Notre avis à quatre mains sur Killer Love by Gwen Delmas !


Hello les étoiles ! La TeamdesEtoiles vous présente son avis coup de coeur sur Killer Love. Une romance à suspense haletant et excellemment aboutie de Gwen Delmas. Merci à Carole et Aux Editions Addictives pour l’envoi du service presse numérique !

Titre : Killer Love

Auteur : Gwen Delmas

Éditeur : Editions Addictives

Collection : Luv

Genre : Romance à suspense
Résumé : Elle était sa proie, elle devient sa faiblesse…

Morsen, imposant et ténébreux, observe Alessia, déterminée et discrète.
Il l’aborde, se glisse sous ses défenses et la fait sourire, se sentir belle pour la première fois depuis longtemps.
Ce qu’elle ignore, c’est qu’il referme sur elle un piège sans issue. Il a des ordres précis, des soupçons et des secrets violents.
Ce qu’il ignore, c’est qu’elle a le pouvoir de le désarmer plus sûrement que le pire de ses ennemis, elle va remettre en cause toutes ses certitudes.
À ce jeu de dupes et de mensonges, chacun risque sa vie, son âme et son cœur. Qui en sortira victorieux ?

L’avis de Carine

Morsen est responsable de la sûreté de Joseph Livrando, l’un des hommes d’affaire les plus influents de la région… ou plus précisément :  il est l’Homme de main du parrain local Marseillais.

C’est un pro qui ne laisse rien au hasard et ne fait en aucun cas dans les sentiments et encore moins dans les remords… Pourtant des remords, il devrait en avoir en voyant la nouvelle « proie » qu’il surveille depuis des semaines, vivre sa petite vie morne et insipide,  notant ses habitudes pour trouver la meilleure approche. Facile pour lui. Alessia est comme il l’appelle  » une femme de routine ». Discrète professeur d’italien dans un lycée privé des quartiers chics de la ville. Alessia est dans l’œil de mire de Morsen, et ce depuis que son fiancé a été dans son collimateur, Antony Revert l’ex comptable de son patron. Ex ? Ne vous leurrez pas, ce dernier n’a pas été viré mais tout simplement… nettoyé. Pourtant depuis sa disparition, des documents confidentiels et très compromettants atterrissent sur le bureau de son patron. Ou plutôt un document… Antony Revert est mort et Morsen est bien placé pour savoir qu’il ne risque pas d’envoyer quoi que soit de là où il se trouve… Alors qui joue avec eux ? Et si Alessia n’était pas si blanche colombe qu’elle le laisse paraître ? Voilà pourquoi il n’a toujours pas quitté sa surveillance depuis la mort de son fiancé. Il a des ordres précis, une mission, et il remplit toujours ses missions… qu’importe le prix à payer …

Alessia devient alors sa proie… Une proie qu’il va apprivoiser pour mieux s’en approcher… Il referme sur elle son piège, ne négligeant aucun détail. Aucun vraiment ? Et si tel était pris celui qui croyait prendre ? Et si en se rapprochant trop près, elle devenait sa faiblesse ?

Entre secrets, manipulations et mensonges, qui gagnera la partie ? Je vous laisse le découvrir 😉

Gwen Delmas nous a concoctée une petite merveille avec Killer Love. Elle nous emporte dans un univers différent qu’elle maîtrise à la perfection. Nous sommes loin de la comédie de Noël toi et moi, de la passion de Perfect Boss… Elle a choisi de nous faire vivre l’aventure ! L’aventure de son beau ténébreux, arrogant et calculateur dans une romance à suspense, un peu polar. Une aventure… coup de coeur !

