L’avis de Carine sur After Him un roman de Joelyn Foster chez Lips & Co



Titre : After Him
Spin off de : After Work qui peut être lu indépendamment
Auteur : Jaelyn Foster
Editions : Lips & Co
Collection Lips & roll
Genre : Romance
Ebook : 4.99 €4.99 €
Broché : 15.3015.30
Résumé : Dans la vie, pour certaines personnes, il est important de laisser la place à l’imprévu. Mais Cassie, elle, a tranché depuis longtemps : l’inattendu n’est pas le bienvenu !
Son quotidien est organisé entre son travail, ses amies, sa fille et quelques rencards tout au plus. Des journées cadencées selon un rythme précis. Mais que se passe-t-il quand un grain de sable vient enrayer la machine ?
Et c’est dans la personne de « Perfecto bleu » que le destin se fait joueur, plaçant Cassie dans une posture inhabituelle.
Que veut cet homme ? De quel droit se permet-il d’insister ? A-t-il compris que la jeune femme ne demande finalement qu’à succomber ?
Après tout, il est peut-être temps pour elle de se laisser aller, surtout quand la tentation a si belle allure…
Mon avis :

Cassie a une vie réglée comme du papier à musique. Aucun imprévu ne doit venir entacher son quotidien, tout est organisé planifié et il en va de même pour les hommes. Hors de question de retomber dans la frénésie d’une passion qui se transformera tôt ou tard en déception. Cassie ne peut pas se le permettre, car sa fille Sophie est sa seule préoccupation.. Seul le bonheur de sa puce compte… le sien ? Elle a passé son tour en amour et en amitié elle est très bien entourée.

Ses rendez-vous, elle les choisit à la limite de l’ennui, elle est au moins certaine de ne pas succomber, de se laisser aller… Panser les blessures des Bad Boys, elle a déjà donné. Hors de question de se laisser amadouer par un homme qui la ferait vibrer et ne lui apporterait alors que souffrance… Elle n’a plus confiance…

Mais cela est sans compter sur Perfecto bleu qui va venir perturber cette petite vie paisible. Hypnotisée par l’aura qu’il dégage, elle va tout faire pour ne pas accepter ses invitations. Succomber ne fait pas partie de son programme, d’autant plus que son Ex décide de réapparaitre au même moment. Mais le BG n’a pas l’intention de lâcher prise et va tout faire pour que Cassie tombe dans ses filets. Surtout qu’il voit très bien qu’elle se laisserait bien tentée si elle n’était pas aussi raisonnée…

Comme pour le premier opus, Jaelyn Foster nous fait d’abord passer par une romance où tout coule de source même si nous n’avons pas encore tous les éléments, pour nous mener à son rythme vers un côté plus dramatique. Si sa façon de narrer le récit reste assez pudique, il n’en reste pas moins anodin.

After Him est une belle romance qui met en évidence un sujet assez délicat qui touche beaucoup de femmes. Un sujet dont on parle de plus en plus et que je prends plaisir à retrouver dans mes lectures. Pas que je sois masochiste, non, ne vous inquiétez pas, mais parce que cela peut donner la force à celles qui se taisent, subissent, et de croire qu’il est possible de se reconstruire.

Même si cela est une romance et que nous sommes dans une fiction, le sujet est traité avec tact et véracité, d’une façon douce malgré tout. L’auteur n’a pas fait dans le drame pur et dur.

On comprend combien son héroïne a souffert et ce qu’elle a vécu mais c’est sur l’après qu’elle se penche le plus. Ce n’est pas parce qu’elle n’exploite pas le côté sombre à fond qu’on ne ressent pas sa détresse ni ses émotions.

L’espoir d’une seconde chance, une seconde vie plus à l’image de celle que l’on rêve même si elle n’est pas parfaite. Le prince charmant c’est dans les livres pour fillettes qu’il existe, les mamans aspirent à autre chose 😉 Un beau motard sexy au perfecto bleu par exemple 😉

Le passé viendra néanmoins percuter le présent et pas seulement pour Cassie… Rien ne sera simple pour eux. Ils auront des choix à faire qui ne seront pas sans conséquences. Des choix qui ne seront pas faciles mais qui seront en parfaite adéquation avec le futur qu’ils espèrent.

Une belle histoire écrite d’une plume fluide et entrainante qui peut se lire indépendamment de son premier opus After Work même si les deux histoires s’entrecroisent, tout y est très bien imbriqué et expliqué.

