Take Me Away, Nex Adult signé Lorraine Joy, mon avis !


#ChallengeNetGalleyFR Hello les étoiles, je vous invite à découvrir #TakeMeAway #NetGalleyFrance, une magnifique émotion qui ne laisse pas indifférent signée par Lorraine Joy chez Collection &H que je remercie pour l’envoi du service presse via NetGalley France !

Titre : Take Me Away

Auteure : Lorraine Joy

Éditeur : Collection &H

Genre : New Adult

Broché : Lien d’achat

Service presse : NetGalley France

Résumé : Elle a vécu l’enfer, il voit en elle l’espoir.  
La survie, Angelia connaît bien. Pendant 17 ans, elle a vécu l’enfer auprès d’un père violent, avant d’être placée en famille d’accueil.
Mais vivre le quotidien d’une lycéenne normale, elle s’en sent incapable. L’insouciance, les cours, les amis… tout cela lui est étranger.
Et malheureusement, son intégration au lycée repose sur le bon vouloir de Zac, le fils de sa famille d’accueil, chargé contre son gré de veiller sur elle. Sauf que ce garçon volcanique, à la réputation sulfureuse, l’ignore superbement. Du moins, c’est ce qu’elle croyait. Car au fil des jours, elle découvre que, sous son masque d’arrogance, Zac est capable de deviner exactement ce qu’elle ressent, et sait apaiser ses peurs. Comme s’il était lui-même hanté par ses propres démons…

L’avisdeMya :

Tout d’abord, Merci à Collection &H pour m’avoir octroyé le service presse via NetGalley France. Take Me Away n’est pas une histoire de tout repos ni de celles qui nous laissent indifférentes. Une histoire qui prend aux tripes et dont nous n’en sortons pas indemnes !

Lorraine Joy nous raconte l’enfer qu’a vécu d’Angelia Teissi. Une jeune fille de dix-sept ans qui a passé toute son enfance et son adolescence dans la plus cruelle des indifférences. À penser qu’elle était un petit démon, une meurtrière. Séquestrée, battue et torturée de la pire des façons par un monstre qui semble avoir perdu toute sa raison à la mort de sa femme. Accusant sa propre fille des pires maux !

Aujourd’hui, à presque dix-huit ans, Angelia ne supporte pas qu’on la touche ni qu’on l’approche de près ou de loin… Ni connaisse ce que veut dire le mot affection. Jusqu’à son placement chez les Prims. Sa nouvelle famille d’accueil ! Cette famille qui l’accueille à bras ouverts, lui apprend ce que veut dire l’amour, la tendresse, un jargon qui lui était inconnu jusqu’à ce jour. Et si Angelia ne sait pas comment composer avec cette nouvelle donne, elle n’en apprécie pas moins la compassion dont elle fait l’objet. À une exception prés. Zachary… Ce dernier, la fascine et lui fait peur à la fois. Son caractère entier et volcanique la repousse mais l’attire fortement. Cependant, et au fil des jours à le côtoyer, Zachary se révèle à elle sous son vrai jour. Et ce qu’elle découvre, fait naître en elle de nouveaux sentiments dont elle ne sait que faire ni ose analyser.

Si Zachary s’est défendu à ressentir de la pitié ou tout autre sentiment, son cœur bon et tendre, malgré les apparences, n’a pas résisté à cette jeune fille qui a connu le pire mais n’a pas perdu son âme ni son innocence dans son calvaire. Subjugué autant par sa beauté intérieure qu’extérieure, ainsi que par sa combativité et son courage, il a foncé droit dans ce qu’il reniait de toutes ses forces.

Angelia a un long chemin à parcourir pour atteindre la normalité qu’elle n’a jamais connue. Mais auprès de Zachary, qui s’est auto-proclamé son chevalier, le jour et vaillant gardien, la nuit, elle trouvera la combinaison pour y arriver. Lui à ses côtés, elle se sent apaisée et en sécurité. Elle se sent forte de faire front à ses démons et à son monstre de père. Qui l’aurait cru ?

Zac, est venu à bout de la patience de sa thérapeute, de ses professeurs. Comment peut-il être la clé de sécurité de quiconque ? Et surtout de celle qui en a manqué toute sa vie! C’est une tête brûlée, celui qui ne soucie que de lui-même, et qui n’a jamais ressenti ce genre de possessivité protectrice envers aucune femme. Mais, Angelia a percé sa brèche de gros dur et s’est immiscée dans sa peau, dans son sang, dans son cœur… Elle est sa rédemption, son regard vers l’avenir. Grâce à elle, il se pardonnera ses méfaits passés. Grâce à lui, elle retrouvera sa vraie identité, son insouciance ainsi que le chemin de l’amour !

Zac et Angelia ont tout les deux un passé pas commun. Et si la vie ne leur a pas fait de cadeaux, à deux, ils prendront revanche sur le destin. À deux, ils affronteront les épreuves de la vie et écumeront la route de la reconstruction. Ensemble, contre tous, unis dans l’adversité…

Si la lecture de Take Me Away était très dure, il y a certains moments de pures félicité qui ont mis un baume sur mon cœur brisé. Autant les affres de souffrances de l’héroïne m’ont fait pleurer et mise en transe, autant la relation fusionnelle et passionnelle entre Zac et Angelia m’a émue et m’a ravie. Leur amour aussi doux qu’intense m’a fait oublier pour un laps de temps tout ce qu’Angelia a subi. Toute cette souffrance qui n’a pas été vaine. Car grâce au passé de l’une que cette relation a été possible.

La thématique traitée est lourde de sens et l’auteure n’a pas pris de gant pour faire passer le message. La maltraitance infantile sous toutes ses formes est un fléau récurent et l’ignorance et l’indifférence le sont encore plus. Angelia a été privée de tout sentiment affectif, a souffert de négligence et d’indifférence. Elle a été touchée dans son corps et dans son âme. Et l’auteure a mis tout cela à nu sans essayer d’embellir la réalité. C’était direct, agressif, réel, un supplice et mon coeur n’y a pas survécu ! Quant à Zac, s’il n’a pas subi les mêmes sévices, il n’a pas moins enduré de mauvais traitements psychologiques qui ont développé un certain trouble de comportement chez lui. Et là aussi, Lorraine Joy n’a pas fait dans la dentelle !

Cette histoire aurait pu être un coup de cœur mais quelques malaises en cours de lecture sont venus ternir ma lecture. En effet, le trop de détails sans filtre évoqués dans les flash Black m’ont soulevé le cœur et le mal-être des personnages m’a prise en otage, me laissant dans un état d’angoisse constant. Toutefois, l’auteure a su quand même me conquérir par le flot d’émotions distillées à grandes doses, par la fluidité du récit et par le jeu des personnages qui ont contribué à la réussite de cette magnifique romance à thématique.

Je recommande cette lecture mais je préfère prévenir que si vous êtes une âme sensible, vaut mieux s’abstenir. Surtout si vous avez un passif. Cœurs solides, foncez et n’hésitez pas à découvrir cette nouvelle plume prometteuse !

Lifehouse – Take Me Away (Live in Amsterdam)

61333517_2404860446260720_6021292953534726144_n

 

L’avis de Carine sur le roman de Alfreda Enwy, Ne crois pas que tu m’aimes


41MBpzfRfVLTitre : Ne crois pas que tu m’aimes 1/2

Auteur : Alfreda Enwy

Genre : New Adult

Editions : Collection &H

Ebook : 5.99€

Résumé : PARTIE 1

Il l’a toujours protégée… mais parviendra-t-il à la sauver de lui-même ?

Il s’appelle Mao, elle s’appelle Autumn. Depuis qu’ils se sont rencontrés, enfants, dans ce parc, ils sont inséparables. Pour Mao, cette amitié est plus importante que tout. Autumn est la fille la plus précieuse qui soit, l’exception dans le monde où il gravite. Étudiant le jour, Mao participe à des combats clandestins la nuit, et est un enfoiré de première… tout le temps. Alcool, sexe, fêtes, il voit la vie comme un jeu dans lequel tout est permis… ou presque. Car, quand il prend conscience qu’Autumn est une jeune femme séduisante avant d’être l’amie drôle et attachante qu’il a toujours connue, il comprend que, pour une fois, il va devoir respecter certaines limites. Pour préserver leur amitié, et surtout pour protéger Autumn de lui-même, Mao est prêt à tout, mais est-il vraiment le danger qui la menace ?Retrouvez la partie 2 du roman en numérique.
Le roman intégral Ne crois pas que tu m’aimes est disponible en format papier dans la collection &H.

Mon avis :  

Encore une chronique coup de cœur ! Oui je sais qu’en ce moment, cela n’arrête pas. mais c’est un fait, nos auteures françaises sont à la pointe de la romance !

Autumm, un bien joli prénom parfaitement en adéquation avec le physique de cette dernière mais aussi avec son caractère aussi vif que la couleur de ses cheveux de feu. Née dans une famille hors norme, Autumm ainsi que son frère et sa sœur son livrés à eux-mêmes depuis bien trop longtemps surtout pour leur jeune âge. Leurs pères ? Inexistants, inconnus même. Nées de trois pères différents et non désirés (oui trois fois cela fait beaucoup), ces derniers n’ont pas non plus la chance d’avoir une mère qui sache tenir son rôle. Alcoolique, droguée, elle est rarement à la maison et lorsqu’elle s’y présente, c’est pour venir chambouler leur vie.

Autumm assume leur quotidien, tant bien que, mal en cumulant les boulots et en essayant de préserver au mieux l’insouciance de sa petite sœur. Cette dernière est la plus touchée des trois et qui espère toujours que sa mère, en soit vraiment une, un jour. En attendant, faut tout gérer et ce n’est pas simple pour elle.

Autumn tente chaque jour de survivre pour passer au suivant et gagner assez pour subvenir aux besoins de sa fratrie. Elle fait toujours passer sa petite famille avant ses propres besoins… Son propre bonheur. Heureusement qu’elle peut compter sur Mao son ami de toujours, celui qui, dès le premier jour, a cherché à la protéger. Elle est devenue aussi précieuse qu’il peut l’être pour elle. Il est une constante dans sa vie qu’elle ne peut concevoir sans lui. Tout deux, confrontés trop tôt à la dure réalité dans laquelle ils évoluaient ont été souvent la bouée de l’autre. Ils ont grandi chacun avec son lot d’épreuves trouvant refuge dans leur amitié qui compte plus que tout.

Mais aujourd’hui Autumm est une belle femme tout comme Mao est devenu très sexy… Trop même pour que la belle rousse continue de le regarder en ami. Mais elle sait aussi qu’elle n’a aucune chance. Elle n’est pas comme toutes ces filles qu’il ramène chaque soir. Mao est un fêtard qui noie son mal-être dans le sexe et l’alcool et les combats et il ne voit en elle que cette sœur qu’elle n’est pas… Ou peut-être se refuse-t-il de la voir autrement pour la préserver ?

Un premier tome coup de cœur qui annonce un second encore plus poignant… Alfreda Enwy nous offre au travers des mots, des émotions à nous retourner le cœur, les tripes et même le cerveau. Ne crois pas que tu m’aimes est un récit touchant, intense et bouleversant qui vous plonge dans la vie chaotique de deux êtres aux âmes abîmées par la vie. Malgré leur jeune âge… Ils combattent leurs démons, chacun à sa manière, mais apportant à l’autre la force nécessaire pour aller de l’avant. Deux êtres que le destin a réuni pour faire front et pourtant, si différent.

Si Autumm se bat bec et ongle pour s’en sortir, Mao lui se bat tout court. Utilisant les combats clandestins pour évacuer cette rage qui gronde en lui. Il est arrogant et impulsif… Le parfait connard, parfois même avec Autumm avec des paroles blessantes. Pourtant elle est la personne la plus précieuse à ses yeux … Sa Koyo… Celle qui connait ses faiblesses, ses fêlures et à laquelle il a avoué toutes ses blessures… Et même s’il s’en veut ensuite , il ne peut faire autrement… Mais personne d’autre que lui n’en a le droit… Surtout pas ! On ne touche pas de près ou de loin à sa Koyo.

Même si la trame a été prévisible, elle n’en était pas moins intense jusqu’à la dernière page. Comment ne pas succomber à Autumm et à Mao ? Ainsi qu’à Avery et Dustin… C’est dur, sombre, violent… Mais c’est aussi tendre et plein d’amour et parfois même, d’humour… Un récit qui nous emporte au-delà d’une simple amitié entre des enfants grandissant hors normalité et d’une enfance heureuse. C’est avant tout, un combat contre la vie, un combat qui les mets souvent KO. Mais dont la rage et le courage qui les habitent, les font se relever encore et encore. Ils se battent pour ceux qu’ils aiment avec passion, et cette passion, ils nous la transmettent de page en page.

L’auteure aborde là un sujet difficile. Je dirais même plutôt des sujets difficiles mais tous gravitent autour de même thème : La maltraitante sous tous ses aspects. Elle le fait avec maîtrise tout autant que la psychologie des personnages qui va avec. Elle rend ces moments fort, et douloureux, en nous tirant même des larmes parfois.

Il faut par moment avoir le cœur solide. Souvent on s’insurge contre ce qu’on lit car on se retrouve devant des situations qui peuvent être réelles, et même trop souvent malheureusement. On aimerait tant pouvoir les aider, leur dire comment faire, comment s’en sortir. Mais aussi de prendre le temps de s’aimer, de rire, de s’amuser…

Un récit déchirant à certains moments, intense à d’autres. Magnifique à ses heures, et tellement touchant que je ne peux que vous le recommander. Ce n’est pas le genre d’histoire à laquelle on pourrait s’attendre en lisant le résumé. On est loin du roman qui relate les sentiments de deux amis d’enfance qui découvrent qu’ils sont attirés au-delà que part une simple amitié et dont l’amour entre dans l’équation de leur relation.

Non, c’est une autre histoire, bien plus profonde, bien plus puissante mais aussi, bien plus triste. Mais tellement courageuse…

Un petit plus que j’ai très apprécié dans ma lecture, c’est toutes ces belles histoires sur le Japon qui apportent une touche supplémentaire au récit sur la culture Japonaise. Cela l’enrichie et nous fait voyager en nous intégrant dans leur bulle au-delà du temps qui passe… Bercée par la brise d’automne aux couleurs chatoyantes. Cette saison que Mao aime pardessus tout… et pour laquelle il est prêt à tout…

Un grand merci à NetGalley France et Collection &H de m’avoir permis de lire ce roman en service presse numérique. Merci Alfreda Enwy de m’avoir, une nouvelle fois, conquise et fait vivre ce moment de lecture intense.

41MBpzfRfVL

 

Blue Blood d’Emily Jurius, mon avis !


Hello les étoiles, je vous invite à découvrir Blue Blood d’Emily Jurius, Un moment lecture fort sympathique !

