Un bonheur à la campagne par Caroline Costa, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous présente mon avis coup de coeur sur Un bonheur à la campagne, une auto-édition de Caroline Costa que je remercie pour l’envoi du service presse !

Titre : Un bonheur à la campagne

Auteur : Caroline Costa

Éditeur : Auto-édition

Genre : Romance

Broché : A la demande
Résumé : « Je m’appelle Lyn et mon truc c’est la vie parisienne, ses sorties et ses boutiques.
Je ne suis pas devenue journaliste de mode pour que mon patron m’envoie au fin fond de l’Ardèche.
Même pour interviewer un éleveur de chèvre, au prétexte qu’il a créé le buzz au Salon de l’Agriculture !
Qu’importe si son magnétisme me fait penser à un prédateur !
Et des prédateurs, je vais en croiser quelques-uns… »

L’avisdeMya :

Tout d’abord, merci à Caroline Costa de la confiance qu’elle m’octroie à chacune de ses publications. La lire en avant première est toujours un honneur que j’apprécie à sa juste valeur. Depuis que je la connais, elle ne fait que confirmer tout le bien que je pense de sa plume. Sa maestria dans la romance contemporaine n’est plus à prouver. Pas une fois, je n’ai été déçue. Avec Caroline, ce sont des thèmes éclectiques autour de ce sentiment qui fait tourner le monde : L’Amour. Embarquement assuré et atterrissage euphorique.

Et Un bonheur à la campagne ne déroge pas à ses habitudes. Une pure félicité dont je me suis délectée. L’auteur nous offre des allées et retours entre Paris et l’Ardèche. Prenez ticket, et appréciez le paysage auquel elle vous invite. Elle vous embarque pour une chasse aux scoops ne vous épargnant ni jalousie dans un monde impitoyable, ni coups bas. Elle vous offre des instants bling-bling où évoluent certains privilégiés, vous invitant à un Paris By Night très cliquant et appétissant. Mais elle ne s’arrêtera pas là. Elle vous dévoilera aussi l’envers du décor de cette société tape à l’œil. Les galères des agriculteurs, et précisément d’un certain éleveur caprin qui ne demande qu’une chose : Qu’on l’écoute. Ce dernier n’échappera pas à sa plume aiguisée et engagée.

 

52825757_2300820800190240_2980014465069613056_nLynette ou Lyn est journaliste de mode, mais du jour au lendemain, elle se retrouve dans une ferme à biquettes (tiens tiens… ça rime avec Lynette, coïncidence ou destin farceur ? ) loin de son petit confort, des lumières artificielles de Paris qu’elle aime tant, de ses bars de prédilection où elle peut décompresser avec ses amis et plus si affinités ! Atterrir dans une cambrousse en Ardèche, ce n’est pas le pied pour une parisienne dans l’âme. Et pourquoi faire ? Pour interviewer la nouvelle coqueluche qui fait grimper l’audimat. Un éleveur caprin qui a fait le buzz au dernier salon de l’agriculture. Et si Paul fait parler de lui sur les social-média, ce n’est pas parce qu’il a trouvé l’amour dans son pré. Ce nouveau porte-parole malgré lui n’a trouvé de mieux que de mettre un grand cadre face à ses responsabilités, un chevreau tout mimi dans les bras en plus. De quoi faire fondre les cœurs les plus endurcis. Non mais il a osé quoi ! Paul dans son cri de coeur a titillé la suffisance même, mais ce qu’il risque pèse gros dans la balance. Sauf si Lyn arrive à supporter longtemps son caractère bourru pour l’aider de se sortir de ce mauvais pas !

Lyn a connu bien des hommes, du despote éternellement insatisfait (patron irascible), à l’arriviste qui est prêt à se hisser dans les échelons mais non sans écraser quelques pieds sur sa route (collègue-stagiaire incompétent), au camé qui a besoin de sa dose d’adrénaline pour assurer un minimum devant l’écran (star de l’audimat qui ne brille pas tant que ça) …Et bien d’autres qu’elle gère habilement au quotidien. Mais des hommes de l’acabit de Paul, Ils n’existent que dans les bleds paumés de l’Ardèche. Elle a beau le défier à toutes sortes de jeux, elle ne gagne que des dents cassées devant son mutisme et son caractère un brin rustre. C’est clair, celui-là, elle ne l’a pas vu venir.

