste désespérée  » qu’elle a écrite quelques années plus tôt. Que ce soit pour aller à une soirée étudiante ou assister à un match, elle n’hésitera pas à user de subterfuges pour faire ces choses qui lui sont interdites qui vont la mener à sa rencontre avec Micah et à développer une relation secrète par textos. Avec lui, elle se sent revivre.
Un soir, c’est le choc de trop. Ether décide de changer le destin qu’elle s’est depuis longtemps résignée à subir. Elle demande alors à Micah la plus folle des preuves d’amitié pour se sauver d’un sordide avenir tout tracé.
Pour le meilleur, et pour le pire…

L’avisdeMya :

Après une lecture mitigée du premier tome de Love & Hope, j’ai commencé le deuxième tome avec une certaine appréhension. Mais plus de peur heureusement. Ce tome consacré à Ether est de loin meilleur, par la force de l’émotion que dégage la trame et aussi par  la fluidité du récit.

Micah, l’un des meilleurs amis de Tirell, au jour au lendemain, a arrêté d’être le bouffon de la bande. Celui qui rit de tout et de rien. Et s’est délesté de son « je m’en foutisme » qui frisait parfois l’irrespect. Une vraie tête à claques si j’ose dire !

Mais dans ce tome, je le découvre plus mature qu’il ne paraissait. Plus posé, si loyal, plus patient et tellement aimant. Un changement radical. Est-ce sa rencontre avec Ether qui a provoqué le déclic ou juste cachait-il bien son jeu ?

En tout cas, il m’a surprise par une maturité inattendue. La preuve, sa réaction devant la crise financière que traversait ses parents. Son soutien indéfectible à son meilleur ami et surtout à la cause désespérée de celle d’Ether.

Cette dernière traversait une période difficile mais ne pouvait trouver une aide auprès de ses parents. Des parents pour lesquels, elle est devenue depuis ses quatre ans, une monnaie d’échange qui rapporterait une jolie dot dans sa corbeille de la mariée !

Rassurez-vous, l’histoire ne se passe pas au 19e siècle mais bien au 21e. Mais, à ce qu’il paraît, c’est toujours d’usage de monnayer sa chair contre des espèces sonnantes et trébuchantes dans les hautes sphères de la société. Ether, fêtera bientôt sa majorité, et rien ni personne n’empêchera, son fiancé gâteux, de réclamer son dû.

Et si Micah était la solution à cette situation d’urgence ?

Micah est son meilleur ami, elle l’apprécie et il le lui rend bien. Ce n’est pas une base pour se reconstruire une vie mais c’est de bon guerre. Ses parents ne lui ont pas laissé de choix. Et après tout, sa proposition « indécente » ne sera pas pour de vrai n’est-ce-pas ?

Et depuis, leur destin s’est scellé d’une promesse pour le meilleur et pour le pire !

Ether a été privée d’amour et d’amitié. Isolée à cause de la rapacité de sa famille et la perversité de son promis. A l’approche de la date de tenir ses engagements, le code rouge s’est déclenché dans sa tête. Une raison pour remettre sa vie sur la bonne voie quitte à se dépasser, passer outre les règles et sortir de sa coquille longuement entretenue. Rayer enfin toutes les options de sa chère wishlit. Une chimère qui devient réalité.

Love & Hope – Ether est une belle romance dont le désarroi de la protagoniste clé prend aux tripes. Une histoire intense mais non dénuée de bonne humeur. Vibrante de sensibilité et aussi de sensualité. Avec des protagonistes émouvants, culottés et assez mûrs malgré leur jeunesse pour braver cupidité et autoritarisme qui dépassent tout entendement. Unis pour changer leurs destins et qu’importe le prix à payer !

Quand l’amitié et l’amour font bon ménage et nous transportent au delà de nos attentes. Ne dit-on pas que « l’amour véritable n’est autre chose que l’amitié plus le désir« ? Ce proverbe s’avère dans la relation amicale teintée de désir entre Micah et Ether.

En somme, un bon moment de lecture tout en émotion que je vous recommande !

Hope – Love Love Love (feat. Jason Mraz)

49766506_2300589680219541_4701622453217001472_n

Avis de Fan page (Elyio) sur La Sélection, livre I de Kiera Cass !