Titre : Bue Blood

Auteure : Emily Jurius

Éditeur : Auto-édition

Genre : Bit-lit

Broché : Lien d’achat

Résumé : Mais pourquoi est-ce que mon chaton chéri ne veut plus venir vers moi ?
Et pourquoi est-ce que je fais ce rêve dont j’ai du mal à savoir au réveil s’il est réel ou pas ?
Qu’est-ce qu’il m’arrive ?
Je regarde par la fenêtre et j’aperçois un homme dans la rue, on dirait qu’il regarde chez moi. Je me sens épiée.
Non, Diane, raisonne-toi, tu te fais des films.
Calme-toi.
Pourtant, au fond de moi, je sens bien que quelque chose change.
Mais quoi ?
Diane est une jeune londonienne à l’existence paisible. Jusqu’au jour où des pulsions étranges la poussent dans des obscurs décors qui vont alors lui révéler que son passé, son présent et son avenir sont liés par une destinée à laquelle, elle ne s’attendait pas.
Archibald est mystérieux et indépendant, il n’aime pas qu’on se joue de lui. Les surprises, la fidélité et la loyauté, c’est pas trop son truc. Et pour un loup vivant en meute, pas facile de trouver l’équilibre.
Alors quand la guerre des clans les force à se rencontrer, à se faire confiance et à se protéger, on peut évidemment se demander si les deux jeunes gens vont accepter de réaliser ce pourquoi ils sont nés.
Et si le désir et la passion n’existaient qu’à travers la prophétie ?
Serait-ce de l’amour ou de la divination ?
Une dualité de pouvoir dans une aventure dont personne ne ressortira indemne.

L’avisdeMya :

Comme le savent certaines qui me connaissent, le genre bit-lit n’est pas vraiment ma tasse de thé. Mais quand Emily Jurius m’a proposé le service presse que je remercie pour sa confiance, j’ai craqué devant la jolie couverture. Et sans même lire le résumé, je me suis plongée dans l’aventure à l’aveugle. Verdict : Une jolie trame avec une intrigue qui tient la route.

Blue Blood relate le parcours de Diane, une simple humaine jusqu’à preuve du contraire et Archiblad Essentials, un mystérieux énergumène qui a pour l’ennuyeuse mission de la surveiller. Ce dernier voit cette besogne du mauvais œil. En effet, Archibald est d’un caractère indépendant et des rêve plein la tête. Mais son plus grand, c’est devenir Grand Loup et non qu’un simple loup influenceur. Alors suivre une humaine à la trace ne rentre carrément pas dans la liste de ses ambitions. Après quelques jours de filature, il se rend compte que sa humaine n’a rien de simple ni de banale. Et qu’une envie féroce de la protéger grandit en lui de jour en jour sans en comprendre la raison. Tellement de questions auxquelles, il cherche des réponses en vain !

Quant à Diane, depuis quelques jours, elle fait des rêves étranges qu’u’elle n’arrive pas à comprendre du haut de ses dix-sept ans. Être surprotégée et couvée par sa mère, ne l’a pas empêché de développer un caractère autonome, bien trempé et déterminé. Mais dernièrement, il lui semble ne rien contrôler dans sa vie qui était paisible jusqu’à aujourd’hui. Ses rêves sont peuplés d’énormes loups, des taches bleues apparaissent sur sa peau sans aucune raison apparente. En plus de ressentir le froid et la chaleur différemment. Un vrai casse-tête. Sa mère n’est pas en reste. Elle la garde dans cette cage dorée truffés de caméra de surveillance et d’alarme comme si elle craignait pour leurs vies. Avant Diane ne se posait jamais ce genre de questions mais actuellement, elle a l’impression de vivre un cauchemar éveillé.

Jusqu’à ce jour… La confrontation entre ces deux personnalités hors normes était inévitable. Chacun des deux apportera sa pierre à l’édifice de cet imbroglio pour aller à la rencontre de leur destin et à l’accomplissement de leur mission sur terre. Exactement comme la prophétie l’a prédit.

Blue Blood est une agréable histoire dans l’univers des métamorphes. Des personnages à la recherche de leurs identités. Bravant les dangers pour préserver la quiétude sur la terre, menacée de tourner au chaos à cause de la soif du pouvoir qui aveugle la raison. Détruire ceux qui veulent briser le pacte de paix est devenue pas juste une mission à accomplir mais aussi un devoir qui leur tient à coeur.

Le récit était fluide et captivant et s’il m’a manqué un peu d’action et de rebondissements, cependant, ma lecture était fort sympathique !

Merci encore Emily Jurius pour cette exquise romance que je vous recommande si vous êtes fans du genre. L’auteur vous a concoctée une lecture 100% prendre du bon temps !

60580918_413310136187362_3819218956942573568_n

 

Is it love ? Carter Corp. Ryan par Eva de Kerlan


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le 3e volet de la saga Is It Love ? Carter Corp. Ryan. Une new romance signée Eva de Kerlan et éditée par Hugo New Romance ! 

Titre : Is it love ? Carter Corp. Ryan

Auteure : Eva de Kerlan

Éditeur : Hugo New Romance

Genre : New Romance

Broché : Lien d’achat

Résumé : Comment rester professionnelle quand votre patron est… Ryan Carter ?
Un soir où June Brown travaille tard, elle fait une rencontre dans l’ascenseur… qui bouleverse ses sens. Peu après, elle est transférée au poste d’assistante personnelle du grand Ryan Carter, le P.-D.G. en personne. Précipitée dans une vie de paillettes, de galas et de courses folles en limousine, les premiers temps sont déroutants pour la jeune femme. D’autant que son fascinant patron semble s’amuser à attiser un intense feu entre eux. Entraînée dans un tourbillon d’émotions, elle devine que des menaces planent sur l’homme d’affaires.
Entre conscience professionnelle et sentiments incontrôlables, June succombera-t-elle au regard gris magnétique du séduisant Ryan Carter ?

L’avisdeMya :

C’est d’une humeur nostalgique que je rédige mon avis sur ce troisième volet de Carter Corp consacré à Ryan. The Boss. Avant de vous en parler un peu plus, je tiens à remercier Hugo New Romance pour l’envoi du service presse en version papier.

Ce n’est jamais facile de travailler pour un grand manitou aussi dévoué à son entreprise que Ryan Carter. Ce dernier ne compte pas ses heures et attend le même sacrifice de ses collaborateurs. June Brown en a fait les frais et nous a apporté son expérience, bonne ou mauvaise, depuis que Ryan l’a mutée dans son intouchable tour d’ivoire.

Depuis, June cumule les heures et les dossiers sous l’œil de lynx de son despotique mais non moins sexy patron. S’il ne s’agissait que du travail, cette dernière assure si bien qu’elle s’attire les éloges de ses chefs. Mais ce qu’elle n’assume pas, c’est l’attraction magnétique que son patron exerce sur elle. Comment travailler à ses côtés sans succomber à son charme ténébreux ? L’attirance entre eux est fortement intense et mutuelle. À moins que Ryan Carter ne soit adepte des jeux de dupe et la considère comme son énième challenge !

Effectivement, Ryan n’est pas fan de relations à longs termes. Toute sa vie tourne autour de son entreprise qui engrange des bénéfices qui se chiffrent à des milliards. Ainsi qu’une sœur adorée. Le reste n’est que passe-temps pour décompresser ou oublier ses soucis professionnels. Mais ça c’était avant. Avant que June ne rejoigne son équipe…

June n’est pas une fille comme celles qu’il côtoie habituellement. Elle lui tient tête et ne craint pas de l’envoyer paître quand il abuse de sa patience. Elle est droite, loyale, douce et ne parle que si elle a quelque chose de pertinent à dire. Cerise sur le gâteau, elle chamboule complètement ses sens et tourmente son cœur qu’il croyait froid et invulnérable. June est la tentation à laquelle, il n’a jamais céder. Mais ne dit-on pas qu’il ne faut jamais dire « Fontaine, je ne boirai de ton eau » ? L’eau de cette fontaine est la plus désaltérante, rafraîchissante et délicieusement irrésistible qu’il n’ait jamais goûter ! Comment y rester insensible ?

June et Ryan ont tous les deux succombé à l’ardeur de leur désir mutuel et à l’élan du cœur, mais n’ont pas calculé les conséquences des non-dits et des dangers qu’encourent tous ceux qui approchent de près Carter Corp et son propriétaire.

Ce troisième tome était complètement différent du volet consacré à Matt. Une nouvelle et différente émotion mais non moins addictive. Ryan Carter et June n’ont pas déçu mes attentes.

Les personnages ont évolué au fur et à mesure qu’on avance dans la lecture. Surtout Ryan qui gardait tout son mystère et ne se dévoilait qu’au compte-gouttes. Laissant planer le suspense sur tout ce qui fait sa vie privée. En plus des menaces qui entachent sa vie professionnelle. L’intrigue de la relation entre les protagonistes n’avait rien de banale. Elle avait en plus d’une sensualité à fleur de peau, un goût de danger. Et donc, pas de temps mort ni ennui en cours de route.

Ryan avait tous les défauts du patron exécrable mais tellement craquant, sincère et touchant qu’on ne peut que succomber à sa puissance magnétique.

Quant à June, elle parait un peu réservée mais jamais faible. Si Ryan a percé la brèche de sa carapace, elle ne s’est jamais soumise au patron ni à l’amant. Elles est entière, mène ses propres batailles et ne recule aucunement devant un défi. Ryan n’avait aucune chance de se défiler malgré ses efforts ! En somme, ce sont des personnages qui ont tout pour charmer et nous faire passer de bons moments.

L’histoire ne manque pas de piquant grâce aux multiples rebondissements, au suspense ainsi que les situations dangereuses que vivent les protagonistes. Le combo parfait qui donne un peu plus de vie à ce volet. Sans oublier la fluidité du récit qui rend la lecture aisée au point qu’on ne la lâche qu’au mot fin. Carter Corp, Ryan est une magnifique histoire d’une belle et talentueuse plume qui ne manque pas d’attrait.

Un superbe tome qui vient d’étoffer ma liste de belles lectures du mois de mai. Une saga que je vous recommande chaudement.

P.S : Je précise qu’on peut lire les trois tomes séparément et même dans le désordre sans risque de spoilers.

Louis Armstrong – C’est si bon (1962)

61172115_341860316478167_6337660588155469824_n

 

Quand l’amour s’en mail de Tamara Balliana, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le dernier roman de Tamara Balliana, #QuandLamourSenMail #NetGalleyFrance, une comédie romantique publiée chez Montlake Romance que je remercie ainsi que NetGalley France pour l’octroi  du service presse numérique dans le cadre du #ChallengeNetGalleyFR

 

Titre : Quand l’amour s’en mail

Auteure : Tamara Balliana

Éditeur : Montlake Romance

Genre : Romance

Broché : Lien d’achat

Service presse : NetGalley France

RésuméQuand sa meilleure amie lui demande d’être son témoin de mariage, Solène est aux anges et décide de lui organiser un enterrement de vie de jeune fille dont elle se souviendra ! Pour cela, elle écrit à Léonie, surnommée « Léo », la sœur de la future mariée… Mais à cause d’une erreur de destinataire, c’est Léo, architecte parisien et homonyme de Léonie, qui lui répond !

Débute alors une correspondance qui devient de plus en plus personnelle à mesure que les jeunes gens se découvrent l’un l’autre. Mais quand Léo propose à Solène de se rencontrer enfin, elle refuse catégoriquement. Bien décidé à connaître le visage de sa mystérieuse amie virtuelle, Léo s’obstine… Solène lui cacherait-elle quelque chose ? La complicité qu’ils ont développée derrière leurs écrans résistera-t-elle à l’épreuve du réel ?

L’avisdeMya

Quel plaisir de retrouver Tatiana Balliana dans un nouveau registre, un nouveau genre! J’ai adoré la saga de Bay Village qui versait surtout dans la comédie romantique et feel-good. Et Quand l’amour s’en mail, conforte mon opinion sur le talent de l’auteure et tout le bien que je pense de sa plume addictive.

Ce titre est venu enrichir ma (PAL) des lectures spécialement émotionnelles. Car la trame de cette histoire dépasse la relation amoureuse et ses complexités entre les protagonistes. Effectivement, elle traite différentes thématiques qui ne peuvent que me toucher. Et elles ne vous laisseront pas indifférentes non plus, si vous vous décidez à vous y plonger.

Le personnage clé s’appelle Solène, et elle a une mission qu’elle compte mener à bien. Pour offrir à sa meilleure amie, sa sœur de cœur, les plus beaux souvenirs de son enterrement de vie de jeune fille. Sans freiner son enthousiaste, elle contacte sœurs et amies à la rescousse pour commencer à échafauder un weekend magique pour la future mariée. Mais il a suffit d’une erreur de destinataire pour que sa vie, jusqu’à aujourd’hui routinière, bascule dans une autre dimension. Un premier mail, deux mails puis trois… L’erreur est devenue un échange épistolaire régulier. Mais cela ne s’est pas arrêté là. Les mails ont évolué en appels téléphoniques.

Solène essayait de ne pas se faire d’illusions, et pour cause, on lui a laissé croire qu’elle n’avait rien pour plaire et qu’aucun homme ne pourrait avoir envie de plus avec elle. Et Léo ne lui a envoyé aucun signe qu’il souhaiterait plus qu’une simple amitié ou une oreille attentive. Contrairement à elle.

Elle, qui ne croyait plus que son coeur puisse battre pour un homme après première et sévère déconvenue, voilà qu’elle passe son temps à attendre le bip sonore à la réception d’un Mail ou d’un S. M. S. Ce son habituellement si désagréable est devenu cher à son coeur et l’attend avec une impatience fébrile.

Jusqu’au jour où cette relation épistolaire à distance ne suffisait plus à Léo et a émis le souhait d’une rencontre réelle. On aurait pu croire que Solène verrait ce désir d’un bon œil, mais c’est tout le contraire qui se produit. Depuis, elle a tout fait pour l’éviter et ignorer ses appels.

Quel terrible secret cache-t-elle pour renier l’élan de son coeur et tuer dans l’œuf une relation amoureuse naissante qu’elle désirait de tout son être ?

Si l’humour n’était pas au rendez-vous dans cette comédie romantique, comme on a l’habitude dans les écrits de l’auteure, de fortes et touchantes émotions étaient à leurs paroxysmes au fil des pages. L’histoire de Solène et Léo ne laisse pas insensible même si parfois elle m’a parue un peu longue et pas assez approfondie. Surtout avec le potentiel des thèmes qu’elle aurait pu mieux exploiter pour en faire une aventure plus humaine, plus engagée, plus intense ! Mais cela n’en reste pas moins addictive.

Tamara Balliana a pris le temps d’asseoir son intrigue et faire durer un peu le suspense sur le secret de l’héroïne tout en nous embarquant dans de belles émotions. Si Solène n’a pas été mon personnage préféré du fait qu’elle envoyait des signaux très contradictoires. (Je vous laisse découvrir le pourquoi et le comment, car je ne peux dire plus au risque de vous spoiler), Léo m’a séduite par sa franchise un peu brut, ses impairs et surtout par sa simplicité.

Quand l’amour s’en mail raconte une histoire de deuil, de pardon, de souffrance et d’acceptation. Et parle aussi de certains clichés et préjugés portés par méchanceté ou juste par manque d’informations. Le tout abordé avec sensibilité et pudeur sans faire dans le dramatique.

En somme, une jolie romance épistolaire qui se laisse lire et séduit les cœurs romantiques.