Ha le beau Morsen Harton ! C’est loin d’être un gentil mais on ne peut que succomber à son charme. Le métissage de ses origines lui a donné un physique à faire tomber n’importe quelle femme à ses pieds.  Alessia ne dérogera pas à la règle et nous, encore moins. Pourtant au début ce n’était pas gagné car cette dernière n’est pas veuve depuis lontemps. Mais c’est mal connaitre Morsen de croire que cela n’est pas possible. Il compte bien triompher, c’est une question de principe mais pas que pour sa mission. Il aussi l’intention de joindre l’utile à l’agréable…

Alessia… cette femme discrète se cache derrière une apparence fade qui n’est autre que son armure. Son métier est sa passion dans laquelle elle s’implique au delà des limites imposées. Pour ses élèves, elle oublie ses problèmes et remise loin de sa tête tout ce qui ne les concerne pas. Pour ses élèves… mais aussi pour elle… C’est ce qui lui permet de tenir depuis la mort d’Anthony .. Cet homme qui l’a façonnée à l’image de ce qu’il voulait qu’elle soit, lui faisant perdre toute identité et aussi la lumière de son âme… Après être passée par plusieurs phases d’acceptation du deuil, elle espère pouvoir se reprendre en main, avancer, se prouver qu’elle est vivante…

L’auteur va malmener ses héros tout en maniant sa plume pour nous apporter un suspense haletant et les rebondissements nécessaires pour vivre l’action avec eux. Mais aussi toutes les émotions qui s’en dégage, et je peux vous dire qu’elles sont nombreuses. L’évolution d’Alessia est très bien menée, elle en a trop bavé pour retomber dans le même schéma. elle ne compte pas se laisser faire et la petit colombe va se transformer en une Amazone, romantique certes, avec un cœur je vous l’accorde, mais bien décidée à ne plus se laisser dicter sa vie. Elle va une nouvelle fois souffrir, mais elle ne sera pas la seule. Morsen avait tissé son filet mais c’est dans celui d’Alessia qu’il est tombé sans s’en rendre compte, ou plutôt en préférant occulter ce qui lui arrivait. Ce qui est bien, c’est que malgré tout, il ne perd jamais de vu qui il est vraiment et fera tout pour aller au bout de sa mission. Un combat qui risque fort de les briser tout les deux mais surtout de mettre leur vie en danger… Et c’est cela que j’ai beaucoup apprécié dans cette histoire. On pourrait penser que le beau ténébreux va se transformer en guimauve mais détrompez vous ! Et foncez lire cette histoire qui va vous surprendre. Gwen Delmas a une belle plume qui nous transporte sans préavis, et nous offre en plus, un décor bien imagé, des scènes toute en émotion tout en gardant un suspense captivant.

L’avisdeMya :

Tout d’abord, laissez-moi vous annoncer que le 3/4 de votre lecture si ce n’est plus, vous les passerez dans la tête du héros de Killer Love, Morsen. Ses apartés hauts en couleur et ses ressentis sans filtre vous accompagneront au fil des pages jusqu’à vous conquérir. Une bonne nouvelle n’est-ce pas ?

Morsen, de part sa fonction, n’est pas un mec aimable ni tendre. Il est connu pour être le plus implacable et impitoyable des agents de sécurité. Froid, déterminé et carré dans son travail, il fait le bonheur des malfrats pour lesquels il travaillent pour une protection rapprochée et plus si affinité ! Ses clients le paient au prix fort pour des missions qui peuvent être à haut risque ou tout simplement ennuyeuses.

Ce qui est le cas dans sa dernière mission. Suivre Alessia à longueur de journée devrait faire mourir d’ennui, un mec d’action comme lui. Alessia est une fille à habitudes. Elle trouve sécurité et assurance dans ces gestes routiniers.

Mais à notre grande surprise, Morsen se plaît à suivre les faits et gestes de cette jeune femme banale et invisible aux yeux de tout le monde sauf à ses yeux. En tentant une prise de contact plus rapprochée, la simplicité et le naturel d’Alessia aiguise sa curiosité et réactive son appétit pour les relations humaines.

Le regard affûté et rodé du prédateur a repéré la beauté cachée d’Alessia. Et s’il pouvait joindre l’utile à l’agréable, il ne se gênera pas d’en profiter en effet.

Et au moment où j’ai commencé à prier pour la douce agnelle, la belle a sorti les crocs et l’a battu à son propre jeu et sur son propre terrain.

Qui l’aurait cru ? Le chasseur est devenu proie. Malgré sa résistance et sa verve agonisante, la bête ne lui a laissé aucune chance pour se défaire du piège amoureux nommé Alessia ! Et le bonus, c’est qu’il redemandera.