Hello les étoiles ! La team vous présente l’avis d’#Elyio sur la célèbre dystopie de Kiera Cass , La Sélection – Livre 1 !

Titre : La Sélection – Livre 1

Auteur : Kiera Cass

Éditeur : R – jeunes adultes 

Genre : Dystopie

Broché : Lien d’achat

Résumé : Elles sont trente-cinq jeunes filles : la Sélection s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

L’avis d’Elyio : 

C’est un premier tome tout en puissance et en délicatesse que je viens de refermer. Cette dystopie m’a longtemps été vantée de louanges en tout genre et surtout avec toujours cette énergie débordante qui ressortait des filles qui l’avaient lue. De ce fait je me suis lancée dans cette nouvelle aventure trépidante.

Au départ j’étais un peu septique comme toujours lorsqu’on débute une nouvelle saga. Mais je me suis fait prendre dans les filets de cette sélection avec tendresse et douceur. Prisonnière dans sa caste America est une Cinq, issue d’une longue lignée d’artistes. Elle est également amoureuse d’Aspen venant d’une caste inférieure à la sienne mais les lois sont claires et l’avenir incertain.

Sa seule solution pour apporter une éclaircie au quotidien de sa famille est de participer à la Sélection et pourquoi pas devenir la future épouse du Prince comme le souhaite tant les autres filles. Comment hésiter quand l’homme qu’elle aime par dessus tout la convainc de tenter sa candidature ?

Mais son but est tout autre et se caractérise uniquement par l’argent que ses parents percevront tout le temps de sa présence au château. Forte de caractère il ne faudra pas attendre bien longtemps pour être repérée par le futur prétendant au trône. En effet leur première rencontre sera à rester dans les annales. Elle est impulsive et incroyablement altruiste. Elle a ses propres convictions et n’hésite pas à les faire connaître. Elle est belle et ne joue pas de son naturel. Et surtout elle découvre enfin celui que toutes les sélectionnées convoitent.

Comment ne pas tomber sous le charme de cette jeune femme qui ignore tout de ses atouts et du charme qu’elle dégage ?

Il est beau, intelligent et contrairement à ce qu’elle pensait doté d’un humour attendrissant presque naïf. Maxon est un doux rêveur mais aussi un homme d’une poigne forgée par des années a déjà devoir opérer dans l’ombre de son père le Roi. Qu’il est bon de les voir évoluer au gré des pages. Qu’il est agréable de voir ces élans de sincérité derrière certains masques qu’il leur faut porter.

Inévitablement il leur faudra faire face à la jalousie naissante de certaines voire de fourberies et manipulations en pagaille. Je me suis prise de grandes affections pour certains des personnages. Mon coeur oscillant tel un vrai métronome au fil des pages. C’est ainsi qu’il a fait des cabrioles de folies. J’ai aimé autant j’ai détesté certains événements, je me suis fendue la poire à pouffer comme une gosse devant certains passages. Ou à l’opposé à serrer les dents les larmes au bords des yeux.

J’ai vécu ce premier volet avec toutes les émotions que l’auteur a voulu nous faire ressentir. Je me suis sentie en immersion totale dans cet avenir créé de toute pièce par Kiera Cass. La qualité de cette dystopie n’a d’égale que l’ incommensurable succès qu’à eu cette saga à sa sortie. Je ne peux que me ranger à l’avis formel de toutes ces lectrices qui l’ont adoré voire même bien plus que cela.

En effet je suis bien plus qu’heureuse de m’être lancée dans la lecture de ce premier Livre et aujourd’hui je ne demande qu’à les dévorer pour en savoir plus … Je vous laisse découvrir à votre tour ce premier tome que je classerai d’office dans la catégorie coup de coeur.

Elles étaient 35 candidates … que la Sélection commence !

Jason Mraz – More Than Friends (feat. Meghan Trainor)

 

51uzyifdsal._sx312_bo1,204,203,200_

Strangers by Samantha Morgan, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Strangers, une tentante et sexy romance de Samantha Morgan. Merci à BMR ainsi qu’à NetGalley France pour l’envoi du service presse numérique !

