L’avis de Carine sur le second volume de The Boy Next Room La nouvelle série stepbrothers d’Emma Green

41W0hagDb8LTitre : The Boy Next Room 2/4
Auteur : Emma Green
Genre : Romance young Adult
Editions : Addictives
Ebook : 4.99 €

Résumé : Hériter de quatre demi-frères d’un coup, c’est trop, beaucoup trop pour Céleste, éternelle solitaire, qui n’a jamais trouvé sa place nulle part. Envoyée chez son père biologique qu’elle connaît à peine, dans une immense réserve animalière au sud de l’Australie, elle perd tous ses repères. Surtout quand l’un des frères Farrow l’attire, la désarme et fait naître en elle des sentiments inavouables.
River est fascinant. River est en guerre contre la terre entière. River n’est pas pour elle. Mais River est juste dans la chambre d’à côté…
Et les choses se compliquent vite quand on accepte enfin de ne plus faire chemin seule

Mon avis écrit par #Carine :

Un second volume à la hauteur du premier, si ce n’est plus, qui ne vous laissera pas indemnes une nouvelle fois. De plus, il ne déroge pas à la règle du  » quand je commence à lire impossible de le poser avant la fin ! »

Après le cliffhanger magistral dans lequel les auteurs nous laissent en apnée totale à la fin du premier épisode, j’ai été plus que ravie de me plonger très rapidement dans la suite. Et quelle suite ! Un maelstrom d’émotions. Une chute vertigineuse qui une fois touché le fond vous fait rebondir et vous remonte vers le haut… pour mieux vous faire redescendre quelques pages après…

La famille Farrow a des comptes à régler. Mais contre tout attente, Bailey ne sonnera qu’une mise en garde qui va vite faire réagir River qui gardait lui aussi un secret qui le rongeait depuis des années. Un règlement de compte qui n’en sera pas vraiment un et si le sujet semble clos pour le patriarche, les enfants n’ont pas dit leurs dernier mots. Les frères ont du mal à comprendre Céleste et River et ils ne s’en cachent pas. Cela les dégoûte au plus haut point…. Mais ils sont surtout, très déçus… Leur clan ne semble plus aussi soudé, le lien est certes fragilisé, mais il n’est pas cassé…

Pour le bien être de la famille, River ignore Céleste, l’évite, mais jusqu’à quand réussiront-ils à faire abstraction de cette attirance et de leurs sentiments qui vont devenir de plus en plus difficiles à contenir. Surtout lorsque l’on sait qu’on ne fait aucun mal. Alors pourquoi le regard des autres doit-il être juge ?

Entre prises de tête, doutes, chagrins et folle attirance, Les plumes de Emma Green nous invitent à suivre cette famille que rien ne va épargner. Un récit bien rythmé par de nombreux rebondissements qui rendent nos protagonistes de plus en plus vulnérables et complètement dépassé par une attraction qui les consume chaque jour un peu plus. Une tension qui ne cesse d’augmenter, et qui est un gros atout de ce roman. Car cela nous fait perdre les pédales en oubliant parfois qu’ils ne sont pas seuls au monde. On en négligerait presque pourquoi Céleste se retrouve de l’autre côté du globe. On en oublierait presque qu’ils sont demi-frère et sœur…

Derrière sa carapace de sauvage arrogant, River a bien un coeur qui bat, qui bat pour sa famille qu’il chérit plus que tout, mais aussi pour cette jolie française qui lui est complètement interdite. Il devra faire un choix s’il ne veut pas voir voler sa famille en éclats. Un choix qui va être douloureux pour Céleste qui se sent rejeter une fois de plus.

Mais cette fois-ci elle refuse de baisser les bras, surtout qu’au lycée tout semble recommencer et elle ne sait pas comment gérer les choses et fait tout de travers.

Doit -elle ressembler aux personnes qu’elle méprise pour éviter les brimades quitte à trahir la seule amie ? Tout comme la question se pose aussi au sujet de River qui est le seul à lui faire du bien, à la faire se sentir heureuse…. Doit-elle détruire une famille pour avoir droit au bonheur ? Et si elle le faisait , serait-elle vraiment épanouie sachant qu’elle fera des malheureux ?

Même si elle commence à prendre petit à petit sa place au sein de la fratrie qu’elle apprécie un peu plus chaque jour, elle n’en oublie pas son passé. Elle n’oublie pas le rejet de sa mère, et de sa sœur qui la ronge et lui fait mal plus que de raison. Pourtant cette famille qu’on lui impose est finalement pas si mal que ça. Elle se rapproche petit à petit de son père et de ses frères qui gardent encore un peu d’amertume envers elle après ce qu’ils ont découvert. Elle devient plus docile, plus posée, un peu comme si elle acceptait son sort. Personne ne la veut mais ici elle peut y arriver, si elle y met du sien. Ses petites rebellions ne sont jamais bien loin, car pour la première fois au fond d’elle, elle est prête à se battre et assumer ce qu’elle ressent… sauf qu’elle ne peut pas le faire envers et contre tous… elle ne peut pas le faire seule…

Un second volet qui laisse aussi un peu plus de place dans la découverte de la réserve et des personnages secondaires qui apportent leur flot de péripéties mais aussi qui nous montre à quel point il est difficile pour River et Céleste de se laisser aller et de vivre avec le poids d’une culpabilité qu’ils trainent derrière eux comme un boulet. Car The Boy Next Room, n’est pas une simple histoire d’amour interdite, il y a tellement plus que cela. Le mal être de nos jeunes adultes est là depuis bien trop longtemps. Les blessures de l’âme sont beaucoup difficile à remettre en place qu’un simple bras cassé.

Une suite captivante où les émotions fortes nous bousculent et nous rendent complètement accro à cette romance sulfureuse et addictive, tout comme elle nous rend accro à la famille Farrow de père en fille…

Un grand merci aux Editions Addictives pour m’avoir permis de découvrir cette belle pépite livresque en service presse.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s