L’avis de Carine sur Scandale et Simulations, un roman de Audrey Laloi chez Lips and Co


51NaX2rzEYL._SY346_Titre : Scandale & Simulation

Auteur : Audrey Laloi

Genre : Romance

Editions : Lips & Co

Collection : Lips & Roll

Ebook : 5,99€5,99€

Broché : 16,99

Résumé :

« Que sommes-nous réellement ? Une équipe, un duo, un couple ? Tout se mélange dans ma tête. »

Quand Florence et Eliott s’amusent à flirter au bar d’une boîte de nuit branchée, ils sont loin d’imaginer ce qui les attend et que leur destin risque d’être lié plus longtemps que pour un simple verre…
Lui est un joueur de rugby dont la célébrité n’est plus à démontrer, tandis qu’elle est une styliste dans l’âme. Mais un jour, leur avenir s’entremêle quand la presse à scandale s’y met. Et si Florence devenait la garante de la notoriété d’Eliott, et vice-versa ?
Jusqu’où iront ces deux têtes de mule pour réaliser leurs rêves ? L’échange de bons procédés qu’ils ont décidé les satisferait-il ?
Il se pourrait que tous deux cherchent plus… Toujours plus…

Mon avis : 

Pour Florence, jeune styliste, la vie est comme une partie de poker qu’elle joue sur une table invisible. Un jour, on gagne, un jour, on perd…. On parie, on bluffe, on corrige ses erreurs et on se refait… Ou pas… Tout ne dépend pas toujours des cartes que l’on a en main. On peut naître avec un bon jeu et ne pas savoir en tirer profit, comme à contrario avoir les mauvaises cartes, mais savoir bluffer son adversaire pour en sortir vainqueur… La vie est tout simplement un jeu, un jeu de façades dans lequel chacun y cache sa vérité, sa réalité, comme bon lui semble. On ne mise pas toujours sur la bonne étoile et pourtant… C’est celle que nous voulons atteindre coûte que coûte, car c’est celle qui nous fait vibrer, qui nous fait nous sentir vivant… Vous trouvez cela triste ? Il ne faut pas. Il faut juste comprendre que la vie est faite ainsi et faire en sorte que votre jeu soit le meilleur. Et qu’importent les cartes en main, car comme on dit souvent : pour gagner une partie, ce qui compte, ce ne sont pas tellement les cartes, mais plutôt ce que vous en faites…

Florence a joué. Elle a perdu… Mais la roue tourne et peut être que la chance lui sourira plus tard. En attendant, elle préfère oublier, le temps d’une soirée, que demain elle doit tourner la page et dire au revoir à ses rêves, son étoile qu’elle a réussi à toucher du doigt après beaucoup d’acharnement… Ce soir, Florence fait la fête en essayant de ne pas paraître triste aux yeux de ses amis. Elle ne veut surtout pas qu’ils sachent, car parler de ses problèmes les rendra encore plus réels… Se cacher derrière une façade qui n’est pas en adéquation avec son état d’esprit ? Florence n’a pas de soucis à se faire de ce côté-là, elle est la bonne bluffeuse et y arrivera à la perfection.

La nouvelle donne va cependant se présenter à elle très rapidement en la mettant, ce soir-là, sur le chemin d’Elliot Roche, un rugbyman célèbre et mannequin pour une marque connue. Tout célèbre qu’il soit, Florence ne le connaît pas et le trouve beaucoup trop arrogant malgré que son corps, lui, semble obéir à cet homme contre sa propre volonté. Mais sa théorie, tout comme son approche, l’intrigue bien plus qu’elle ne le voudrait. Un défi ? Peut-être ou peut-être pas… Mais un nouveau jeu certainement. Reste à savoir, quel genre de joueur est Elliot Roche ? Cependant, la partie ne pourra pas se jouer en tête-à-tête, car la presse à scandale va décider de s’asseoir à leur table de jeu invisible, sans qu’ils n’aient pas vu arriver le coup !