Titre : Strangers

Auteur : Samantha Morgan

Éditeur : BMR

Genre : Romance érotique

Service presse : NetGalley France

Résumé : Il suffit d’un rien pour qu’une vie bien rangée bascule : un déménagement en banlieue, un trajet en train, un inconnu au regard de braise, une attraction évidente…
Lorsqu’elle cède à un désir aussi soudain qu’inattendu, June, 26 ans, sait qu’elle a commis l’irréparable. Bien décidée à laisser cet écart derrière elle, elle retrouve son fils et son mari, prête à tout oublier.
Mais un jour, son inconnu sonne à sa porte… Elle aurait dû s’en douter, les erreurs, aussi agréables soient-elles, reviennent toujours vous hanter.

L’avisdeMya :

June est romancière à la pointe érotique. Elle s’inspire de son quotidien pour faire voyager son lectorat dans son univers sensuel. Aujourd’hui, épuisée par le changement qui s’invite dans sa vie, elle manque d’idées et d’inspiration. Syndrome de la page blanche oblige !

Jusqu’à ce jour ! Une rencontre fortuite avec un inconnu va non seulement apporter un nouveau souffle à sa plume, mais aussi re-booster son libido en berne. Une incartade sulfureuse qui aurait dû être exceptionnelle mais qui a vite changé en une irrésistible addiction.

Même minée par la culpabilité d’avoir peut-être porté le coup de grâce au contrat marital, June ne peut se soustraire au plaisir de la chair que lui procure les mains expertes de son inconnu qui bientôt sera intimement proche mais pas que physiquement. Résister à la tentation du ténébreux est dans le domaine de l’impossible. Cédant à l’irréparable, June plonge corps et âme dans la concupiscence. Et en mettant sa culpabilité et ses regrets en sourdine. Mais pas pour longtemps car comme on dit « L’erreur agite »

Notre plume sulfureuse sera amenée à faire un choix. Ecouter son coeur ou plier devant sa raison ? Faire une croix sur l’un ou l’autre, lui sera choix insupportable !

Stangers est une romance voluptueuse et très sexy sans pousser loin la vulgarité. Une histoire qui ébranle les convictions puisque cela parle d’adultère, et exacerbe les sens du lecteur.

Strangers est aussi un genre comédie dramatique à la Desperate Housewives en plus abrégé. En effet, l’arrivée de la famille Walker dans cette banlieue chic, va susciter la curiosité et la jalousie de quelques voisines désoeuvrées. Ces dernières se sont auto-proclamées reines du quartier et mènent leur monde à la baguette. Mais avec June et son caractère insoumis, elles vont tomber sur un os. Ce qui attisera leurs colères et ne manqueront pas de lui nuire en révélant son secret qui lui tenait à coeur de ne pas dévoiler.

Cette romance n’est pas qu’érotisme. Car l’auteur pointe aussi du doigt l’infidélité. Les problèmes relationnels quand un couple part à la dérive. La culpabilité. Et aussi  la haine que peut susciter une séparation mettant les enfants au milieu de leurs conflits. Un mélange rondement mené et qui a superbement fonctionné. Sans oublier les rebondissements qui ont pimenté cette histoire si affriolante.

Cette histoire, c’est aussi des personnages attachants et réels. De la romance, un éveil des sens et surtout une thématique qui va au delà de la fiction. En somme, une sexy romance prenante avec une plume fluide et pleine de talent en bonus.

Bill Medley, Jennifer Warnes – (I’ve Had) The Time Of My Life

49549317_2037070809708492_9207283853868138496_n

 

 

 

L’avis de Carine sur The Boy Next Room vol. 1: La nouvelle série stepbrothers d’Emma Green


Titre : The Boy Next Room 1/4

Auteur : Emma Green

Genre : Romance young Adult

Editions : Addictives

Ebook : Prix de lancement 3.99 € puis 4.99 €

Résumé : Hériter de quatre demi-frères d’un coup, c’est trop, beaucoup trop pour Céleste, éternelle solitaire, qui n’a jamais trouvé sa place nulle part. Envoyée chez son père biologique qu’elle connaît à peine, dans une immense réserve animalière au sud de l’Australie, elle perd tous ses repères. Surtout quand l’un des frères Farrow l’attire, la désarme et fait naître en elle des sentiments inavouables.
River est fascinant. River est en guerre contre la terre entière. River n’est pas pour elle. Mais River est juste dans la chambre d’à côté…
Et les choses se compliquent vite quand on accepte enfin de ne plus faire chemin seule.

