L’avis de Carine sur Les Recettes de Charlie par Cora Lee chez Lips & Co

51Oeg8x8NtL
Titre : Les Recettes de Charlie
Auteur : Cora Lee
Genre : Romance
Editions : Lips & Co
Collection : Lips & Roll
Ebook : 5.99 €
Broché : 16.90€
Résumé :

« Notre relation doit rester strictement professionnelle, car sinon je risquerais de brûler mes petites ailes qui viennent à peine de se déployer. »
Il y a quelques années, Charlie avait deux rêves : la pâtisserie, et Max. Quand l’un disparaît du jour au lendemain, il vaut mieux reporter tous ses espoirs sur l’autre… Et la jeune femme l’a bien compris. Aujourd’hui, c’est à New York qu’elle veut s’implanter.
Malheureusement pour cette talentueuse pâtissière, les choses se corsent lorsqu’elle doit obtenir un prêt, car le patron de la banque semble être une caricature de tout ce qu’elle déteste.

Mais tout le monde le sait, les apparences sont souvent trompeuses… Qui est réellement ce Tiger ? Dans le fond, de quoi peut bien avoir envie un homme à qui tout réussit ?
Mon avis :

Dans l’amour comme dans la pâtisserie, tout n’est pas qu’une question que de bon dosage, mais avant tout,  d’une passion qui vous permettra de trouver les ingrédients qui feront

frétiller vos papilles et vos coeurs…

Charlie quitte Paris pour ouvrir sa boutique de Cupcakes dans la grande pomme. À à peine 24 ans, elle est la reine de la pâtisserie et c’est avec un projet très ambitieux qu’elle fait ses valises. Le départ n’est pas facile, car quitter sa meilleure amie, Christine, est une déchirure. Leur dispute de la veille à été plus que violente car Christine ne croit pas un seul instant que Charlie puisse se débrouiller sans elle à des milliers de kilomètres. Et cette dernière a tout fait pour la dissuader de mener son projet à terme.

Mais Charlie est déterminée. Après avoir perdu l’amour de sa vie du jour au lendemain, elle s’est entièrement consacrée à sa passion de la pâtisserie et excelle à ce jour dans son domaine. Son nom commence à être très connu, tout comme sa spécialité : le Maximilien

En arrivant à NY, cette pauvre Charlie va vite comprendre que son amie avait peut être raison, car dès les premières minutes de son rendez-vous avec le banquier supposé lui octroyer son prêt, tout va aller de travers.

Charlie va se retrouver face à l’homme le plus improbable qu’il puisse exister. Un homme infecte et pervers au premier abord qui va mettre Charlie dans une colère noire. Il est tout ce qu’elle déteste et il va dépasser tellement les bornes, qu’elle ne pourra que faire demi-tour. Tans pis pour son prêt, tans pis pour ses rêves, il est hors de question de traiter avec un homme pareil.

Tiger East : un homme riche et Patron de banque dont en sa seule personne, se réunissent tous les connards de la terre. Irrespectueux, arrogant, pervers, imbus de lui même mais un homme d’affaire avisé et milliardaire de surcroit.

Que va faire Charlie ? Acceptera t-elle ses conditions pour que son projet aboutisse ? Serait-elle prête à dire adieu au deuxième rêve de sa vie ? Ou va t-elle vendre son âme au diable ?

Mais qui est Tiger East ? Cet homme à qui tout réussit mais qui semble ne pas aimer grandes choses ? Ni même personne…

« Le sucre ne sert à rien quand c’est le sel qui manque  » Et pourtant, parfois, l’alliance des deux peut faire des merveilles…

Cora Lee nous met l’eau à la bouche avec Les Recettes de Charlie dont on ne veut faire qu’une seule bouchée en voyant la couverture du roman. Cependant, j’ai eu un peu de mal au début, et j’ai vraiment eu peur que la chantilly ne monte pas.

