Mine, tome 1 : La posséder par Caroline Gaynes, mon avis !

Hello les étoiles ! Je vous invite à lire mon avis sur Mine, tome 1 : La posséder de Caroline Gaynes ! Merci à Black Ink éditions ainsi qu’à NetGalley France pour l’envoi du service presse !

Titre : Mine, tome 1 : La posséder

Auteur : Caroline Gaynes

Éditeur : Black Ink éditions

Genre : Romance à suspense 

Service Presse : NetGalley France

Résumé : Le mal incarné a tout arraché à Abbygaël : elle plaque ce qui faisait son quotidien pour recommencer sa vie à New York, mégalopole où elle espère se fondre dans un anonymat salvateur.

Son nouveau job dans un restaurant huppé lui offre une chance de se reprendre en main. Oui mais… Un grain de sable vient enrayer sa routine bien huilée. Un roc même : beau, charismatique, arrogant et affreusement sexy, Bradley est un talentueux architecte, régulièrement sous le feu des projecteurs.

Aussi célèbre pour ses innombrables conquêtes que pour son travail, et peu habitué à ce qu’on lui résiste, Abbygaël éveille l’instinct du chasseur par sa froideur.

Devenir sa proie ? Jamais de la vie. S’attacher à ce Casanova inconstant ? Encore moins. D’autant plus que le diable rôde et qu’il n’a pas dit son dernier mot.

L’avisdeMya : 

Abbygaël a subi un traumatisme qui a failli la détruire. Après une longue période restée dans un état second, elle décide de laisser sa vie d’avant derrière elle et aller de l’avant. Mais se reconstruire une nouvelle vie loin de sa famille et de ses amis, s’avère difficile. Jusqu’au jour où elle a trouvé un nouveau boulot grâce à l’appui de sa meilleure amie. Serveuse n’est pas la carrière du siècle qu’elle aurait choisi en temps normal surtout avec son bagage. Mais au moins, il est mieux payé et lui permet d’attaquer le quotidien plus sereinement.

Il faut dire que le destin peut être particulièrement joueur. Elle qui craint le contact humain et n’a plus aucune confiance en l’être humain, sa rencontre avec Bradley, client assidu du restaurant et architecte de renommée, va chambouler toutes ses résolutions surtout en ce qui concerne les hommes.

Ce type imbu de lui même a vite fait de lui tourner la tête jusqu’à devenir son obsession. Même si ses manières de prétentieux mal luné l’horripile au plus haut point. A son contact, Abbygaël, la craintive, l’échaudée s’est transformée en vamp tentatrice. Il a fait sortir la tigresse qui sommeillait en elle. Mais est-elle prête à lui céder une partie d’elle ? Lui fera t-elle confiance, elle qui ne croyait en plus rien ? Et s’il détruisait tout ce qu’elle a peiné à reconstruire ?

Le sex entre eux est incroyable. L’entente est fusionnelle. Brad, coutumier des coups d’un soir faciles et pratiques, mais Abbygaël lui est tombée dessus alors qu’il ne l’attendait ou n’en voulait pas. Il a beau se débattre contre le désir de son corps et l’élan de son coeur, il n’a pu que succomber à son âme solaire et pure. En quelques semaines, elle lui est devenue vitale. Se séparer d’elle, était une souffrance. Et si on connaissait le caractère indépendant d’Abby, c’est clair, sa possessivité sera souvent mise à l’épreuve.

Mais le lourd passé d’Abbygaël a vite fait de les rattraper. Leur cauchemar est devenu réalité et inévitablement, aucun des deux n’en sortira indemne !

Ce premier volet de Mine, se passe en deux temps. La première partie était consacrée à la relation chaotique entre Abbygaël et Bradley. Découvertes, Séduction et érotisme en étaient les mot ordres. Plutôt sympathique et agréable à lire même si cela traînait en longueur faute de rebondissements palpables. Mais l’auteur a décidé de jouer avec nos nerfs en réveillant « les démons du minuit ». Les rendant plus réels pour venir semer la pagaille dans la vie de ses personnages qui devenait un peu plan-plan.

Et là tout s’est enchaîné si vite que je ne l’ai pas vu venir. L’auteur a accéléré la cadence, l’ambiance détendue s’est alourdi laissant place à l’horreur, au doute et à l’anxiété de l’attente. La tension est montée d’un cran donnant plus de poids à cette romance à mon grand plaisir. Pendant qu’Abbygaël se reconstruisait une vie dans la grande pomme, un psychopathe continue d’échafauder des plans et dévaster de pauvres innocentes qui ont le malheur de traverser sa route. Un amour obsessionnel qui va changer le cours de cette histoire.

De ce fait, je peux dire que j’ai beaucoup apprécié cette romance trompeuse et à multiples visages. Le retournement de situation a changé le ton et a abouti à un dénouement inattendu même si l’auteur nous dévoile le noyau de son énigme au début. Reste à savoir, ce qu’elle réserve à ses deux tourtereaux comme surprises dans le prochain volet !

Mine, la posséder est un premier tome prometteur et qui donne envie de découvrir la suite surtout que la fin ne présageait rien de bon.

Ofenbach – Be Mine

52547327_416030528969438_5246898723589455872_n

 

 

Un commentaire sur « Mine, tome 1 : La posséder par Caroline Gaynes, mon avis ! »

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s