Mon avis écrit par #Carine :

Céleste, jeune française se voit contrainte et forcée par sa mère d’aller vivre en Australie chez son père biologique qu’elle connaît à peine. Une visite en 18 ans, on ne peut pas dire que la complicité sera de mise. Mais même si  Céleste fait ressentir son mécontentement, elle n’en a finalement que faire, cela lui importe si peu… Tout ce que souhaite la jeune fille, c’est devenir transparente. Ne plus faire de vagues, être une autre…  Cela sera-t-il plus simple de l’autre côté du Globe ? Pas si sûr…

Son mal être la suit dans ses bagages, des bagages un peu trop lourds pour une fille de son âge qui devrait respirer la joie de vivre, penser à ses études et aux garçons. Mais Céleste n’a jamais trouvé sa place, elle est mal dans sa peau, incomprise, écorchée, blessé   … Trop … rousse, trop fade… trop de poitrine… Trop de tout… Tout ce que l’on pense savoir d’elle c’est qu’elle n’a pas la langue dans sa poche ni froid aux yeux et pourtant… Derrière cette façade de sauvageonne se cache le petit animal blessé, solitaire qui s’étouffe de ses cris intérieurs et dont les cicatrices invisibles aux yeux de tous la font souffrir plus que de raison….  Elle n’attend rien de personne, rien de son père, encore moins de ses demi-frères qu’elle ne connaît pas, et qu’elle n’a jamais considérés comme tels…

Pas évident pour la jeune fille de se retrouver dans une famille qu’elle ne connaît pas et d’en suivre les règles. Surtout lorsqu’elle va se retrouver face à River, le plus sauvage de tous ses demi-frères, mais aussi le plus hostile à sa présence… Pourtant ils se ressemblent tellement tous les deux. Deux contre le monde entier, deux âmes solitaires… deux écorchés… Ce garçon l’énerve autant qu’il peut l’attirer. Il est troublant, animal et fait naître en elle des sentiments jusqu’à là encore inconnus… des sentiments qu’elle n’a pas le droit de ressentir mais contre lesquels elle ne peut lutter… River est son demi-frère, ce n’est pas normal qu’il soit aussi, son unique obsession !  Son âme est foutue ! Le bush australien devait être son paradis, mais il  sera son enfer !

Une fois de plus je me serais laissée surprendre et emporter par la plume du duo des Emma Green qui nous emmènent au pays des Kangourous en pleins Bush australien. Le décor est posé, c’est magnifique et dépaysant.

Si je pensais découvrir les bases du récit dans ce premier volume, je me suis complètement fourvoyée. Dès les premières lignes nous sommes au cœur de l’histoire. Une histoire qui s’annonce très complexe et douloureuse mais paradoxalement,  aussi très intense et sexy à souhait. River Farrow en serait-il la cause ? Je plaide coupable ! Comment voulez-vous résister …. Beauté animale, troublante, un air mauvais au fond des yeux mais à la fois sexy et plein de défis … je continue ?  Hum pas la peine vous m’avez comprise…. On ne peut que comprendre Céleste qui va lutter tant bien que mal contre cette attirance. Une attirance qui a tout de même l’air réciproque et qui rend donc la chose encore plus difficile pour elle.

Et c’est dans un rythme soutenu, qui nous impose une lecture sans pause entre les tensions et les situations compliquées, qu’Emma Green nous offre une nouvelle pépite avec un panel de personnages très colorés aux personnalités bien caractéristiques.

