Wild & Rebel, tome 2 – Wild In Love by Oly TL, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous invite à lire mon avis sur Wild In Love, le sublime final de Wild & Rebel de Oly TL ! Merci à BMR ainsi qu’à NetGalley France pour l’envoi du service presse !

Titre : Wild & Rebel, tome 2 – Wild In Love

Auteur : Oly TL

Éditeur : BMR

Genre : Romance à suspense

Service presse : NetGalley France

Résumé : En partant en Nouvelle-Zélande interviewer l’énigmatique Tom Wilde, surnommé La Bête, Natasha ne s’attendait pas à tomber dans ses filets. Encore moins à rester sur l’île avec lui.
Mais vivre isolée du monde avec un homme aussi insaisissable que torturé commence à faire douter la Parisienne rebelle. Son sacrifice en valait-il la peine ? Que ressent Tom pour elle en dehors d’un désir brûlant ? Est-il seulement capable d’aimer ?
Perdus dans cette relation qui vacille, tous deux ignorent qu’une ombre plane au-dessus d’eux, prête à exploiter la moindre de leurs faiblesses…

L’avisdeMya :

Dans ce deuxième tome, la cadence s’accélère malgré un semblant de longueur installée subtilement par l’auteur le temps de nous laisser prendre dans les filets de son intrigue savamment menée. Tout au long des pages, on a de cesse de se poser des questions sur où l’auteur voulait en venir.

L’intrigue de ce final a débuté au moment où la relation entre la bête et la rebelle dépérissait. Tom a repris ses anciennes habitudes en se fermant à elle comme une huître. Et Natacha, faisait semblant de croire que tout allait bien malgré le gros malaise et aussi la distance qui se creusait entre eux. Curieux n’est-ce pas ? Dans le premier tome, on avait vu que la jeune journaliste a apaisé la bête de Tom. En effet, leur relation était trop évidente, bien solide pour que quiconque puisse les séparer.

Est-ce que cela à rapport avec la réception de ces lettres anonymes qui déstabilisent le fauve ? Craint-il un retour du boomerang des spectres du passé qu’il a cru avoir laissé derrière lui ? S’inquiète-t-il pour la vie de sa rebelle ? Ou parce que la bête commence à s’ennuyer et il lui fallait de nouveaux défis à relever ? Peut-être une certaine nostalgie de sa vie dissolue ? Où la sociabilité de l’exubérante Natacha commence à lui taper sur le système, lui qui n’est heureux que loin de la foule contrairement à elle !

La suite des événements nous démontrera que la menace est réelle. Tom maintient une certaine froideur envers son petit chat pour arriver à analyser les faits à partir du peu des données qu’il a à sa disposition. Et s’il a une idée sur la personne qui les traque, la raison de ses actions, lui échappe encore.

Tom a dû utiliser la sale réputation qui lui colle au basques pour éloigner Natacha de la trajectoire du péril qui les guette. Et tant qu’il ne connait pas la cible du chasseur, P’tit chat ne doit en aucun cas rester auprès de lui.

Sans communication des vrais raisons de cet éloignement ni sans aucune explication de sa part, il a porté le énième coup à leur couple. Ravivant par son silence, les doutes et les vieux démons de sa campagne.

Natacha est brisée par cette trahison, au point qu’après une soirée bien arrosée, elle a commis l’irréparable. Si la bête l’a éjectée de sa vie de la seule façon qu’il connaisse, la rebelle a rompu ses promesses de la pire des façons. Jamais Tom ne lui pardonnera ce faux pas. Les deux amoureux ont atteint le point de non retour. Et il ne reste que des cendres là où ils ont essayé de construire.

Leurs différences épuiseront-ils leur lien affectif  ? L’ADN de la bête sonnera-t-ils le glas à leur couple incertain ?

Que dire de ce final ? Je manque de mots à mettre sur mon ressenti. Je pourrais dire qu’il est magistral, addictif, inattendu et incontournable !

Oly TL a signé là, une histoire d’amour improbable, complexe, explosive mais fusionnelle entre deux personnages que tout sépare Il est la nuit et elle est le jour. Elle est la douceur même (quand elle ne part pas en croisade contre son fauve), et lui, sauvage et bestial. Elle est solaire et lui, replié sur lui-même. Des différences qui ont construit leur couple et ont continué d’attiser leur désir mutuel. Un vrai challenge pour l’égocentrique et l’introverti qu’est la bête !

L’auteur a mis aussi un point d’honneur à citer une forme d’autisme dont on parle peu. En brossant un portrait psychologique de la bête très approchant avec des mots simples et sans abuser de mots techniques. Les romances à télématiques sensibles ont toujours mon vote.

Wild In Love, un final totalement réussi, tout en suspense, en rebondissements et en affrontements épiques qui finissaient de la façon que vous devinez si vous connaissez un peu la bête. Quant au dénouement de l’intrigue, il était surprenant. Pour la première fois que je donne ma langue au chat. Mais c’est la faute à l’auteur, elle m’a complètement baladée avec ses faux indices. Car le ou la coupable était la dernière personne à laquelle j’aurais pensé.

En tout cas, une duologie que je n’hésiterais pas à lire si j’étais vous. Oly TL, m’a habituée au meilleur, et encore une fois, je ne suis pas déçue ! Elle m’a conquise avec sa plume fluide et généreuse. Mais aussi, avec ses personnages toujours uniques et à fleur de peau. Charmeurs mais avec des passifs à vous toucher en plein coeur.

JD McPherson – A Gentle Awakening

 

51337450_402612776950428_2669694745697058816_n