Je me suis moins attachée aux personnages de ce second tome, mais j’ai tout de même passé un très bon moment de lecture. Merci aux Editions Lips & Co pour m’avoir permise de découvrir cette lecture en service presse numérique.

Lumières de la ville : Satan’s Sinners MC #1 by Colbie Kay, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous présente mon avis sur le premier tome de la saga Satan’s Sinners MC de Colbie Kay. Lumières de la ville est un prometteur volet que je vous conseille. Merci à Juno Publishing France pour l’envoi du service presse !

Titre : Lumières de la ville, #1 : Satan’s Sinners MC 

Auteur : Colbie Kay

Éditeur : Juno Publishing France

Genre : Bad Romance

RésuméZoey Porter voulait trouver une porte de sortie. Elle ne s ’attendait pas à ce que cela se produise de cette façon.

Hanger, président des Satan ’s Sinners est un enfoiré. Il se fiche de tout et tout le monde, sauf de lui-même et de ses frères. Une nuit change tout pour eux deux et personne ne l’a vu venir. Que se passe-t-il lorsqu’une gentille fille à qui on avait enlevé tous choix est trouvée par Hanger ? Commencera-t-il à se préoccuper d’autre chose, et voudra-t-il lui rendre la vie qu’elle avait perdue ?

L’avisdeMya :

Sur le chemin du retour d’une réunion clandestine, Hanger, est tombé sur le corps d’une jeune femme battue à mort et jetée au milieu de la route. N’écoutant que son instinct, il la ramène chez lui et la soigne. Ce qui était étonnant de la part du président du M.C Satan’s Sinners. Ce dernier n’a rien d’un tendre. Son quotidien est fait de violence et de brebis qui gravitent autour du club. S’occuper des autres, il ne sait pas faire. A part ses frères et son club, rien ni personne ne retient plus longtemps son attention. Quant à s’attacher à une seule femme, cela n’a jamais été dans ses projets. Il est le pire cauchemar qui peut arriver à ceux qui le cherchent, se frottent à ses frères, ou touche à son club. Mais lever même un doigt sur une femme ? Jamais !!!

Zoey Porter est la surprise, bonne ou mauvaise que le dieu des bikers, si dieu il y a, a mis sur son chemin pour se foutre sûrement de sa gueule. Mais quand le destin s’en mêle, qui est-il pour s’y opposer ?

Mais qui est cette ingénue qui a chamboulé toutes ses convictions ? Pourquoi la regarder se mouvoir dans son club et se jouer de ses frères l’emplit d’une grande fierté ? Pourquoi cette envie furieuse de la protéger, la posséder pour la faire sienne éternellement ? Qu’a t-elle de plus que les autres femmes qui n’ont jamais réussi à lui laisser un souvenir impérissable ?

Vous l’avez compris, le Pre’s se trouve dans une merde nommée amour. Pour l’instant, il ne comprend pas ce qui lui arrive. Mais ce jour arrivera bien assez tôt. Et ce sont ses frères d’armes qui vont se régaler de le voir essayer de se dépêtre de cette obsession et de ces sentiments méconnus jusqu’à cette nuit. La nuit fatale où il s’est retrouvé ferré dans un piège qu’il n’a jamais voulu mais auquel il devient inévitablement accro.

A la grande surprise des membres du MC, leur président n’essaie même pas de résister à la tentation et y plonge corps et âme ! Il reste à savoir si Zoey Porter est prête à accepter sa réalité et s’y adapter. Si cette dernière n’appartient pas à son milieu, elle a connu, plus qu’à son tour, son lot de violence et de souffrance !

Faire entrer l’agneau dans le repaire du loup, c’est prendre le risque de changer les règles des Satan’s Sinners !