Les personnages masculins sont tous charmants et particulièrement le petit dernier de la fratrie auquel on s’attache sans préavis. Tous, ont ce petit quelque chose qui les caractérise et qui fait qu’on ne peut que les aimer dès le premier regard. Y compris Dark Vador,  le pseudo père qui n’est pas si mal que ça finalement.  Pour les personnages féminins je passe mon tour, très caricatural dans ce premier volume, j’attends d’en savoir un peu plus 😉 hormis pour notre héroïne qui est plus que touchante et qu’on aimerait bien prendre dans ses bras en lui disant que tout ira bien mais… Elle nous enverrait surement paître ! Céleste est un petit volcan qui gronde sans jamais exploser mais dont la braise la consume de l’intérieur… Une jeune fille perdue qui semblait trouver un semblant de place, un début d’une nouvelle vie et qui se retrouve une fois de plus à ne pas pouvoir la vivre. À ne pas pouvoir laisser parler les sentiments qui naissent pour la première fois en elle et qui pour une fois sont des sentiments qui lui font du bien.

Quand on lit une histoire comme celle-ci, on ne peut pas ne pas rester indifférente face à la douleur et la situation, ni s’empêcher de se remettre en question sur ce qui est juste, normal ou interdit et quelle est la conduite à avoir. C’est la boule au ventre que j’ai tourné la dernière page… car il est clair que Céleste ne sera pas la seule à souffrir… C’est toute la famille qui risque d’exploser en en mille morceaux… Une famille qui avait l’air pourtant bien unie à son arrivée….

Un grand merci aux Editions Addictives pour m’avoir permis de découvrir cette superbe lecture en service presse numérique.

 

L’avis de Carine sur le second Tome de Âmes Captives : Les devins , un roman de G.H David chez plumes de Web


Titre : Âmes Captives : Les devins

Tome 2/2

Auteur : G.H David

Genre : Romance paranormale

Editions : Plumes du Web

Ebook : 4.99 €

Broché : 18.90

Résumé : Anéanti, Aurélien est déterminé à prendre sa revanche sur le destin et à lever la terrible malédiction qui pèse sur les messagers. Mais par où commencer ?
Une quête de la vérité qui devra le conduire à prendre des risques et à œuvrer à travers les siècles.

Devins et messagers seront-ils prêts à unir leurs forces pour contrer la prophétie qui les condamne ?
Sauront-ils briser le sceau des âmes captives ?

Mon avis :

Quelle joie de retrouver la plume de Geny H.David mais surtout, de pouvoir me plonger dans la suite et la fin de son roman : Âmes Captives : Les Devins

Aurélien n’est plus que l’ombre de lui-même depuis que Sacha est dans le coma. Cet homme de justice, fort et droit à perdu de sa superbe… Sacha son amour… où elle-t-elle ? Dort-elle paisiblement ou est-elle plongée entre deux mondes ?… Quand reviendra t’elle ?

Les âmes en peine se révoltent, plus rien ne tourne vraiment rond dans le monde. Que l’on soit dans le passé ou le présent, la quête d’Aurélien et de Sacha n’a jamais été si importante, si pressante d’aboutir. Chacun d’eux œuvre au travers les siècles, chacun sa mission pour une même et unique quête… L’amour…. Le droit d’aimer et être aimer …

La malédiction doit être levée et pour cela les âmes doivent être apaisées… mais comment si prendre, quel est le bon chemin ? 

Peut-il seulement continuer sans Sacha ? Doit-il prendre encore plus de risques ? Il est clair que pour retrouver son amour, il ira jusqu’à se perdre lui-même. Perdre la vie lui importe peu s’il ne peut la partager avec celle qu’il aime…  La prophétie les condamne certes, mais il est déterminé à rompre cette malédiction…

Et ce sera une fois de plus un énorme coup de cœur !  ❤ ❤ ❤

Avec Âmes Captives, Geny H.David nous emporte dans une histoire atypique, écrite avec originalité dans une ambiance particulière et surnaturelle. Un univers fascinant qui se déroule dans le réel tout en nous plongeant en parallèle dans une bulle paranormale avec nos protagonistes, et dont on ne souhaite sortir sous aucun prétexte. 

Ils sont nous, nous sommes eux et c’est ensemble, que nous menons cette enquête dans une alternance d’époques qui se croisent et s’entrecroisent dans un équilibre parfait. On ne peut pas s’y perdre tout est maîtrisé,  et rien n’est laissé au hasard et tout est fascinant.