Habituellement, le Poker est un jeu solitaire, mais le destin en a décidé autrement pour Elliot et Florence. Pour gagner, Elliot va avoir besoin de sa reine de cœur alors qu’elle ne fait pas partie de son jeu. Il n’a alors que plus qu’une seule possibilité s’il ne veut pas tout perdre… Le bluff… Et pour obtenir ce bluff, il est prêt à miser vraiment gros… Il faut toujours que l’enjeu en vaille la peine si on veut être suivi et Elliot sait sur quoi miser. Sa carrière est en jeu, il ne peut pas perdre.. Sur le tapis ? Ce qui leur tient le plus à cœur. Mais seront-ils de bons joueurs face à leurs adversaires qui ne reculeront devant rien ?

Une belle romance que j’ai lue d’une traite et qui m’a fait passer un merveilleux moment de lecture. Non, on ne va pas assister à de vraies parties de Pokers, même si cela m’aurait bien plu, mais à la partie de poker pleine de simulations qu’aura été la vie de nos héros…

J’ai adoré les personnages, même si j’ai mis un peu de temps pour Elliot qui est un homme très dominateur, arrogant qui sait très bien jouer de son charme et se sert des femmes comme de simples jouets qu’on prend et qu’on jette lorsqu’on en a terminé. Mais n’oublions pas que tout est une question de façade, et tant que le jeu n’est pas entièrement dévoilé, on ne peut pas en connaître le contenu ni la valeur de ce dernier.

Florence est une jeune femme magnifique qui n’a pas eu de chance dans sa vie. Le manque de confiance qu’elle peut avoir envers les hommes, l’empêche d’avancer dans une quelconque relation et préfère les histoires d’un soir. Tout comme Elliot qui ne pense pas avoir le droit à l’amour. Ni le droit d’aimer, ni d’être aimé… Seule sa carrière lui apporte une réelle satisfaction et il compte bien la sauver. La presse à scandale n’aura pas sa peau et bien entendu, il ne pensera qu’à lui. Florence n’est qu’une carte dans son jeu, même s’il sait pertinemment que sans sa dame, la partie est foutue.

Deux âmes en peine qui vont se trouver, s’apprivoiser sans se rendre vraiment compte qu’ils vont devenir indispensables l’un à l’autre différemment que ce pour quoi ils en sont là. Mais le manque de confiance, la peur de perdre est un gros problème à ce contrat qui les unit. Quand bluffent-ils exactement ? Sont-ils en permanence dans le jeu, ou le réel prend le pas sur l’imaginaire ? Comment savoir et comment comprendre où ils en sont réellement ? Sont-ils de simples partenaires ou un vrai couple ? Où et quand se fini le jeu ?

Une histoire simple et complexe à la fois qui ne manque pas de profondeur, d’émotions et encore moins de scènes sexy, car ces deux-là sont loin d’être aux antipodes l’un de l’autre bien au contraire. L’attraction entre eux est très forte et ils s’attirent, s’aimantent, l’un a l’autre jusqu’à ce que le passé vienne sonner le Glass… Elliot a su me toucher dans son mal-être qui le ronge et qui le rend tel qu’il est à ce jour. Mais aussi par sa façon de prendre soin de Florence petit à petit et son besoin de l’avoir prêt de lui sans s’en rendre vraiment compte. Mais à vouloir trop diriger le jeu sans prendre en compte celui de sa partenaire, il risque de perdre plus que ce qu’il ne pense…

 Audrey Laloi est une plume que je découvre et m’a tout de suite embarquée par sa façon de nous présenter son récit. Mais aussi, par ses chapitres courts qui donnent plus d’impact à la double narration et nous font entrer encore plus facilement dans la tête de nos personnages. Sa plume est fluide, drôle à ses moments et imagée au point de bien visualiser les scènes qu’elle nous décrit en nous offrant de belles balades parisiennes.

