J’écris, tu me lis, mais qui suis-je avec Loraline Bradern !

Bonsoir les étoiles ! La team vous présente sa nouvelle rubrique « J’écris, tu me lis, mais… qui suis-je ? » avec Loraline Bradern auteur BMR & éditions AdA 

71aby6tfnnl._ux250_

Bonjour les Étoiles, Après ma copine Gwen, à mon tour de relever le défi de me présenter à vous. Exercice périlleux pour moi !

Portrait auteur :

Qui est Loraline Bradern ? Bonne question ! Je ne suis pas sûre de le savoir moi-même ! Je ne vais pas ressortir ma bio officielle élaborée par mes maisons d’éditions. On va faire ça de manière plus spontanée…

Pour les lectrices, je suis donc Loraline. Un pseudo que je dois à ma maman. Je suis une sudiste à 200 % Provençale. Je ne pourrais pas vivre loin de mon soleil, de mon Mistral (bon à petites doses quand même), de mes cigales et de ma lavande.

Mon corps accuse entre 40 et 50 balais mais mon esprit beaucoup moins… Je reste parfois une vraie gamine dans ma tête et je fais concurrence à mes 3 enfants, (Ouragan Cyclone, et ma fille Tornade. Traduisez en anglais et vous aurez une idée de l’origine de certains pseudos de mes Seals d’Unité d’élite), pour les blagues, plaisanteries et surprises foireuses. Deux de mes gros défauts : La procrastination et Je une grande bavarde.

Je suis une grande gourmande avec une prédilection pour la patate sous toutes ses formes du côté salé mais je suis plutôt ce que l’on peut appeler un bec sucré. Quand j’écris, je carbure au chocolat noir/citron/gingembre et aux car en sac ou m&ms. Et si je suis en panne, ce sont mes personnages qui trinquent.

Je suis fan de films d’action et de séries policières ou militaires mais aussi de films historiques. Comme quoi les uniformes et moi, c’est une histoire d’amour de longue date.

Je suis une fille plutôt simple et pas trop chiante (enfin, je crois mais mes enfants auraient sûrement des choses à redire sur ce point). Je suis hypersensible et très émotive, et Je cumule les gaffes. Un véritable Gaston Lagaffe au féminin.

Et suis aussi une une grande rêveuse, mon monde intérieur est mon refuge, au même titre que la lecture et maintenant l’écriture. Une histoire doit me faire rêver, m’émouvoir, me donner envie d’être à la place de l’héroïne et j’ai donc une très nette préférence pour les romances. Et une prédilection absolue pour les romances historiques et les romances militaires. Bon sang ne saurait mentir !

Publications auteurs

À ce jour, j’ai publié quatre romans :

-Une romance militaire en duologie aux éditions BMR.

27752152_406728823114946_452289565190170307_n

PS : Montage crée par Holden

  • Unité d’élite est sorti en deux tomes en version numérique. En mars puis en mai 2018. C’est une romance militaire qui allie suspense, action, rebondissements, et sentiments. J’avais depuis longtemps l’idée d’une « military romance » dans cet univers mais le déclic a été un besoin soudain de parler du Syndrome du Survivant et du Syndrome de Lazare. J’ai essayé de construire les chapitres de manière à ce que le lecteur s’interroge et mène l’enquête en semant de fausses pistes et à cacher des indices. Tout au long des deux tomes, on suit donc le parcours difficile de Jessi. C’est une héroïne qui présente deux facettes. Elle se montre forte et déterminée dans son travail car elle arrive à se faire respecter dans un univers très masculin. Mais elle est fragile dans sa vie intime car elle reste hantée par ce qu’elle a vécu et se débat avec ses angoisses. Avec cette histoire, j’ai aussi voulu mettre un grand coup de pied sur certaines idées reçues complètement erronées sur les soldats des forces spéciales. J’en avais marre d’entendre qu’ils sont insensibles, froids, sans états d’âme alors que bien souvent ils sont extrêmement attachés à leur famille. S’ils peuvent passer pour des machines à tuer dans leur boulot, beaucoup sont de gros nounours dans l’intimité, des hommes très romantiques. Tout comme je voulais battre un peu en brèche l’image « glamour » de l’uniforme dans la romance et montrer aussi les aspects problématiques comme les risques qu’ils encourent, le temps de séparation pendant les déploiements, la peur et l’attente des familles, le fait de ne pas avoir de nouvelles pendant des semaines et de rester dans l’incertitude etc.