When I Look At You – Miley Cyrus

 

60612886_365619727401225_2966455017092939776_n

L’avis de Carine sur Etrangers de Cara Solak chez Plumes du Web


téléchargement
Titre : Étrangers 1/2
Auteur : Cara Solak
Genre : Dystopie
Editions : Plumes du Web
Ebook : 4.99 €
Broché : 17.90€
Résumé : La « grande catastrophe » a rendu stérile une bonne partie de la population il y a près de 25 ans. Depuis, des cités ont été créées pour regrouper les féconds, les protéger et assurer l’avenir de l’humanité.
Lilas vit à Valéria, la cité qui rassemble les procréateurs de l’ancienne Europe. Si elle a un appartement, un travail à l’hôpital et au ministère de la procréation, sa vie ne ressemble en rien à celle du reste du monde.
Répression – accouplement millimétré dans le but d’enfanter – surveillance. Voici la vie à Valéria.
Et si la sécurité trouvée ne valait pas l’absence de liberté ?
Et si cet étranger venu de l’extérieur faisait basculer toutes ses convictions ?
Sexe, amour, trahison… Et si tout n’était qu’illusion ?
Mon avis :

Avec Étrangers, Cara Solak nous propulse dès les premières pages dans un autre univers. Un univers dans lequel il n’y a pas de place pour le plaisir, l’attirance, l’amour ou les sentiments qui sont complètement prohibés… Un monde où la procréation est sacrée et dans lequel, il est plus qu’un devoir pour les habitants de s’adonner aux accouplements orchestrés dans le seul but d’enfanter. Plus qu’un devoir, c’est une nécessité …. Pour l’avenir de l’humanité.

Valéria… Une des cités qui rassemble tous les procréateurs de l’ancienne Europe en leur offrant la sécurité et dans laquelle la vie des habitants y est réglée comme du papier à musique jusqu’aux battements de leurs cœurs. Parce qu’avant de pourvoir vivre, il faut d’abord survivre…

Lilas en fait partie et était très jeune lorsque Valéria a été créé. Trop jeune pour appréhender mais pas assez pour ne pas ressentir ce sentiment d’injustice trop souvent étouffé dans l’œuf car les souvenirs l’enchaînent à une liberté qui n’est finalement qu’une illusion. Mais Lilas est une rebelle à sa façon et conteste le système indirectement avec ses maigres moyens qui sont dirigés par ses convictions. Mais hors de question de prendre trop de risques qui pourraient la conduire hors de Valéria où son sort sera bien pire…

Pourtant, le jour où le destin la mettra en présence d’un étranger au regard envoûtant venu de l’extérieur, son monde va basculer emportant alors toutes ses certitudes mais lui ouvrir cependant, de nouveaux horizons…

Un coup de coeur pour cette Dystopie que Cara Solak a écrite avec talent ! Avec Étrangers, l’auteur nous offre une lecture des plus passionnantes et totalement addictive dans laquelle elle excelle à y mêler les genres.

Elle nous ouvre les portes d’une société utopique dans laquelle les habitants se confortent à des directives allant à l’encontre de leurs convictions et dans une totale répression dans le seul but de survivre. Mais survivre dans une prison n’est-il pas une façon de mourir à petit feu ? Se résigner, être abusée même avec un consentement est-il vraiment une manière de vivre sa liberté ? Mais comment faire lorsqu’au-delà des murs de cette forteresse, le danger est encore plus grand ?

Une intrigue vraiment fantastique et bien cherchée ! Ce roman dystopique est une belle pépite, j’ai même envie de vous dire une tuerie dans le genre. Il contient tout ce qu’il faut pour nous rendre complètement accro à cette lecture. L’action et les rebondissements sont très présents et la part de romance, tout comme celle de l’amitié, apportent la touche nécessaire à l’attachement fort des personnages, autant les principaux que les secondaires.

On est en immersion totale dans le récit et notre coeur fait Boum Boum. Boum car on s’insurge et on se révolte pour les protagonistes de part le thème du récit. Boum, car l’envolée de papillons qui nous submerge, nous laisse un goût incertain pour la suite. En nous donnant des bribes de pensées qui vont nous obliger à nous poser moult et moult questions. On sent que quelque chose nous turlupine sans pouvoir y mettre le doigt dessus et cela nous rend complètement dingue. Il fait encore boum lorsque l’auteure sadique nous offre une fin digne d’un Cliffhanger de grand film en nous laissant comme deux ronds de flan… Puis boum boum, car il faut attendre pour avoir la suite.

Le style de l’auteure est exaltant, haletant. Son écriture est fluide sans fioriture, sans aucune longueur, tout à son importance. Le récit est vivant et très rythmé. Ses personnages sont bien travaillés chacun avec un rôle et un caractère bien défini. Ils sont parfois intrigants car Cara Solak sème comme un Petit Poucet de quoi nous déstabiliser, de quoi nous faire douter de chacun. Mais qu’on les aime ou pas… On ne peut que vouloir les connaitre en profondeur et savoir où ils veulent nous mener et de quel côté ils sont. Ils évoluent tous dans un décor qu’on ne peine pas à imager. Tout défile comme si nous étions devant un grand écran et on se délecte de chaque instant. Même lorsque la situation nous fait frémir car c’est une chose que Cara Solak réussit aussi à merveille… Elle sait faire passer les émotions et les rendre palpables.

Je pourrais vous en dire encore et encore, mais je pense que si vous le lisez c’est mieux non ? Vous l’avez compris ce roman est un coup de coeur et je n’ai plus qu’une seule hâte, en lire la suite !

Un grand merci aux Éditions Plumes du Web pour leur confiance en m’ayant permis de découvrir cette pépite en service presse

téléchargement

Devious Ride d’Ana Scott, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le dernier volet de la série Devious Ride d’Ana Scott. Merci aux éditions Addictions pour cette totale et addictive immersion dans l’univers des Black Angels !

Titre : Devious Ride

Auteure : Ana Scott

Éditeur : Éditions Addictives

Genre : Romance

Résumé : La plus dangereuse des passions, la plus violente des attirances.
Kate est sœur et fille de bikers. Elle connaît par cœur cet univers de violence, de sexe facile et d’alcool, les codes et les interdits.
Et jamais elle ne tombera amoureuse d’un membre des OutlawRiders !
Sauf que Kurt, génie informatique du gang, sombre et secret, est déterminé à la faire céder.
Elle le fuit, il la suivra jusqu’au bout du monde. Et elle a beau protester, elle le désire autant qu’elle le repousse…

L’avisdeMya :

Kate a beaucoup perdu dans la croisade menée par les membres du MC contre leurs ennemis. Père, mère et l’amour de sa vie. Et depuis, elle a pris ses distances des Black Angels, un club qui a coûté cher aux siens.

Aujourd’hui, Kate Miller vit sa vie comme elle l’entend. Avec son sens aiguisé des affaires, elle a bien mené sa barque. En auto-entrepreneuse avisée, elle n’a pas besoin du club pour survivre. Oui survivre. C’est le mot qui s’adapte avec ce que vit cette jeune femme au caractère bien trempé. Déterminée à s’éloigner de ceux qui ont fait la perte de sa famille, elle s’est isolée dans sa tour d’ivoire en se noyant dans les nuits de débauche sans lendemains. Et cela, pour anesthésier de vives douleurs et pour ne plus souffrir. Jusqu’à ce jour…

Kurt, est le geek du MC. Si analyser les données et récolter des informations est son domaine de prédilection, Kate Miller est devenue son obsession. Depuis qu’il l’a croisée dans le hall sombre du club et qui l’a prise pour une brebis, elle ne quitte plus ses pensées ni ses fantasmes. Mais, Kate est aussi la sœur de Charlie, son meilleur ami. Et parmi les règles du MC, on ne touche pas à la famille.

Kate, au fil des jours, voit s’effriter sa règle élémentaire de ne pas fricoter avec les bikers. Kurt l’attire, l’énerve et met son corps en transe. Sa gentillesse et ses offensives de baratineur ne lui laissent aucune possibilité de battre en retraite après leur première incartade.

Kurt, hésite à succomber à ce caractère volcanique qui lui retourne ses neurones. Et pour cause, il a une mission des plus primordiales à mener contre ses vieux démons. Il craint d’éclabousser, sa loyale Kate, de son fiel vengeur. S’il doit lui arriver malheur à cause de lui, jamais, il ne se le pardonnera. Kurt est déterminé à aller jusqu’au bout de sa revanche sur le passé, qu’il ne reculera devant rien pour appliquer sa sentence. Même son amour pour Kate Miller ne l’arrêtera pas.

Kurt est obnubilé par sa vengeance mais l’heure de la rédemption approche. Kate qui ne croyait plus en l’amour, n’hésite pas à se jeter dans l’arène aux côtés de celui qui l’a ramenée à la vie ! J’ose espérer que cette vengeance ne leur volera pas ce qu’ils ont mis longtemps à reconstruire !

Devious Ride est le dernier de la saga des Black Angels. Pas le plus intense de la série, néanmoins, l’histoire de Kurt et kate est tellement touchante qu’elle nous embarque indubitablement dans un torrent d’émotions. Un final qui n’a pas manqué ni de rebondissements ni de suspense.

Kurt, Curtis Evans de nom, était le point fort de ce dernier volet, de mon avis. Il a démontré par sa persévérance, sa patience et son bon cœur qu’un lendemain est possible et qu’on peut reconstruire un avenir malgré les malheurs endurés par le passé. Loyale à son club jusqu’au bout des ongles et fidèle dans ses amitiés. Pendant des années, il a persisté et a œuvré dans l’ombre pour se bâtir un empire, l’arme de sa vengeance mais sans perdre sa belle âme ni ses principes. Kate n’est pas seulement sa rédemption, mais aussi la seule femme qu’il n’a jamais cessé d’attendre sans le savoir. Et il n’a rien lâché même quand elle le rejetait.

Quant à Kate, même si elle m’a un peu déçue, elle reste un personnage entier et plein de ressources. Ayant entrevu son sale et explosif caractère dans Evil Ride, je pense que j’attendais de trop d’elle. Dans ce volet, elle s’est avérée aussi fragile que le fil de la vie. Sa raison reniait tout ce que son cœur désirait âprement. Mais une fois que sa raison a flanché, elle s’est soumise à l’élan du corps et à celui du coeur. Au fil des pages, on se rend compte que ses actes de rébellion n’étaient que poudre aux yeux pour dissimiler ce côté fragile. Elle n’avait aucune chance de résister au charme dévastateur de Kurt. Ni même l’envie. Car, elle l’a désiré et voulu biker soit-il, et elle n’a cessé de feindre l’indifférence juste pour sauver sa fierté.

En somme, un bel opus pour clôturer cette superbe saga qui n’a cessé de me bercer d’émotions, d’humour, d’amitié, de rebondissements haletants et d’intrigues captivantes. L’histoire de Kurt, à l’instar de celles de ses frères du club était intéressante à découvrir et bourrée de testostérone. Effet feu d’artifices garanti !

Une saga 100% addictive à découvrir pour passer de bons moments avec les Black Angels qui ont partagé le bon et le mauvais de leur histoire et sans tabous. Un transport total et tout le long des cinq tomes dans moult chevauchées trépidantes, dangereuses et torrides.

Merci à Carole et aux éditions Addictions pour cette totale et addictive immersion dans l’univers des Black Angels !

Bon Jovi – Wanted Dead Or Alive

60802629_340909966835649_1370070665930997760_n

 

 

All Yours, tome 1 d’Elena May, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le 1er tome de All Yours d’Elena May. Merci à Shingfoo pour l’envoi du service presse numérique.

Titre : All yours, tome 1

Auteure : Elena May

Éditeur : Shingfoo

Genre : Romance

RésuméJade est une jeune artiste peintre de vingt-quatre ans. Voilà bientôt deux ans qu’elle a quitté Londres pour New-York et ça lui réussit plutôt bien puisqu’en seulement quelques mois, ont été vendues presque toutes ses œuvres à un seul et même acheteur.

Belle, extravertie et insouciante, elle ne cherche pas l’amour et se contente de nuits sans lendemain. Mais lors d’un vernissage organisé par son amie Sonia en son honneur, elle fait la rencontre de son mystérieux acheteur, Alex.

L’avisdeMya :

Mon avis sera mitigé sur ce premier tome de All Yours. Tous les ingrédients étaient présents pour passer un bon moment. Une superbe couverture qui fait de l’effet et un résumé prometteur.

Quand l’éditrice de la maison Shingfoo me l’a proposé en service presse, je n’ai pas hésité. Mais voilà, si l’histoire était intéressante, les personnages m’ont parus frivoles, puérils. J’ai eu l’impression d’être en face d’un remake de Hardin & Tessa, chose qui m’a bloquée n’étant pas fan de After

Mais voyant des dizaines de post sur Instagram, avec des critiques positives, ainsi que des coups de cœurs, j’ai décidé de me forcer et aller jusqu’au bout de cette histoire. Comme j’ai dit en haut, l’histoire était pas mal, pas inédite certes, mais intéressante à découvrir. Et plutôt bien construite, ce qui ne gâche rien. Même si je déplore que tout ce qui tourne autour soit un peu surréaliste. J’ai eu l’impression de me noyer dans un flot d’informations sur la mode et tous les signes de richesse des protagonistes. Thèmes qui ne me font aucunement rêver. Ce qui a un peu relégué, de mon avis, une trame qui avait un potentiel au deuxième degré. Ce que je trouve vraiment dommage.

Jade est une jeune femme joyeuse qui aime la vie et mord dedans de pleines dents sans se soucier de l’avenir qui m’a l’air bien prometteuse. Une passionnée d’art et pour ne rien gâcher, elle vit bien de sa passion. L’amour, elle n’y pense pas. Elle préfère les sorties et les rencontres sans lendemains. Jusqu’à sa rencontre avec le richissime et sombre Alex Cooper, qui s’est avéré aussi l’acheteur de la majorité de ses tableaux.

Le comportement prétentieux de ce ténébreux personnage lui sort par le nez, mais elle ne peut pas s’empêcher d’être tentée par ses assauts de dragueur impénitent.

Les deux protagonistes auraient pu plonger pleinement dans les tourments de l’amour en plus ceux du désir si leurs passifs n’aient  impactés sur leurs présents.

L’auteur nous offre l’histoire de deux personnages torturés, ne sachant comment gérer cette vague d’émotions qui leur est inconnue, ont tout simplement succombé à l’élan du corps négligeant celui du cœur et de l’âme. Et cela ne se fera pas sans conséquence sur leurs vies.

Il me semble avoir raté un truc d’essentiel que les autres ont perçu dans cette histoire, mais pas moi. Heureusement que l’émotion a été au rendez-vous en fin de route, et le récit d’une bonne fluidité. Ce qui a permis de sauver un peu ma lecture.

All Yours a malheureusement manqué d’un peu profondeur et de piquant. Et cela reste mon avis et il n’engage que moi. Les rebondissements et le suspense se font rares au long des pages. Quant à la sauce purement érotique n’a pas pris sur moi. Mais je comprends tout à fait qu’elle puisse faire rêver les fanas du genre !

J’espère que mon avis vous donnera d’autant plus envie de découvrir cette histoire pour vous faire votre propre point de vue et qu’on puisse échanger sur les points forts et faibles de ce premier tome.

Metric – Eclipse [All Yours] (Video)

59410572_1533037510164352_799030763650547712_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos PAL s’agrandissent dans la semaine !


