Pour l’amour d’une Sasunnach par Aurélie Depraz, mon avis !

Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Pour l’amour d’une Sasunnach de Aurélie Depraz​ que je remercie pour cette jolie et prenante romance historique !

Titre : Pour l’amour d’une Sasunnach

Auteur : Aurélie Depraz 

Éditeur : Auto-édition

Genre : Romance historique

Broché : Lien d’achat

Résumé : Ecosse, 1374
Pour apaiser les tensions scotto-anglaises de la fin du XIVe s., le roi d’Angleterre Edouard III offre en mariage, avec l’appui du monarque écossais, les trois plus belles filles nobles de son royaume aux trois plus puissants seigneurs d’Ecosse.
Ian MacAlistair, seigneur d’Argyll, a le mariage en horreur et ne porte guère les Anglais dans son cœur. Les Highlanders refusent l’idée même de cette alliance et Ian chérit sa liberté plus que tout au monde. Tiraillé entre raisons personnelles et géopolitiques, entre passé et avenir, sa tête et son cœur, Ian doit choisir : céder, et affronter les foudres de ses compatriotes, ou refuser, et déclencher l’ire du roi d’Angleterre.
En accueillant la jeune Anglaise aux charmes indéniables sous son toit le temps de discuter de sa décision avec les chefs de clan voisins, Ian rencontre son destin.

L’avisdeMya :

Tout d’abord, je remercie Aurélie Depraz de l’envoi de ce service presse dans lequel l’auteur nous embarque dans une Écosse médiévale marquée par les troubles provoqués  par les tensions avec le voisin et frère ennemi. Si mon séjour chez les vikings m’a beaucoup plus, ma virée aux Highlands était encore plus passionnante. Ce qui n’est pas étonnant, étant férue du genre.

Pour enterrer la hache de guerre et faire cesser les hostilités, Edward III, le roi d’Angleterre consentit à conclure des alliances avec quelques seigneurs des Highlands en leur envoyant les plus belles et plus nobles des femmes à marier du royaume. Alliances qui feront polémique au sein des clans du royaume d’Alba !

Contraint d’accepter ce pacte avec le diable au risque de s’attirer les foudres du Roi et d’abattre sa malédiction sur ses gens, Ian MacAlistair, Seigneur d’Argyll observe du haut de son château ce beau brin de femme à l’allure fière et digne qui non seulement va entraver sa liberté qu’il défend si farouchement, mais aussi attiser la haine des highlanders ! Réfractaire au mariage et à toute autre forme d’engagement, Alannah va chambouler son monde, et faire voler ses principes en éclats. A son corps défendant, Ian sombre dans les méandres de ce qu’il a toujours Abhorré !

Pour l’amour d’une Sasunnach, je ne vous apprends rien en disant que c’est une romance historique, le titre étant annonciateur. C’est le récit d’un chef de clan dans toute sa splendeur, ancré dans les traditions ancestrales mais ouvert d’esprit à la fois. Épris de liberté et de ses landes. Mais n’hésitera pas à s’engager dans une bataille amoureuse  pour la jolie et orgueilleuse Sasunnach que l’ennemi lui a imposée. Elle était un challenge à relever pour le principe mais elle deviendra son obsession. Un highlander sexy comme on les aime et une héroïne aux airs ingénus mais combative bien à l’image de ses ancêtre scandinaves, 

L’auteur nous plonge dans le coeur de l’histoire des Hautes Terres, ce pays sauvage et peu fertile qui passionne encore aujourd’hui. Et c’est à Argyll, un ancien comté d’Ecosse qu’elle a planté le décor de son intrigue. Une intrigue captivante et bien ficelée, cela dit en passant. En moins de deux heures de lecture, l’auteur m’a transportée dans la vieille Ecosse. Un clin d’œil à ses coutumes et us, aux mœurs d’antan et même à leurs habitudes culinaires. Les descriptions ont été si réelles que je croyais y être tout en étant bien installée confortablement chez moi.  

Pour l’amour d’une Sasunnach, est aussi un rappel d’une partie de l’Histoire de l’Ecosse mêlant sentiments et lutte contre le joug de l’Angleterre et haine entre les clans. 

L’auteur nous a offert des paysages magnifiques, un peu d’Histoire, des personnages attachants, des rebondissements et du suspense. Le tout emballé dans un écrin d’émotions, de sensualité et de passion amoureuse. 

A gift of a thistle by Julian Lloyd Webber – du film culte « Braveheart »

 

54369341_635067503584879_8665512860924772352_n

 

 

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s