Morsen cache bien son jeu. Un jeu dangereux effectivement dont il n’en sortira pas indemne. Car le jour où les masques tomberont, il devra rendre des comptes, et au centuple. Non seulement à la mafia qu’il l’emploie. Mais aussi à la femme qui ne quitte plus ses pensées. Ce jour là, il n’y aura plus de cours de rattrapage, ni pardon. Juste un échec et mat !

Le destin n’a pas gâté Alessia. Plus de famille, un mari cavaleur, et un amant menteur et traître. Mais elle a tous les atouts en main pour remettre les pendules à l’heure et vaincre la poisse qui semble lui coller aux basques.

Il est son chemin vers la reconstruction, elle est sa rédemption !

C’est ma première lecture de Gwen Delmas, et j’avoue que j’ai été agréablement surprise. Totalement charmée par le caractère conquérant de Morsen, je craignais pour le personnage féminin. Je n’aime pas les héroïne timorées et sans caractère. Mais j’aurais dû faire confiance à cette jeune auteur qui n’a pas été avare de ce côté là. Gwen nous a offert deux personnages dont le caractère affirmé et bien trempé fait des étincelles.

Chacun d’eux cachait sa personnalité pour des raisons propres mais à notre grand plaisir, leurs confrontations a laissé libre cours à leurs caractères passionnés pour vite dévoiler leurs vrais visages et on n’a eu cesse de se régaler de leurs joutes verbales. Rien que voir Alessia tenir tête à Morsen, ne pas faire cas de ses airs sombres et dangereux et surtout contrecarrer ses plans, c’était orgasmique !

L’auteur nous livre une superbe échauffourée surtout qu’au fil des pages, elle nous emporte de surprise en surprise. Killer Love ne laisse pas de place à l’ennui, ni à la guimauve. Moult rebondissements, des secrets, du danger mais aussi de rire pour relâcher la pression de temps à autre. Le tout brodé de fils d’or avec un suspense tenant et d’une lourde tension sensuelle !

A l’instar des protagonistes, Killer love cache bien son jeu. Car des révélations vont donner un ton différent et plus profond à cette trame brillamment élaborée.

En somme, une romance à haute tension, sexy, drôle avec toute une palette d’émotions intenses. Et des personnages très réalistes et addictifs sans oublier les rôles secondaires qui sont omniprésents et consistent un point déterminant au scénar. Et en bonus, un style aisé et fluide dans l’ensemble !

Merci Gwen Delmas pour cette belle romance au goût amer du danger mais qu’on ne peut s’empêcher de boire comme du petit lait !

Nicole Scherzinger – Killer Love

48212731_710058216039569_4495260359954792448_n

J’écris, tu me lis, mais qui suis-je Avec Gwen Delmas Auteur


Bonjour les Étoiles, une fée m’a lancé le défi de me présenter à vous, comme ça, avec ce que j’estime nous définir le mieux, mes livres et moi.

Un exercice pas si simple que ça !

Mais bon, ce que fée veut, Gwen peut !

Je m’appelle donc Gwen, si si vraiment. Je suis dans la première partie de la quarantaine. Je vis dans le sud de la France, où je suis née, même si une partie de mes racines et de mon cœur est nettement plus à l’Ouest, en Bretagne et en terres celtes.

Je suis bien entourée au quotidien par l’Homme, le complice de mes rêves et de mes délires et nos deux merveilles, jolie princesse et petit homme.

J’ai de nombreuses passions. À vous de me dire si ça se retrouve dans mes livres !

J’adore l’histoire, le foot, en particulier un club français à une étoile, Marseille et la Provence, les pays celtes, en particulier l’Écosse où je rêve de retourner, l’Allemagne et l’Italie, les séries que je dévore en boulimique, Mel Gibson (ces yeux !!!!!) et Keanu Reeves, … parce que Keanu.

Je vis en musique, j’écoute un peu de tout, mais avec une préférence pour U2, Coldplay, Muse, Radiohead, Maroon 5, Boyce Avenue et 30 Seconds to Mars et mon dernier chouchou, Ultimo.

Je rêve de tatouages, mais pour le moment, la douillette en moi est un peu plus forte. Quoique. Vous vous rappelez ce que je vous ai dit, ce que fée veut, …. Et là, lorsque deux fées proposent de m’accompagner, …. Si le tatoueur ne craque pas devant nos fou-rires, on devrait faire quelque chose.