51970232_407394629827245_8941771324976529408_n

On pourrait traiter Paul de tous les adjectifs peu aimables dont je m’abstiens de vous en faire une liste pour ne pas écorcher les oreilles de la bienséance, mais il n’en reste pas moins que ce dernier a tout les atouts pour faire sauter Lyn au plafond et dans tous les sens du terme. Si elle se croyait la reine des mots, dans ce registre, elle a trouvé en Paul, celui qui pourrait se targuer d’être son égal. Et dans tous les domaines.

Vous imaginez bien la confrontation entre ces deux caractères ombrageux ! De quoi se percer les tympans ! Heureusement qu’on n’a pas besoin de bouton Sound-Down !

Notre super-girl peut se tortiller dans tous les sens, et clamer sa confiance en elle, d’assumer sa féminité, son indépendance et sa férocité devant l’adversité à tous ceux qui veulent bien l’entendre, mais n’empêche qu’elle a gardé toute sa pureté, son honnêteté et sa loyauté. Le fruit pourri n’a pas atteint son intégrité ni n’a affaibli ses convictions et principes dans cette jungle où toutes ces qualités là, n’y sont plus de mise !
Un bonheur à la compagne est venu me conforter dans l’idée que le talent de l’auteur continuera à faire vibrer nos cœurs romantiques. Une écriture épurée comme à l’habitude, une plume savoureuse et des personnages à l’image des héros papier qui nous font succomber, un peu salaud sur les bords mais si sexy. Ils sont sincères, investis corps et âmes, déterminés, susceptibles, drôles, emportés, mais ne manquent pas de sensibilité malgré ce qu’on pourrait penser d’eux. En sommes, des personnages captivants, craquants et irrésistibles.

Et la romance dans tout ça me direz-vous ? Rassurez-vous, si l’auteur nous relate des faits avérés, c’est enrobé dans un gant de velours, (pas de chevreau, promis) qu’elle vous sert ce mets délicieux. Sensualité brute et chaud-bouillante, humour et beaucoup d’amour sans tomber dans la mièvrerie ! Tout ce qu’on aime…

Alors êtes-vous tentées de trouver chaussures à vos pieds dans les prés ardéchois ? Si oui, cliquez sur le lien en haut et je vous promets que vous ne le regretterez pas !

Mon choix musical pour cette lecture coule de source. T’en penses quoi Caroline ?

91b736ce7d41eba125523dbd8e6e2748--happy-easter-easter-bunny.jpg

Bonjour les étoiles. PyXys a d’abord besoin de vous dans la quête aux oeufs afin de pouvoir les donner à sa petite poulette une fois qu’elle sera sortie de son roman qu’elle a l’air d’adorer. Pour cela voilà un petit casse tête très sympathique en ce début de matinée. Trouvez vite la réponse car PyXis n’est pas du genre patient, et n’a pas du tout envie d’attendre et il pourrait vous cassez les oeufs enfin les pieds pour que vous accélériez… On sait que la poule pond des oeufs mais la question est éternelle qui est arrivé avant qui. Afin de répondre à cette question une petite énigme qui peut peut etre aider. Vous êtes prêtes à galérer, pas trop quand même Pyxis a besoin de vous. Alors en position c’est parti…. Si 800 poules pondent 800 oeufs en 8 jours. Combien d’oeufs pondent 400 poules en 4 jours. Allez à vos méninges. Et cot cot picorez pas trop dans le mais. Le résultat est à rajouter à votre nombre d’œufs d’hier et attention ! Dans une chasse on cherche aussi et pas que des énigmes 😉

James Blunt – You’re Beautiful

52606015_255501418720204_2903996580472291328_n

L’avis de Carine sur Music & Love – Tome 1 – Un roman de Alexandra Lanoix



Titre : Music & Love
Auteur : Alexandra Lanoix
Editions : Auto
Genre : Romance
Ebook : 3.99 €
Broché : 15.82 €

Résumé : À Londres, lors d’une soirée chez sa meilleure amie, Stephanie a un véritable coup de foudre pour le beau James, un mannequin gay. Difficile de croire qu’une histoire d’amour pourrait naître entre eux, et pourtant…Pour tenter de vivre de sa passion, la musique, elle va devoir travailler pour Greg, un chanteur sur le déclin qui veut revenir sur le devant de la scène. Charmé dès leur rencontre par Stephanie, Greg est prêt à tout pour la conquérir, quitte à perturber la vie sentimentale déjà compliquée de la jeune femme.De Londres à New York en passant par Paris, suivez leur chassé-croisé amoureux sur fond de musique jazzy
Mon avis :

