Love Naked de Laurie Eschard, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Love Naked de Laurie Eschard. Une magnifique romance dont je comprends les 10 millions de vues. Merci aux éditions Addictives pour l’envoi du service presse !

Titre : Love Naked

Auteur : Laurie Eschard

Éditeur : éditions Addictives

Collection : Luv

Genre : Romance
Résumé : Passion, suspense, mensonges, émotions…
Lorsque Ben se retrouve en une des journaux après un énième scandale, c’est la frasque de trop. Son père, furieux, pose un ultimatum au milliardaire : il va devoir se ranger et se marier, ou il n’héritera pas de la société familiale.
Le jeune homme décide de relever le défi, mais à sa manière. Et quelle meilleure provocation que de choisir Selena, strip-teaseuse sensuelle et mystérieuse, qui est l’exacte opposée des femmes que son père aimerait le voir épouser ?
Sauf que Selena n’a pas de temps à perdre pour des caprices : mère célibataire, fuyant un passé douloureux, elle élève seule son fils atteint d’une maladie grave et peine à faire face aux factures médicales.
Elle n’accepte la proposition de Ben qu’à deux conditions : il l’aide avec le traitement de son fils, et leur mariage reste platonique.
Mais peu à peu, les barrières et les masques tombent, et le désir s’en mêle…

L’avisdeMya :

C’est toujours un plaisir de découvrir une nouvelle plume, surtout quand elle est aussi talentueuse que celle de Laurie Eschard. Sa nouvelle romance m’a conquise et j’en redemande. Merci à Carole et aux éditions Addictives pour ce régal pour le moins addictif.

Lui, c’est Ben Lawson. Il est analyste financier dans une grande boîte et fils du patron, ce qui ne gâte rien. Il est riche à millions. Et de la vie, il ne connaît que le bon côté. Ou presque. Dépensier et débaucher impénitent. S’il n’aime pas son travail au sein de l’entreprise familiale, les soirs, c’est ruée vers les bars et les clubs de trip-tease pour oublier sa colère, son mal-être et ses états d’âme de gosse de riche. Des virées nocturnes pas de tout repos en compagnie de sa bande aussi noceurs que lui (Luke, Aaron, Jason et Hunter). Tous les soirs, c’est la même musique. Drogue, alcool et effeuillages à volonté pour finir la nuit dans les bras de la première fille venue. Infatigables, ils s’enfoncent chaque jour un peu plus dans les affres d’un modus-operandi destructeur. Un moyen ou un autre pour combler le vide de leurs vies. 

Jusqu’au jour, où une Selena cinglante et pleine de colère entre dans sa vie comme un raz-de-marée pour lui remettre les idées en place. À cause de son insouciance, de son je-m’en-foutisme et son égoïsme, elle a perdu son boulot. Un travail qu’elle détestait certes, mais au moins, il lui permettait de payer les factures et subvenir aux besoins très spéciaux de son fils, Sam. Et rien que pour cela, elle hait ce mec de toutes ces forces. À cause de lui, la santé de son fils sera encore plus précaire qu’elle ne l’est déjà.

Ben, remis à sa place, et en bon stratège ou pas, il a trouvé une solution pour réparer ses erreurs, mais non sans profiter de l’occasion pour mettre en rogne un père qu’il ne l’a jamais aimé, qui le rabaisse à toute occasion et se permet de le contraindre à un mariage de raison.

Selena Suarez quant à elle, est une immigrée sans papiers. Depuis qu’elle a fui son pays natal en catastrophe pour des raisons de sécurité, et pour seul bagage, sa détermination et son courage, elle galère pour joindre les deux bouts. Mais sa fierté est restée intacte. La tête haute, elle affronte son destin sans se plaindre. On pourrait la décrire de maintes manières. Orgueilleuse, solaire, coléreuse, sociable… Mais le seul qui lui va vraiment comme un gant, c’est d’être la meilleure maman du monde. Et ce n’est pas Sam qui dirait le contraire. Pour lui, elle a puisé dans le peu de force qui lui restait pour entreprendre  une traversée à haut risque, s’exilant loin des gens qu’elle aime. Et depuis, elle n’a jamais arrêté. Elle est prête à toutes les concessions, même de s’effeuiller devant une bande de pervers pour lui apporter ce dont il a besoin. Oubliant sa féminité, ses besoins à elle ! Qu’il est beau l’amour d’une maman. Un amour sans failles. Mais tout ce qui lui arrive n’est peut-être pas anodin. Le destin l’a amenée là où devait être sa place. Auprès de Ben.

Mais le passé ne veut pas se faire oublier. Tous les deux ont des démons à affronter pour remettre les pendules à zéro. En seront-ils capables ? Sont-ils prêts pour faire face à deux contre le monde entier ? Faire table rase de ce passé tenace et dangereux pour la petite famille, qu’ils se sont créé par la force des choses, nécessite un retour à la case départ.
Love Naked, est une magnifique histoire d’amour et d’amitié. Une histoire de lutte contre les aléas de la vie quand elle nous tourne le dos, contre la douleur et la maladie. Une histoire pleine d’émotions et d’authenticité sans tomber dans le mélodrame. Des personnages qui se dévoilent à nous peu à peu et sans fioritures. Ces mêmes personnages qu’on déteste d’emblée, mais auxquels on s’attache au fil des pages. Car ils nous montrent enfin leurs vraies facettes qu’ils cachaient derrière un masque de désinvolture et de superficialité qui n’étaient rien qu’un feu aux poudres.

Une romance fluide et qui se lit vite malgré un nombre non-négligeable de pages. À lire sans modération, car l’auteur ne s’arrêtera pas à la romance. Elle nous parle de thèmes difficiles surtout quand cela concerne un enfant innocent. Elle nous parle d’une maladie qui nécessite de mettre la main à la poche et pas qu’un peu. Elle nous parle du système d’immigration dans un pays censé être de droit. Elle nous embarque aussi pour un voyage risqué dans les méandres du crime organisé dénué de conscience morale. Une amitié solide et solidaire prime aussi et s’accapare d’une bonne part dans cette histoire. Elle nous raconte un amour altruiste entre des personnages qui reviennent de loin. Une histoire qui ne laisse pas de répit avec moult rebondissements qui s’enchaînent et un suspense qui monte crescendo. Un amour mis à nu qui ne laisse pas indifférent.

David Guetta & Sia – Flames

 

61467249_473325843411612_3770525353634693120_n.jpg