Avis de fan page (Elyio) sur Étrangers, tome 1 de Cara Solak !


Hello les étoiles, Elyio vous présente son avis coup de coeur sur le premier volet d’Étrangers de Cara Solak. Une sortie des éditions Plumes Du Web

Titre : Étrangers, tome 1

Auteur : Cara Solak

Éditeur : Plumes du Web

Genre : Dystopie

Broché : Lien d’achat

Résumé : La « grande catastrophe » a rendu stérile une bonne partie de la population il y a près de 25 ans. Depuis, des cités ont été créées pour regrouper les féconds, les protéger et assurer l’avenir de l’humanité.
Lilas vit à Valéria, la cité qui rassemble les procréateurs de l’ancienne Europe. Si elle a un appartement, un travail à l’hôpital et au ministère de la procréation, sa vie ne ressemble en rien à celle du reste du monde.
Répression – accouplement millimétré dans le but d’enfanter – surveillance. Voici la vie à Valéria.
Et si la sécurité trouvée ne valait pas l’absence de liberté ?
Et si cet étranger venu de l’extérieur faisait basculer toutes ses convictions ?
Sexe, amour, trahison… Et si tout n’était qu’illusion ?

L’avis d’Elyio

Il y a quelque temps déjà je découvrais la plume de l’auteur Cara Solak par le biais de Déviants, sa première dystopie éditée aux éditions Les Plumes du Web et qui m’avait déjà conquise. Une écriture fluide, logique et empruntée de tout un panel d’émotions maintenant çà et là toutes les clés pour maîtriser ce style de roman.

C’est donc avec un plaisir non dissimulé que je me suis affairée à la lecture de ce premier tome d’Étrangers grâce à cette sublime surprise que mes bichettes des Étoiles m’offrant là le livre dédicacé.

Lilas est une jeune femme très impliquée dans Valéria. Médecin dans l’hôpital de la cité, elle travaille également au ministère de l’accouplement où elle régit les autorisations données aux couples afin de perpétuer la natalité. Bien que son quotidien soit aussi réglé que du papier à musique, quelque chose lui manque cruellement mais elle n’arrive pas à déterminer ce dont il s’agit. Un jour son monde va prendre un virage à 360° après sa rencontre avec un étranger. Il est de l’extérieur et sa présence la met dans une situation plus que dangereuse car tout est surveillé et réglementé. Jusqu’à l’homme qui lui est attitré, car elle est féconde elle aussi. Il lui faudra alors décidé rapidement quels choix prendre. Luke ou Adrien ? L’homme qui doit lui faire un enfant pour continuer à procréer ou l’homme qui bouleverse toutes ses idées reçues. Le risque ? Qu’elle se fasse attraper par les Gardiens. Elle sera alors exécutée après avoir été interrogée dans la situation la plus douce. Qu’est ce qui lui garantit qu’elle ne risque aucun danger ? Absolument rien. Sauf cette intuition irrévocable qu’il lui faut aider cet étranger.

Lui, c’est Adrien. Bien décidé à faire tomber le régime Conrad, il est prêt à tout. Son salut il le doit à cette femme qui lui a sauvé la vie. Son instinct protecteur va alors lui intimer qu’il ne peut pas en rester là. Il ne peut pas la laisser ici. Adrien devra alors réfléchir au moyen de l’aider à son tour tout en se dévouant à la cause. Car il ne doit pas oublier sa priorité. Quelle est-elle ? Son secret est plus que gardé. Pourquoi lui ? Car IL est celui qui doit prendre les rênes en mains. Saura-t-il la protéger ? Rarement certitude n’aura été plus fixe. Tant de secrets alors qu’ils sont de parfaits étrangers l’un pour l’autre… Pourtant, malgré la répression, ils sont prêts à vendre leurs âmes au diable pour avancer. Et si tout cela n’avait qu’un seul but ? Lequel ? À vous de le découvrir ! !

C’est avec un bonheur sans nom que je viens de clore ma lecture de ce premier volet d’Étrangers. Une fois n’est pas coutume, l’auteure Cara Solak a su me démontrer que son talent n’a pas de limites. Elle me convainc aussi que le registre de la dystopie est sans aucun doute fait pour elle. Maîtrisant les codes de ce registre d’écriture, elle fait de nous pauvres lecteurs ce que bon lui semble, nous amenant dans ce monde de certitude inébranlable et à la dictature plus que prononcée.

J’ai donc ainsi été baladée au gré des chapitres faisant de mon esprit une marmite d’hypothèses à définir. Des ultimes questions que j’adore retrouver rendant ma lecture tout ce qu’il y a de plus addictive. Je n’ai ainsi pas su me détacher de ma lecture avant de l’avoir terminée. Impossible de lâcher avant d’en savoir plus et avoir des bribes de réponse ou du moins ce que l’on peut s’imaginer en être 😉 Plus qu’un besoin, lire ce premier volet devient une nécessité pour ne pas finir frustrée au possible. Pourtant bien de vos suppositions seront mises à mal comme je le disais précédemment. Vous pensez tenir une bride d’hypothèse ? N’en restez pas là ! Rien ne saurait vous prédire le cheminement auquel l’auteure va vous amener. Comment ? Tout simplement en vous promenant dans l’histoire tout en vous donnant des indices qui pourraient vous mettre la puce à l’oreille et cela grâce à une patte d’écriture dont je suis totalement fan. Les lignes sont respectées et se trouvent mêlées à une romance dont il vous faudra trouver des indices capitaux. À vous maintenant de déceler toutes les pièces d’un puzzle finement détaillé et qui a su me convaincre sans aucune commune mesure.

Bien plus que cela, ce premier opus a su devenir un coup de cœur au point de me pousser à le relire dans la foulée. Je dis chapeau et, comme vous une fois que vous aurez découvert cette pépite, j’en redemande clairement encore… Mon seul petit regret est certains passages que j’aurai adorés voir développés. Mais le second tome est encore en cours de correction et pourrait bien déceler ce que j’attends;).

Les personnages quant à eux sont plus que touchants. Leurs émotions ont su m’atteindre dans leur pleine mesure. Chaque peine, chaque frustration, chaque moment de rage intérieure rien ne m’a échappé. L’envie de les protéger à votre tour ne pourra que vous concerner. Lilas et Adrien sont un duo inévitable, une attraction inéluctable. En gros, une évidence. Les personnes qui les entourent et en qui ils ont confiance sont d’une présence redoutable et sauront aussi se faire une belle part dans votre cœur. A contrario, ceux qui leur mettent des bâtons dans les roues seront clairement de ceux que vous allez détester. Mais… Car il y a un mais…. Et si tout n’était qu’illusion (comme le dit si bien le quatrième de couverture). À vous de franchir les portes de Valéria…

Vous l’avez compris, ce premier volet d’Étrangers de Cara Solak est une vraie merveille à mon sens et vaut vraiment le coup d’être découvert. Il me tarde, vous vous en doutez, de savoir ce qu’attend Lilas, Adrien et les autres. Tant de questions encore et un suspense maintenu avec brio.

Chapeau Cara et encore merci de me faire voyager dans les mondes que tu crées et qui j’en suis convaincue plairont à beaucoup de lecteur.

Un peu de rêve – Vitaa en duo avec Claudio Capéo

57085352_419197588868499_8773790335076663296_n