L’avis de Carine sur le roman de Bridget Page : Victoire



Titre : Victoire
Auteur : Bridget Page
Editions : Auto
Genre : Romance
Ebook : 3.99€
Broché : 15.99 €
Résumé : Victoire le sait : son temps sur terre est compté. Au seuil de la majorité, elle aspire à explorer le monde, sortir de la bulle protectrice dans laquelle son état et ses parents la confinent et s’offrir une échappée belle.En rencontrant Nathaniel, archétype du motard bagarreur et tatoué, elle ne se doute pas que les apparences peuvent se révéler trompeuses et découvre bientôt que son nouvel ami incarne tout ce qu’elle rejette, l’univers de dix-huit années de souffrance. Pour Nath, Victoire est un don du ciel, un cas d’école comme on en rencontre une seule fois dans sa carrière et, contre l’avis de ses pairs, il s’entêtera à la « réparer». Pourtant, ces deux-là devront apprendre une leçon essentielle : l’existence ne correspond pas toujours à celle que l’on s’est rêvée. Aussi faut-il en savourer chaque seconde comme si c’était la dernière. Car Jodie veille, depuis toujours, et elle entend bien avoir le dernier mot.
Mon avis :

Victoire fête son dix-huitième anniversaires. Si les jeunes filles de son âge en profiteraient pour faire la fête, ce n’est pas ce qui est prévu pour elle…

Jolie, brillante, malgré des études en pointillé, Victoire n’a pas grandi comme les autres. Son quotidien n’était que comprimés, injections, interventions chirurgicales et de longues périodes d’hospitalisation… Victoire lutte pour sa vie depuis son premier cri sachant pertinemment son combat voué à l’échec… La mort ne lui fait pas peur, mais elle aspire à savourer chaque minute que la vie lui offre. Elle se fiche de savoir quand et comment elle va mourir, elle veut juste profiter du temps qui lui reste à vivre ! Découvrir le monde, voler, nager, embrasser !

Cependant, le cocon tissé par sa mère l’étouffe, Victoire n’est jamais seule… et rêve autant de solitude que de voyages.

Aujourd’hui, elle a 18 ans. Aujourd’hui, elle est libre de voler de ses propres ailes si l’envi lui en prend… mais elle ne peut pas… Une partie d’elle l’en empêche, cette même partie qui lui pourrit la vie et qui la mène droit vers la mort.

Alors, lorsque ses parents lui offrent un week-end à Paris pour son anniversaire, elle est plus que ravie. Elle qui n’est jamais sortie de Marseille, va enfin découvrir la Capitale. Une virée Parisienne qui la mettra sur le chemin de Nathaniel…

Nathaniel est le plus jeune neurochirurgien en exercice à ce jour, et le plus talentueux. À peine 30 ans et il excelle dans son domaine et tente chaque jour d’accomplir l’irréalisable pour sauver des vies ou leur permettre un peu de sursis…

Quelles chances y avait-il pour que tous deux se retrouvent sur la même route ? Et si le destin ne les avait pas réuni par hasard et qu’il était destiné à lui apporter son aide ? Victoire acceptera t-elle ? Et Jodie, elle, elle en pense quoi ?

Et s’il fallait accepter la mort pour pleinement vivre sa vie ?

Lorsque nos jours sont comptés et qu’on ne sait pas de quoi demain sera fait … il nous reste toujours l’espoir… L’espoir pour les uns de ne pas voir partir les personnes qu’on aime…. L’espoir pour les autres de les sauver… L’espoir que le monstre décide de nous laisser du répit, ou accepter sa défaite… On peut toujours avoir l’espoir de tout, mais une chose que l’on apprend avec ce roman…. C’est quoi que nous réserve la vie, tant qu’on est vivant, on peut encore la vivre. La vivre fort, passionnément, à fond ! Respirer ! Voler ! Aimer… Donner…

Bridget Page nous emporte une nouvelle fois dans les méandres de sa plume en nous offrant une histoire d’amour hors du commun. Une histoire d’amour de la vie…

Avec Nath et Vic, elle nous offre un beau parcours de vie de deux êtres que tout oppose mais réunit grâce à, et à cause de ce qu’ils sont. Pour Nath, Vic pourrait être une victoire de plus. Son Job, c’est sa drogue, son adrénaline. Mais Vic n’est pas qu’une vulgaire image de scanner ou un dossier parmi tant d’autres. C’est une personne qui souffre… Pas de la mort certaine qui l’attend, non, elle souffre de vouloir vivre chaque seconde qui lui reste ! Chose que finalement Nath ne connait pas non plus car il ne vit que pour son métier. Mis à part quelques virés avec son club de Biker, il connait quoi de la vie ? C’est ce que Vic va lui montrer, lui faire prendre conscience qu’il est tout aussi condamné en se terrant dans son monde et ne cherchant que des prouesses techniques. En lui ouvrant les yeux, elle va aussi lui ouvrir son coeur… Mais là encore le bas blesse. Elle est jeune, inexpérimentée et … son temps est compté s’il ne trouve pas une solution…

On pourrait la croire capricieuse mais elle est simplement déterminée à s’affirmer en tant que jeune femme et aspire à se découvrir en tant que tel ! Prendre ses propres décisions et les assumer jusqu’au bout. Entière et déterminée, elle n’a pas de temps à perdre.

On pourrait le croire arrogant et ne voir en Vic que son prochain cas unique à traiter, le héros qui la sauvera et qui récoltera les lauriers,   mais c’est loin d’être le cas. Sa confiance et sa fougue sont un atout de taille dans son métier. Il n’est pas Dieu, il le sait. Il n’est pas non plus un homme irréfléchi, mais tant qu’il reste une chance, il y croit… Sa rencontre avec Victoire va cependant chambouler toutes ses certitudes…  ensorcelé par cette jeune femme prête à bouffer le monde et de s’en rassasier jusqu’à la dernière seconde.