41bpvpd8rtl._uy250_

Résumé : Ils se sont rencontrés dans le noir.
Captifs d’un groupe terroriste, ils ont partagé la même cellule et, par sécurité, utilisé des faux noms.
Elle était Jessi. Lui, Woody.
Au milieu de l’enfer, sans jamais se voir, ils se sont chamaillés, désirés. Et il l’a sauvée au péril de sa vie.
Presque trois ans plus tard, Alyssandra travaille au sein des forces spéciales de la Navy, le Black Squadron.
Elle croit son Woody mort. Leur histoire, fantasmée.
Leur passé, enterré. Jusqu’à ce qu’une mission ébranle toutes ses certitudes…(Lien d’achat)

49348737_785724885122496_3331906255231909888_n

  • Deux premiers tomes d’une saga historique aux éditions AdA. Combat d’Amour est une saga en 4 tomes, disponible en version numérique et papier. Les tomes 1 et 2 sont sortis au Canada en août 2018 et en janvier 2019. Les brochés arrivent en France à chaque fois avec 2 mois de retard à peu près. Les deux derniers tomes sont actuellement en révision éditoriale. Les tomes fonctionnent par paire, les deux premiers étant sur la formation du couple alors que les deux derniers concernent la préservation du couple. Cette saga occupe une place spéciale dans mon cœur. D’une part, parce qu’elle constitue un lien particulier avec deux personnes chères à mon cœur : ma fille et ma mère. L’une est à l’origine du début de son écriture et l’autre de sa fin. C’est un cadeau posthume pour maman. Je crois qu’on peut dire que l’écriture de Combat d’Amour (comme celle d’Unité d’élite d’ailleurs) a été ma bouée de sauvetage. Ensuite les personnages de cette saga ont hanté mon imagination pendant 15 ans car c’est le temps qui s’est écoulé entre les premiers mots et les derniers. C’est une romance historique qui se passe pendant le Haut Moyen Âge en 1066 et 1067, au moment de la conquête de l’Angleterre par les Normands. L’histoire illustre en même temps la conquête militaire de l’Angleterre par Guillaume de Normandie, et de manière plus intime, la conquête d’une Saxonne par un Normand. C’est un affrontement entre vainqueurs et vaincus qui débouche sur une entente mutuelle. C’est surtout une histoire d’amour entre un homme et une femme qui sont ennemis au début, qui se combattent avant d’apprendre à se connaître et finalement s’apprécier mais qui sont également confrontés à certains dilemmes et certains obstacles. Le titre résume bien leur histoire. Après avoir combattu l’un contre l’autre, ils combattent leurs sentiments. Et quand enfin ils admettent leur amour, ils doivent se battre pour le préserver. Alinor est une fille assez têtue qui n’a pas froid aux yeux. Elle est un peu inconsciente même ! Gautier a aussi un caractère bien trempé et l’affrontement entre les deux héros fait pas mal d’étincelles, étincelles qui mettent le feu aux poudres mais aussi le feu aux draps.

49012527_609180466203113_8670986736613982208_n

  • Et maintenant, quelle est la suite ? Je crois que j’ai attrapé le virus de l’écriture. Ou plutôt j’ai enfin osé me lancer et la machine s’est emballée toute seule, je n’arrive plus à l’arrêter. J’ai la tête pleine d’idées. Bien sûr, j’ai en tête des scénarios pour des spin off avec d’autres Seal d’Unité d’élite. De même pour Combat d’Amour, j’ai une forte demande pour deux spin off. J’ai déjà semé des jalons dans les différents tomes mais il faut maintenant que je trouve le temps de mener ces projets à terme. – C’est d’autant plus ardu que j’ai actuellement trois autres histoires en cours d’écriture :
  • L’amant du clan ennemi, une nouvelle romance historique dans l’univers des Highlanders,
  • Valkyrie Squadron, le premier spin off d’Unité d’élite,
  • Apprends-moi à aimer et je te ferai toucher les nuages, une romance hybride entre chick-lit et romance militaire avec un pilote de chasse et une institutrice. Ce sera mon premier bébé écrit à la première personne et qui se passera en France. Et l’histoire regorge d’anecdotes personnelles, c’est un peu une histoire défouloir. Pour l’instant je ne suis pas satisfaite de mon titre provisoire et je cherche l’inspiration pour le changer.

Conclusion auteur 

Avant de conclure ce long pavé, je voudrais remercier toutes les lectrices pour l’accueil qu’elles ont fait à mes histoires, et j’ai une pensée toute particulière pour les lectrices qui me suivent depuis Wattpad et qui m’ont encouragée tout au long de l’écriture d’Unité d’élite et de Combat d’Amour et qui continuent pour mes histoires en cours d’écriture.

49519713_614332632354563_1208855417753436160_n

Un commentaire sur « J’écris, tu me lis, mais qui suis-je avec Loraline Bradern ! »

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s