Hello les étoiles, voici quelques sorties qui arriveront dans nos PAL dans la semaine du 20 au 27 mail, chez : Aurélie Depraz Marie H.J J’ai Lu avec Fleur Hana – Les éditions Addictives avec Joh Harper, Emma Green et Rose Miller – Lips&co éditions avec Emilie Brighton – Black Ink éditions avec Manon Donaldson – Nisha et caetera avec Emmanuelle Aublanc – Juno Publishing FranceFyctia/La Condamine avec Alexia Gaia – Plumes de Mimi éditions avec Allison.B

  • Auto-édition

Sortie du 22 mai de Shaena d’Aurélie Depraz  

Résumé : Extrême nord de l’Ecosse, 1214 
Quand Connor revient à CastleWhite après neuf ans d’absence, c’est pour constater que les desseins de son père, le seigneur de Caithness, n’ont pas changé à son égard : quoique grabataire et alcoolique, il n’a pas renoncé à le contraindre à épouser la fille de leur pire ennemi : le jarl des Orcades. Une Scandinave ! Quand tout le monde sait que c’est à ces chiens de Vikings qu’on doit la mort de Tormond ! 
Connor est catégorique. S’il doit se marier un jour, ce sera avec une Ecossaise. Jamais il n’épousera cette sauvageonne dont il a gardé le souvenir, une gamine d’à peine dix ans, maigre, plate et farouche. 
Peu importe qu’elle ait grandi, peu importe sa beauté, ce que leurs pères peuvent comploter. Peu importe qu’il soit devenu homme, peu importe qu’elle soit devenue femme. Rien ni personne ne le fera changer d’avis. Pas même elle. 

Sortie le 26 mai de Turn me wild par Marie H.J

turn-me-wild-1198966-264-432

Résumé : Qui veut la peau de Kay Tardam ? Figurez-vous que nous aimerions tous le savoir. C’est d’ailleurs un peu le sujet de ce roman…Il s’agit d’une enquête. Mais pas uniquement. Vous y trouverez deux hommes (un garde du corps ultra intelligent et super sexy, et une Rockstar siphonnée), un mec qui cherche les noises, des jumeaux mercenaires, un agent suicidaire, un groupe hard métal Shock-rock un peu ravagé, une poupée en silicone nouvelle génération à bouche aspirante, des rats morts et deux chiens. On y parle d’hippopotames aussi, mais c’est un détail. Pour le reste, à savoir, s’il y aura de la romance… La vraie question à se poser serait plutôt : est-il possible de rester indifférent face à Kay Tardam ? Et je répondrais… que le découvrir pourrait bien signifier ma perte…Quant aux questions subsidiaires, du genre : les deux héros vont-ils finir ensemble ? Y aura-t-il du sexe et de l’action ? J’ai envie de dire que le mieux c’est de lire. Désolé, mais tout ceci est classé confidentiel. Bon, allez, un petit indice quand même… Je ne suis pas gay. Lui, par contre, il l’est…Voilà voilà… On dira que je n’ai rien dit…H. Meyer

Romance MxM, comportant des scènes explicites destinées à un public averti

  • J’ai Lu 

Le 22 mai paraîtra le Young-Adult, On comptera les étoiles – Poche de Fleur Hana 

Résumé : Nous avons tous une bonne étoile, encore faut-il la trouver…
Lycéenne solitaire et réservée, Amélia entretient toujours des liens très forts avec sa confidente, Maëva, malgré la distance qui les sépare. Elle ne souhaite qu’une chose : ne pas faire de vagues et s’acheminer discrètement jusqu’à la délivrance – le bac.
Quand elle rencontre Samuel, elle ne s’attend pas à ce que le bassiste au cœur tendre bouleverse son existence. Prévenant, drôle et sécurisant, il l’amène peu à peu à s’ouvrir aux autres et à la vie.
Toutefois, lorsque la jeune fille croise une connaissance du passé, tout bascule. Amélia découvre que certaines blessures ne sont pas refermées, au risque de lui faire perdre à la fois Sam et sa meilleure amie…

  • Editions Addictives

Sortie de Mister Lawyer de Joh Harper qui paraîtra le 22 mai. 

Résumé : Une romance sensuelle, passionnée… impossible ?
Anaïs et Elijah étaient promis à un avenir brillant et radieux. 
Mais il a suffi d’une seconde pour que tout bascule. Écrasé par la culpabilité, la douleur et la colère, chacun a rayé l’autre de sa vie.
Des années plus tard, Elijah est devenu avocat et Anaïs gère une boîte de strip-tease. Le destin les force à se retrouver, à se côtoyer… 
Malgré le désir et la passion jamais oubliés, le passé menace de les séparer de nouveau.
Et ils vont devoir se battre pour se construire un avenir ensemble.

The Boy Next Room d’Emma Green en version brochée qui sera en librairie dès le 23 mai (Lien d’achat)

41+xi00YQ6L._SX350_BO1,204,203,200_

Résumé : Son premier amour ? Son plus grand interdit.

Hériter de quatre demi-frères d’un coup, c’est trop, beaucoup trop pour Céleste, éternelle solitaire qui n’a jamais trouvé sa place nulle part… Envoyée chez son père biologique, qu’elle connaît à peine, dans une immense réserve animalière au sud de l’Australie, elle perd tous ses repères. Surtout quand l’un des frères Farrow l’attire, la désarme et fait naître en elle des sentiments inavouables. River est fascinant. River est en guerre contre la terre entière. River n’est pas pour elle. Mais River est juste dans la chambre d’à côté… Et les choses se compliquent vite quand on accepte enfin de ne plus faire chemin seule.

Jamais. Jamais elle n’a rencontré un garçon comme lui.

Sexy Summer – Mon coloc & moi, une sortie du 27 mai signée Rose Miller. (Lien d’achat)

51hE+Fe91TL Résumé : Un été pour se détester… ou se séduire ?
Avery vit avec son père et Sienna, sa belle-mère, dans l’immense demeure familiale. Et cela lui convient très bien : elle a son indépendance mais profite des avantages de la maison.
Alors quand Julian, le frère de Sienna, est invité pour passer les deux mois d’été avec eux, Avery n’y voit pas d’inconvénient. Son oncle par alliance ne devrait pas trop bouleverser ses habitudes. 
Sauf que quand Julian débarque, il n’a rien du vieil oncle qu’Avery imaginait : il est jeune, sexy et insolent au possible. Insolemment sexy, même. 
Avery et Julian vont devoir cohabiter pendant deux mois : deux mois pour se détester, deux mois pour se séduire… deux mois pour faire voler en éclats leur vie ?

  • Lips&Co éditions 

Sortie du 21 mai La Rébellion, le 2e tome de L’élue par Emilie Brighton (Lien d’achat)

51-Kaab9paL

Résumé : « Lorsque son regard se pose sur moi, j’y lis une tendresse que je croyais disparue. Il ne m’a plus regardée ainsi depuis si longtemps. »

Elizabeth est transférée par l’Ordre du tigre sur Los Angeles, où elle se voit confier une nouvelle identité. Mais peu après son arrivée, de troublants événements surviennent, et l’Ordre va devoir faire appel à ses services. Qui est à l’origine de ces étranges meurtres dont les victimes ne sont pas choisies au hasard ? Pour Elizabeth le doute s’installe. Et si un des maîtres vampires se cachait derrière tout ça ? L’immortelle ne peut agir seule. Bien sûr, elle peut compter sur Gareth et Molly, ses fidèles alliés, mais l’aide d’une vieille connaissance sera cette fois nécessaire. Et c’est d’un charmant Écossais dont il s’agit…

  • Black Ink éditions 

Sortie 27 mai d’Absolution, le 2e tome de S.W.A.T de Manon Donaldson

s-w-a-t-tome-2-absolution-1204016-264-432

RésuméComme un miroir qui vole en éclats, les convictions d’Alyssa et de Hardy ne sont plus que des fragments d’incertitudes. Dans l’étroite frontière qui sépare le vrai du faux, la confiance qu’ils se portent est ébréchée. Pendant ce temps, leurs ennemis gagnent en puissance, et la menace qui pèse sur eux est assortie d’une dette colossale. Alyssa et Hardy, deux âmes opposées, mais contraintes de s’allier, doivent affronter un destin parsemé d’embûches et de trahisons. Et si le danger prenait sa source là où ils s’y attendent le moins ? Sauront-ils se battre ensemble ou capituleront-ils, précipitant l’autre dans les abysses de leurs peurs les plus profondes ?

  • Nisha et caetera 

Sortie du broché du 2e tome de Donne-moi ta main, Connais-toi toi-même d’Emmanuelle Aublanc (Lien d’achat)

41wTTLBkkkL._SX307_BO1,204,203,200_

Résumé : Emmanuelle est enfin devenue la maman du petit Amory ! Thomas est un papa parfait et un mari attentionné. Mais ce bonheur se fissure le jour où George Ellison, le père d’Emmanuelle, atteint d’Alzheimer, lui demande de prendre sa suite dans le monde des affaires… 
 Un monde de secrets va faire voler en éclats la vie d’Emmanuelle ! Emmanuelle est enfin devenue la maman du petit Amory ! Thomas se révèle être le parfait papa et tout se passe pour le mieux jusqu’au jour où son père, George Ellison, découvre qu’il est atteint d’Alzheimer et lui demande de prendre sa suite dans le monde des affaires. Il doit donc se trouver un remplaçant pour gérer les éditions Ellison, et ce remplaçant n’est autre que Lucas Sutter, ancien amant d’Emmanuelle. 
Parviendra-t-elle à avouer à Thomas son secret ? Et si oui, comment réagira-t-il ? 

  • Juno Pulishing France 

Sortie du 23 mai de November, Les frères Mayson #1 par Aurora Rose Reynolds (Lien d’achat)

51-CUIDJVFL

Résumé : November a hâte d’apprendre à connaître son père et de découvrir la sécurité d’une petite ville. Après avoir quitté la Grosse Pomme et ses mauvais souvenirs pour le Tennessee, elle est employée comme comptable dans le club de strip-tease de son père. La seule fois où elle est autorisée à s’y rendre pendant les heures d’ouverture, elle rencontre Asher Mayson. Il est parfait jusqu’à ce qu’il ouvre la bouche et fasse des suppositions. November ne veut rien avoir à faire avec lui, mais dommage pour elle, le destin a d’autres plans. Asher Mayson n’a jamais eu de problème à trouver une femme. Enfin… jusqu’à November. À présent, tout ce à quoi il pense, c’est de la faire sienne et de la garder en sécurité.

Cale : La marche de la honte #3 par Victoria Ashley (Lien d’achat)

41mF6WpewkL Résumé : Je m’appelle Cale Kinley et je suis un foutu puceau…
Eh bien, à l’exception de ma langue. Les innombrables choses que je peux faire avec ma langue vont forcément vous couper le souffle et vous pousser à en demander plus, mais « plus »… c’est une chose que je ne peux pas vous donner. C’est un choix. Mon choix. Il y a une raison à cela. Une très bonne raison, et cette raison c’est elle. Riley. C’est la seule femme dans laquelle je veux m’enfoncer jusqu’à la garde. La femme que j’ai toujours désirée depuis que je suis en âge de baiser. Je n’ai cependant jamais eu ma chance, car elle est partie. Elle n’avait pas le choix et cela a fait un mal de chien. Mais je ne pouvais pas la laisser partir sans lui dire ce que je ressentais. Je voulais qu’elle soit ma première et je me moquais bien de savoir combien de temps il me faudrait attendre. Cela fait six ans et maintenant elle est de retour, et plus sexy que jamais. Rien que sa vue empêche mon coeur de battre. Je la veux et pour bien plus que comme première. Je suis déterminé à l’avoir de toutes les manières possibles. Elle pense que c’est encore un jeu. Que je me suis déjà donné à d’innombrables femmes. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que j’ai beaucoup de volonté. Quand je veux quelque chose aussi fort que je la veux, je ne laisse rien se mettre sur mon chemin. Je vais le lui prouver. Il ne reste plus qu’un petit problème à régler…Lui. 

DéBLOCKée : Épisode #2 par Marni Marn (Lien d’achat)

41+Vv85sL5L

Résumé : Il a suffi d’une fois…

Une fois pour que Derek Block en veuille plus.

Une fois que Frankie Jordan veuille s’enfuir.

Même si le plaisir complique les affaires, il est parfois trop difficile de résister à la passion, et alors que les relations professionnelles commencent réellement, la situation devient vraiment torride !

 

Table rase: Le Drift #2 par Suan Hayes

Résumé : Lorsque l’amour est le prix, le seul moyen de gagner est de faire table rase.

Les guerres de ressources sont peut-être terminées, mais pour les cyborgs créés pour y combattre, la bataille pour l’acceptation est loin de l’être. Les anciens soldats Toro et Jaeger se déplacent sans arrêts depuis qu’ils ont quitté l’armée. Ils recherchent plus qu’un salaire; ils veulent trouver un endroit qu’ils pourraient appeler leur foyer. Cynder Armas est copropriétaire du Nova Club avec ses deux frères cyborg. Le club est plus que son entreprise ; c’est son foyer, rempli de tous les êtres qui comptent pour elle. La vie sur le Drift n’est pas facile, mais elle est rentable et la tient trop occupée pour s’attarder sur les pertes de son passé. Lorsque ces trois guerriers marqués par les combats se rencontrent, ils ne peuvent pas nier leur attirance, mais il faut plus qu’une étincelle pour entretenir un feu. Afin de bâtir quelque chose ensemble, ils vont devoir trouver un moyen de faire table rase de leur ancienne vie et d’embrasser l’avenir ensemble.

  • Fyctia/La Condamine/ Hugo New Romance

Sortie, 23 mai de la 1ère saison de Le marchand de sable d’Alexia Gaia (Lien d’achat)

515biQ9-vLL

Résumé : Nola Nott a tellement dû croire à la légende du Marchand de Sable lorsqu’elle était enfant que, des années plus tard, il hante ses cauchemars. Précédé de papillons rouge sang et semant du sable derrière lui, Nola le sent, il n’attend qu’une chose : s’en prendre à elle.
Pour l’éviter, elle se plonge dans ses cours jusque tard dans la nuit, notamment dans ceux de mythologie nordique, cette matière qui lui donne tant de fil à retordre.
Tant qu’elle est éveillée, tout va bien pour Nola, mais que se passerait-il si rêve et réalité se confondaient et que l’homme de ses cauchemars apparaissait au détour d’une rue ?
Aux heures les plus sombres, se joue une course poursuite digne de la cavalcade de la lune en pleine nuit.

  • Plumes de Mimi éditions

Sortie aujourd’hui de Marquée à jamais d’Allison.B

Résumé : Mégane s’est fait une promesse, celle de ne plus jamais tomber amoureuse. Elle se reconstruit difficilement et reprend sa vie en main pour tenter d’oublier l’enfer qu’elle a vécu durant de longues années. Jusqu’au jour où elle fait la connaissance de Thomas, un brillant avocat indéniablement attirant.

Celui-ci change son existence et lui apprend à accepter d’être aimée. Avec le soutien de Béatrice, sa patronne et amie qui l’a prise sous son aile, elle pense pouvoir échapper aux démons qui la hantent depuis si longtemps. Mais c’est sans compter sur la persévérance de l’homme qui l’a brisée en faisant d’elle un femme apeurée.

Merci pour votre attention les étoiles et à la semaine prochaine 

56811366_2730248540335693_8995628462521712640_n

Catégories PAL

Un fiancé à durée limitée de Withney G., mon avis !


#ChallengeNetGalleyFR 2019 Hello les étoiles, je vous invite à découvrir Un fiancé à durée limitée de Withney G. Une comédie romantique fort sympathique à lire entre deux rendez-vous ! Merci Collection Infinity et NetGalley France.

Titre : Fiancé à durée limitée

Auteure : Withney G.

Éditeur : Infinity 

Collection : Romance passion

Genre : Comédie romantique 

Service presse : NetGalley France

RésuméJe n’aurais jamais dû accepter cet arrangement…

Il y a trente jours, mon patron – M. Wolf, le Loup de Wall Street – m’a fait une offre que je ne pouvais refuser : signer un accord et prétendre être sa fiancée pendant un mois. Si j’acceptais, il mettrait fin à mon contrat de travail avec une « très généreuse » indemnité de départ.