Une belle romance rafraîchissante comme j’aime à le dire quand je me laisse porter par un récit d’un bout à l’autre, sans me poser de question, tout en appréciant ma lecture.

Un grand merci à Lips and Co pour m’avoir permis de découvrir cette romance dans le cadre de notre partenariat dans sa version broché.

55908485_774997966212260_4682922887164723200_n

Punaise je la cherche partout mais elle est complètement introuvable. Je suis dans tous mes états mais je m’inquiète quand même et si elle voulait pas revenir. En tout cas connaissant Cassiopée je pense qu’elle s’est fais la malle au soleil.

La plus belle plage de l’Amérique Latine l’attirait et elle faisait que parler de tester son nouveau bikini. Mon dieu j’imagine comme elle doit être juste sublime sur cette plage avec ce miniscule bikini à poids rouge.

Bom dia les étoiles, obrigado pour mais si ma poule n’est toujours pas là je me noie. Un seul Vamos à la playa.

57852660_1205430189625602_4772632109594443776_n

L’avis de Lillyunlivre sur le tome 1 de Matriochkas, Révélations de Christelle Da Cruz !


Cc les étoiles, en partenariat avec notre blog, Lillyunlivre, vous présente son avis sur Révélations, le premier volet de MATRIOCHKAS, de Christelle Da Cruz. Nous remercions les éditions Plumes du Web pour l’envoi du service presse numérique à notre nouvelle partenaire !

TitreMATRIOCHKAS, tome 1 – Révélations
AuteurChristelle Da Cruz
Éditeur :  éditions Plumes du Web