Stéphanie a toujours eu le don de tomber amoureuse des mauvais garçons. Pas qu’il soient méchants, non, juste qu’ls ne sont pas faits pour elle. Belle, serviable et le cœur sur la main, cette dernière recherche simplement l’amour… Le vrai, celui qui compte, l’amour sincère… Mais à force de tomber sur des Tocards, elle a fini par tirer un trait sur les hommes. Faut dire que cette dernière pense toujours à comment cela va se terminer avant même que cela commence, au grand dam de son amie Lisa, qui collectionne les hommes tout comme elle collectionne les fêtes. Elle s’est d’ailleurs donnée pour mission de caser son amie coûte que coûte et ne manque pas de l’inviter à ses soirées. Soirée que Steph décline la plupart du temps, cette dernière est bien dans sa bulle à composer et écrire des chansons pour les autres. Son travail n’est pas reconnu mais elle arrive à survivre de sa passion et c’est tout ce qui lui importe.

Après un énième refus, Steph se sent obligée de se rendre à une de ces fameuses soirée, elle ne compte pas y rester longtemps, juste y faire une apparition mais voilà … Sur la terrasse, se tient un homme dont elle ne peut lâcher le regard. Et lorsque ses yeux croisent enfin les siens, son cœur est percutée par une sensation oubliée depuis longtemps… Elle en est presque à baver devant ce spécimen qui l’hypnotise littéralement. Son amie Lisa qui voit son manège, lui offre même la chance de connaitre son prénom, James… Cela sonne tellement bien dans sa bouche.. James… Le coup de foudre existe c’est certain et elle se surprend à rêver jusqu’à ce que son amie lui conseille d’en choisir un autre. James est beau certes. James est mannequin pour la lingerie masculine et James surtout est … GAY.

Le courant passe néanmoins très bien entre eux et James lui offre son amitié à défaut de pouvoir lui offrir l’amour. Si Steph pensait pouvoir s’en contenter ou le faire changer de bord, elle va se rendre compte qu’elle souffre plus que de raison en entretenant cette promiscuité avec l’homme qui fait battre son cœur. Impossible de lutter, elle voudrait tant qu’il lui offre autre chose. Mais James aime les hommes et elle se rend compte que trop tard qu’elle court après une chimère….

Elle va se consacrer alors à une belle opportunité qui s’offre à elle. Composer pour Greg, un chanteur oublié qui voudrait revenir sur le devant de la scène. Greg va tomber sous la charme de la belle mais… A son tour elle ne pourra lui offrir que son amitié…

Alexandra Lanoix nous offre un récit qui démarre sur un bon tempo en y mêlant tous les ingrédients nécessaires à une bonne romance qui va s’avérer très complexe. Un chassé-croisé qui va donner un triangle amoureux sous une thématique que j’adore, la musique. Certaines pourront dire que ces thèmes ont déjà été vus et revus, peut-être que c’est la vérité, mais une vérité qui fonctionne vraiment très bien pour moi. La musique c’est passionnel, ça fait vibrer, tout comme l’amour. C’est aussi le lien qui va unir Steph à cet amour qu’elle désirait tant. Ce lien qui va la faire vibrer à nouveau sentimentalement mais aussi, professionnellement.

La narration est principalement du point de vu de Stéphanie mais j’ai adoré pouvoir également avoir le ressenti des deux personnages masculins à des moments très opportuns. Cela nous permet de bien ressentir les émotions et les sentiments que l’auteur entremêlent au milieu de ce triangle amoureux. Les émotions sont alors plus appuyées tout comme les doutes et l’espoir que chacun peut avoir. Surtout que Steph sait à quel point cela peut être dur pour chacun d’eux. Puisqu’elle-même a été à un moment dans la position de l’autre. J’ai beaucoup aimé d’ailleurs ce schéma, c’est assez original et bien pensé.

Une lecture fluide et très addictive sur la première partie. Je n’arrivais pas à poser le roman, je voulais savoir, j’en voulais encore. Puis cela retombe pour laisser place à la dégustation de moments doux et heureux.

Pour ma part, je pense que ces moments font traîner un peu le récit en longueur car j’ai besoin de clash. Clash que je retrouve à la fin du premier tome et qui nous laisse en plein suspense de ce qui va suivre.

Peut on aimer deux hommes en même temps tout en respectant chacun d’eux et surtout en respectant ses valeurs ? James et Greg sont si différents l’un de l’autre. Leurs attentes professionnelles ne sont pas du même acabit. Greg sait ce qu’il veut et ce qu’il ne veut plus, il est posé et mûr contrairement à James qui cherche la notoriété et à percer dans son métier.