Les règles étaient plutôt simples : pas de baisers, pas de sexe. Nous devions seulement prétendre nous aimer pour la presse, alors même que je rêve depuis notre première rencontre de faire disparaître ce sourire en coin si sexy de son visage.

Je n’ai pas eu à y réfléchir deux fois. J’ai signé et j’ai commencé à compter les secondes me restant à tenir avant de ne plus avoir affaire à son comportement de salaud hors du commun.

Ça n’aura duré qu’une minute.

Nous nous sommes disputés durant les quatre heures de vol jusqu’à sa ville natale et nous avons donné une impression peu crédible à la presse venue nous accueillir. Plus tard, alors que je m’apprêtais à lui faire perdre son air condescendant en privé, il a délibérément laissé tomber sa serviette de bain devant mes yeux pour « me montrer qui était la personne la plus mature » dans notre couple. Ensuite, il m’a offert à nouveau son sourire arrogant caractéristique et m’a demandé si je voulais consommer notre mariage.

Malheureusement, c’est seulement le premier jour. 
Nous en avons encore vingt-neuf à tenir…

L’avisdeMya : 

Un fiancée à durée limitée est un titre qui fait partie de la liste mise à disposition aux lecteurs dans le cadre du ChallengeNetGalleyFR 2019 ! Et de ce fait, je remercie Infinity Collection ainsi que NetGalley France pour l’envoi de cette lecture numérique.

Une lecture fort sympathique et marrante mais un peu courte à mon goût. La trame est si bien menée et la plume si fluide qu’on ne relève la tête qu’au mot fin. Tout y est pour qu’elle soit divertissante et addictive. Du rire, du sarcasme ainsi qu’une forte alchimie entre les personnages, de super ingrédients pour passer du bon temps.

Emily est piégée par le loup, et si elle veut se défaire de ses griffes acérées, elle doit accepter le contrat qui lui soumet. Trente jours à tromper le monde pour des pseudos fiançailles et en contrepartie, elle reprendra sa liberté avec une compensation conséquente. Alléchant comme deal n’est-ce pas ? Mais Emily n’est pas vénale et il a fallu, l’insistance d’un désespéré et mille délibérations à peser les pour et les contre, avant qu’elle ne consente à jouer le jeu. Elle sait que ce moi aux côtés de son patron tyrannique, va être le plus long de sa vie. Mais ce dernier ne lui a pas laissé d’autres choix. Et que ne fera-t-elle pas pour s’éloigner de ce loup bien trop troublant pour la tranquillité de son esprit. Non content de lui pourrir la vie au travail depuis deux ans déjà, mais il la poursuit jusqu’à chez elle !

Tout pourrait se passer en trente jours même rencontrer l’amour ! Et qui sait, le loup se transformera peut-être en un agneau !

Pleines de surprises attendent Emilie et Nicholas, dit le loup de Wall Street, dans cette chasse aux milliards ! Ce dernier n’a pas dit son dernier mot…

Comme je disais la-haut, Fiancé pour une durée limitée est une superbe comédie romantique où tout est possible. Si on fait abstraction de quelques clichés, on succombe aisément aux charmes des protagonistes et à leurs langues bien pendues. Le loup s’avère bien plus doux qu’on ne peut imaginer. Et Emily va devoir baisser les armes et laisser son coeur parler.

La trame a un air de déjà vu certes, mais elle est loin d’être sans intérêt et arrive à faire quand même son petit effet. Je dirais même qu’elle a accompli sa mission. Elle est si romantique sans être mièvre et ne manque pas de mordant non plus.

Si vous manquez de temps et que vous voudriez passer un moment sympa entre deux rendez-vous, ce tourne-page tout en sentiment et en humour est fait pour vous !

60349691_1014924032038788_5675724201340698624_n

 

 

#Concours en partenariat avec Marie Lerouge !


60355032_435963633646791_9160755343574171648_nCc les étoiles, pour fêter la sortie de son roman En solo pour le meilleur et pour le pire ! Marie Lerouge vous offre l’opportunité de gagner le livre broché ainsi qu’un lot de jolis cadeaux. 4 lots, 4 gagnants (es) !

Un livre broché + MP  –

Une pochette

Un MP Bijou –

MP

 

60346376_394047274517733_7150652675577610240_n
Pochette artisanat vietnamienne  

Pour participer, il faut répondre à quelques questions préparées soigneusement par Marie Lerouge, histoire de joindre l’utile à l’agréable

Mais pas de panique, on ne vous jette pas dans l’arène sans indice. Toutes les réponses  se trouvent sur sa page auteure dont vous trouverez le lien dans l’article, ou dans l’extrait publié sur Amazon. Suivez juste le lien ➡️ Cliquez sur la couverture Amazon

 

 

 

Attention ⚠️ Les réponses doivent être envoyées sur la messagerie privée de la page. Et toutes réponse sous le post, annulera la participation.

60326327_408450333343914_2781947701707669504_n
MP de sa création

Mais avant tout, il faut suivre les règlements suivants :

Liker la page Marie Lerouge Romancière 

Liker la page Les étoiles des bibliothèques

Liker le post Facebook

Partager le post en mode public

                                                                           Un commentaire sympa en invitant vos amies

                                                                           Rejoindre le groupe si le coeur vous dit Groupe Les étoiles des bibliothèques et vous

Et bien entendu, répondre aux questions suivantes sur notre messagerie privée :

60335560_861496917576477_5614823875775823872_n

🌠Question 1 : Quel nom, Laure, l’héroïne de En solo, pour le meilleur et pour le pire ! a t-elle donné à son canapé ?

🌠Question 2 : Quel est le vin préféré de l’héroïne, Laure ?

🌠 Question 3 : Quels sont les noms des deux                                                                                      copines de Laure ?

🌠 Question 4 : Quel est le nom du chat adopté                                                                                    par Laure ? ( Réponse dans un post sur la                                                                                        page d’auteur de Marie Lerouge)

 

La team des étoiles vous souhaite bonne chance !

60805405_323992324937605_2601368125324656640_n

 

Forever my girl by Heidi Mclaughlin, mon avis !


#ChallengeNetGalleyFR 2019

Hello les étoiles, je vous invite à découvrir Forever My Girl de Heidi Mclaughlin, le roman à l’origine du film qui porte le même titre. Merci à Juno Publishing France ainsi qu’à NetGalley France 

Titre : Forever My Girl

Auteure : Heidi Mclaughlin

Éditeur : Juno Publishing France 

Genre : Romance

Service presse : NetGalley France

60701193_822357521484115_917108094746492928_n

Résumé : Être une rock star n’aurait jamais dû m’arriver. J’avais ma vie toute planifiée. Jouer au football au lycée. Rentrer à la NFL. Me marier avec mon amour de jeunesse et vivre heureux jusqu’à la fin des temps.

J’ai brisé nos cœursLiam le jour où je lui ai annoncé que je partais. J’étais jeune. J’ai pris la bonne décision pour moi, mais la mauvaise pour nous.

J’ai déversé mon âme dans ma musique, mais je ne l’ai jamais oubliée. Son parfum, son sourire.

Et maintenant, je suis de retour.

J’espère que je pourrais m’expliquer après tout ce temps. Je veux toujours qu’elle soit ma « Forever Girl ».

L’avisdeMya :

N’ayant jamais entendu parler du film jusqu’à la sortie du roman à l’origine, je me suis décidée de m’y plonger avant de regarder l’adaptation.

La trame de l’histoire, en elle-même, est d’un classique et n’apporte pas de renouveau. Par contre les émotions qu’elle dégage sont exceptionnelles et nous transportent dans l’univers de cette bande de copains. Et au-delà de ce que j’attendais. D’entrée de jeu, l’histoire de Liam et Josie m’inonde d’un flot de tristesse que je n’ai pu m’empêcher d’être émue.

Liam, retourne dans sa ville natale après dix ans d’absence. Les derniers souvenirs qu’il a de son départ lui tordent les boyaux. Effectivement, Liam est parti vers d’autres cieux pour vivre son rêve, ce qui est normal, mais l’inconcevable, c’est qu’il ait rompu avec sa petite amie sans un mot d’explication ni n’ait fait ses adieux à Mason.

Aujourd’hui, il revient à Beaumont pour enterrer son meilleur ami, celui qu’il a quitté en même temps que sa vie d’antan. Arrivera-t-il à se faire pardonner sa lâcheté ?

Liam a réalisé son rêve de rock star, mais il se rend compte qu’il a beaucoup perdu au change ! Parviendra-t-il à réparer ses erreurs passées ? Les choses s’annoncent bien mal car il n’est jamais simple de replonger dans le passé.

Dès son arrivée, un air d’hostilité à son égard flottait dans l’air. Son ancienne amie est furax contre lui et son fiancé, Nick, voit son retour d’un mauvais œil ! Liam aurait pu disparaître encore une fois après les funérailles de son ami. Il n’y a plus rien à attendre de sa Josie qui le déteste de l’avoir abandonnée au moment où elle avait besoin de lui. Mais il ne le fera pas.

Aujourd’hui, il a plus qu’une raison pour rester. Il se servira de ses erreurs pour bâtir un nouvel avenir qui inclura tout ce qu’il a délaissé avant. Il se fait la promesse de réparer ce qu’il a cassé. Reste à ajuster sa carrière avec les nouveaux paramètres de sa vie. Et mettre son plan en route pour retrouver sa forever girl, celle qui a laissé sa marque sur sa peau, sur son cœur…

Forever My Girl est une jolie et émouvante romance. Une histoire sympathique, toute en douceur, de seconde chance, de deuil, de pardon et de rêves qu’il ne faut jamais ignorer. Une trame vu et revue mais non dénuée d’intérêt. Ne vous attendez pas à des scènes de sexe débridées, ni à une passion brûlante. Mais on se laisse aisément emporter par l’alchimie entre Liam et Jojo et par la bonne dynamique de tous les protagonistes présents dans cette romance. Devant la culpabilité de Liam et son désir de réparer ses fautes passées sans mettre la pression sur sa forever girl est juste craquante et on a envie de tout lui pardonner…

Laissez-vous bercer par la tendresse et les émotions de Forever My Girl pour un bon moment de détente et de zénitude !

Lauren Alaina – Wings Of An Angel (Lyric Video)

60315227_438017323431348_9180139243945590784_n

 

 

 

Le prince charmant existe ! Il est italien et tueur à gages d’Anna Triss, mon avis !


ChallengeNetGalleyFR 2019

Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Le prince charmant existe ! Il est italien et tueur à gages d’Anna Triss. Une comédie romantique à vous tordre de rire. De la gym à vos zygomatiques à moindre frais. Merci à Black Ink ainsi qu’à NetGalley France.   

Titre : Le prince charmant existe ! Il est italien et tueur à gages

Auteure : Anna Triss

Éditeur : Black Ink éditions

Genre : Romance 

Broché : Lien d’achat

Service presse : NetGalley France

60701193_822357521484115_917108094746492928_n

Résumé : Moi, c’est Robyn, jeune mère célibataire au langage fleuri, maladroite et tatouée. Politiquement incorrecte et fière de l’être ! 
Le seul prince charmant auquel je crois est le héros du conte que je lis à ma fille tous les soirs. 
Mon ex a failli me démolir et jamais plus je ne laisserai un homme me briser. 
Je jongle entre mon travail de barmaid et de tatoueuse pour joindre les deux bouts. Ma princesse et moi, c’est nous deux contre le reste du monde ! 
Donc, je ne succomberai pas aux beaux yeux turquoise du grand ténébreux solitaire qui s’est installé dans l’appart juste en face de chez moi. 
Je ne marcherai pas dans une crotte de chien devant lui du pied droit. 
Je ne me vautrerai pas à ses pieds en me demandant si je n’ai pas oublié d’enfiler une culotte sous ma robe. 
Et bien sûr, je ne le frapperai pas au visage avec une courgette génétiquement modifiée. 
N’empêche, le mystère qui auréole ce superbe spécimen italien m’attire irrésistiblement, même si la plupart du temps, il est profondément antipathique et indéniablement glacial. 
C’est grave docteur ?

L’avisdeMya :

Avant de vous partager mon ressenti, je tiens à remercier les éditions Black Ink  pour l’envoi de cette incroyable et tordante lecture. Des protagonistes en forme dans des situations gaguesques. Vous y trouverez tout ce qu’il faut pour passer un moment très sympa.

Que puis-je vous dire sur l’héroïne de cette histoire ? Qu’elle est déjantée ? Elle sort de l’ordinaire et ne respecte aucune règle que la sienne ? Qu’elle est drôle et touchante ? La liste est longue et quoi que je puisse dire sur elle, je ne lui rendrai pas justice…

Robyn sera à l’étroit dans toutes les cases dans lesquelles j’essaierais de la ranger. Et pas parce qu’elle a quelques kilos en trop… Non. Robyn a l’air d’une jeune femme toute simple à première vue. Mais dès qu’elle ouvre la bouche, on comprend notre erreur. Cette dernière n’est pas une femme comme une autre. Une femme qui débite plus vite que son ombre un flot de paroles qui feront rougir Bigard, le roi de la blague salace, lui-même. Et la question que je me pose, c’est où elle va chercher toutes ces expressions à faire grincer les dents des puritains et compagnie. Et je n’exagère pas quand je vous dis que c’était à mourir de rire.

Robyn est la reine de la malhabileté et de la grossièreté. L’ange qui s’est penché sur son lit de naissance a oublié de lui laver la bouche au savon. Elle n’a pas son pareil pour mettre les pires malfrats à cran avec sa volubilité inépuisable. Et le malheureux voisin qui vient de déménager en face de chez elle en fera les frais et ne pourrait que confirmer mes dires.  Son langage ordurier qui pourrait outrer certains, fait tout son charme. Même si je me doute bien que Valentin fût tout d’abord charmé par son corps tatoué tout en formes qu’elle affiche sans gêne.

Mais derrière cette bonne humeur et ses airs confiants, se cache un cœur blessé et échaudé. Le coup de grâce qui fera succomber un peu plus le voisin réticent à nouer toute relation. On se demande bien pourquoi…De crainte que ses vilains secrets n’éclatent au grand jour, pardi !

Robyn, a du chien, du mordant. Une battante dans toute sa splendeur. Elle revient de loin après avoir touché le fond. Une survivante qui s’est reconstruite par la seule force de son caractère après avoir été longtemps sous le joug de son monstrueux ex. Par conséquent, Valentin Laurent, le sombre et mystérieux voisin, n’a pas le pouvoir de la faire rechuter ni de la soumettre selon ses humeurs lunatiques et indécises.

Aujourd’hui, elle est solide, la tête bien arrimée sur les épaules et ne rêve plus au prince charmant…qui n’existait pas jusqu’à là. Eh oui, il n’existe pas à moins qu’il ne soit italien et tueur à gages. Ces dernières qualités changent indéniablement la donne.

Le prince charmant existe ! Il est italien et tueur à gages, un titre aussi long que mon bras mais prometteur, une superbe couverture et un contenu qui a répondu à toutes mes attentes ! En voilà une romance qu’il fait bien de lire. Une histoire feel-good hilarante et touchante à la fois. Robyn dépasse tout ce que j’ai imaginé. Elle est là, où ne l’attend pas. Un être à part et fascinant. Elle surprend par son courage malgré un passif douloureux qui a failli la détruire. Solaire et travailleuse et ne se laisse plus conter. Même le retour de son ex dangereux et revanchard, n’a pas entamé sa bonne humeur. Et pour dire, sa force, elle la tient de la petite et adorable Anya. Une fille de six ans qui ne manque pas de bagout ni de sagesse. Une manipulatrice en herbe, comme le dit si bien sa mère, qui nous fait succomber à son charme sans préavis.