Un début un peu déroutant avec dans un premier abord, le personnage de Charlie qui quitte tout pour se lancer seule à NY, mais qui a l’air de ne pas pouvoir prendre une décision sans son amie à ses côtés. Un paradoxe pour quelqu’un qui se lance dans une aventure pareille. Puis notre second protagoniste, Monsieur East… Une caricature très spéciale du parfait connard et qui ne nous donne pas envie d’aimer le détester ! Non, j’ai même eu du mal à accrocher car je ne le supportait pas du tout. Mais je me suis dit que l’auteur ne pouvait pas nous donner un personnage aussi caricatural et aussi imbu de lui même sans raison. Des bribes nous interpellent entre les lignes, et là, on ne lit plus de la même façon. Il devient alors intriguant et on cherche tout à coup, à percer le mystère. Ce Monsieur East est certes bizarre, mais c’est aussi un homme d’affaires qui s’est construit par lui-même, et cela ne correspond pas du tout avec ce que l’auteur nous propose en début de lecture. Tout comme le fait que Charlie est tout de même attirée par lui malgré tous les mots déplacés qu’il a pu avoir à son encontre, et que son traitre de corps refuse d’écouter sa raison. Quelque chose se passe…. c’est indéniable mais la question est pourquoi ?

Tout ce que je sais en début de lecture c’est que ce mec est tordu… et finalement…. J’ADORE !

Percer son armure et le découvrir m’ont valu une nuit blanche. Impossible alors de poser mon livre. Je voulais savoir à tout prix. Je voulais comprendre comment l’auteur allait arriver au bout de l’intrigue et comment tout cela allait tenir la route. Car si le début m’a déroutée, la suite m’a plus que conquise.

D’autant plus que l’auteur fait le pari fou d’inverser les rôles dans sa trame. Pour une fois, c’est l’homme qui aura besoin de la femme pour se reconstruire. C’est lui qui cache des secrets lourds, trop lourds à porter seul et qui ont laissé des séquelles qui font de lui ce personnage qui souhaite être aux yeux de tous. Un homme sans cœur qui ne fait confiance à personne et qui ne veut pas qu’on s’approche trop près de son âme tout en cherchant une vengeance qui ne le soulage pas…. Charlie apportera la douceur et ce petit côté sucré qui donne cette touche rafraîchissante et très gourmande au récit qui devient de plus en plus sombre… De sucré, il passe à acidulé, puis la crème tourne et nous laisse un goût amer… La reine de la pâtisserie arrivera t-elle a rattraper tout cela ?

Une plume qui pourrait dérouter comme je le disais, car elle provoque un certain vertige dans le rythme dont il faut comprendre les ruptures. Mais c’est en fait subtil lorsqu’on comprend la trame qui se voulait très légère au départ et qui nous emporte tout doucement vers un autre univers qui nous est livré parcimonieusement. Le rythme varie tout simplement en fonction de l’importance et des moments que vivent nos protagonistes. La reconstruction est sur un rythme justement plus lent et même si cela m’a dérangée, car je n’avais plus cette adrénaline qui m’empêchait de poser ma lecture, elle en est pas moins importante. Elle boucle la boucle d’une romance qui se voulait au dessus du côté sombre, mais on ne peut pas y accéder du jour au lendemain. Alors oui cela perd en intensité, mais cela reste réel à la situation. Et les émotions sont là pour nous aider à les accompagner jusqu’au bout, malgré quelques longueurs et des clichés que j’ai trop vu venir, mais qui raviront les romantiques dans l’âme. Mais si ces passages fleurent bon le conte de fée, d’autres sont à vous glacer le sang et vous horrifier… Puis d’autres vous feront rire… C’est tout le paradoxe de ce roman.

Une trame bien ficelée qui gagne en intensité à mesure que les éléments s’assemblent et surtout un personnage principal pour lequel on hésite longtemps entre le pathétisme de sa caricature et l’attachement qu’on va ensuite lui porter. Une héroïne qui gagne en confiance malgré qu’elle est toujours autant besoin de « sa Christine », même si j’ai fini par m’y attacher aussi. Cette fille est finalement une perle, la cerise sur les cupcakes de Charlie dont la recette est une tuerie ! Oui je plaide coupable ! Trois journées de cupcake après ma lecture et par n’importe lesquels…. Des Maximiliens s’il vous plait 😉

Un grand merci aux éditions Lips & Co pour m’avoir permis de découvrir cette belle lecture en service presse dans sa version en broché. J’ai beaucoup aimé la façon dont les chapitres sont nommés et les petits dessins qui donnent très envie de croquer dedans.54214969_306315913366983_3963013461285273600_n.jpg

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s