Ce premier tome de la saga a était une première découverte de la plume de cet auteur. Colbie Kay a signé là une romance tout en douceur même si elle été mêlée d’un peu de violence et dont elle n’en pas trop usé comme à l’habitude dans ce genre de bad romance. L’auteur est restée soft, ce qui n’était pas pour me déplaire. La romance était l’axe sur laquelle elle a construit sa trame. Il n’y a pas vraiment d’intrigues dans cette histoire. Tout est clair comme de l’eau de roche. Et on pige tout de suite les dessous du scénario mais cela n’empêche pas de passer un bon moment lecture. Plonger dans l’univers des Satan’s Sinners rime avec moult contrastes. Règlements de compte, brutalité, rebondissements qui pourraient vous couper le souffle, si vous êtes une âme sensible. Le quotidien quoi de bikers rebelles et ne respectant que leur propres décrets.  Et en contrepartie, il y a aussi du rire, une solidarité ineffable, de la passion et surtout beaucoup d’amour. Chose surprenante connaissant ces fameux loustics prompts à appuyer sur la gâchette et amateurs de bastons !

Pour résumer, une romance à découvrir. Même si tout n’était pas parfait, mais reste très agréable à la lecture dans l’ensemble. En plus, l’auteur traite une thématique d’actualité qui ne vous laissera pas indifférentes !

Hâte de rencontrer le prochain Satan’s Sinners qui perdra son mordant et par la même occasion, mordra la poussière ! Etre vaincu par l’amour peut être la plus douce des victoires !

Curtis Stigers & The Forest Rangers – This Life

 

52315663_2343693485854653_2865488784164651008_n

L’avis de Carine sur With Love#3 : Zachary, le nouveau roman de de Marie H.J


Titre : With Love – 3 – Zachary
Auteur : Marie H.J
Genre : Romance MM
Editions : Marie H.J Private
Ebook : 4.99 €
Broché : 14.99€
Résumé :
Identité : Zachary Clément
Profession : Electricien
Situation personnelle : Compliquée. Ils croient tous me connaître, mais je ne suis qu’une ombre, le reflet invisible de ce qu’ils pensent comprendre. Je n’ai rien à donner, je ne suis personne, et je souhaite le rester.
Orientation : Les mecs. Moins ils posent de question, mieux c’est.
Loisirs : Décompresser. Trouver une proie, la posséder, puis l’oublier.
Prochaine cible : Lui. « Joli Costard ». Il représente tout ce que j’exècre. On va s’amuser un peu…
Ombre au tableau : Encore lui. Il m’attire et m’exaspère. M’intrigue et m’électrise. Le papillon devant la flamme. Je l’ai approché de trop près, et je me suis brûlé.
Romance MxM comportant des scènes explicites ne convenant pas au public non averti.
Mon avis :

Nous voilà au troisième volet de cette saga coup de cœur qui fait battre mon palpitant toujours plus haut, toujours plus fort à chacun de ses tomes… With Love…<3

C’est au tour de Zachary d’affronter ses démons. Je peux vous dire que je l’attendais impatiemment et qu’une fois de plus, je ne suis pas déçue de ma découverte.

Zachary vit toujours en colocation avec Sheryl. Ils ont appris à s’apprivoiser l’un et l’autre et s’apporter mutuellement une présence qui compte beaucoup. Je vous rassure, Shé aime toujours autant les femmes que Zach peut aimer les hommes ! Mais ils n’en restent pas moins de très bons amis qui jouent au petit couple parfait (enfin, parfait à la zach et la Shé 😉 ) lorsque la mère de cette dernière vient lui rendre visite. Et aujourd’hui c’est la délivrance. Nadine rentre chez elle et Zach va pouvoir reprendre un peu sa liberté, son lit, et « évacuer » son stress et ce mal être qui le ronge toujours autant en se rendant au Bel Ami. Mais d’abord direction le boulot où sa patronne lui réserve un surprise de taille… Mais là une fois encore, où tout le monde verrai le bon, Zach cherche ce qui cloche…

Pourquoi lui ? Et si cela était un piège ? Toujours si peu sûr de lui, toujours autant dans ses ténèbres qui sont si profondément ancrés en lui, que même lorsque la lumière essaie d’y pénétrer, il ne la voit même pas … Il n’est que l’ombre de lui même, le reflet de ce qu’il pense être et désire rester, invisible…

Pourtant il est loin de l’être aux yeux de nos zigotos qui sont sa famille de cœur, celle que l’on se choisit à défaut de pouvoir être aimé de la sienne… Une famille dont il en existe pas deux et qui fait de cette saga une pépite hors du commun ! Une famille qui a du mal à lui ouvrir les yeux sur qui il est vraiment mais qui ne lâchera jamais prise.