Quant à Val, lui, c’est une autre histoire. Son métier peu orthodoxe fait froid dans le dos. Tuer des gens pour de l’argent, ce n’est pas anodin. Mais alors que je m’attends à un type froid, sans coeur ni pitié pour autrui, il me surprend par ses d’autres facettes qui lui font gagner des points.

Effectivement, au fil des pages, je le découvre sous un nouveau visage. Un gars qui craque devant les facéties d’une petite fille et s’instaure comme son chevalier protecteur quand on menace sa vie, ne peut être qu’un type bien. Cette facette m’a fait craquer occultant ses agissements meurtriers. Ce qui me pousse à me poser la question pour laquelle il en est arrivé là. La réponse est loin d’être reluisante et fait peine au coeur.

Val a été élevé dans un climat malsain où la violence régnait en maître. Cela n’excuse rien, mais s’il a fait les mauvais choix, il n’a pas perdu son âme pour autant.

Il ne cherchait pas la rédemption, mais le destin l’a mise sur son chemin. Qu’est-il pour la refuser ? Aujourd’hui, il n’a plus l’excuse de la jeunesse, il incombe à lui, et à lui seul de se sortir de ce milieu qui ne lui apporte plus l’exaltation du début.

Et si ces trois personnages m’ont émue et séduite, Nina la meilleure amie de Robyn, Giacomo, le cousin de Val, n’ont pas été en reste. Avec eux-deux, une bonne partie de rigolade hautement prometteuse est garantie et à volonté. J’ose espérer un spin off sur leur histoire. Si Nina est un brin vulgaire et trop focalisée sur le sexe, je ne doute pas qu’elle ait une histoire et une bonne à nous raconter.

Et pour finir, un dernier clin d’œil à Lili, la veuve septuagénaire qui a failli me tuer à force de rire. La Nympho aigrie n’a honte ni peur de rien. Et Valentin n’a qu’à bien se tenir. Car il est fort possible qu’il soit sa prochaine proie.

En somme, n’hésitez pas à plonger dans l’univers farfelu, mais pas moins addictif d’Anna Triss que je remercie pour cette comédie romantique ponctuée d’amour, de rebondissements, de suspense et de beaucoup, beaucoup d’humour. La plume était fluide et efficace. Elle gageait à nous faire succomber à ses personnages surréalistes et à nous faire mourir de rire, c’est désormais mission accomplie.

Pharrell Williams – Happy (Official Music Video)

 

60581267_321574161870573_998911420550610944_n  

 

 

 

 

Tangerine de Christine Mangan,version française éditée chez HarperCollins, mon avis !


Hello les étoiles, Tangerine est un roman à suspense superbement bien mené. Je l’ai lu dans le cadre d’un service presse octroyé par HarperCollins France via NetGalley France. Avec mes remerciements.

Titre : Tangerine

Auteure : Christine Mangan

Éditeur : HarperCollins France

Collection : Noir

Genre : Thriller

Broché : Lien d’achat

Service presse : NetGalley France

ChallengeNetGalleyFR 2019

60701193_822357521484115_917108094746492928_n

 

Résumé : Tanger, 1956. Alice Shipley n’y arrive pas.
Cette violence palpable, ces rues surpeuplées, cette chaleur constante  : à croire que la ville la rejette, lui veut du mal.
L’arrivée de son ancienne colocataire, Lucy, transforme son quotidien mortifère. Ses journées ne se résument plus à attendre le retour de son mari, John. Son amie lui donne la force d’affronter la ville, de sortir de son isolement.
Puis advient ce glissement, lent, insidieux. La joie des retrouvailles fait place à une sensation d’étouffement, à la certitude d’être observée. La bienveillance de Lucy, sa propre lucidité, tout semble soudain si fragile… surtout quand John disparaît.
Avec une Tanger envoûtante et sombre comme toile de fond, des personnages obsessionnels apprennent à leurs dépens la définition du mot doute.

L’avisdeMya :

C’est sous une chaleur étouffante et au coeur d’une ville envoûtante, une colère qui gronde en sourdine et un suspense qui amplifie l’air ambiant que débute Tangerine.

Ce roman est vraiment inédit et original, l’intrigue est surprenante et menée d’une main de maître. Tout le long de ma lecture, j’ai été happée dans la trame, ne résistant pas à tourner les pages pour découvrir le fin mot de l’histoire.

Mais, Christine Mangan a décidé que je n’aurais droit qu’à des spéculations que je n’ai cessé de faire du début jusqu’à ce que je comprenne de quoi il retourne. Et là, c’est la claque ! Être au cœur de l’action et regarder l’auteure tisser son piège diabolique et ingénieux était l’un de mes plaisirs dans cette histoire dans le voile opaque était loin d’être facile à percer.

Tangerine est un fruit qui tient son nom d’un mélange de mandarine et Tanger, une ville du nord du Maroc. Nous sommes en 1956, dans un pays qui se bat pour la liberté. À la veille de la signature du traité de l’indépendance, la colère du peuple couve contre les expatriés. Une bombe à retardement qui fera des dégâts monumentaux si elle vienne à exploser.

Et l’âme de cette histoire, c’est Alice Shipley, une jeune femme issue d’une famille richissime. Sa destinée n’est pas des plus communes. Elle a perdu ses parents dans un accident dont elle se sent encore coupable. Elle a perdu son fiancé. Et la liste de ses déboires ne s’arrêtera pas là. Un fait du Karma ou d’une main malfaisante ? Je vous laisse le découvrir.

Aujourd’hui, elle réside dans une ville qui l’étouffe mais qu’elle ne peut pas quitter. Elle vit cloîtrée et seule dans son appart ne sortant qu’en cas de besoin. Elle s’est résignée à y vivre avec une impression de malaise constant envers cette Tanger qui l’entoure de sa moiteur malfaisante. Son mari est souvent absent, ce qui lui laisse beaucoup de temps libre à macérer dans ses pensées noires. Trop douce à être timorée, manipulable, faisant le bonheur d’un mari vénal et qui ne manque jamais l’occasion de la rabaisser.

Quelle est son histoire au juste ? Cela, on ne le saura qu’à l’entrée en jeu de Lucy, son amie et ancienne colocataire. Cette dernière a atterri à Tanger sans prévenir, infusant à Alice un regain d’énergie pour se défaire des toiles d’araignées qui l’étranglent depuis trop longtemps. Panique, crise d’angoisse, rien ne lui est épargné. À ses côtés, elle apprendra à espérer, à percevoir la ville d’un œil neuf, à travers le regard de cette nouvelle arrivée.

Lucy est tout l’opposé de son amie. Elle est curieuse, s’adapte avec une facilité hallucinante et se lie même d’amitié avec les autochtones quelques heures après son arrivée. Ce qui réveillera une jalousie sous-jacente chez Alice, elle qui n’arrive même pas à aller au marché sans criser. Lucy est solaire, abordable, aimante. Un peu trop ? Inquisitrice ? Mais à sa décharge, Alice est faible, indécise, et elle a besoin d’une main secourable. Raison de plus, de tout abandonner et débarquer chez elle. Son intrusion n’est qu’un mal pour un bien ! Et le bien, Lucy sait le prodiguer comme personne.

Mais au fil des pages, je ressens une sorte de malaise via cette Lucy dont l’arrivée impromptue n’a rien d’anodin. Trop de questionnements me taraudent l’esprit sur ses agissements peu orthodoxes. N’est-elle qu’une simple intrigante convoitant la fortune d’Alice ? Est-elle l’amie sincère et protectrice ? Et jusqu’où est-elle prête à aller pour montrer son dévouement à son amie ?

Alice dont le comportement mystérieux et énervant de sa visiteuse commence à réveiller des réminiscences enfouies sous son état léthargique, plonge dans le passé pour puiser dans des souvenirs de quoi étayer ses pensées qu’elle n’ose pas encore proférer à haute voix. Et si ses soupçons n’étaient qu’un grain de folie ?

La face cachée de l’iceberg est bien plus démoniaque qu’on ne pourrait l’imaginer ! 

C’est sur un état admiratif et époustouflée par cette plume et son intrigue machiavélique que s’achève ma lecture. Et si jamais vous vous décidez à entrer dans la bulle oppressante d’Alice, assurez-vous d’avoir du souffle et de respirer un bon coup.

Le rythme varie de long à saccadé. Mais le récit reste fluide du début juqu’à la fin, ce qui vous garantira une lecture aisée.

PS : Mon seul bémol, est d’avoir reçu un fichier dont la mise en page a été négligée, ce qui m’a gâché le trip.

 

60336829_2074123219377359_7866955162152075264_n

 

 

 

L’avis de Carine sur le roman de Erin Graham, The Boss aux Editions Addictives


41ylVoftF1L._SY346_Titre : The Boss

Auteur : Erin Graham

Genre : romance

Editions : Addictives

Ebook : 4.99 €

Résumé :

Irrésistible, envoûtant, indomptable…

Entre Emily et Marek, c’est électrique dès le premier regard.
Lui est patron, dur, inflexible et n’accepte jamais moins que l’excellence.
Elle est inexpérimentée, déterminée à faire sa place et à obtenir des réponses.
Ils sont liés par un passé que Marek préférerait oublier et qu’Emily refuse d’effacer.
Entre affrontements et rapprochements, lequel cédera le premier ?

Découvrez The Boss, la nouvelle romance d’Erin Graham !

***

Mon avis coup de coeur ! :

Ce roman est un coup de coeur mais aussi… un coup dans le coeur…

Lorsque l’amour est une évidence et que la jeunesse offre les perspectives d’un avenir radieux, rien ne peut être plus beau qu’un premier baiser sous un arbre, au bord d’un lac qui accueille depuis des années les échanges de cette bande d’adolescents soudés comme les cinq doigts de la main.

Quatre gars, une fille. Les quadruplés sont tout pour Millie et ce depuis ses 10 ans, tout comme elle est tout pour eux… Elle s’est toujours senti choyée et en sécurité avec eux. Des frères protecteurs en qui elle a entièrement confiance qui l’ont adoptée sans préavis et veille sur elle depuis leur première rencontre. Elle les aime tous et ils le lui rendent bien. Justin le Clown, Thomas le charmeur au grand cœur, Vivian l’affectueux et enfin, le beau et tendre Marek…

Mais à l’aube de ses 16 ans, Millie aimerait beaucoup que Marek ne la voit plus comme une simple amie. Ils ont une relation qu’elle chérit plus que tout, loin de tous. Une relation qui n’appartient qu’à eux et qui les lie d’une manière beaucoup plus forte. Cela fait bien longtemps que ses sentiments ont évolué et qu’un simple regard de son « ami » la consume et fait battre son cœur plus que de raison. Elle est transie d’amour, mais lui ? Elle a bien peur qu’il ne soit transi de rien du tout. Mais si dans la vie tout arrive et le destin réalise parfois nos rêves, il n’en reste pas moins cruel à ses heures… Et lorsqu’on qu’un drame vient les percuter, plus rien ne sera plus jamais comme avant…

Huit années sont passées… Huit années à supporter la vie… À briser des miroirs avec l’envie d’en finir. Huit années d’un combat à maudire la terre entière et haïr les personnes qui menaient une vie normale et tous ceux qui n’avaient pas pu la sauver… Huit années pour se reconstruire pas après pas, dans la peur, la douleur mais toujours avec cette petite lumière qui brille au loin pour lui faire entrevoir que la vie vaut la peine d’être vécue.

Mais Millie est bien entourée par des personnes qui ont tout fait pour elle jusqu’à s’oublier eux-même. Ils ont mis leur vie de côté  pour l’aider à sortir du gouffre abyssal dans lequel il lui a été très dur de sortir. Même si rien n’est gagné à ce jour, elle a néanmoins un objectif qui lui tient à cœur pour enfin pouvoir boucler la boucle de sa reconstruction, et c’est avec l’aide de Aude, sa sœur, qu’elle va mettre son plan en place..

Emilie Laurent…La femme courageuse qui souhaite à ce jour avancer et se faire pardonner, se fait parfois doubler par la jeune Millie qui a peur de tout et dont la vie se construit sur des failles qu’il lui faut combler si elle ne souhaite pas retomber à nouveau. Il suffirait d’un rien…. Mais son envie d’avancer doit commencer par une explication qu’elle doit à des personnes qui lui ont été chères, même si cela veut dire… revenir sur un passé qu’elle se doit d’accepter et non pas effacer…

Erin Graham nous offre, une fois de plus, une pépite livresque aux personnages touchants, écorchés à vifs dont la détresse nous bouleverse et nous consume d’amour pour eux. Un récit émouvant qui m’a touchée en plein cœur et l’a broyé moult fois .

Mais ce n’est pas un récit qui vous tire vers le bas bien au contraire. Il est fort et plein d’espoir. Un récit courageux et riche en émotions qui s’amusent à faire de notre cœur un yoyo qui ne restera jamais en bas.

Erin nous plonge certes dans un gouffre, mais nous remonte aussitôt vers la lumière et joue en parfaite sadique à nous faire redescendre quelques pages plus tard. Particulièrement avec les flash-back qui nous apportent leur lot d’émotions avec un goût amer. Des flash-back qui nous aident à comprendre Millie et d’accepter en même temps qu’elle, son passé et faire front avec elle pour que l’avenir soit plus radieux mais pas que pour elle…

Lorsqu’un événement traumatisant vient briser la bulle de bonheur qui était votre vie, il ne se contente pas d’en briser qu’une seule… Non. Il engloutit toutes les personnes qui vous aiment en les brisant eux aussi d’une autre manière. Millie ne sera pas la seule à combattre ce passé. Même si les séquelles ne sont pas les mêmes, elles ont influé sur la vie de chacun.

Marek est devenu à ce jour un autre homme, guidé par une obsession qui ne le quitte pas et qui régente sa vie.  Un homme inflexible, rongé par les remords d’un passé qu’il n’a pas pu maitriser. Il ne veut que l’excellence pour une seule et unique raison… Toujours son obsession…

Millie va devoir user de subterfuges grâce à l’aide d’Aude sa sœur, pour pouvoir l’approcher à nouveau. Mais quand l’amour est une évidence, il vient vous percuter à nouveau sans crier gare. Sauf que tout deux, ne sont plus ces adolescents insouciants. Ils sont cet homme, et cette femme que la brutalité du destin a séparé sans qu’ils puissent vivre leur histoire…  Aujourd’hui ils méritent d’être heureux après tant d’épreuves, mais cela ne sera pas simple de s’aimer à nouveau avec le poids de la culpabilité et les stigmates du passé.

Une magnifique romance émouvante qui m’a fait passer par d’énormes et d’intenses émotions. J’ai ris, pleuré…souvent. Mais, j’ai aussi été plus que conquise par tout cet amour et ce courage qui découle de chaque page.

La psychologie des personnages principaux comme celle des secondaires est vraiment bien travaillé et apporte encore plus de profondeur et de réalisme aux événements.

