Wild Crows, tome3 – Confession by Blandine P. Martin, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous invite à lire mon avis sur le 3e volet de la saga Wild Crows – Confession by Blandine P. Martin que je remercie pour cette superbe parenthèse addictive !

Titre : Wild Crows: 3. Confession

Auteur : Blandine P. Martin

Éditeur : Editions B.P.M

Genre : Romance à suspense

Broché : Lien d’achat

L’intégral : Lien d’achat de l’intégral des tomes 3 &4 & 5

Résumé : Tandis que l’été suit son cours à Monty Valley, Joe tente de continuer sa route en dépit de cette absence qui la ronge. Désormais en poste à San Francisco, elle essaie de renouer avec un semblant de vie normale, en partie grâce à son ami et collègue Adam. Mais un retour inattendu va de nouveau faire basculer son quotidien. Entre rancœur et besoin de vérité, Joe va devoir affronter des sentiments jusque-là mis en veilleuse. Plus que des excuses, elle attend des explications, et compte bien faire payer à ce cher Trevor Laurens les blessures que son départ lui a infligées. Alors que le club doit terminer le travail entrepris concernant le gang russe, Jerry se découvre une faille que rien ne saura combler : une course contre la montre, contre le temps qui passe. Et si l’heure était venue d’envisager l’avenir du club ? De son côté, Ash devra prendre une décision qui pourrait bouleverser sa vie, et mettre en péril l’entente des Wild Crows.

L’avisdeMya :

Dans ce 3e volet, Blandine P. Martin a changé de cap et baissé d’un ton la cadence effrénée des deux premiers tomes de la saga Wild Crows ! Place à la douceur et à un peu de joie dans le monde brutal du M.C.

En effet, dans Confession, il est plus question de séduction, de désir et d’amour que de guerre entre clans. Même s’il y a eu quelques perturbations en cours de route de ce côté là. Faut pas y croire, Les Wild Crows sont accro à l’adrénaline et ne s’autorisent jamais de s’enliser dans un train train ennuyeux. Ils ont bien trop d’énergie à dépenser et puis, il faut bien payer les factures.

Trevor Laurens, est de retour après trois mois d’absence. Et si en prime, il a fui les assauts séducteurs de Joe, aujourd’hui, il n’a plus envie de les ignorer. Notre biker quinquagénaire est conquis, regarde au delà de leurs différences, et prêt à passer à l’étape suivante et qu’importe les risques. Et je vous promets qu’ils sont énormes.

Trevor alias Ash est un type d’action, taciturne et secret. Une équation très complexe pour une fille aussi simple, abordable et droite dans ses bottes, mais Joe est quelqu’un d’opiniâtre et ne s’avoue pas vaincue. Briser ses défenses c’est sa mission. Sans le spectre d’un passé lointain, Joe aurait pu avoir la vie qu’elle voulait de toutes ses forces. Mais le destin en a décidé autrement. Les dés ont été pipés et le bonheur qui était à sa portée, est devenu pratiquement hors jeu. Il faut toujours qu’elle bataille pour avoir ce qu’elle veut. Mais cette fois-ci, l’heure est grave et les enjeux sont de taille. Est-elle prête à encaisser la nouvelle donnée qui arrive dans la vie de son grizzli ? Quant à Ash, comment accusera-t-il le coup de la bombe qui vient d’exploser sa bulle de béatitude ? Cette situation sonnera t-elle le glas de leur entente ?
Confession a répondu à toutes mes attentes. Tout en douceur sans tomber dans la mièvrerie. En même temps, Joe et Ash ne savent pas faire dans le romantisme. Alors n’attendez pas de « je t »aime » yeux dans les yeux, ni de fleurs et chocolat. Pas de sorties en amoureux non plus. Dans le monde des Bikers, c’est bibines, run en et échanges de fluides si affinités pour vous montrer tout le bien qu’ils pensent de vous. Sinon, il y aurait tromperie dans la marchandise.

Une belle romance qui s’installe progressivement et furtivement. Même si elle n’a rien d’idyllique, elle apaise et séduit nos cœurs. En tout cas le mien.
Blandine n’a pas offert que de la joie à sa bande de bikers dans ce 3e tome, elle a aussi malmené quelques uns. Elle ne peut pas s’empêcher de les jeter dans une mêlée et qu’importe si elle est sanglante. Et ce n’est pas Hanger qui dirait le contraire.

Pour vous résumer, un volet addictif qui célèbre l’amour mais non sans quelques coups de feu et castagnes échangés. Histoire de ne pas oublier que les bikers, même dans les moments de convivialité, veillent au grain. Business is the Business, et c’est l’un de leur énième devises !

Merci à l’auteur pour cette douceur dont l’arrière-goût est inévitablement trompeur.

Je vais m’acquitter de ce pas de mon 4e devoir qui est devenu une superbe dévotion .

Playlist Wild Crows – Confession