Dans ce second tome, les événements s’enchaînent dans le but de trouver la paix des âmes et de lever cette malédiction qui pèse sur les messagers depuis des siècles. L’histoire et les légendes se mêlent aux incarnations et aux recherches, rendant le récit captivant et hautement addictif. Si dans cette suite nous découvrons plusieurs narrations, c’est le point de vue d’Aurélien qui domine. Très heureuse de le découvrir enfin, d’en connaitre tous les secrets, sa force mais aussi, ses failles et ses faiblesses. Il nous guide vers l’ultime but de sa quête en permettant à nos émotions de faire échos avec les siennes.

Un second tome plus complexe, plus profond, dans lequel chaque mot, chaque situation a son importance.  A aucun moment l’histoire ne tourne en rond ou ne nous apporte pas son petit plus qui nous donne toujours cette envie d’aller plus loin. On avance dans l’intrigue avec cette boule d’angoisse qui ne nous quitte pas mais également, une frénésie palpable dûe aux découvertes et aux rebondissements. Il faut dire que l’auteur a cette faculté à nous immerger pleinement dans son roman. Je pourrais même vous dire que j’en avais la perception des sens ! Sentir un frôlement ? Une ombre ? Ou encore le ballet des âmes qui accompagnaient ma lecture … distinction entre réel et irréel ?

Geny H. David nous fait tellement vivre son histoire que l’on peut qu’en ressentir chaque émotion qu’elle souhaite nous transmettre. Des émotions qu’elle rend encore plus percutantes en créant cette réflexion qui fait naître en nous une inquiétude omniprésente rendant alors le suspense parfait.

Une belle romance écrite sur le fil du temps dans un vocabulaire maîtrisé et riche de connaissances. Le pari réussi d’un voyage légendaire, ésotérique, envoûtant et plein de promesses.

Âmes captives est tout simplement un roman fascinant, une duologie écrite par une plume de talent que je ne me lasserais jamais de lire et qui ne compte pas ses heures de recherches pour nous offrir toujours le meilleurs d’elle-même.

Un grand merci à Gény H.David pour cette magnifique duologie  et merci aux Editions Plumes du Web pour m’avoir permis de la découvrir en service presse numérique.

Sur le fil du temps… Découvrez le récit de Sacha et Aurélien…. sans tarder !

 

 

 

J’écris, tu me lis mais…. qui suis-je ? Avec Geny H. David


J’écris, tu me lis mais…. qui suis-je ?

1- Pour me présenter Je m’appelle Geny, je suis auteure de dark romance et de romance fantastique. Je suis également la maman ordinaire de deux canailles de 8 et 9 ans. J’ai commencé très tôt à écrire ! Petite, j’inventais des histoires. J’avais huit ans quand j’ai couché la première sur le papier. Aujourd’hui, mes genres de prédilection en écriture sont le romantic thriller (Un sous genre de dark romance) et la romance paranormale.

Côté lecture, j’étais un peu surdouée. Vers neuf ans, j’ai lu l’Odyssée d’Homère, puis j’ai dévoré Jack London et Kessel. Dans le bureau de ma mère, vers dix ou onze ans j’ai volé trois bouquins qui me faisaient de l’œil : Ça, de Stephen King. Plus tard j’ai découvert trois autres auteurs qui m’ont marquée : Pennac, Stoker et Vargas.

Côté cinéma, j’aime les films durs, qui font peur ou pleurer, mais réfléchir dans tous les cas. Avec une préférence pour ceux qui finissent plus ou moins mal ! Parmi les réalisateurs, je suis clairement fan de Tarantino, Kusturica et … George Lucas. Ouaip, je suis une très très grosse fan de Star Wars, une passion que je partage avec mon fils.

Côté musique, je suis addicte, j’en écoute en permanence et j’ai une solide culture musicale, extrêmement éclectique. Jazz, RNB, pop, classique, musiques de film, rock (Toutes catégories, du métal industriel de Ramstein au Velvet underground de Lou Reed)… Mais je ne joue d’aucun instrument.