Bridget Page ne nous laisse pas indemne une fois de plus en nous offrant cette histoire poignante, écrite avec beaucoup d’émotions mais aussi une recherche très fine sur tout les termes cliniques qui sont expliqués avec fluidité au milieu du récit sans jamais que cela gêne la lecture et qui au contraire, l’approfondit, car sans être médecin, on est jamais perdu.

Un grand merci à Bridget pour m’avoir permis de découvrir son roman en service presse. Mais je dis pas merci pour les mouchoirs !

L’amour, la mer, le fer et le sang by Aurélie Depraz, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous invite à découvrir L’amour, la mer, le fer et le sang, une jolie romance historique by Aurélie Depraz que je remercie pour l’envoi du service presse numérique !

Titre : L’amour, la mer, le fer et le sang 

Auteur : Aurélie Depraz

Éditeur : Auto-édition

Genre : Romance historique

Broché : Lien d’achat

Résumé : Côtes danoises, hiver 865
Sven aime la mer. Il aime les raids, il aime les femmes, il aime son peuple et l’aventure mais… depuis peu, il se prend à rêver de semailles et de moissons, de terres et de cultures et, pourquoi pas, d’une femme, d’un foyer, d’une famille.
Une grande expédition est prévue au printemps. Les rives anglo-saxonnes. Cela tombe bien ! Il paraît que leurs femmes sont belles et leurs terres fertiles. C’est décidé : il en sera. Une épouse, une ferme, un commerce florissant vers le Jutland, et à lui le bonheur d’une vie nouvelle !
Mais quand on n’est rien d’autre, aux yeux de la femme de ses rêves, qu’un païen, un barbare, un envahisseur aux mœurs cruelles… quand on est l’amant d’une femme jalouse et le sujet d’un roi cupide… l’entreprise s’annonce difficile !
L’histoire d’un amour improbable au temps des grandes invasions vikings.

L’avisdeMya : 

Etant une passionnée de la période Viking, ce roman m’a tout de suite fait de l’œil. Et j’avoue que Aurélie Depraz s’en est bien sortie. Cette histoire raconte une histoire d’amour entre un viking et une saxonne. Il n’y a pas d’amour possible quand il est question de haine entre deux peuples ennemis. Entre envahisseurs et envahis. Entre peuple dit barbare et un autre civilisé.

Cette romance historique se passe en l’année 865. Une sale période pour les saxons. Les viking ont jeté leur dévolu sur leurs terres fertiles et leurs herbes grasse. Mais pas que…

Sven, un valeureux guerrier s’est levé un jour pour découvrir qu’il veut plus. Plus que ce que sa terre aride ne donne. Lassé des guerres et des voyages sanglants. Il veut ce qu’il ne trouve plus sur son sol natal. Il rêve de sédentarisation. Il a envie de vivre des produits d’une terre qu’il a lui-même travaillée. Une épouse qui ne sera qu’à lui et qu’il n’aura pas à partager avec ses frères d’armes. Des enfants…et d’autres rêves plein la tête. Ce qu’il n’aura pas chez lui. D’où le raid sur les rives anglo-saxonnes. Leur terre promise en quelque sorte !

Mais quand on verse le sang et on décime tout un peuple, peut-on prétendre à la rédemption de l’amour ? Sven ne tardera pas à le comprendre à ses dépens quand il croisera les yeux de cette belle et farouche saxonne !

Aalissia a perdu ses parents et donc elle est seule à s’occuper de ses jeunes frères et de leur terre. Une tâche ardue pour ses frêles épaules mais elle y met du coeur faute de force. Jusqu’à ce funeste jour. Où la terre trembla, le sang coula. Son corps s’enflamma de désir et son coeur se réveilla aux émois de l’amour comme après un long sommeil !

Les vikings dressèrent leur quartier général sur cette terre tant convoitée et asservirent la population. Il n’y aura pas de place pour l’amour là où les cendres n’ont pas fini d’être  consumées. Même si le désir couve tel un feu rougeoyant et que la passion frappe les cœurs !

L’amour, la mer, le fer et le sang, porte bien son titre. Car s’il n’est pas question à proprement dit d’histoire mais surtout d’amour, l’auteur nous a fait vibrer au son du fer qui se croise, et nous fait a fait humer l’odeur métallique du sang qui coule.

La romance prime dans cette histoire mais Aurélie Depraz a réussi le challenge de nous relater un pan de la légende nommée viking. Un peu de leur histoire et de leurs mœurs. En laissant aussi libre cours à l’imagination de faire le reste. Pour ceux qui n’ont pas regardé la série Vikings comme moi, n’auront pas de mal à se faire leurs propres images, leurs propres films tellement c’était bien décrit. Et si bien écrit.

L’auteur m’a vendu du rêve, en dépouillant certains vikings de leurs barbaries légendaires. Les rendant plus accessibles et proches, plus attachants.

A aucun moment de ma lecture, je n’ai décroché. L’ensemble était en harmonie. J’ai découvert à mon grand plaisir un récit fluide et une plume agréable et qui sait raconter des histoires sans abuser de fioritures. Une histoire d’amour impossible dans un contexte réel. Avec des personnages brut au décoffrage mais que l’amour désarmera. On dit que la musique adoucit les mœurs, mais l’amour aussi à cette capacité !

Pour vous résumer, une romance historique addictive qui compte tous les ingrédients pour vous faire voyager entre mer et terre !

1 Hour of Dark & Powerful Viking Music

52100175_1999067940207751_8981527079866597376_n