Zach est un homme à fleur de peau, écorché, tourmenté, enchainé à son mal être qu’il extériorise de la seule manière qu’il connaisse… la seule manière qui lui permette d’oublier, s’oublier… le sex. Celui qui ne compte pas et qui lui permet de déconnecter de sa réalité le temps d’une baise. Mais que cache t-il aux yeux de tous ? Pourquoi être toujours dans l’auto-destruction dès que cela ne va pas ? Pourquoi se croit-il si insignifiant ?

Et c’est joli costard, sa nouvelle proie qui va lui ouvrir les grilles de sa prison, percuté par cet homme qui est tout ce qu’il ne souhaite pas. Tout comme joli costard peut être tout ce que Zach déteste. Deux opposés qui s’attirent, qui se cherchent jusqu’à s’en brûler les ailes…

Mais Zach voudra t-il prendre le risque d’en sortir ? de vivre ? d’essayer d’être heureux ? Comment le pourrait-il puisqu’à défaut d’ouvrir son cœur il n’ouvre que sa braguette ?

Et pour Joli Costard qu’en est-il ? Lui aussi prend un gros risque. Cet homme est sûr de lui. Fier de tout ce qu’il a accompli jusqu’à ce jour et surtout très arrêté sur ce qu’il souhaite dans sa vie amoureuse. Les coups d’un soir, c’est pas son truc, Zach n’est même pas son type. Lui qui est si lumineux, ne risque t-il pas de se laisser engloutir par les ténèbres de Zach ?

Ce que j’aime plus que tout dans cette saga c’est que je me prends une claque à chaque nouveau tome. Avec Zachary, Marie H.J ne déroge pas à la règle et nous fait passer une fois de plus par un panel d’émotions intenses ! On passe du rire aux larmes, de la frustration à la combustion instantanée des petites culottes. Oui mesdames et messieurs, nous sommes dans un roman MM et je peux vous assurer que j’ai eu les vapeurs à de nombreuses reprises. Les scènes érotiques sont un arc en ciel d’émotions. C’est exquis, doux et savoureux, puis sauvage, urgent et explosif ! Torrides et en même temps si touchantes et bouleversantes… Un Rainbow érotique ? Jo serait sûrement de mon avis 😉

Pourquoi c’est à la fois douloureux et touchant ? Tout simplement car c’est dans ces scènes là que tout se joue pour Zach ! Alors que lui cherche à s’auto- détruire et ne plus penser, Joli Costard lui cherche le calme, la douceur, l’amour et pardessus tout … il cherche l’âme de Zach… L’étincelle est là, quelque part, il lui suffit juste de la rallumer pour qu’il puisse se voir enfin tel qu’il est vraiment…

Un roman électrique. Noir par moment lorsque nous plongeons dans les abysses du mal être de Zack, et celui de son passé que l’auteur traite avec une fragilité psychologique hors du commun. Lumineux , avec des personnages complets, attendrissants, agaçants et touchants. Un récit entremêlant la douleur, l’espoir, les doutes, les combats intérieurs, mais aussi tellement de tendresse, de douceur, d’amour, et de passion. L’humour est la cerise sur le gâteau car une fois de plus, Marie H.J a envoyé la sauce ! Un dosage parfait qui nous offre des éclats de rires incontrôlables, dans des situations souvent improbables. Jo, Pax et Rémy en sont souvent la cause. Sans oublier les réparties de Shéryl et sa tendresse envers Zach, tout comme celle de mère paulette qui ne rime pas avec sagesse et qui pour le coup mériterait de changer de prénom juste pour que ce soit possible.

Zachary lui rime avec Joli, cela tombe bien c’est tout ce qu’il reste lorsque Maxim fait tomber son Costard.

Dans ce troisième opus, Zach affronte ses démons pour y trouver la lumière. La laissera t-il s’éteindre, ou la laissera -t-elle lui réchauffer le cœur ?

A vous de le découvrir sans tarder ! Ne passez pas à côté !

Et si vous avez des préjugés sur les romances MM, ou que vous n’osez pas. Cette saga est faite pour vous, comme elle a été faite pour moi. Toutes mes barrières sont tombées, à vous de tomber les vôtres 😉 L’amour est beau fort et puissant… et surtout, il n’a pas de sexe.

Un merci énorme à Marie H.J pour sa confiance, une confiance qui a monté d’un cran avec ce troisième tome et je dois dire que le voir naître a été une magnifique aventure littéraire et humaine. merci pour ces bons moments