2 – J’ai écrit plusieurs livres, dont deux dark romances sont publiées à ce jour : — Dark shadow, un roman sur les conflits Nord-irlandais paru chez Eden (City éditions), qui se situe entre les années 90 et nos jours. C’est un romantic thriller qui s’appuie sur des faits réels, sur lesquels je me suis beaucoup documentée. Notamment sur l’affaire des « disparus des Troubles ». On peut y voir une sorte de Roméo et Juliette, mais beaucoup plus sombre ! — Noirs secrets paru chez Eden (City éditions) également. Celui-ci se passe à Moscou. Il s’appuie sur une histoire de complot et d’espionnage entre un homme d’affaires et une artiste impliquée dans un réseau de « kompromats », ces fichiers compromettants destinés au chantage. — Âmes captives est une romance paranormale qui porte sur les liens des vivants avec les défunts et sur le message que les âmes nous transmettent de l’au-delà. Y a-t-il un sens à tous les signes que l’on perçoit ? Doit-on les interpréter et comment ? N’est-ce pas dangereux de se confronter à l’au-delà ? Âmes captives est une duologie que j’ai commencé à écrire il y a longtemps, à une époque où je faisais des concours pour m’amuser. Les copines qui me lisaient m’avaient donné le challenge d’écrire un roman fantastique. Alors j’ai essayé. J’avoue que l’idée ne m’était pas étrangère, j’avais cette légende en tête depuis mes dix-sept ans. J’ai toujours été une grande passionnée d’urbex (Contraction d’exploration et urbaine), cette activité qui consiste à explorer des lieux façonnés par l’homme, interdits et abandonnés (Aujourd’hui, je préfère la pratiquer à deux et je cherche un ou des partenaires d’exploration). J’ai commencé l’urbex à 13 ans, je me faisais peur toute seule, mais j’étais fascinée et inexorablement attirée. J’imaginais tout de ces lieux : l’utilisation des objets, le quotidien des propriétaires, leur vie, leur destin. Puis je suis devenue antiquaire, un moyen sans doute, de me rapprocher de cette activité en manipulant des objets anciens. Mais ça n’a pas la saveur de l’urbex !

Je sais, j’ai l’air d’une droguée, c’est un peu ça en fait ! Âmes captives, ce sont tous mes fantasmes d’exploratrice, toutes ces vies qu’on frôle du bout des doigts sans les atteindre.

3 — Côté projets, j’en ai plusieurs en cours ! Tout d’abord, j’attends la réponse d’une maison d’édition sur un romantic thriller qui s’appelle Love after dark, et qui nous emmène dans le milieu du grand banditisme cette fois (J’aime tellement mon titre que je l’ai même déposé, mes études de juriste ont fait de moi une excentrique un peu procédurière !) Ensuite, je boucle un thriller avec mon amie Cécile Pommereau (Là, c’est un pur polar/thriller, pas un romantic thriller). Cette année sera aussi marquée par la reprise et réédition de ma saga dark romance : LIZ, aux éditions Élixyria. Les lectrices pourront alors découvrir Ride up, le tome 4, tant attendu sur lequel je travaille également en ce moment (Réécriture et correction). De tout ce que j’ai écrit à ce jour, LIZ est sans conteste la série que je considère comme étant mon œuvre majeure. Même si mon écriture n’y atteint pas encore la maturité qu’elle a aujourd’hui, parce que c’est ma toute première œuvre, l’intrigue est sans aucun doute la plus complexe que je n’écrirais jamais. Elle est truffée de recherches et s’appuie sur beaucoup de témoignages et d’histoires vraies. C’est dark, sombre, mais très très psychologique. J’ai approché tant de gens fascinants, tant de milieux dangereux pour accomplir ce travail ! Et puis, j’y exorcise aussi certains démons personnels. Cette saga est un cri du cœur, une fracture ouverte de l’âme, j’y ai mis tout ce que j’avais dans le ventre, je crois que je n’écrirai jamais rien de comparable ! Et puis… j’ai aussi pour projet de poursuivre les aventures de la fratrie des Flannighan dans la lignée de Dark shadow. J’ai beaucoup de demandes, mais j’ai été pas mal accaparée sur d’autres projets ces derniers temps !

Que Troid me pardonne !

Merci Geny pour cette belle présentation ❤

Découvrez toutes les sorties de Geny H.David ici