Les choix et les sacrifices ne peuvent être identiques pour les deux hommes mais ils ont tout de même une chose en commun… leurs cœurs vibrent à leur manière pour la même personne. Qui des deux obtiendra le cœur de sa belle ? Je vous laisse le découvrir et le tout en musique 🎶

Un grand merci à Alexandra Lanoix pour sa confiance en me permettant de découvrir sa romance en service presse.

Sans titre 2
 

L’avis de Mélissa sur : 20 Flèches pour Cupidon.


Hello les étoiles ! Mélissa vous présente son avis sur le collectif auteurs paru spécialement à l’occasion de la Saint Valentin. les fonds récoltés suite aux ventes de ce livre seront reversés à des associations caritatives.

Titre : 20 Flèches pour Cupidon

Auteurs : Collectif Auteurs

Éditeur : Auto-Edition

Genre : Romance
Résumé : 20 auteurs vous partagent des nouvelles sur le thème t de la St Valentin.
Alicia Monteiro, Ludivine Delaune, Stefy Quebec, Nathalie P., Alex H.S., Ninie Carette, Anais Mony, Natacha Pilorge, Emily Jurius, Selena Dubh, Lyly Ford, Licora L, Sammy FG, Carine C., Haley Davis, Léon de Griffes, Angélique Auguri, Frédérique Arnould, Laetitia Constant, Caroline Tillman.

L’avis de Mélissa

Après le Collectif de Noël, voici celui de la Saint-Valentin. 20 petites nouvelles qui nous parlent d’amour. 20 auteurs qui nous propose un panel d’histoires toutes différentes les unes des autres.

L’amour peu nous tomber dessus à n’importe quel moment. Il peut se trouver face à nous sans que nous en ayons conscience, au coin de la rue ou encore dans les yeux d’un parfait inconnu. C’est un sentiment fort qui peut faire palpiter nos cœurs mais aussi les briser parfois. Il a le pouvoir de nous faire sourire, de nous faire pleurer… Mais une vie sans, mérite t-elle d’être vécue? Qui ne rêve pas du grand amour?

C’est de leurs magnifiques plumes que les auteurs de ce collectif nous content l’amour. Des nouvelles capables de nous faire ressentir un panel d’émotions. Des histoires qui se différencient par les thèmes proposés mais qui tournent toutes autour de ce sentiment qui nous rend si vivant :

– Un homme qui quitte celle qu’il aime pour se consacrer à sa vie professionnelle au risque de la perdre à jamais.

– Un Speed-Dating organisé par des amis qui veulent à tout prix que Stef trouve l’amour

– Une femme qui se retrouve seule après que son Valentin lui ai posé un lapin. Mais ne dit-on pas que le destin nous réserve bien des surprises ?….

J’ai encore une fois beaucoup aimé le concept du Collectif. La variété des nouvelles proposées pouvant convenir au goût de chacune mais aussi le côté cours de ces lectures. Je trouve cela idéal pour des petits moments de détente, surtout pour les personnes qui n’ont pas beaucoup de temps de lire mais qui comme moi ont tout de même besoin de leurs doses journalières.

J’ai eu au cours de ma lectures, mes petites préférences, pour les histoires de Ludivine, de Carine, de Caroline, de Stefy avec un coup de coeur pour celle d’Angélique. Vous avez su m’apporter beaucoup d’émotions, chose compliquée compte tenu du fait que l’amour a forte dose n’est pas ma tasse de thé. J’ai souri, j’ai ri, et j’ai aimé verser ma petite larme certaines fois. Alors merci de m’avoir touchée comme vous l’avez fait.

Même si j’ai un peu moins aimé certaines nouvelles, j’ai découvert de jolies plumes que j’ai hâte de découvrir dans d’autres contextes. Et si ce n’est pas forcément le style de lecture qui me convient le mieux, je suis sûre que les fans de romance seront servies et ravies avec ce Collectif qui nous parle d’amour avec un grand A.

Je vous invite à découvrir par vous même ces histoires d’amour qui vous feront passer un excellent moment de détente. De plus, il se pourrait bien que des auteurs vous aient réservé une petite surprise …

Merci aux auteurs pour ce Service Presse numérique. Je tiens à les féliciter encore une fois pour leurs générosités : Pour rappel, les fonds récoltés suite aux ventes de ce livre seront reversés à des associations caritatives.

52156596_1095302167319011_1897206957245202432_n