Je suis une lectrice compulsive, dans de nombreux genres, classique, historique, polar, fantasy, dystopie, et bien sûr romance ! J’ai de nombreux auteurs chouchous et certains titres que je connais presque par cœur à force de les relire. Je chronique tous ces genres sur mon blog Melimelo de Gwen, même si pour le moment, j’écris surtout en romance.

J’ai publié à ce jour trois romans, tous édités dans la collection Luv des Éditions Addictives, une des maisons d’édition où je puise une large partie de mes lectures.

Noël toi et moi est sorti en premier, en novembre 2017 pour le numérique et octobre 2018 pour le broché. C’est une romance de Noël, une comédie romantique, piquante qui parfois serre un peu la gorge. Elle met aux prises Héloïse, une jeune femme sûre d’elle dans sa vie professionnelle et amoureuse et Alexandre, un homme que j’ai voulu plus doux, même si dans les bras d’Héloïse, il se révèle aussi bouillant comme la lave.

Perfect boss a été ma seconde publication. Elle est sortie en numérique pour la Saint Valentin 2018 et sa version brochée rejoindra nos bibliothèques pour la Saint Valentin 2019.

Le ton en est un peu différent. Il s’agit davantage d’une romance contemporaine dans le monde du journalisme sportif. Elle tourne autour de Carla, vice-championne olympique d’épée -un clin d’œil personnel- encore une demoiselle à tempérament, voire, avouons tout, à sale caractère. Je me suis beaucoup amusée avec elle et avec son entourage. J’ai écrit ce livre très vite, avec un rythme parfois effréné, presque dépassée par mes personnages et leurs histoires.

Pour Killer Love, mon bébé 3, j’ai pris plus de temps et je suis partie sur un autre style, un peu plus polaromance. Attention, ce n’est pas une dark romance, mais l’aspect suspense, rebondissements est nettement plus marqué.

J’ai une affection particulière pour celui-ci, d’abord parce que j’ai eu un crush incroyable pour mon héros, Morsen. C’est un homme mystérieux, qui calcule tout et ne laisse place à aucune improvisation, y compris à l’heure de séduire Alessia, une jeune femme en deuil, qu’on pense au départ effacée et malléable. « Elle était sa proie, elle devient sa faiblesse ». Voilà qui résumé bien leur histoire. Mais j’aime aussi ce roman parce que c’est le premier écrit sous l’œil vigilant de deux bêta-lectrices de choc, Carine et Sophie Pierucci qui ont été les bonne-fées marraines les plus attentives auxquelles mon bébé aurait pu prétendre.

Il n’est pour l’heure sorti qu’en numérique, le 3 décembre dernier.

À savoir : il existe des bonus pour ces trois romances, à retrouver sur mon blog https://melimelodegwen.fr et sur le site des éditions Addictives, pour prolonger un peu le bonheur.

Et maintenant ?

Je me suis rendue compte que j’avais encore des choses à faire vivre à mes personnages. Pour le moment, même si deux idées totalement nouvelles trottent dans ma tête, je travaille sur des spinoff, de Perfect boss d’abord, de Noël toi et moi ensuite (je n’en ai pas fini avec Chloe, la sœur peut-être pas si irrécupérable) et Elrik, le frère de Morsen.

Qui sait ? Peut-être les retrouverons-nous dans les mois qui arrivent ?

Avant de conclure ce petit mot, je voulais en tout cas vous remercier toutes pour l’accueil fait à mes histoires, pour vos commentaires, vos petits mots, dans l’espoir de vous rencontrer bientôt pour en parler de vive voix.

Merci Gwen ! Défi réussi !

Retrouvez tous les romans de Gwen par ici :

Noël toi et moi / Disponible

Ebook : https://amzn.to/2Az6bo2

broché : https://amzn.to/2Rcn3uZ

Perfect Boss :

Broché à paraître le 14 février en préco ici : https://amzn.to/2RGVIQS

Ebook disponible : https://amzn.to/2CWImIo

Killer Love : Disponible en ebook seulement ici : https://amzn.to/2CWImIo