Des personnages secondaires qui sont un véritable atout pour ce roman et qui apportent tellement plus qu’une simple présence aux côtés de nos protagonistes… Ils en font aussi partie car The Boss n’est pas seulement l’histoire de Marek et Millie. C’est avant tout celle d’une amitié brisé par la douleur et par les remords et aussi celle d’une famille qui va tout faire pour faire bloc autour de la personne qu’ils aiment le plus au monde. Un récit qui nous emporte sur le chemin des épreuves de la reconstruction qui nous broie les tripes à de nombreuses reprises. Cette histoire est peut-être une fiction, mais elle pourrait très bien être l’histoire de quelqu’un…

Un énorme merci, une fois de plus, à Erin Graham qui m’empote toujours plus haut, plus loin, en me faisant vivre tellement d’émotions que j’en deviens vraiment accro. Merci également aux Éditions Addictives de m’avoir permis de découvrir cette pépite en service presse.

 

59485458_1447516838706865_99895944257994752_n

 

J’écris, tu me lis mais… Qui suis-je ? Avec Marie H.J et son double Erin Graham


Bonjour les étoiles ! Nous sommes toutes fans de la plume de Marie H.J qui écrit aussi sous le nom d’Erin Graham.

Photgraphess

Mais qui est qui en fait ? Erin ou Marie, qu’importe qui tient la plume, qu’importe laquelle de ses deux personnalités prend le dessus… Marie/Erin sont avant tout une Petite Nana hors du commun et nous somme très fières de lui laisser la parole sur les étoiles aujourd’hui 😉

Petite conversation entre Elle(s) et moi pour vous !

Erin : Marie, tu me laisses parler car tu crains un peu toi

Marie : N’importe quoi ! Je suis juste censée être ton double maléfique sans filtre c’est tout et puis pour une présentation, c’est bien le sans filtre

Petite Nana : Dehors mes doubles, aujourd’hui la parole est à moi ! Oui moi la petite Nana que peu monde connait… enfin plus pour longtemps…« 

58462528_288299685405969_6338882987387518976_n

 

60299579_693841871074079_6688158549761064960_n

Hello… Donc, parler de moi… Aïe… Compliqué… C’est un problème si on romance un peu l’histoire ?
Oui ? Non ? Bon, alors ça sera oui…
Donc, imaginons une petite nana née à une époque où le CD, le numérique, le Wi-fi, internet, les téléphones portables, les DVD n’existaient pas. À une époque où le fast food le plus réputé en France était la boulangerie du coin avec ses jambons beurre.

Dans une maison qui ne comportait qu’une Télé noir et blanc SANS télécommande (oui, oui, oui). Bon, par contre elle avait l’eau courante, l’électricité et même des toilettes (2 !!!! Le grand luxe). Ajoutez à ça un maison perdue dans la campagne, loin des écoles, collège, lycée et surtout des potes…
Pas de panique, nous ne sommes pas dans un mauvais remake de Cosette ou autre… La petite nana a appris dès l’adolescence à s’occuper en lisant, en regardant les étoiles la nuit, en rêvant et en s’amusant à travailler ces fameux rêves encore et encore pour les rendre merveilleux… Mais pas que…

53236720_584312341977634_2613984136490123264_n

 

Une autre activité passionnante de notre héroïne était : le mur, marcher à travers champs la nuit et trouver plein de copains pour pouvoir dormir en ville dès que possible…. Ce qui a donné une enfance sympa, rythmée et dégourdie…

Sauf qu’à force de feinter pour pouvoir faire n’importe quoi dans le dos de ses parents, la petite nana a légèrement oublié les études, le bac, l’avenir et tout ce qui va avec… Son, rêve : Journalisme. Mais en révisant son bac sur une plage avec ses potes, il est évident que Khâgne Hypokhâgne, lui est un tout petit peu passé sous le nez. « Dommage » ont dit les profs, « bien fait » a dit la CPE. « Pas grave » a dit la petite nana… Direction la fac, lettres modernes… Encore pire… 2 mois puis… heure du premier examen raté… 0 = éliminatoire… Galère… Mais pas mortel non plus…Comprenant que sans cadre, notre petite nana n’irait pas loin, elle a rapidement procédé à un changement tactique radical : BTS Hôtellerie/Restauration.

48421489_224325478470057_430478464634585088_n

Tant pis pour les rêves d’écriture etc… Sauf que, comme par hasard, ce BTS est aussi celui réputé pour être le plus « fêtard ». Et hop… 3 ans de potes, de soirées, mais quand même un diplôme à la fin… (encore révisé sur la plage ! Vive la Normandie)
Bref, on pourrait s’arrêter là. Ou pas… Parce que, dans la vie, le destin est parfois salutaire, et souvent en dents de scie.

Passons sur les voyages pour parfaire les langues, puis sur les expatriations en région parisienne, sur les copains, puis LE mec qui semble parfait, mais qui en fait ne l’est pas du tout… 2 grossesses, 2 chouchous parfaits, une séparation, une famille loin, et un besoin de changer d’orientation professionnelle, tout réapprendre parce que restauration+ enfants+ célibataire, ce n’est pas jouable…

 

49732743_557604501315085_8340548724707033088_n

Nouveau challenge, nouvel appart, nouvelle vie. Nouvelle stabilité avec ses deux enfants, son seul souffle, la seule raison d’exister… Puis nouvel amour, nouveaux sourires, nouveau soleil… Des enfants qui grandissent et le bonheur qui semble revenir… Et un jour, un PC, et une envie d’écrire… Une heure, puis deux, puis 3 mois, et une Maison d’édition qui dit « oui »… Champagne fiesta, sauts de cabri… Puis un second livre, puis un autre etc… Puis un plan économique au boulot et une opportunité de tenter de vivre son rêve…
Et Voilà notre petite nana aujourd’hui, plus si petite, plus si jeune, plus si nana… Mais maman comblée, mariée et heureuse et toujours en plein manuscrits, scénarios etc… Et également atteinte de dédoublement aiguë de la personnalité (nous l’aurons tous compris)…
Erin, la romancière qui navigue dans la romance et les beaux sentiments. Ce qui la fait vibrer ? Les douleurs cachées puis soignées grâce à l’amour, l’amitié etc… La beauté sous la noirceur, les vraies personnalités, la conviction que personne n’est mauvais et que l’humain né foncièrement gentil, mais parfois tellement boursouflé qu’il en perd le sens des réalités. À tort ou à raison, Erin aime les gens et les sentiments qu’ils développent entre eux…Voilà pour l’une…

55526945_597444047331130_7845687416110186496_n

Pour l’autre, Marie… C’est un peu la même qu’Erin. À ceci près qu’elle aime innover, se lancer, et pète un peu des fusibles de temps à autre. Marie est définitivement l’issue de secours, celle qui permet d’expulser les besoins des 2… Couture, musique, cuisine, auto production, MxM, et sans doute autre chose demain… Elle est légèrement usante…
Une seule chose est certaine, que ce soit Marie ou Erin, une seule volonté, un seul but : Le bonheur… L’avenir n’est accessible que si on lui laisse sa place, et pour ça, il faut fermer les yeux, y croire et se lancer. Parfois ça foire et la chute est rude. Mais parfois…

59430355_618982095177325_4589916383982125056_n
Liste des chefs d’accusation :

Marie HJ : Broken, Blackbird, Scars+the Jail, Storm, With Love (4 tomes), Play with Fire et à sortir en mai, Turn Me Wild… Puis un autre projet pour cet été, bien avancé. Et cet automne, la suite de With Love (2 tomes je pense)…
Erin Graham chez les éditions addictives) : Teach me Love, Sex Addict, Esquisse, The Way you Love, et THE BOSS…

Un autre roman prévu en août, une sortie de son 1er broché (Teach me love) le 16 mai, et présence au salon les romantiques les 24 et 25 mai prochain… Et pour la suite, encore des tas de projets et des tas d’envies…
Je vous embrasse très fort…
Marie/ Erin/ La petite nana…

58079791_286768458892425_3573574190848016384_n

Photgraphess

 

 

Wild Son, le spin off de Wild Crows de Blandine PMartin, mon avis !


Hello les étoiles, voici un spin off comme il se doit. Un véritable coup au coeur de quitter la #WildCrowsFamily mais il faut bien les laisser partir un jour. Le coeur n’y est pas mais je leur souhaite bonne route. Merci Blandine pour ce magnifique volet qui n’a rien à envier au reste de la saga Wild Crows.

Titre : Wild Son, spin off de Wild Crows

Auteure : Blandine PMartin

Éditeur : Éditions BPM

Genre : Romance

Broché : Lien d’achat
Résumé : pensait avoir trouvé le juste équilibre, fait table rase du passé.
Son club, sa famille, son royaume.
Elle voulait recommencer à zéro, loin des siens.
Sa liberté, sa folie, sa vie.
Voilà cinq ans que Casey a repris le flambeau derrière son père à la présidence du club des Wild Crows, un gang de bikers qu’il a su remettre dans la légalité au fil du temps et aux prix de nombreux efforts.
Alors que les affaires fleurissent et que son engagement quotidien porte ses fruits, le destin met une jeune femme sur son chemin. Charlie, une tornade explosive capable de tout balayer sur son passage, y compris les cicatrices d’un passé trop sombre.
Pourtant, Casey le sait : ne jamais oublier. Comme unique solution à ses propres fantômes, le jeune homme s’est endurci, ses responsabilités l’ont rendu méfiant, à juste titre.
Le club est sa raison de vivre. Ses frères avant tout le reste.
Alors pourquoi la venue de Charlie dans les parages sème-t-elle autant le doute sur ses convictions ?
Quelle raison le pousse ainsi à creuser ce dossier « à haut risque », marqué d’un sigle ennemi ? Quand la tentation devient si dangereuse, doit-il fuir pour protéger les siens ou succomber pour obtenir les réponses tant espérées ?

L’avisdeMya :

La route était longue, poussiéreuse et stressante pour arriver à Monty Valley. Mais retrouver la Wild Crows Family m’a comblée de joie que j’ai oublié les mois d’attente et la fatigue de rider à des milliers kilomètres de chez moi pour arriver à bon port. Et quel plaisir de redécouvrir leur univers toujours aussi addictif, retrouver cette famille toujours aussi bien soudée et aimante.

Je tiens à préciser que ce spin off peut être lu indépendamment de toute la saga. Mais, de mon point de vue, ce serait vraiment dommage de faire impasse dessus. Lire toute la saga vous aiderait à comprendre pas mal d’événements qui surviendront dans Wild Son. Passer à côté des aventures du MC Wild Crows me parait impensable.

Je disais donc qu’à mon arrivée au MC à la nuit tombée, nos chers bikers s’adonnaient à leurs loisirs favoris. À savoir, se prendre de belles murges, faire du charme aux sweeties. Et tournaient en bourrique certains de leurs frères. Prendre du bon temps comme eux-seuls savent le faire.

Ils étaient tellement occupés que mon entrée au Devil’s Trip est passée inaperçue. Ce qui m’a donné l’occasion de les observer et les voir à l’oeuvre sans qu’ils s’en rendent compte.

Et au fil des jours, j’ai noté pas mal de changements au sein de la famille. Ils se sont assagis même s’ils n’ont pas à renoncer à leurs facéties légendaires. Aujourd’hui, ils sont prospères depuis qu’ils ont laissé tomber les affaires louches. Un tel paradoxe fait méditer n’est-ce pas ? Ils sont vraiment rentrés dans la légalité comme c’était prévu. Menés d’une bonne et juste poigne qui sait relâcher du lest au besoin. Mais ce qui tapait à l’œil en premier, c’est de les voir heureux. Épanouis enfin…

En somme, le club marche comme sur des roulettes. Mais comme vous vous en doutez, cela n’empêchera pas que cela tourne au vinaigre depuis l’arrivée d’une jolie et mystérieuse poupée au club. Charlie…Une fille qui ride et qui se bat comme un mec. Forte en apparence, espiègle, solaire mais dont les airs mystérieux attisent la méfiance des bikers.

Casey, ne me jettera pas la pierre si je dis qu’il est conquis par son courage et aussi par le fait qu’elle n’essaie même pas de l’aguicher comme il en a l’habitude avec les femmes. Charlie donne l’impression qu’elle n’a peur de rien ni de personne. Et surtout pas de lui sachant ce qu’il est. Notre biker qui n’attendait ni l’amour ni à ce que son coeur batte que pour une seule femme, n’essaie même pas de se défiler. Il laisse couler sur lui cette promesse d’un futur plein de passion et d’amour. Advienne que pourra !

Si la méfiance régnait, les Wild Crows ne s’attendaient pas à ce que cette douce blondinette apporte la malédiction sur le club. S’endormir sur leurs lauriers apportera son lot de danger et de sang coulé et ils en paieront le prix fort.

Charlie est-elle arrivée en ennemie ou son passage au MC n’est qu’un fait du hasard ? La confiance de Casey en Blondie était-elle mal placée ?

En tant que président du club, il n’a pas le droit à l’erreur. Il y va de la sécurité de ses frères, de la famille. Mais Casey n’a jamais résisté à un défi. Et Charlie sera peur-être le challenge de sa vie.

Elle sera peut-être celle qui lui fera mordre la poussière et le faire tomber de son piédestal. Celle qui lui fera oublier ses propres blessures, ou les raviver. Celle pour laquelle, il se retournera vers l’avenir ou rester encastré dans son passé.

Charlie a beau faire la fière, ses yeux lui disent qu’elle a, elle-même, ses propres casseroles, des cadavres dans son placard à affronter.

82d311286eaf43cbfabede03ca8647cf

Mon ressenti : Et voilà, mon séjour est arrivé à son terme à Monty Valley. Est-ce-que je me suis ennuyée avec les changements survenus au club ? Jamais. Est-ce que Wild Son a déçu mes attentes ? Que nenni. Casey, s’est avéré le digne successeur de son patriarche. Jamais le club n’a paru aussi prospère ni les membres resplendissants de bonheur et de joie de vivre que sous sa directive. Ce biker, qui paraissait un brin je m’en-foutiste tout le long de la saga, était un leadership né. Il prenait soin des siens et veillait au grain. Dur comme le veut la présidence d’un MC mais non dénué de coeur ni de bonne humeur.

Quels membres ai-je vu ? Presque tout le monde. Jerry, Ash, Joe, Mona, Marcus…Ils étaient tous au rendez-vous. Toujours aussi hilarants, affectueux, loyaux et n’hésitent pas à se salir les mains pour la cohésion du club. De vrais mousquetaires dont la devise n’a pas dévié d’un iota !

Qu’on ai-je pensé de la nouvelle arrivée ? Charlie, est tout à fait le personnage que j’aurais choisi pour Casey, si j’avais mon mot à dire. Elle a toutes les qualités pour le rendre heureux sans se laisser bouffer par ce joli coeur. Indépendante, inflexible mais douce et tendre. Le combo parfait qui fera succomber le coeur de notre biker préféré. Elle lui faire garder la tête sur les épaules.

En somme, mon séjour chez les Wild Crows a apaisé ma soif d’eux. (mais, je ne dirais pas non à un bonus, car d’eux, on en veut toujours plus). Mon seul regret, c’est d’être restée invisible à leurs yeux. Me montrer aurait dénaturé leurs comportements. Tandis que là, ils se sont livrés tels qu’ils sont. Vrais avec leurs bons et mauvais côté. Sortir du business illégal ne veux pas dire qu’ils ont renoncé à leur authenticité, ni à renoncer à se battre pour les règles du MC ni pour son identité.

Je dois reprendre la route mais le coeur n’y est pas. Les quitter, c’est comme quitter ma famille. Cela fait mal au coeur, mais je sais qu’ils sont heureux et le resteront parole d’auteure ! Et cela me console de ma tristesse.