Genre : Dystopie

Broché : Lien d’achat

🦋🦋🦋L’avis de Lillyunlivre 🦋🦋🦋

Un premier service presse, c’est toujours un peu angoissant et stressant, mais surtout excitant. À plus forte raison, quand il s’agit d’une histoire que l’on souhaitait dévorer. Des ailes finissent par pousser et c’est en remerciant, pour cette chance qui m’est donnée, par les étoiles, ainsi que les éditions Plumes Du web, que l’avis doit débuter sur le tome 1 de Matriochkas de Christelle Da Cruz.
J’espère que ma personnalité déjantée et mon style un peu particulier ne vont pas vous effrayer, mais plutôt vous envoûter.
C’est parti pour ce premier article en collaboration avec Les étoiles plein les yeux et un cœur qui tente de fuir à grandes enjambées.
🦋🦋🦋LA COUVERTURE🦋🦋🦋
La couverture est très agréable à découvrir. Une femme blonde regarde par une fenêtre qui lui offre une vue imprenable sur une ville aux airs futuristes. Beaucoup de détails rappelant un univers aux allures presque de science-fiction sont présents. Le titre se démarque et ressort de par son parallélisme avec cet effet linéaire que donne une compartimentation des espaces où se trouve la femme.
C’est un très joli visuel qui est offert au lecteur, néanmoins, il a plus des tendances Science-fiction que Dystopie.
🦋🦋🦋LE RÉSUMÉ🦋🦋🦋
Depuis près de soixante ans, le pouvoir appartient aux femmes. Une mystérieuse épidémie a lourdement décimé la population masculine et l’isolement des survivants a conduit à une réorganisation totale de la société. Gabrielle, chauffeuse de taxi dans la capitale, mène une vie sans histoires entre son boulot et ses amies. Un soir, au détour d’une course réalisée pour une riche cliente, elle va se retrouver plongée au cœur d’une lutte dont elle ne soupçonnait pas l’existence…Qui est cet homme, évadé d’un pôle d’enfermement ? Pourquoi la traque-t-il ? Comment a-t-il pu atteindre la capitale sans être interpellé ? Autant de questions dont les réponses pourraient bouleverser l’ordre établi.
En ce qui concerne le résumé, c’est avec efficacité qu’il pose le contexte de cette histoire dystopique. Il permet de soulever les bonnes questions, tout en présentant le personnage principal.
🦋🦋🦋L’HISTOIRE🦋🦋🦋
L’histoire est envoûtante, au point qu’elle fut terminée en une soirée et un après-midi. La lecture reste aisée et la plume est agréable.
Le parti-pris de parler d’une société matriarcale la rend particulièrement originale, l’homosexualité y est dépeinte de manière naturelle, sans ambiguïté ni gêne. Les femmes sont dans ce roman ‘’libérées’’ et ont une vision très dure des hommes et pourtant pas réfractaire, car la vision des uns et des autres évolue au cours de l’histoire.
On y découvre donc l’héroïne Gabrielle, les premiers chapitres la présentent en toute simplicité dans son quotidien et pourtant certaines bases sont déjà mises en place afin de permettre de développer l’intrigue qui va suivre.
Elle a du caractère et ne se laisse pas faire ! Elle n’a jamais su trouver l’amour dans cette société dirigée par des femmes pour les femmes et passe son temps entre son travail de taxi, sa meilleure amie et les soirées. Les hommes pour leur part sont enfermés, éloignés et maintenus en confinement pour ne pas interférer avec cette nouvelle société.
Cette dernière semble fonctionner, la technologie a fait un bon en avant en quelques dizaines d’années, quel que soit le domaine concerné. Les femmes ont trouvé un équilibre qui leur permet de vivre sans s’inquiéter de cette présence ‘’néfaste’’ et dangereuse que représentent leurs homologues masculins.
Malheureusement, cette société a été fondée sur un mensonge cruel et la haine d’une femme face à l’adversité qui l’a touché.
Le point de vue de Rebecca explique rapidement comment cette société en est arrivée à une telle finalité, sans pour autant nous spoiler ce qu’il va se dérouler. En laissant une part importante de l’intrigue à découvrir. C’est un plus sans hésiter. Pour sa part, il serait bon de préciser que c’est une femme forte, mais au cœur brisé. Elle est sans conteste celle qu’il faut redouter. L’immersion dans son univers remonte à l’époque où ses décisions, qui ont changé le monde, ont débuté et continu à broder au fil de l’avancement de la lecture un parallèle qui pourrait paraître décousu, à l’histoire qui se produit autour de Gabrielle.
C’est réellement bien amené et cela donne un renouveau, permettant de casser un peu le rythme pour mieux le relancer.
Gabrielle était un parfait exemple de la réussite de cette société sur les mentalités, sa peur des hommes était enfouie en elle et il est difficile de l’effacer.
Alexander débarque dans sa vie, ‘’grâce’’ à Rose, une riche cliente de ses courses en soirée. Taquin, au caractère affirmé, il n’a pas perdu le sens de l’humour dans les pôles d’enfermements ! Bien au contraire et il ne peut s’empêcher de titiller la jeune femme au point de risquer sa liberté.
Au cours de l’histoire, de nouveaux personnages feront leur apparition à point nommé, et c’est une chose appréciable. C’est cette logique et cette temporalité respectée, tout se fait de manière à ce que cela nous offre une impression de réalité.
Si un bémol devait être noté, oui il est toujours bon d’en trouver, c’est simplement la mise en retrait d’un personnage, logique au cours de l’histoire, mais il est tellement attachant qu’il vient à nous manquer. Et je parle de Vivianne, la meilleure amie de Gabrielle, sa confidente et un soutien hors pair. Même, l’héroïne semble, à un moment, ne plus y penser. Mais comment lui en vouloir alors qu’elle est bouleversée par les vérités découvertes sur son monde ?

🦋🦋🦋LA CONCLUSION🦋🦋🦋
Pour conclure, c’est tout simplement une histoire dans laquelle on se noie et on ne peut s’en détacher au point que la fin du Tome 1, sur un cliffanger bien placé et frustrant à souhait, ne donne que l’envie d’ouvrir le tome 2 pour s’y plonger avec un plaisir non caché.

Lindsey Stirling – Crystallize

 

51IcmBdrHKL