Avant de partir, c’est l’heure de remercier Blandine PMartin pour la mission d’infiltration, dans leur univers enivrant, qu’elle m’a octroyée. C’était un défi de les observer de près sans me faire repérer par leurs yeux du lynx . Une mission qui n’était pas de tout repos mais s’est avérée dangereuse, pleine de suspense et de rebondissements mais si captivante.

Je me suis retrouvée aussi noyée sous un flot de rire, d’amour et de passion pour mon grand plaisir. Je m’en suis sortie heureuse, et satisfaite du parcours du combattant de ces bikers qui méritaient l’apaisement et la prospérité. De vivre en paix, sans jugement ni a priori.

Bonne route les Wild Crows, ne changez rien et surtout soyez heureux !

En quelque mots, chapeau bas Blandine pour cette saga truffée de délices addictives et d’aventures trépidantes.

Wild Son – Book trailer

60303233_333123720719720_2869476772968136704_n

L’avis de Carine sur le roman de Lougane Rose, A trois, je vous aime… Chez Lips and Co


 

411y7OhnMlL._SY346_

Titre : A trois, je vous aime… Tome 1/3

Auteur : Lougane Rose

Genre : Romance

Editions : Lips and Co

Collection : Lips and Roll

Ebook : 5.99 €

Broché : 16.99 €

DATES DE PARUTION :

Tome 1 – 02 mai 2019

Tome 2 – 03 juin 2019

Tome 3 – 01 juillet 2019

Résumé : En amour, trois personnes ça fait toujours une de trop !

C’est ce qui arrive à Léandre et Valentyn, amis depuis toujours et éternels célibataires, quand ils accueillent Lilie dans leur colocation et qu’ils tombent tous deux sous son charme.

Mais leur amitié est sacrée, et pour la préserver, ils passent un pacte : interdiction de convoiter l’objet de leurs désirs.

Plus facile à dire qu’à faire, surtout quand on vit avec la tentation sous son nez et que l’attirance est réciproque…

Et si finalement deux couples naissaient ?

Mélange subtil de complicité, de tendresse et de tensions, c’est une étrange cohabitation qui prend forme, menant doucement à une histoire hors norme, non dénuée de beauté.

Comme quoi l’amour peut être réinventé.

Mon avis :

A trois, je vous dis si j’ai aimé ….

1…

2…

3…

Intense ! Bouleversant ! Envoûtant !

Un roman qui casse les codes avec un amour interdit, un amour pour lequel il faut se battre, dépasser ses limites et les préjugés. Un amour pour lequel la raison et la morale n’auront pas le dessus sur la décision du cœur… Mais pour autant… Est-ce facile ? Lillie, Valentyn et Léandre vous diront tout, dans le moindre détail en partageant avec vous leurs émotions, leurs plus petits doutes et toutes les larmes qui vont en découler… Car une chose que je peux déjà vous dire… C’est que personne n’en sortira indemne… Ni les personnages… Ni vous, ni moi…

Les triangles amoureux ne font en général pas l’unanimité des lecteurs de romance. Pour ma part, cela dépend comment l’auteur emmène la chose. Je déteste les mensonges, et c’est en général, ce que l’on retrouve dans ce genre de configuration. Mais pas ici… Pas dans cette ode à l’amour que Lougane Rose a écrit avec ses tripes et son cœur. Et cela se ressent dans chaque page, dans chaque mot. Chaque situation apporte son lot de sensations.

La tension monte crescendo entre nos colocataires. Une tourmente qui va engendrer une certaine agitation entre eux. Et qui va vite évoluer vers une affection hors norme et pleine de tendresse pour laisser la place à une exaltation pure et dure. Puis à l’angoisse, les doutes, l’embarras… Jusqu’à ce que des milliards de papillons s’emparent de nos entrailles et nous apportent les frissons nécessaires pour accompagner nos protagonistes au-delà des règles que la société impose… Mais que le cœur, lui, n’a pas l’air de vouloir suivre…

Un panel d’émotions qui m’a envoûtée au point de lire ce roman d’une traite. Des émotions pures, belles et intenses… Avec A trois, je vous aime… Lougane Rose nous offre l’amour réinventé par les cœurs de nos trois protagonistes… Une histoire magnifique et dure à la fois… Hors norme et pourtant si pleine d’amour…

Léandre et Valentyn sont des amis de toujours, des frères de cœur qui ne se quittent pas depuis l’adolescence et partagent tout jusqu’à ce loft à Londres qui fait également office de garçonnière. Nos deux protagonistes sont des tombeurs de petites culottes, hyper canon et en sont fiers. Pas d’attache, pas de relation suivie. Ils ne cherchent en aucun cas l’amour et se contentent de coups d’un soir. Pour éviter les conflits au sujet des filles, une seule règle d’or les suit depuis toujours… Le pacte ! Ils ne doivent briser leur amitié pour une histoire de fesses. Un pacte qui ne leur a jamais servi finalement. Car ni l’un ni l’autre  n’a jamais marché sur les plates bandes de son « frère ». Ils n’ont jamais rencontré la femme de leurs vies et ne la cherchent surtout pas…

Pourtant, lorsque Lillie va franchir le seuil de leur loft, ils ne sauront pas comment expliquer ce qu’il se passe. Ce qu’ils ressentent au fond d’eux ne laisse pourtant aucun doute…. Lillie leur plait et pas comme pourrait leur plaire une de leurs conquêtes d’un soir, non. Quelque chose vient de les percuter et cela risque de faire très mal…

Lillie, cette jeune écrivaine magnifique, pétillante et douce à la fois, va bouleverser leur quotidien et sûrement le reste de leurs vies… Droite dans sa tête, franche et sincère, cette jeune femme va devenir le centre de toutes les attentions de la part de nos deux tombeurs qui sont loin de mener large devant elle… Et pourtant, ils cachent bien leurs jeux devant la belle. Mais qu’en est-il pour elle ?

Vivre avec deux Adonis n’est pas simple pour sa déesse intérieure. Surtout, lorsque les sentiments prennent le dessus… L’attirance qu’elle ressent au fond d’elle pour ses amis est incompréhensible mais indéniable… Peut-on vraiment aimer et désirer deux personnes à la fois ? Entre l’amour et amitié, lequel sera le plus fort ?

Complicité, tendresse et tensions sexuelles vont finir par ne plus faire bon ménage et perdre complètement nos protagonistes qui seront prêts à tout pour ne pas perdre celle qui fait battre leurs cœurs… Et s’il était possible qu’une histoire d’amour à trois puissent fonctionner ? Une femme, deux hommes… Deux couples bien distincts. Lillie, Valentyn et Léandre, peuvent-ils avoir droit au bonheur ?

Je vous laisse le découvrir et surtout n’ayez pas peur du triangle amoureux. Car la puissance des sentiments que regorge cette romance ferait douter la plus pieuse d’entre vous. Nous ne sommes pas dans un triangle guidé par le sexe, mais plutôt englouti par un amour incommensurable qui les consume chaque jour un peu plus, jusqu’à les mener au point de non-retour…

Même si je dois tout de même vous avouer avoir eu très très chaud pendant ma lecture 😉 les scènes érotiques sont écrites avec passion et tout en subtilité.

Une romance écrite d’une main de maître, guidée par l’amour et des sentiments forts, beaux, torturés qui vont vous bouleverser plus que de raison. Je peux vous assurer qu’au fil des pages, vous allez ressentir énormément d’émotions !

Haine, passion, désir, amour, déception. Tout y passe et pas toujours dans l’ordre qu’on le souhaiterait…

Un grand merci aux Éditions Lips and Co pour m’avoir permis de découvrir cette pépite livresque qui en plus d’être intense, elle ne manque en aucun cas de piquant ! Elle est à l’image même de Lillie, douce, pétillante et acidulée. Juste ce qu’il faut pour nous donner envie d’en apprécier la saveur jusqu’à la dernière page.

60259959_606848079726545_6827073339895316480_n

#Concours en partenariat avec Julie Perry!


Re les étoiles, pour fêter la sortie de Harlequin France : All You Need is Us, qui arrivera dans vos PAL mercredi 15 mai, Julie Perry vous offre l’occasion de gagner son roman en version numérique.

Deux ebooks, deux gagnantes. Pour participer, il suffit de : 

Si vous ne l’avez pas encore lu, ce n’est pas grave, vous participerez quand-même au tirage au sort.

  • Un com sympa pour  remercier l’auteur.
  • Partager le post en mode public en taguant la page.
  • Invitez vos amis (es) qui pourraient être tentés (es) part cette lecture.
  • Rejoignez notre groupe Les étoiles des bibliothèques et vous si cela vous tente.

 

Bonne chance à tous et à toutes !

 

photoeditor_20190513_160444087950011899.jpg

J’écris, tu me lis mais …qui suis-je ? Avec Julie Perry


Hello les étoiles, pour fêter ensemble la sortie de « All You Need is Us », mercredi, Julie Perry se livre à vous dans notre rubrique « J’écris, tu me lis mais…qui suis-je ?

51737857_587670211707612_4194460800666042368_n
Qui suis-je ?
Avant tout, une maman de deux grands enfants, deux garçons de 15 et 20 ans, ils sont mes moteurs, et bien évidemment la cause de la plupart de mes soucis ^^ Mais je n’ai pas trop à me plaindre, soyons honnêtes.
Nous formons, avec mon mari, une famille recomposée et j’ai aussi la chance d’avoir deux belles-filles de 21 et 17 ans. Elles vivent outre-atlantique et nous font rêver ! Peut-être est-ce pour cela que j’affectionne particulièrement les États-Unis et que j’aime y faire évoluer mes personnages.
Avec mon mari, nous avons une entreprise de services à la personne qui prend beaucoup de notre temps et de notre énergie ; heureusement, nous nous arrangeons pour laisser de la place à la lecture et l’écriture maintenant. Tous les genres me conviennent : du thriller à la romance en passant par la bit-lit et la fantasy ou le roman historique, je suis une boulimique des livres !

40486045_116716719278567_765153796786487296_n

Je suis également grande amatrice de séries, là aussi, tous les genres. Parmi mes préférées : La servante écarlate, Suits, Lucifer, Game of Thrones, Downtown Abbey
Côté musique, je suis une inconditionnelle de Muse et de Panic ! At the Disco. Après, j’écoute Imagine Dragons, Coldplay, Madonna, Calogero

56956535_620947575046542_4282389866525753344_n

L’écriture, pourquoi ?

Quand j’étais petite, j’ai dû me relire cinq ou six fois la collection des Club des cinq. Plus que des personnages, Claude, François, Mick et Annie étaient devenus mes amis et j’étais impliquée à fond dans leurs trépidantes aventures. Un jour, j’ai voulu écrire un livre, pour moi aussi donner vie à une histoire. J’avais neuf ou dix ans. Quelle n’a été ma déception lorsque ma mère m’a dit que mon chef d’œuvre ne serait jamais édité ^^
Mais l’idée est restée, ancrée dans mon esprit. Si j’ai fait des études scientifiques avec un bac C (Maths à l’époque) puis économiques ensuite, j’ai toujours aimé mêler les mots, écrire, réécrire jusqu’à produire une mélodie fluide à mes oreilles.
Mais je n’ai plus franchi le pas ; écrire un livre me semblait hors de ma portée. Une montagne à escalader, et elle me semblait insurmontable. Jusqu’à récemment.
Mon mari est auteur de thrillers depuis 2015 ; il a été édité et a trouvé son public. J’ai relu et corrigé ses épreuves, débattu avec lui avec passion ; nous étions deux dans cette aventure et elle était grisante. L’est toujours, d’ailleurs. Petit à petit, cela m’a permis de gagner cette confiance en moi qui me faisait défaut. Et je me suis lancée.
D’abord, en secret. J’avais trop peur que l’étincelle ne s’éteigne comme un pétard mouillé et je n’avais pas envie d’échouer…aux yeux de mes proches.

54256379_607426683065298_7229609026474999808_n

  • Puis, All You Need Is Me est né… Arrivée à la moitié du livre, excitée comme une puce, j’ai su que j’allais aller au bout. Et mis mon mari dans la confidence. Je dois lui dire merci car il n’a pas hésité à me lire ( pas fan de romance en temps normal^^, il préfère trucider les gens que les faire s’embrasser) et son enthousiasme m’a boostée.
    J’ai eu la chance que la maison d’édition que j’avais placée en haut de ma liste me contacte, et voilà…début de l’aventure avec Harper Collins. Harlequin, c’est plus de 40 ans de romance, ils sont les pionniers du genre et surtout, il y en a pour tous les goûts et tous les âges.

Résumé : L’un la fait rêver, l’autre la fait vibrer
Les mêmes yeux bleus hypnotiques, le même nez de statue grecque, les mêmes bras aux muscles saillants : Logan et Liam, les nouveaux collègues d’Éléa, sont jumeaux… et incroyablement sexy. Pourtant, si rien ne les distingue physiquement, elle apprend très vite à les différencier. Galant et attentionné, Liam fait tout pour la séduire dans les règles, alors que Logan se montre détestable et ne cesse de la provoquer. L’approche n’est pas la même, mais Éléa connaît la réputation des deux frères : ils obtiennent toujours ce qu’ils veulent. Et, cette fois-ci, c’est elle. Maintenant, à Éléa de décider lequel elle va choisir…

  • Dans la foulée, j’ai écrit la suite, All You Need Is Us et là encore, il a été très bien accueilli par ma ME !

Résumé : Entre le prince charmant et le bad boy, qui choisira-t-elle ?
Liam est le petit ami idéal : gentil, beau et intelligent. Il est le gentleman que toutes les femmes rêveraient d’épouser et de présenter à leur famille. Logan, lui, est l’amant parfait : ténébreux, sauvage et imprévisible. L’homme avec qui n’importe quelle femme aurait envie de passer la nuit. Ils sont frères jumeaux… et rivaux dans le cœur d’Éléa. Avec l’un, elle se sent aimée et apaisée. Mais, dans les bras de l’autre, elle devient une nouvelle femme, faite de désirs et d’audace. Chacun réveille en elle des sentiments qu’elle ne pensait plus éprouver… Pourtant, Éléa ne devra en choisir qu’un seul.

Les premiers retours d’All You Need is Me m’ont comblée. Je vis mon rêve de petite fille et si l’on m’avait dit cela il y a encore quatre ou cinq ans, jamais je ne l’aurais cru ! Je le dois à mon éditeur bien sûr, mais également et surtout aux lecteurs qui donnent vie à mes personnages. Les messages que je reçois sont des vitamines en barre et c’est carrément top de savoir qu’on a fait vibrer quelqu’un, que cette personne a ri, pleuré, eu peur en lisant vos lignes.

60346676_637381023403197_721774064456171520_n

Mes projets

J’ai achevé mon troisième manuscrit. Cette fois-ci, direction les collines d’Hollywood ! Eh oui, j’ai besoin de soleil moi, c’est mon carburant !
Je suis sur une quatrième romance et ai des milliers d’autres idées en tête. Tout dépendra du soutien de mes lectrices, mais quoi qu’il en soit, je ne pense pas arrêter d’écrire. C’est ma petite bulle à moi, ma bouffée d’oxygène qui me permet de m’évader et d’évacuer le stress. J’imagine que c’est pour cette raison que vous trouverez toujours des touches d’humour par-ci par-là !

Un énorme merci à Les Étoiles des Bibliothèques pour ce focus ! J’espère que vous prendrez autant de plaisir à me découvrir que moi à me dévoiler !

59064567_284642525819318_6024649698109816832_n